Accueil / A C T U A L I T É / Obama, le « preacher » fabriqu? ? la machine

Obama, le « preacher » fabriqu? ? la machine

 

Prix Nobel de la paix, et vampire goinfre de tout ce qui peut se prendre sur cette Terre. L?humaniste caissier veut remplir les goussets des banques am?ricaines.
Le sait-il? Et quel r?el pouvoir a-t-il?

Ce carnassier, Pinocchio, ? cordes de banques, dans son ?glise orn?e d?armes ne fait que suivre la piste de l?agenda ?tasunien: la grande Afrique. Toujours dans l?oeil de l?Aigle magique. Diss?quer les peuples? Par les cisailles foment?es de la C.I.A.

Le monde est une tribu ? conqu?rir, ? transformer. Les gloutons ventrus bavent d?avoirs. Monsieur Obama n?est qu?un preacher de seconde main? Il passera ? l?Histoire comme le « suivant » de l?arri?r? mental Bush Fils. Bon gars, videur de bars.

C?Est maintenant l??re de l?humain-marchandise, le besogneux mouton asservi. Le « croyant » globuleux, sans lunettes que celles des informations ?triqu?s des journaux. Il est en solde ? tous les jours. Au prix le plus bas. Mod?les Wal-Mart. Tous ?trangl?s par la machinerie simiesque et lourde du rouleau compresseur. De la viande pour les polichinelles estamp?s du sceau des ?tats.

On tricote des guerres comme des bas. Ford a invent? la cha?ne de montage. Les ?tasuniens ont pass? les guerres ? la machine ? tricoter.

Mais au-del? de toutes ces manoeuvres p?rilleuses, polies, jointes aux du religieux parfum du « bien », il y a l?humain, au bout de la cha?ne. Il y a l?humain qu?on ne voit pas. Car ? travers la machine ? pondre de l?argent, le citoyen ? dans sa vie de tous les jours -est devenu le petit pendu qui doit survivre. Il est sacrifi?, m?daill?, vant?, soumis aux march?s. C?est un descendant de Darwin en bourse.

L?Histoire, sans cesse trafiqu?e ?est un outil de fausse connaissance. On rendra le soudeur responsable de la fabrication des armes. C?est du?Nationalsozialismus?version « moderne ».

La « d?mocratie » fabrique ses pr?tres mollusques. Ces t?tards succombent tous aux « grandes causes ». Et la machine en mouvement, incontr?lable, avale d?sormais les « grands » autant que les petits.

Nous ?lisons les « grands » pour nous grandir, nous am?liorer, changer ce monde. Mais au fond, ne sommes nous pas que l?artisan d?une dent d?engrenage?

Dieu est maintenant une « id?e ». Et les pr?tres des vendeurs ignares.

Hosties nous sommes!

Gloup!

Viva la mondialisation!

P.S.: Le tapis ? l?entr?e de la maison est fabriqu? ? la ma-Chine. Dire que ma m?re passait des heures pour les fabriquer ? la main, dessinant son plan, et tout cela avec de vieilles ?toffes tranch?es en lamelles, r?cup?r?es. Je suis archa?que et d?pass?? Ah! la mauvaise nouvelle est que vous ?tes maintenant la machine et que l?artisan tricote des usines, des billets, des guerres. ?On dit que c?est le progr?s? Dans l?autobus de la pauvret? et de la mis?re, il y a tellement de monde qu?on nous dit maintenant d?avancer en arri?re. On ne sait pas que la porte arri?re est ouverte?

On nomme cela un flux?

 

Ga?tan Pelletier

1 septembre 1013

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCLXII) : des politiciens véreux, des hélicoptères à foison et un pays gangréné

On l’avait vu pour le Honduras ces dernières années, c’est encore plus vrai aujourd’hui pour le Guatemala : ...