Accueil / A C T U A L I T É / Objectifs et moyens de la strat?gie militaire de haute technologie d’Obama

Objectifs et moyens de la strat?gie militaire de haute technologie d’Obama

Albert Stahel

Comme l’on peut constater ces derniers temps dans diverses publications des revues sp?cialis?es, l’administration Obama veut tenir, malgr? la situation ?conomique peu satisfaisante dans le pays, ? la position d’h?g?monie des Etats-Unis ? l’avenir. Un des r?sultats en est la confrontation croissante avec la Chine dans le Pacifique occidental. Contrairement ? la strat?gie militaire de la pr?c?dente administration Bush, qui ?tait intellectuellement plut?t simple et qui est aujourd’hui d?sign? comme presque archa?que, Obama mise sur la haute technologie pour poursuivre l’h?g?monie g?ostrat?gique des Etats-Unis dans le monde. Il s’agit de la cyberguerre ? l’aide des virus informatiques et des vers informatiques contre des installations sensibles d’un adversaire tel que les r?seaux informatiques et d’?lectricit?. Souvenons-nous du virus Stuxnet avec lequel le programme d’armement nucl?aire de l’Iran a ?t? sap? en 2010. Les informaticiens comparent Stuxnet en analogue ? la guerre a?rienne ?tant une arme de pr?cision dans la cyberguerre.

Parmi les moyens de la haute technologie de l’administration Obama comptent ?galement les drones de combat UCAV (Unmanned Combat Aerial Vehicles). Limit? uniquement par quelques r?gles politiques, les dirigeants ind?sirables ou des membres cl?s d’Al-Qa?da sont liquid?s par des bombes guid?es du type Hellfire d’UCAV qui sont dirig?es par des officiers stationn?s dans le Nevada. Qu’il y ait des dommages collat?raux, c’est-?-dire des meurtres de civils innocents, les mandataires d’une mission UCAV ? Washington DC et leurs op?rateurs dans le Nevada l’acceptent.

Le troisi?me instrument important de l’arsenal strat?gique d’Obama et de son administration sont les unit?s d’?lite hautement qualifi?es de Special Operations Forces (SOF), comme Seal Team Six et Delta. Avec ces forces sp?ciales, les adversaires de haut rang sont liquid?s directement. Un exemple en ?tait la liquidation d’Oussama Ben Laden dans son repaire pakistanais Abbottabad en 2011. La recherche des informations n?cessaires, requises par le Waterboarding (simulation de noyade) aupr?s des partisans d’Al-Qa?da captur?s, revient ? la CIA qui a pris de plus en plus en main le r?le du responsable dans la guerre contre Al-Qa?da et qui a ainsi ?vinc? partiellement les forces arm?es de cette fonction. L’?limination cibl?e des dirigeants adversaires montre ?galement une certaine analogie avec les actions des cadres de la gu?rilla en Europe au milieu des ann?es 80 du XXe si?cle. En particulier, les terroristes de la RAF voulaient affaiblir l’Etat et la soci?t? de la R?publique f?d?rale d’Allemagne en tuant les hauts dirigeants de l’Etat et de l’?conomie pour enfin d?truire l’ensemble de la soci?t?. L’administration Obama veut parvenir, analogue aux terroristes europ?ens du si?cle dernier, ? l’effondrement de son adversaire par l’?limination de la direction d’Al-Qa?da.

Pourtant, les axiomes qui d?terminent cette strat?gie sont int?ressants. Pendant que l’administration Obama utilise les moyens high-tech d?j? d?crits secr?tement, elle laisse ? ses alli?s l’emploi des moyens conventionnels, tels que le bombardement des adversaires de l’air ou/ et le soutien des soi-disant rebelles contre les dictateurs d?sagr?ables. On peut citer les exemples comme l’intervention en Libye et au Mali par les alli?s europ?ens ou le commandement de la soi-disant Free Syrian Army par la Turquie et l’Arabie saoudite. Une tendance semblable se montre ?galement dans le conflit entre le Japon et la Chine concernant les ?les inhabit?es dans le Pacifique occidental. Les Etats-Unis se limitent dans tous ces conflits et affrontements sur la logistique. Cette strat?gie et vision des choses ont de nombreux points communs avec la strat?gie Nixon et Kissinger apr?s la fin de la guerre de Vietnam. A cette ?poque, Nixon et Kissinger voulaient, comme Obama aujourd’hui, seulement concevoir les objectifs et soutenir la guerre de leurs Alli?s par la logistique des Etats-Unis. M?me aujourd’hui, les Alli?s doivent faire le sale boulot militaire pour les Etats-Unis. Cette fa?on de penser peut ?tre caract?ris?e par un ?bon mot? fran?ais utilis? pendant les deux guerres mondiales, avec lequel les Fran?ais ont reproch? aux Britanniques qu’ils auraient, dans les guerres, sauv? la vie de leurs soldats britanniques au d?triment des Fran?ais avec la devise suivante: ?Se battre jusqu’aux derniers soldats fran?ais!? Les Alli?s devraient purger et non plus les Am?ricains, car du point de vue des politiciens ? Washington DC, ils ont d?j? fait assez de sacrifices dans les guerres des 20 derni?res ann?es. Mais, on tait le fait que presque toutes les guerres ont ?t? provoqu?es et men?es par les Etats-Unis.

Albert A. Stahel, Institut d’Etudes strat?giques, W?denswil

Traduction?:?Horizons et d?bats, no. 9, 4 mars 2013

mondialisation.ca

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Voter avec ses pieds

Quelles sont les raisons qui font qu’un électeur choisit un candidat plutôt qu’un autre ? ...