Accueil / A C T U A L I T É / Nous sommes ? l?aube d?un krach boursier colossal

Nous sommes ? l?aube d?un krach boursier colossal

Juste une confirmation de ce que beaucoup savent d?j?,tout va s?effondrer et cela va faire tr?s mal!

Une correction de 90 % des cours des actions est d?sormais envisag?e par les plus grands acteurs sur les march?s financiers. cc/flickr/matthewkolt

sic?
C?est un remarquable papier qui aurait ?chapp? ? ma sagacit? sans l?aide pr?cieuse de l?un de nos camarades contrariens qui m?a refil? l?information ce matin ! Un grand merci ? lui pour ce petit tr?sor dont je vais vous faire profiter et qui vaut que je passe une bonne partie de ma journ?e et de ma soir?e ? traduire pour vous et surtout ? vous en faire une synth?se (les vrais anglophones me pardonneront mais en gros, l?id?e est l?) !
Les march?s vont s?effondrer et les milliardaires sont d?j? en train de prendre la poudre d?escampette !Il y a en gros deux parties dans cet article.La premi?re est assez descriptive et d?montre que certains milliardaires, et non des moindres, sont tout simplement en train de fuir les march?s boursiers am?ricains comme europ?ens. Bref, ils se retirent !
Parmi eux, que des tr?s grands riches tr?s connus, type Warren Buffet, John Paulson, Georges Soros. Il s?agit de gar?ons tr?s s?rieux ! Si eux s?en vont, je vous conseille vivement de vendre vos derni?res actions si vous avez encore !

Ils revendent tout, mais alors tout et surtout ce qui est consid?r? comme de tr?s belles valeurs comme Intel, Johnson & Johnson, Procter & Gamble et Kraft Foods, Sara Lee ! Ils se d?barrassent ?galement comme de la peste de tous leurs titres sur des valeurs bancaires comme JP Morgan, Goldman Sachs etc. !

La deuxi?me partie de cet article est plus ?conomique, m?me clairement ?conomique et tente d?expliquer comment une correction de 90 % (vous avez bien lu) des cours des actions est d?sormais envisag?e par les plus grands acteurs sur les march?s financiers !

C?est un analyste du nom de Wiedemer qui explique son sc?nario sur lequel, d?apr?s cet article, repose la fuite de nos grands milliardaires.

 

 

Que nous dit Wiedemer ?

Tout commence avec la strat?gie imprudente de la R?serve f?d?rale qui a imprim? une quantit? massive d?argent ? partir de rien pour tenter de stimuler l??conomie. Ce sont les fameux ? quantitative easing ? dont on vous rebat les oreilles depuis presque 5 ans d?sormais.

Pour lui, ? ces fonds ne sont pas all?s dans l??conomie mais sur les march?s. Mais il y a une certitude math?matique. Tout cet argent finira par passer tous les barrages et l?inflation fera un bond ?.

? D?s que vous atteignez une inflation de 10 %, les obligations du Tr?sor ? 10 ans perdent environ la moiti? de leur valeur. 20 %, leur valeur aura quasiment disparu. Les taux d?int?r?t vont augmenter consid?rablement, et cela causera l?effondrement des valeurs immobili?res. Cons?quence de ces probl?mes, les march?s actions conna?tront leur chute la plus redoutable. ?

Mais ce n?est pas tout?

? Les entreprises devront d?penser beaucoup plus d?argent en raison de co?ts d?emprunt tr?s ?lev?s, or en face il n?y a ni croissance forte ni une expansion du chiffre d?affaires ce qui conduira ? une baisse tr?s significative des marges, des dividendes beaucoup moins ?lev?s, moins d?embauche et beaucoup plus de licenciements. ?

Pour ceux qui parlent l?anglais ou le comprennent ? peu pr?s, vous pourrez regarder une vid?o qui m?rite le d?tour si vous ne l?avez d?j? vue.

En r?sum?

Que faut-il retenir de tout cela ? Que nous sommes ? l?aube d?un krach boursier colossal, d?un krach obligataire ph?nom?nal et d?une nouvelle ?tape de la crise qui a commenc? en 2007, ? savoir la crise obligataire et mon?taire.

