Accueil / A C T U A L I T É / Observatoire syrien des droits de l’homme: La fraude financ?e par l’Ue d?masqu

Observatoire syrien des droits de l’homme: La fraude financ?e par l’Ue d?masqu

Tony Cartalucci

Le New York Times admet que le groupe frauduleux syrien de d?fense des droits humains est l’affaire d’??un homme-orchestre?? financ? par l’Union europ?enne et un autre ??pays europ?en??.

12 avril 2013 (LD) – En r?alit?,?il y a longtemps que l’on a r?v?l? l’absurde fa?ade propagandiste?qu’est l’Observatoire syrien des droits le l’Homme, dirig? par Rami Abdel Rahman depuis sa r?sidence dans la campagne anglaise. Selon un article de Reuters de d?cembre 2011 intitul??Coventry?: un foyer improbable pour un ?minent activiste syrien, Abdel Rahman admet ?tre un membre de l’??opposition syrienne?? cherchant ? chasser le pr?sident syrien Bachar Al-Assad?:

??Apr?s trois courts s?jours derri?re les barreaux en Syrie pour son activisme prod?mocratie, Abdel Rahman est venu en Grande-Bretagne en 2000 craignant une quatri?me peine d’emprisonnement plus longue.

« Je suis venu en Grande-Bretagne le jour du d?c?s de Hafez al-Assad et je retournerai lorsque Bachar Al-Assad partira, » a d?clar? Abdel Rahman en faisant r?f?rence au p?re de Bachar, Hafez, lui aussi autocrate.

One ne peut pas imaginer une source d’information moins fiable, plus discr?dit?e et plus biais?e. Pourtant, durant les deux derni?res ann?es, son ??observatoire?? a ?t? l’unique source d’information de l’interminable torrent de propagande ?manant des m?dias occidentaux. Il est sans doute pire de voir que les Nations Unies utilisent cette source discr?dit?e et ouvertement propagandiste comme fondement pour ses divers rapports. Du moins, c’est ce que le New York Times (NYT) affirme maintenant dans un r?cent article,Un homme tr?s occup? derri?re le bilan des victimes de la guerre civile syrienne?:

L’article du New York Times admet ceci?:

??Les analystes militaires de Washington suivent son bilan des soldats syriens et rebelles afin de mesurer l’?volution de la guerre. Les Nations Unies et les organisations de d?fense des droits humains fouillent ses descriptions de meurtres de civils afin de trouver des preuves en cas de proc?s pour crimes de guerre. De grands m?dias citent ses donn?es, incluant celui-ci.

Cependant, malgr? son r?le central dans la guerre civile sauvage, l’Observatoire au nom grandiose est pratiquement l’affaire d’un homme-orchestre. Son fondateur, Rami Abdel Rahman, 42 ans, qui a quitt? la Syrie il y a 13 ans, travaille ? partir d’une maison semi-d?tach?e en brique rouge sur une rue r?sidentielle ordinaire de cette ville industrielle morne [Coventry, Angleterre].??

Le New York Times r?v?le par ailleurs pour la premi?re fois que les op?rations de Rami Abdel Rahman sont en effet financ?es par l’Union europ?enne et un ??pays europ?en?? qu’il refuse d’identifier?:

L’argent provenant de deux boutiques couvre les besoins essentiels au reportage sur le conflit et s’ajoute ? de petites subventions de l’Union europ?enne et d’un pays europ?en qu’il refuse d’identifier.

Photo?: Reuters – ??Rami Abdel Rahman, chef de l’Observatoire syrien des droits le l’Homme quitte le minist?re des Affaires ?trang?res et du Commonwealth apr?s avoir rencontr? le ministre britannique des Affaires ?trang?res William Hague au c?ur de Londres le 21 novembre 2011. REUTERS/Luke MacGregor??. Abdel Rahman n’est pas le ??chef?? de l’Observatoire syrien des droits le l’Homme, il?est?l’Observatoire syrien des droits le l’Homme, qu’il dirige de sa maison au Royaume-Uni comme l’?uvre d’un seul homme.

