Accueil / A U T E U R S / COLLABORATEURS DE CENT PAPIERS / Non ? la m?ga-fabrique de semences mutantes de Monsanto !

Non ? la m?ga-fabrique de semences mutantes de Monsanto !

L?entreprise am?ricaine Monsanto ?tend son emprise sur toute la plan?te. Son nouveau projet est une gigantesque usine de semences g?n?tiquement modifi?es en Argentine.  

 

L’endroit choisi se trouve ? Malvinas Argentinas dans la proche banlieue de Cordoba, une ville d?j? entour?e de soja OGM et dont les habitations sont r?guli?rement soumises ? des fumigations intempestives?

Monsanto fait d?boiser des milliers d’hectares pour y semer ses cultures transg?niques de ma?s et de soja et en tirer des graines. Les plantes y sont g?n?tiquement programm?es pour ?tre st?riles. Durant le cycle de la culture, les semences sont r?guli?rement pulv?ris?es par des produits hautement dangereux pour la sant?.
La seule mani?re pour les agriculteurs de continuer ? les cultiver est de racheter chaque ann?e les graines Monsanto. C?est ce que d?nonce l’Association des Paysans de la Vall?e Conlara, r?unissant les familles rurales voisines d’une autre usine de l’entreprise.
Historique des ?v?nements
En juin 2012, Monsanto annonce la construction de sa plus grande fabrique de semences de ma?s transg?niques d’Am?rique Latine. L?Argentine, d?j? deuxi?me producteur mondial d’OGM est en passe ainsi de devenir un exportateur de semences GM bon march?. 
En novembre 2012, l’Assembl?e de Malvinas Argentinas exige l?organisation d?un r?f?rendum. Les habitants exigent ?galement le respect de la loi g?n?rale de d?fense de l’environnement qui oblige ? la r?alisation d’une ?tude d’impact environnemental mais les autorit?s passent outre?
Le 19 septembre 2013, un festival populaire, un ? Printemps sans Monsanto ?, se tient sur le site marquant le lancement d’une op?ration de blocage qui dure plusieurs mois. Les entreprises de construction retirent leurs machines et les ouvriers ne se rendent plus sur le site. Mais face ? la r?sistance qui s’installe, Monsanto cherche ? intimider les leaders locaux et menace de tra?ner en justice les habitants participant ? l’occupation.
Le 31 octobre 2013, Monsanto accuse Sofia Gatica de l’organisation des M?res de Ituzaingo et Eduardo Quispe, de l’Assembl?e de Malvinas Argentinas, de ? porter atteinte ? la s?curit? publique ?, tout en d?non?ant de suppos?s ? actes de violence contre le personnel ? du chantier. Les avocats de Monsanto accusent ces militants d’occuper ill?galement le terrain, ce qui, selon le code p?nal argentin pourrait leur valoir des peines de prison allant jusqu’? trois ans et de lourdes amendes au civil pour pr?judices ?conomiques.
Le 28 novembre 2013, dernier rebondissement, un groupe d?environ soixante ? gros bras ? se pr?sente sur le site pour saccager le camp. Les militants d?noncent la participation du d?l?gu? d’un syndicat de la construction (UOCRA), des engins de chantier et des camions ?tant par ailleurs immobilis?s sur le site depuis plusieurs jours apr?s une premi?re tentative de d?loger les occupants. 
Depuis, la grogne s’?tend dans la province voisine de San Luis et re?oit un soutien grandissant dans la capitale. Pour les paysans argentins, ? ce mod?le n’a pas cr?e d’emplois, ne produit pas d’aliment pour notre r?gion et menace notre sant? ?  
? cause de l?agriculture industrielle et g?n?tiquement modifi?e, notre plan?te change progressivement de visage. Les gouvernements de nombreux pays sont bien trop influenc?s par la multinationale am?ricaine qui est au centre de ces mutations et qui contr?lera bient?t toute l?alimentation mondiale. Aux ?tats-Unis, certaines esp?ces cultiv?es proviennent d?j? ? 90% des usines Monsanto. La firme vient m?me d?y faire voter une loi interdisant ? un juge d?ordonner le rappel de ses produits, m?me pour des raisons de sant? publique !
N?obligeons pas nos enfants et nos petits-enfants ? h?riter d?un monde nourri par Monsanto !


A la Pr?sidente Cristina Kirchner, au maire de Malvinas et aux autorit?s de Cordoba :
Nous, citoyens du monde entier, vous exhortons ? arr?ter imm?diatement le projet de Monsanto, qui veut construire un grand laboratoire de semences g?n?tiquement modifi?es ? Cordoba et vous demandons d’organiser une consultation publique.  
L?usine et les pesticides qui y seront utilis?s entra?nent de tr?s s?rieux risques sanitaires pour les habitants. 
De surcro?t, ils privent les citoyens du droit ? d?cider quels aliments sont produits et consomm?s chez eux. 
Le gouvernement doit faire en sorte que les politiques publiques en mati?re d’OGM refl?tent bien les souhaits des citoyens argentins.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Croisée

La femme qui marche (du moins, c'est comme cela que je l'ai nommée) de Casimir FerrerIl marche, il marche sans y penser. À peine est-il conscient de la légère caresse du printemps naissant sur son visage, à peine sent-il un soleil timide lui chauffer doucement les épaules à travers le coton noir de sa chemise.… Lire plus