Accueil / T Y P E S / Articles / nous ?tions au bord du gouffre

nous ?tions au bord du gouffre

Et nous avons fait un grand pas en avant?aurait pu ajouter Fran?ois Baroin, le ministre de l??conomie, lors de l??mission dominicale (Le grand rendez-vous) d?Elkabbach du 18 septembre 2011 ? laquelle il avait ?t? invit?.

Il a pourtant d?clar? le contraire, en bon adepte de la m?thode ??Cou? ?, sur le th?me ??tout va tr?s bien, madame la Marquise ? d?fendant l?irrationnel.

Floril?ge?: ??? chaque fois, on a atteint nos objectifs, on ?tait m?me un peu en avance en d?but d?ann?e?(?) on est m?thodiques et rigoureux dans la maitrise et dans la r?duction des d?penses ?.

Mais les chiffres sont t?tus, et aujourd?hui la France est le 19?me pays le plus endett? au monde, par rapport ? son PIB parmi 195 Etats.

En 2004, Sark?zi ?tait aux affaires, ministre du budget et assurait que le projet de loi de finances pour 2005 ?tait un budget de r?tablissement des comptes publics. lien

La suite d?montra le contraire.

La croissance mondiale en 2004 avait ?t? l?une des plus fortes de ces trente derni?res ann?es (4,5%)?: pour l?Europe, elle ?tait de 2,7. (lien), la France n?atteignant qu?? peine les 2%.

Puis ?a ?t? la d?gringolade?: 1,2% en 2005, l?g?re remont?e en 2006 avec 2,2%, alors que l?Europe ?tait en moyenne ? 2,8%, puis ce fut la chute avec 0,32 % en 2008. lien

En 2010 la croissance n?a ?t? que de 1,5%, et 2011 pourrait n??tre que de 0,2%, m?me si l?optimiste Barouin pr?voit encore 2%… lien

C?est peut ?tre l?occasion de s?interroger sur la clairvoyance de certains ??experts?? es ?conomie, comme par exemple la nouvelle patronne du FMI, Christine Lagarde, qui n?avait pas h?sit? ? d?clarer au mois d?aout 2007 : ??le plus gros de la crise est derri?re nous??. (lien) ou comme un autre ministre de l??conomie, Eric Woerth qui, en 2007 aussi, ?tait convaincu que?: ??on peut s?autoriser une pause dans la baisse des d?ficits? ajoutant au sujet du bouclier fiscal, et des divers cadeaux faits au nantis ??nous devons consid?rer les mesures fiscales que nous allons prendre non pas comme un cout, mais comme un investissement ?.. lien

Et quid de Patrick Artus, ?conomiste r?put?, de Natixis qui affirmait triomphalement?en 2008:

??La crise est finie?! Je reviens des Etats Unis. Tous les acteurs de march? me disent la m?me chose?: les institutions financi?res am?ricaines ont enterr? la crise ?. lien

Quand ? DSK, encore au FMI en 2008, pas encore entach? dans d?encombrantes frasques sexuelles, il d?clarait?: ? les pires nouvelles sont derri?re nous ?, faisant preuve d?un manque total de lucidit?, et une nouvelle fois d?une r?action inappropri?e. Lien

Alain Minc, le notoire conseiller pr?sidentiel n??tait pas plus lucide lorsqu?il d?clarait en octobre 2008 : ? cette crise est grotesquement psychologique ?. lien

Daniel Cohen d?clarait ? son tour, ? l?automne 2008 : ??nous allons en effet vivre une ann?e horrible (?) la bonne nouvelle, c?est que cela ne durera pas longtemps ?. lien

Et que dire de l?analyse contestable d?Alain Madelin qui en octobre 2008 disait?: ??cette crise n?est pas un ?chec des th?ories lib?rales ?.

M?me l?agr?g? d??conomie, Marc Bousseyrol ?tait ? cot? de la plaque lorsqu?il affirmait en mai 2009 : ??la dette publique est un outil l?gitime de politique ?conomique, qui permet de fabriquer de la croissance si elle est g?r?e avec intelligence ?.

Quand au patron, Ernest Antoine Seilli?re, il d?clarait sans rougir dans les ?chos du 3 juin 2009 : ??apr?s quelques mois de tentation r?glementaire, le calme revient et c?est tant mieux ?.

Comme le rel?ve le r?dacteur de ? Charlie Finance ? dans son b?tisier?: ces sp?cialistes ont fait preuve d?un gros manque de lucidit?.

De Guy Sorman ? Alan Greenspan, en passant par Ben Bernanke, ou jean Claude Trichet, ces ?conomistes patent?s se tous plant?s en beaut?.

Guy Sorman donc, dans son livre ? www capitalisme ? paru en 2000, affirmait ??le march? ne se trompe gu?re ?, pendant que Greenspan, alors qu?il ?tait pr?sident de la FED, en 2005 se flattait de son r?le ? de porteur d?innovations constructives, avanc?es technologiques financi?res, accouchant selon lui d?une croissance rapide du ??pr?t hypoth?caire?? appel? aussi subprimes,? qui profiteraient aux consommateurs ?.

Quant ? Ben Bernanke, pr?sident de la FED il affirmait en f?vrier 2007 que ??l??conomie am?ricaine est en bonne sant?, et sa transition vers un taux de croissance mod?r? et durable est couronn?e de succ?s ?.

