Accueil / T Y P E S / Articles / Nouvelle ?tude: les « conspirationnistes » sont sains; les suiveurs des gouvernements sont fous, hostiles

Nouvelle ?tude: les « conspirationnistes » sont sains; les suiveurs des gouvernements sont fous, hostiles

Par Kevin Barrett et HSN, le 12 juillet 2013

 

?

h.sharifi20130712040256270

 

De r?centes ?tudes de la part de psychologues et sociologues aux USA et au Royaume-Uni sugg?rent qu?? l?inverse des st?r?otypes des m?dias mainstream, ceux qui sont ?tiquet?s « conspirationnistes » apparaissent plus sains que ceux qui acceptent les versions officielles des ?v?nements.

 

L??tude la plus r?cente a ?t? publi?e le 8 juillet par les psychologues Michael J. Wood et Karen M. Douglas de l?Universit? de Kent (Royaume-Uni). Intitul?e « What about Building 7? A social psychological study of online discussion of 9/11 conspiracy theories » (Et pour le B?timent 7? Une ?tude socio-psychologique de discussions en ligne sur les th?ories de la conspiration autour des attentats du 11 septembre 2001,?ndt), l??tude faisait la comparaison entre les commentaires « conspirationnistes » (pro-th?orie de la conspiration) et « conventionnalistes » (anti-conspiration) sur des sites web d?information.

?

Les auteurs ont ?t? surpris de d?couvrir qu?il est maintenant plus conventionnel de laisser des commentaires soi-disant conspirationnistes que conventionnalistes: « Sur les 2174 commentaires recueillis, 1459 furent d?finis comme conspirationnistes et 715 comme conventionnalistes. » En d?autres termes, parmi les gens qui commentent les articles d?information, ceux qui ne croient pas aux explications gouvernementales d??v?nements tels que le 11 septembre ou l?assassinat de JFK d?passent en nombre ceux qui y croient par un facteur de plus de deux contre un. Ceci veut dire que ce sont les commentateurs pro-th?orie de la conspiration qui expriment ce qui est reconnu comme la sagesse populaire conventionnelle, tandis que les commentateurs anti-conspiration deviennent une minorit? isol?e.

?

Peut-?tre parce que leurs opinions soi-disant mainstream ne repr?sentent plus la majorit?, les commentateurs anti-conspiration ont souvent t?moign? de la col?re et de l?hostilit?: « L??tude? a d?montr? que les gens qui favorisaient la version officielle du 11 septembre ?taient en g?n?ral plus hostiles quand ils essayaient de convaincre leurs opposants. »

?

De plus, il s?est av?r? que les gens anti-conspiration ?taient non seulement plus hostiles, mais fanatiquement attach?s ? leurs propres th?ories de la conspiration. Selon eux, leur propre th?orie pour le 11 septembre ? une th?orie de la conspiration affirmant que 19 Arabes, aucun d?entre eux ne sachant piloter un avion efficacement, ont perp?tr? le crime du si?cle sous la direction d?un mec sous dialyse dans une caverne en Afghanistan ? ?tait indiscutablement vraie. Les soi-disants conspirationnistes, par contre, ne pr?tendaient pas avoir de th?orie expliquant compl?tement les ?v?nements du 11 septembre: « Pour ceux qui pensent que le 11 septembre ?tait une conspiration du gouvernement, l?attention ne se porte pas sur la promotion d?une th?orie en particulier, mais sur le d?montage de la version officielle. »

?

Bref, cette nouvelle ?tude par Wood et Douglas sugg?re que le st?r?otype n?gatif du conspirationniste ? un fanatique hostile scotch? ? la v?rit? de sa propre th?orie personnelle marginale ? d?crit avec pr?cision les gens qui d?fendent la version officielle du 11 septembre, pas ceux qui la contestent.

?

De plus, l??tude a d?montr? que les soi-disants conspirationnistes discutent du contexte historique (tel que voir l?assassinat de JFK comme pr?curseur du 11 septembre) plus que les conventionnalistes. Elle a ?galement d?couvert que les soi-disants conspirationnistes n?aiment pas se faire appeler ainsi, ou « th?oriciens de la conspiration ».

?

Ces deux d?couvertes sont amplifi?es par le nouveau livre « Conspiracy Theory in America » (La Th?orie de la Conspiration aux USA,?ndt) ?crit par le politologue Lance DeHaven-Smith, publi? plus t?t cette ann?e par University of Texas Press. Le Professeur DeHaven-Smith explique pourquoi les gens n?aiment pas se faire traiter de « conspirationnistes »: le terme fut invent? et fait circuler par la CIA pour critiquer et railler les gens qui demandaient des comptes sur l?assassinat de J.F. Kennedy! « La campagne de la CIA pour rendre populaire le terme « th?orie de la conspiration » et l?adh?sion ? de telles th?ories la cible de railleries et d?hostilit? doit, h?las, recevoir le cr?dit d?avoir ?t? l?une des initiatives de propagande les plus r?ussies de tous les temps. »

?

