Accueil / A C T U A L I T É / Nos universit?s sous-financ?es!!!

Nos universit?s sous-financ?es!!!

 

J?ai simplement relev? certaines phrases d?un article paru mercredi?9?mai?2012???19?h?12?HAE??

??Hugues Boisvert, professeur de comptabilit? ? HEC et titulaire de la Chaire internationale CMA (comptabilit? de management) d’?tude des processus d’affaires, croit que si le comit? provisoire voit le jour, les universit?s pourraient r?aliser des ?conomies.

1)????? Selon les donn?es publi?es par le minist?re de l’?ducation, rien ne prouve que les universit?s qu?b?coises soient sous-financ?es. Au Qu?bec, le co?t moyen par ?tudiant est de 29?242?$, soit pr?s de 3000?$ de plus qu’en Ontario (26?383?$). La moyenne canadienne est quant ? elle de?28?735?$.

2)????? L’id?e de cr?er un comit? provisoire visant ? d?terminer o? couper dans le budget des universit?s indispose les recteurs qui assurent qu’il n’y a pas de surplus dans leur??tablissement.

3)????? L’effet pervers, selon le professeur Boisvert, c’est celui du mode de financement bas? sur le nombre d’?tudiants, qui pousse les universit?s ? en augmenter leur client?le co?te que co?te. ??La formule de financement est un encouragement direct ? accro?tre la client?le.

4)????? ??On appelle ?a une spirale inflationniste. Tu augmentes ton budget, tu augmentes tes co?ts. Tu n’es pas capable de couvrir ton budget, tu dis que tu es sous-financ?, poursuit?M.?Boisvert.

5)????? Le Comit? provisoire des universit?s risque pourtant de se heurter ? un obstacle majeur, puisque l’information n’est pratiquement pas disponible. Le professeur Boisvert croit que la ministre de l’?ducation, Line Beauchamp, devra exiger des universit?s qu’elles fournissent les d?tails des donn?es financi?res de tous leurs?services.??

Au sujet de 1), comment peut-on dire les universit?s du Qu?bec sont sous-financ?es quand le gouvernement les finance plus que toutes les Provinces au Canada? O? va l?argent?

Au sujet de 2) L?indisposition des recteurs laisse entrevoir la pertinence du questionnement cr?? par 1).

Au sujet de 3) On d?couvre ici pourquoi les universit?s cr?ent des satellites sur les ??territoires des autres universit?s. C?est un ??combat pour le recrutement?? pour augmenter chacun leur financement.

Au sujet de 4)? On d?crit la cause du sous-financement des universit?s oblig?es de trop d?penser pour le ??recrutement?? ce qui leur fait d?passer leur budget.

Au sujet de 5)? Je serais surpris que le gouvernement exige une clarification pouss?e des d?penses des universit?s; il semble qu?il y ait trop de ??faveurs individuelles?? de distribu?es ? certains individus pr?s du gouvernement.

 

Finalement on en revient encore un fois ? la n?cessit? de la commission d?enqu?te Charbonneau qui devrait s??tendre sur les collusions et la corruption de tout l?ensemble administratif social et priv?.

Est-ce que cette commission pourra nous faire ?viter une r?volte g?n?rale des citoyens? Je ne sais pas; mais j?en doute un peu.

 

Andr? Lefebvre

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les milices au Michigan, une vieille histoire… d’extrême droite (2)

L’historique de la création des milices dans le Michigan nous replonge vite dans une atmosphère ...

One comment

  1. avatar

    La plus internationale attire l’attention ailleurs :

    http://lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=3721
    La face cachée de l’entente entre le gouvernement et les étudiants
    10 mai 2012
    Pierre Dubuc

    “Et s’il y avait plus que la question des droits afférents et des droits de scolarité dans l’entente intervenue, le 5 mai, entre le gouvernement et les associations étudiantes. C’est pourtant ce qui ressort d’une relecture du compte-rendu des négociations rendu public par la CLASSE.

    Le processus de Bologne

    “Philippe Lapointe était parfaitement au courant des enjeux. Son article, « L’ironie de l’assurance-qualité » publié dans l’Ultimatum, et que la ministre Courchesne semblait avoir lu, décrit très bien la notion de « l’assurance-qualité » et l’ensemble du processus de Bologne
    “Celui-ci tire son nom d’une conférence tenue à Bologne en juin 1999 où 29 pays européens ont signé un texte qui visait la création d’un espace commun européen de l’enseignement supérieur.

    “Ce processus se divise en trois grandes réformes. Premièrement, uniformiser les études en trois cycles. Deuxièmement, mettre en place un système unique pour le calcul des crédits universitaires transférable entre les établissements. Troisièmement, implanter une assurance-qualité, dont la gestion est confiée à des organismes externes aux universités.

    (H) (H) (H)

    “Lorsqu’un gouvernement planifie compenser la chute du nombre d’inscription de ses étudiants nationaux – une conséquence prouvée de la hausse des droits de scolarité – par le recrutement d’étudiants internationaux, lorsque des universités donnent préséance à leur positionnement dans le palmarès mondial des universités à la scolarisation de leur population nationale, la lutte des étudiants dépasse largement le cadre d’une lutte économique.”
    😉