Accueil / A C T U A L I T É / CRISES / crise-alimentaire / NATALITE VERSUS DENATALITE

NATALITE VERSUS DENATALITE

NATALITE VERSUS DENATALITE

enfants exploit?s2

Dieu b?nit No? et ses fils et leur dit : ? Soyez f?conds, multipliez-vous et remplissez la terre. Tous les animaux qui se meuvent sur la terre et tous les poissons de la mer, tout ce qui remue et qui vit vous servira de nourriture au m?me titre que les l?gumes et les plantes : je vous donne tout cela. ? Ancien Testament, Gen?se 9.

 

Que dirait ce m?me Dieu, aujourd?hui, ? la vue des d?g?ts que ses paroles auront caus?s, sur cette bonne Terre ? La croissante recherche d??nergie (p?trole, charbon, gaz), la p?nurie de la ressource la plus importante pour la vie, l?eau, la stagnation de la production agricole due ? l?utilisation excessive des sols, la surexploitation des recours des oc?ans et des fleuves, la d?forestation des for?ts tropicales, les dommages irr?versibles dans les ?cosyst?mes, l?extinction des esp?ces rares de la faune et de la flore, la pollution de l?air, des oc?ans, des sols et du sous-sol, l?incin?ration des ordures industrielles/urbaines, la diss?mination de produits toxiques ? herbicides, dioxines, m?taux lourds, r?sidus nucl?aires, voil? quelques exemples d?attentats ?cologiques dont les causes tiennent en deux mots : surpeuplement humain.

Les pr?visions de Malthus peuvent, enfin, ?tre prises au s?rieux : la population mondiale ne cesse d?augmenter alors que la p?nurie des ressources naturelles et alimentaires atteint des niveaux dramatiques. Comment pourront vivre ou, plut?t survivre les 9 milliards d??tres humains pr?vus en 2050 ? Une natalit? sans frein agit, obligatoirement, sur l?extinction des ressources alimentaires et naturelles.

?Les plus grands d?fis que l?humanit? aura ? affronter dans un futur proche seront dus au surpeuplement, au manque de ressources naturelles, (l?eau, les mati?res premi?res, le p?trole) ? des pand?mies de toutes sortes de maladies connues et inconnues, ? la pollution (air, eau, nourriture, produits chimiques).? Albert Einstein

? La menace la plus grave pour l?avenir de l?humanit? est l?explosion d?mographique (?) Notre petite plan?te sera incapable de supporter pendant longtemps les cons?quences d?un surpeuplement et de l?activit? industrielle sans contr?le de notre soci?t? de consommation. ? Ren? Dumont (1904-2001)

Le salut de l?humanit? d?pend d?une natalit? contr?l?e. Il faut un programme urgent de l?ensemble des nations, un plan international de procr?ation raisonnable. Une natalit? contr?l?e ram?nerait, d?ici 50 ans, la d?mographie ? des niveaux suffisamment bas pour permettre aux humains d?habiter dans une plan?te un peu plus vivable. Tandis qu?en Europe quelques gouvernants se plaignent de la faible natalit? de leurs populations et poussent les gens ? procr?er, dans les pays sous-d?velopp?s la natalit? atteint des chiffres impressionnants : tous les quatre jours, un million d??tres humains rejoint les sept mille millions qui peuplent la Terre !

?J?ai demand? ? un m?decin de prescrire la pilule afin que les femmes n?accouchent plus d?enfant tous les dix mois. Je venais de voir une femme enceinte, en train de donner le sein ? ses deux b?b?s. Je ne pouvais laisser cette situation durer. J?? ?crit au pape, en lui relatant ce qui se passait dans le bidonville. Je n?ai jamais eu de r?ponse. ? S?ur Emmanuelle.

Natalit? ? Parlons un peu des trag?dies humaines que lui sont associ?es. Les enfants en bas ?ge sont les principales victimes de la procr?ation d?raisonnable. Rien qu?en 2007, selon l??cosociologue Laure Waridel, six millions d?enfants furent victimes de la faim ou des maladies provoqu?es par une mauvaise nutrition avant d?atteindre l??ge de cinq ans. Les familles n?avaient pas d?acc?s ? des terres cultivables ni de l?argent pour acheter de la nourriture. Combien d?enfants n?s dans les pays de grande natalit? pourront acc?der ? des conditions de d?veloppement normal, mental, physiologique et affectif ? Combien conna?tront l?amour et la protection des parents ?