En d?autres mots, les gens qui se servent des termes « th?orie de la conspiration » et « conspirationniste » comme insulte le font comme r?sultante d?une conspiration r?elle, largement document?e et incontest?e par la CIA pour ?touffer l?enqu?te sur l?assassinat de JFK. Cette campagne, au fait, ?tait totalement ill?gale, et les agents de la CIA impliqu?s sont des criminels; la CIA n?a pas le droit de mener des op?rations domestiques, mais enfreint r?guli?rement la loi pour ce faire dans des op?rations domestiques allant de la propagande aux assassinats.

DeHaven-Smith explique aussi pourquoi ceux qui doutent des explications officielles de « crimes importants » sont enthousiastes pour discuter du contexte historique. Il souligne qu?un grand nombre d?affirmations de conspirations se sont av?r?es ?tre fond?es, et qu?il semble y avoir des liens forts entre beaucoup de « crimes de l??tat contre la d?mocratie » encore irr?solus. Un exemple ?vident est le lien entre les assassinats de John F. Kennedy et son fr?re Robert F. Kennedy, qui ont toutes deux pav? le chemin de pr?sidences qui ont continu? la guerre du Vietnam. Selon DeHaven-Smith, nous devrions toujours discuter des « assassinats Kennedy » au pluriel, parce que les deux meurtres semblent ?tre des aspects du m?me crime plus large.

 

La psychologue Laurie Manwell de l?Universit? de Guelph est d?accord pour dire que l??tiquette « th?orie de la conspiration » con?ue par la CIA d?range les fonctions cognitives. Elle souligne, dans un article publi? dans?American Behavioral Scientist?(2010) que les gens qui sont anti-conspiration ne peuvent pas penser clairement ? propos de tels crimes apparents contre la d?mocratie que le 11 septembre ? cause de leur incapacit? ? g?rer des informations en conflit avec une croyance pr?-?tablie.

?

Dans le m?me num?ro de ABS, le Professeur de l?Universit? de Buffalo Steven Hoffman ajoute que les gens anti-conspiration sont typiquement la proie d?une « forte tendance ? la confirmation » ? c?est-?-dire, ils recherchent des informations qui confirment leurs croyances pr?-?tablies, tout en se servant de m?canismes irrationnels (tel le label « th?orie de la conspiration ») pour ?viter des informations conflictuelles.

?

L?irrationalit? extr?me de ceux qui s?attaquent aux « th?ories de la conspiration » a ?t? aptement expos?e par les Professeurs en communication Gina Husting et Martin Orr de Boise State University. Dans un article de 2007, lu par la communaut? scientifique et intitul? « Dangerous Machinery: ?Conspiracy Theorist? as a Transpersonal Strategy of Exclusion » (Machinerie Dangereuse: ?Conspirationniste? comme Strat?gie Transpersonnelle d?Exclusion,?ndt), ils ont ?crit:

?

« Si je vous appelle conspirationniste, cela importe peu que vous ayez r?ellement affirm? qu?une conspiration existe ou que vous ayez simplement soulev? un sujet que je pr?f?rerais ?viter? En vous ?tiquetant ainsi, je vous exclus strat?giquement de la sph?re o? la parole, le d?bat et les conflits publics prennent place. »

?

Mais maintenant, gr?ce ? l?Internet, les gens qui doutent des histoires officielles ne sont plus exclus de la conversation publique; la campagne de la CIA vieille de 44 ans pour ?touffer le d?bat en utilisant la raillerie « conspirationniste » est us?e jusqu?? la corde. Dans les ?tudes acad?miques, comme dans les commentaires des articles d?informations, les voix pro-th?orie de la conspiration sont d?sormais plus nombreuses ? et plus rationnelles ? que celles qui sont anti-conspiration.

?

Pas ?tonnant que les gens anti-conspiration ressemblent de plus en plus ? des cingl?s hostiles et parano?aques.

?

Source:?http://www.presstv.ir/detail/2013/07/12/313399/conspiracy-theorists-vs-govt-dupes/

 

Traduction 😕http://globalepresse.com/2013/07/12/nouvelle-etude-les-conspirationnistes-sont-sains-les-suiveurs-des-gouvernements-sont-fous-hostiles/

 

http://avicennesy.wordpress.com/2013/07/13/nouvelle-etude-les-conspirationnistes-sont-sains-les-suiveurs-des-gouvernements-sont-fous-hostiles/

 

.

afrique-prison.jpg

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les champions de l’évasion

Certains s’évadent régulièrement des prisons les plus sûres, et sont finalement repris, jusqu’à la prochaine…mais ...