Alors qu’Abdel Rahman refuse d’identifier ce ??pays europ?en??, il ne fait aucun doute qu’il s’agit du Royaume-Uni puisque Abdel Rahman a un acc?s direct au ministre des Affaires ?trang?res William Hague. Il est av?r? qu’ils se sont rencontr?s ? plusieurs occasions au minist?re des Affaires ?trang?res et du Commonwealth ? Londres. Le NYT r?v?le en r?alit? que c’est le gouvernement britannique qui a relocalis? Abdel Rahman ? Coventry en Angleterre apr?s qu’il eut fui la Syrie il y a plus d’une d?cennie en raison de ses activit?s anti-gouvernementales?:

??Lorsque deux de ses associ?s ont ?t? arr?t? en 2000, il a fui le pays en payant un trafiquant d’?tres humains afin d’?tre introduit clandestinement en Angleterre. Le gouvernement l’a ?tabli ? Coventry, o? il a appr?ci? la lenteur du rythme de vie.??

Abdel Rahman n’est pas un ??militant des droits humains??. C’est un propagandiste r?mun?r?. Il est semblable ? la troupe de tra?tres infects et d?termin?s ? qui l’on a donn? refuge ? Washington et Londres durant la guerre en Irak et la plus r?cente d?bauche occidentale en Libye, dans l’unique but de fournir aux gouvernements occidentaux un tapage constant de propagande et des rapports de renseignements d?lib?r?ment falsifi?s et con?us sp?cifiquement pour justifier les desseins h?g?moniques occidentaux.

Parmi les contemporains d’Abdel Rahman se trouve le transfuge notoire irakien Rafid al-Janabi, nom de code ??Curveball??, qui [se r?jouit publiquement d’avoir invent? les accusations sur les armes de destruction massive iraquiennes], le?casus belli?de l’Occident pour justifier une guerre de 10 ans ayant co?t? en bout de ligne des millions de vies, dont celle de milliers de troupes occidentales, et ayant laiss? l’Irak en pagaille. On trouve ?galement?le Dr. Sliman Bouchuiguir de Libye, moins connu, fondateur du racket des droits humains pro-occidental ? Benghazi, se vantant d?sormais ouvertement d’avoir invent? des histoires d’atrocit?s commises ? l’endroit du peuple libyen et imput?es ? Mouammar Kadhafi, histoires visant ?galement ? donner ? l’OTAN l’?lan qu’elle convoitait pour intervenir militairement.

Contrairement au succ?s obtenu avec l’Irak et la Libye, l’Occident a ?chou? lamentablement dans sa tentative de vendre une intervention militaire en Syrie. M?me sa guerre clandestine a commenc? ? se d?voiler alors que le public r?alise de plus en plus que les soi-disant ??rebelles prod?mocratie?? arm?s par l’Occident depuis des ann?es sont en r?alit? des extr?mistes sectaires se battant sous la banni?re d’Al-Qa?da. Le simulacre de l’ ??Observatoire syrien des droits de l’Homme?? est lui aussi en train de se d?voiler. Il est peu probable que la r?v?lation partielle du NYT convaincra les lecteurs que Rami Abdel Rahman n’est rien qu’un autre ??Curveball?? aidant l’?lite entrepreneuriale et financi?re de Wall Street et Londres ? vendre au public une autre guerre inutile.

Tony Cartalucci

Land Destroyer

Article original en anglais?:

« Pro-Democracy Terrorism »: The Syrian Observatory for Human Rights is a Propaganda Front funded by the?, 12 avril 2013

Traduction?: Julie L?vesque pour?Mondialisation.ca

mondialisation.ca

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les milices au Michigan, une vieille histoire… d’extrême droite (5)

Alors que les groupes de milices se sont répandus aus USA, et notamment au Michigan ...