Soit la FED poursuit ses injections de monnaie sans r?sultat vraiment probant et de toute fa?on t?t ou tard cela d?clenchera un ?pisode hyperinflationniste mondial, soit la FED arr?te progressivement ses QE comme elle semble vouloir le faire et ? ce moment-l? les taux d?int?r?t s?envoleront vers des sommets qui vont asphyxier purement et simplement tout le syst?me ?conomique.

Le baril de p?trole est ? plus de 115 dollars, ce qui va largement diminuer la croissance ?conomique mondiale. Les taux d?int?r?t restent bas uniquement parce que les banques centrales rach?tent massivement les obligations d??tats en cr?ant de la fausse monnaie. Sans cette aide massive, les taux vont bondir. Plus aucun acteur de l??conomie ne pourra emprunter ni se financer. Les ?tats surendett?s, les m?nages pour l?immobilier qui s?effondrera et bien s?r les entreprises.

Si les taux montent, personne n?a d?int?r?t ni ? acheter de l?or ni ? acheter des actions mais uniquement des obligations d??tats? Sauf que cette r?gle est vraie dans un contexte o? les ?tats seraient solvables. Or avec l?endettement cumul?, plus aucun ?conomiste s?rieux ne croit ? la solvabilit? des ?tats (en tout cas en priv?).
Cons?quence logique : les march?s vont s?effondrer, les actions ?galement, l?or pourrait baisser dans un premier temps avant que sa valeur ne se reprenne pour prendre en compte le risque majeur d?insolvabilit? g?n?ralis?e? D?s lors, son cours n?aura plus de limite, tout le monde ne voudra plus que ?a? puisqu?au bout du compte, seul l?or passera cette ?tape finale de la crise. Nous y arrivons.

Source:?economiematin.fr

Trouv? gr?ce?au blog?des chroniques de Rorschach

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le petit monde de Donald (10) : la harpie reaganienne et le pizzaiolo golfeur

A ce jeu particulier du Tweet vengeur journalier auquel se livre Donald Trump, son activité ...

5 Commentaire

  1. avatar

    Vous êtes de grands naïfs. Pire, vous êtes de naïfs pessimistes, vous privant ainsi du plus grand plaisir de la naïveté . Vous, et les économistes forts en thème, discutez comme si, tout en expliquant doctement l’évidence que l’argent ne vaut plus et que l’économie de marché n’existe plus, vous pouviez continuer à en appliquer les règles dans la vie réelle.

    La réalité, c’est que le pouvoir – qui n’a plus rien de démocratique, au cas ou vous entretiendriez encore aussi cette illusion – fabrique l’argent qu’il veut et le donne a qui il veut et il maintient le rapport qu’il veut de cette fiction monétaire à l’univers des biens réels.

    Il suscite les comportements et réactions qu’il veut de la population, en ne lui donnant, par le biais des médias, que l’information qu’il veut et interprétée comme il le veut. Ecoutez le verbiage des médias en France et sur CNN; voyez comment le ton est soigneusement adapté à la clientèle-cible.

    OUI, il y’a aura probablement un réajustement boursier, mais il sera comme on le voudra, au moment où on le vous voudra … On mettra la chiffres qu’on voudra et qui pourra en discuter ? Chacun en saura ce qu’il doit en savoir, au moment opportun, selon sa place dans la hiérarchie.

    Les conséquences seront celles qui sont déjà prévues. Ceux du 0,0001 % n’en souffriront pas – sauf quelques-uns qu’on voudra pendre pour encourager les autres – et les quidams du monde ordinaire eux-mêmes, ne pâtiront pas plus qu’il ne sera nécessaire pour que le système-noria continue de tourner. Le maitre préfère gratter son âne derrière les oreilles et qu’il avance tout seul. Il ne le fouette que si la bourrique refuse d’avancer.