Pour Jean Paul Servais, pr?sident de la commission bancaire belge ??les banques belges n?ont aucun probl?me de solvabilit?, ni de liquidit? ?. lien

Arr?tons ce floril?ge qui pourrait se prolonger quasi ? l?infini et int?ressons nous ? un blogueur plein d?humour lequel nous propose un scoop?: ???si en effet le pain a augment? de 7%, les p?tes de 17%, les l?gumes de 11%, le gaz de 20%, le gazole de 20%, l?essence de 13%, le fuel domestique de 21%, les assurances de 5,6%, le p?age des autoroutes de 7,8%, le forfait hospitalier de 26%, le jeton de caddie devrait en principe rester ? 1 ? dans la plupart des grandes surfaces ?.

Par contre les salaires ne bougent pas beaucoup, et en 2011 ils n?ont mont? au maximum qu?? 2,6 % en moyenne (lien) bien loin de l?augmentation globale des produits de consommation courante.

Sark?zy affirme que l??re du gaspi est termin?e, mais si l?on en croit le rapport de la Cour des Comptes 2010, les progr?s accomplis sont maigres. lien

Une exposition partielle sur 1200 m2 organis?e pour le mus?e national du Sport, ? cout? cette ann?e 4,4 millions d?euros alors que ce Mus?e? n?a ni galerie, ni personnel adapt?, et donc pas de public. lien

La r?publique des copains a de beaux jours devant elle: r?cemment Dominique Tiberi, fils de l?ancien maire parisien, vient d??tre promu contr?leur g?n?ral ?conomique, en d?pit de l?avis d?favorable de la commission qui notait les candidats, tout comme Isabelle Deleu, une modeste infirmi?re, mais militante d?vou?e ? la sark?zie. lien

Quand ? Herv? Morin, il a accept? de r?duire la taille de la piscine olympique qu?il envisageait d?installer au minist?re de la d?fense, et qui ne coutera finalement ??que?? 30 millions d?euros, au lieu des 55 pr?vus initialement. lien

Sainte Marie et Saint Pierre ? la R?union,? ont eu la surprise de voir d?barquer Roselyne Bachelot, avec comme justification?: des visites de logements sociaux, et l?inauguration d?un institut?: l?ITEP, visite d?un week-end, qui ressemble plus ? une op?ration de propagande, pay?e bien sur avec les deniers publics. lien

Au passage, on peut rappeler que peu de Fran?ais savent que le gouvernement ? d?pens? plus de 7 millions d?euros en pub et communication pour promouvoir sa r?forme des retraites. lien

Le S?nat vient d?octroyer en douce ?? chacun de ses membres une prime de 3531, 61 ? (lien), et les acteurs de la campagne pr?sidentielle de l?UMP utilisent discr?tement pour sa propagande le site de l?Elys?e. lien

Le 15 septembre dernier,? le voyage ? Benghazi sent le caprice pr?sidentiel ? plein nez, avec avions, h?licos, journalistes accr?dit?s, service d?ordre avec l?envoi la veille de 160 CRS, lesquels ont re?u une prime exceptionnelle de 500 ??le cout de ce voyage hors norme reste encore ignor?. lien

A mettre en parall?le avec le discours citoyen du Pr?sident qui venait d??tre ?lu et qui d?clarait entre autres ??ne plus gaspiller un seul euro d?argent public, tel doit ?tre l?id?al vers lequel nous devons tendre? ?.

L?int?gralit? de son discours du 27 mai 2007 est sur ce lien.

Quand ? la moralisation des banques, elle n?est pas encore ? l?ordre du jour.

Les expatri?s fiscaux coulent de beaux jours, ?Liliane Bettencourt a encore quelques millions d?euros bien au chaud dans les paradis fiscaux, (lien) et les grands patrons continuent de toucher des dividendes discutables, alors m?me que leurs entreprises plongent dans le rouge.

Au mois d?aout dernier, ils se sont partag?s pr?s de 2 milliards d?euros. lien

Mais revenons ? la crise.

Aujourd?hui, la Gr?ce reste dans le collimateur de l?Europe, et la France veut convaincre ses partenaires de la sauver ? tout prix au moment o? le ministre allemand de l??conomie, Philipp R?sler n?exclue plus l?hypoth?se d?une faillite grecque, suivi par l?Autriche qui envisage s?rieusement de la l?cher.

Ce qui ne fait pas l?affaire de la France.

En effet, les banques fran?aises se sont largement investies en Gr?ce, elles sont en premi?re ligne (lien) et si la Gr?ce ?tait d?clar?e en faillite, les banques fran?aises en subiraient les cons?quences, faisant ?crouler peut-?tre, comme un vulgaire ch?teau de carte, tout l??difice financier de notre pays.

Alors comment croire encore Fran?ois Baroin debout sur le pont, droit dans ses bottes, qui, se voulant rassurant, ? d?clar? ??les banques fran?aises ont les moyens d?y faire face ?. lien

Mais comme dit mon vieil ami africain?: ??les tonneaux vides sont ceux qui font le plus de bruit??.

L?image illustrant l?article provient de ??silentrequiem.skyrock.com??

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Covid-19 et pathologie immune : problèmes importants pour l’élaboration d’un vaccin efficace

Covid-19 et pathologie immune : problèmes importants pour l’élaboration d’un vaccin efficace   1) La ...