Dans les pays du tiers-monde o? presque toute la productivit? est d?pendante du travail mis?rablement pay?, la pr?dominance des enfants est incontestable. En tout le monde, ils seront aujourd?hui plus de 300 millions, entre cinq ans et quatorze ans ! 50 ? 60 millions d?enfants travaillent dans des conditions consid?r?es, extr?mement dangereuses, comme par exemple, dans les unit?s de fabrication de bracelets en verre, en Firozabad, dans l??tat du Uttar Pradesh, en Inde o? l?extraction de ce mat?riau en fusion atteint des temp?ratures entre 1.500 et 1800 degr?s. Dans le m?me ?tat, en Varanasi, une ville touristique r?put?e par ses temples et par la fabrication de tapis et saris bord?s ? la main, des puissantes mafias travaillant pour les patrons locaux, retiennent, prisonniers, dans les ateliers et fabriques plus de 200.000 enfants esclaves. En Asie, en Afrique ou en Am?rique Latine, dans les usines, dans les plantations, dans les services domestiques, dans la prostitution, dans les entreprises locales ou embauch?s par les multinationales (Mattel, Barbie. Hasbro, Monopoly et tant d?autres), les profits du sang et de la mort des enfants esclaves remplissent les coffres des entreprises pr?datrices et enrichissent leurs patrons et actionnaires. Des millions et des millions d?enfants deviendront tout le long de leur enfance victimes des drames de la mis?re, de l?esclavage, de la prostitution infantile, du trafic d?organes. Ceux qui survivront deviendront des adultes marginalis?s, stigmatis?s par la pauvret?, sans instruction, sans bagage culturelle, sans ressources intellectuelles, des parias du trop-plein humain. Tout cela au nom d?une aberrante moralit? pseudo religieuse qui rejette toute forme de contraception et qui condamne l?avortement ! Quel genre d??tres humains sont ces ? ? moralisateurs officiels et officieux ?, ces irr?ductibles adversaires de la seule solution qui sauverait le monde d?une d?mographie d?vastatrice et qui emp?cherait la naissance d?une humanit? de martyres ?

L?obscurantisme religieux, l?inertie des gouvernants et le pouvoir des majorit?s silencieuses provoquent cet holocauste de l?enfance, auquel le monde assiste, dans une indiff?rence malsaine. Les millions d?enfants qui travaillent en des conditions extr?mes de danger, assujettis aux accidents, ? la faim, aux maladies, aux brutalit?s de leurs bourreaux, priv?s de ce qu?il y a de plus vital pour un enfant, l?amour de ses parents, ont-ils des raisons de remercier le fait d??tre n?s ?

Un contr?le s?rieux de la natalit?, adopt? partout dans le monde, ferait baisser, tr?s vite, la mortalit? infantile, puisqu?il y aurait beaucoup plus de ressources naturelles et humaines ? distribuer aux enfants de la g?n?ration pr?c?dente. Le monde a besoin, imp?rativement, d?une d?mographie responsable. R?guler la procr?ation c?est laisser vivre les vivants. Ceux qui militent contre la limitation du nombre d?enfants par femme et pour l?interdiction de l?IGV, participent, par ?go?sme et par obscurantisme, dans l?assassinat de millions d?enfants. Est-ce que ces crois?s de la procr?ation ? tout-va sont conscients de la gravit? du probl?me ?

La d?natalit? exige de l?intelligence et le sens d?une responsabilit? humaniste. En ?tant la seule mesure qui pourra agir rapidement sur l??quilibre d?mographique, elle s?affirme, clairement, comme une vraie amie de l?humanit? et de l?environnement. Imaginons donc que chaque femme, ? partir de l?ann?e 2014, sur toute la plan?te, limiterait sa prog?niture ? un seul enfant. Au beau milieu des ann?es 50, le nombre d?humains qui peuplerait la plan?te aurait baiss? de plus d?un milliard, et en 2075, la population mondiale ne serait plus que 3 milliards et demi. Un enfant n? aujourd?hui, pourrait conna?tre, ? l??ge de 75 ans, une humanit? lib?r?e des dangers du surpeuplement. Vers 2100, la Terre aurait le m?me nombre d?habitants qu?au d?but du XIX?me si?cle, avant les changements survenus avec l??re industrielle, c?est-?-dire, ? peu pr?s 1 milliard et demi d??tres humains ! La plan?te deviendrait, alors, plus s?re du point de vue climatique, les ressources naturelles seraient plus que suffisantes pour nourrir tous les enfants et adultes d?une mani?re ?quilibr?e et, sans l??ventuelle menace d?un quelconque ast?ro?de errant, notre humanit? pourrait repartir vers une ?re radieuse, favoris?e par les constants progr?s des sciences.

Quelques si?cles avant J?sus Christ, un philosophe nomm? Platon affirma : ? La procr?ation est la cr?ation des imb?ciles ?.

Peter Sloterdijk ?crivit : ? Un individu qui ne se reproduit pas jouit de lui-m?me comme un ?tat final de l??volution. ?

Sejo Vieira

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le franc CFA, ou l’impérialisme à la française

Franc CFA: A eux seuls, ces mots symbolisent l’expérience macro économique le plus synonyme d’asservissement ...