    Vous avez tort de ne pas croire en dieu; le Système est omniscient, tout-puissant, et la manne tombera pour vous aussi longtemps que vous ne direz pas « Non serviam »… ce qui ne serait sans doute pas très judicieux.

    Pierre JC Allard

  2. avatar

    Je suis en train de me demander s’il ne vaut pas mieux un bon et chic dictateur qu’une démocratie falsifiée…
    🙂
    Il y a dans la propagande une petite recette qui vient d’arriver: fabriquer un peu de misère, associé au « portrait » du citoyen « moderne » qui a déjà beaucoup: une scie, un marteau électrique, un travail – maintenant pas loin de la servitude volontaire – bref, une image à entretenir et une mission pour « son » pays.
    En soi, l’or ne vaut rien. S’il fallait avoir une monnaie, une vraie, ce serait un oeuf ou une balle de foin. Quelque chose de tangible.
    Au 18 ème siècle, en Virginie (USA), c’était le tabac. Et les monnaies variaient…
    Faut-il croire en la dette? On n’en parle quasiment plus. La dette est un outil pour effrayer les peuples. Mais les États-Unis en ont une qui sert à fourbir les armes et les « idées » pour saisir le réel des autres.

    Le portrait du citoyen, c’est qu’on l’a lustré pour lui donner l’apparence de posséder quelque chose.
    En fait, il est possédé…
    Serviteur-valet, habillé comme son maître.
    « Non serviam… Ce n’est pas pour aujourd’hui.
    Nous sommes tous devenus de petits chaperons rouges. 🙂
    En attendant le grand-loup…

  3. avatar

    Bonsoir Pierre et Gaétan,

    Effectivement il me semble que la naïveté des serviteurs-valets est sans limite. N’avons qu’a constatez le pseudo-débat de la charte pour s’en délecter, ce qui est triste. Mais cela demeure dans le fictif, imaginer maintenant la réaction si quelqu’un oserait toucher au dogme matérialiste et laïciser le seul des trois pouvoirs qui ne la pas subis. D’accord avec vous << non-serviam, ce n'est pas pour demain. Pas de manière volontaire.

  4. avatar

    Rien ne se passe jamais comme prévu, et les machines infernales ont la particularité, une fois lancées, de faire la sourde oreille !… Le krack de 29 fut simplement une remise à niveau de l’économie : un détournement amazonien asséchait les entreprises tout en gonflant démesurément la Bourse, qui ne parvenait même à imprimer ces actions, déjà achetées par anticipation, dans un objectif de profit imaginaires !… Le débrayage a cassé la boîte de vitesses !…

    Cette fois-ci, on va s’apercevoir que la bagnole est à sec !… Dans ce cas, il ne faut pas compter sur les larbins : ceux-ci forment l’élite du lumpen-prolétariat, les mercenaires chargés de surveiller les esclaves …. Sans doute, la réaction ne sera pas immédiate, et les peuples devront mettre quelque temps à comprendre que leurs gardes-chiourme se sont faits la malle !… Mais il faudra bien alors qu’une nouvelle organisation prenne la relève : le fiasco de Copenhague, les subprimes, les débats ininterrompus sur la Toile … autant d’avertissements qu’aucune réunion des Etats Généraux ne sera en mesure de décider d’un nouvel impôt pour renflouer ce « Titanic » mondialisé !… Une nouvelle « guerre de 14 » sera peut-être la sanction planétaire, mais la parenthèse capitaliste est bien obsolète !…

  5. avatar

    @ Jean Louis

    Beaucoup d gens pensent que le krach de 1929 a été voulu par les « 8 familles » qui en ont tiré des profits faramineux… et le contrôle du monde.

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2011/10/03/si-on-change-les-maitres-du-monde/

    Le krach qui vient sera probablement géré par ceux qui en profiteront. On ne peut l’éviter qu’en prenant la décision de métamorphose de la chenille qui devient papillon. Choix qu’on peut dire sacrificiel, mais qui n’en est pas moins suicidaire, car comme chenille, ELLE N’EXISTERA PLUS j’ai déjà dit que le choix actuel est entre le fascisme et l’anarchie.

    PJCA