Accueil / A C T U A L I T É / Occuper le syst?me agricole et alimentaire

Occuper le syst?me agricole et alimentaire

Esther Vivas

On a occup? des places, des banques, des logements, des auditoriums universitaires, des h?pitaux et m?me des supermarch?s. On a d?sob?i aux lois et aux pratiques injustes. Nous avons revendiqu? dans la rue, dans les institutions, dans les banques, pour plus de d?mocratie? Une mar?e indign?e a remise en question et en difficult? l?actuel syst?me ?conomique, financier et politique. Mais il est n?cessaire de porter cette indignation plus loin. Et l?une des questions ? r?soudre, parmi de nombreuses autres, c?est d?occuper quelque chose d?aussi ?l?mentaire que le syst?me agricole et alimentaire.
Nous devons tous manger. Nous alimenter est fondamental pour survivre mais, bien qu?il semble que ce soit le contraire, nous n?avons pas le droit de d?cider de ce que nous consommons. Aujourd?hui, une poign?e de multinationales de l?industrie agro-alimentaire d?cide de ce qui est produit, comment, o? et ? quel prix on ach?te ce que nous mangeons. Des entreprises qui placent leurs propres int?r?ts au dessus des besoins alimentaires des personnes et qui font business avec une chose aussi indispensable que la nourriture.
C?est pour cela que, dans un monde o? l?ont produit plus d?aliments qu?? aucune p?riode de l?histoire, 870 millions de personnes souffrent de la faim. Si vous n?avez pas d?argent pour payer le prix, chaque jour plus cher, des aliments ni n?avez acc?s aux ressources naturelles comme la terre, l?eau, les semences, alors vous ne mangez pas. Ainsi, selon la FAO, 75% de la diversit? agricole aurait disparue au cours de ces cent derni?res ann?es. On produit en fonction des int?r?ts du march?, en optant pour des vari?t?s r?sistantes au transport de longue distance et qui ont un aspect optimal, en laissant de c?t? d?autres crit?res non marchands. L?appauvrissement de la paysannerie est une autre des cons?quences du syst?me agro-industriel actuel. On met le paquet en faveur d?un mod?le agraire qui pi?tine les savoirs paysans, qui subventionne l?agro-industrie et o? l?agriculture familiale et ? petite ?chelle n?a aucune place.
Un syst?me dans lequel les aliments voyagent en moyenne 5.000 kilom?tres avant d?atterrir dans notre assiette. On privil?gie, d?une part, la production dans les pays du Sud en exploitant sa main d??uvre et en profitant de l?gislations environnementales tr?s laxistes, pour ensuite vendre le produit chez nous. Et, d?autre part, des multinationales subventionn?es avec de l?argent public produisent en Europe et aux Etats-Unis tr?s au dessus de la demande locale et vendent ? l?autre bout de la plan?te leurs exc?dents en dessous des co?ts de production, exer?ant ainsi une concurrence d?loyale aux producteurs du Sud. Les paysans du monde sont les grands perdants de ce mod?le d?agriculture globalis? au service des int?r?ts du capital.
Conclusion : nous subissons actuellement un mod?le d?agriculture irrationnel qui g?n?re la faim, la pauvret?, l?in?galit?, la destruction environnementale, et qui ne se justifie que parce qu?il offre de plantureux profits aux multinationales qui monopolisent le secteur. Il n?y a pas de d?mocratie dans le syst?me agro-alimentaire. Et c?est pour cela qu?il est n?cessaire de revendiquer cette ? d?mocratie r?elle ? ?galement dans le mod?le actuel de production, de distribution et de consommation alimentaire.
Si quelque a caract?ris? le Mouvement du 15-M (dans l?Etat espagnol, NdT), c?est qu?il a commenc? ? construire ici et maintenant cet ? autre monde possible ? que nous revendiquons. En affirmant que d?autres mod?les ?conomiques, sociaux, de consommation, ?nerg?tiques, de soins, etc. sont possibles. De l?occupation des places nous sommes pass?s ? l?occupation des terres pour cultiver des potagers urbains, on a cr?? des r?seaux d??changes, on a organis? des groupes de consommation agro-?cologique. G?n?ralisons ces pratiques. Et exigeons la souverainet? alimentaire. Pour d?cider ? nouveau de ce que nous mangeons, pour que les paysans aient acc?s aux ressources naturelles, pour qu?on ne sp?cule pas avec la nourriture, pour promouvoir une agriculture locale, paysanne et de qualit?. Occupons le syst?me agro-alimentaire. Ce n?est qu?ainsi que nous pourrons garantir que l?alimentation soit un droit pour tous et non un privil?ge pour quelques uns.
*Article publi? dans la revue ? N?meros rojos ?, n?5. ** Traduction fran?aise pour Avanti4.be : Ataulfo Riera. +info: http://esthervivas.com/francais/

Source 😕Occuper le syst?me agricole et alimentaire – Am?rica Latina en Movimiento

http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-occuper-le-systeme-agricole-et-alimentaire-115146355.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en Stock (CCLVI) : le laxisme multinational et l’incroyable réceptionniste de Mulhouse :

Le trafic international de cocaïne et son expansion fulgurante sont les résultantes de plusieurs laxismes.  ...