Accueil / A C T U A L I T É / N?y aura-t-il pas de fin aux humiliations inflig?es aux enseignants am?ricains ? (Counterpunch)

N?y aura-t-il pas de fin aux humiliations inflig?es aux enseignants am?ricains ? (Counterpunch)

David MACARAY

Quand Joe Torre quitta son poste de g?rant des Yankees de New York ? la fin de la saison 2007, ce ne fut pas sans amertume. Torre trouvait que, apr?s des ann?es de service d?vou? et fructueux, les dirigeants des Yankees lui avaient grandement manqu? de respect. Torre a refus? leur offre de 5 millions de dollars de salaire annuel qui, tout en repr?sentant une sacr? somme d?argent dans le vrai monde, n??tait que la moiti? de ce qu?il avait gagn? la saison pr?c?dente.

Mais ce n?est pas seulement la baisse de salaire qui a contrari? Torre. Ce fut plut?t l?insinuation sous-jacente que Torre ne s??tait pas enti?rement donn? ? sa t?che -n?avait pas fait le maximum pour gagner- pendant les trois d?cevantes saisons pr?c?dentes. C?est ce que Torre a d?duit du fait que les Yankees lui offraient des bonus pour augmenter sa motivation.

Aux termes du nouveau contrat qu?on lui proposait, Torre aurait un bonus si l??quipe gagnait la S?rie des divisions et un autre si elle gagnait la course aux fanions (pour le titre de champion de ligue ndt) et un bonus beaucoup plus gros si elle gagnait les S?ries Mondiales. Mais au lieu de se sentir motiv? ou dynamis? par les bonus, Torre s?est senti insult?. A ses yeux, ce syst?me de bonus signifiait que les Yankees pensaient qu?il ne s??tait pas assez « d?fonc? » pour ses 7,5 millions de dollars et pour un homme aussi fier que Torre, c??tait intol?rable.

Il se passe quelque chose de comparable avec les enseignants des ?coles publiques ?tasuniennes. Des r?formateurs ?ducatifs bien intentionn?s ont sugg?r? de r?mun?rer les enseignants au m?rite par le biais de « bonus de performance » pour am?liorer les r?sultats aux tests. Les enseignants recevraient un paquet d?argent chaque fois que les taux de r?ussite des ?tudiants aux tests grimperaient. Comme pour Torre, on partait du principe (1) que plus les bonus ?taient ?lev?s plus les enseignants se donneraient du mal et (2) que plus les enseignants se donneraient du mal, plus les r?sultats seraient bons.

N?importe quel enseignant peut vous dire tout de suite que le d?vouement d?un professeur et les r?sultats des ?l?ves aux tests n?ont pas toujours de rapport direct, mais il a fallu une respectable ?tude sur « la r?mun?ration au m?rite » de l?Universit? de Vanderbilt pour le confirmer. L??tude Vanderbilt a d?montr? que lorsqu?on offrait des bonus aux enseignants (certains allant jusqu?? 15 000 dollars) il n?y avait pas d?am?lioration significative des r?sultats.

Je le r?p?te, n?importe quel enseignant aurait pu pr?dire la conclusion de l??tude. L?argent n?a rien ? voir avec tout ?a. La plupart des enseignants connaissent les probl?mes par coeur?: la discipline n?est pas respect?e, les ?l?ves sont peu motiv?s, peu assidus et refusent de faire leurs devoirs, les parents n?attachent pas assez d?importance ? leur progr?s scolaires, les administrateurs ne sont que des relais budg?taires surpay?s et les tests d??tat standards (qui n?ont aucun rapport avec les bulletins scolaires des enfants ou leur passage dans la classe au dessus) sont arbitraires et mal faits.

Ce n?est pas que les enseignants ne cherchent pas des solutions. En r?alit? ils se donnent un mal de chien pour essayer de trouver de nouvelles m?thodes, des m?thodes innovatrices, pour am?liorer les r?sultats de leurs ?l?ves, pas seulement aux tests d??tat standards mais aussi au jour le jour.

Mais toutes ces critiques hyst?riques rendent fous les enseignants, ils font des d?pressions nerveuses, ils quittent la profession en masse pour y ?chapper. Ce travail n?a jamais ?t? tr?s bien pay? mais au moins il ?tait gratifiant car enseigner ?tait une profession noble dans la mesure o? les professeurs ?taient consid?r?s comme les « gardiens » de la nouvelle g?n?ration de leaders am?ricains. C??tait un emploi respectable.

Mais tout cela a ?t? g?ch? par les professionnels r?publicains de la diffamation qui, pour d?truire les syndicats enseignants (qui soutiennent g?n?reusement les candidats d?mocrates), sont pr?ts ? d?truire la r?putation des enseignants eux-m?mes. La seule id?e qu?offrir de l?argent ? un professeur pourrait faire la moindre diff?rence dans les r?sultats aux tests t?moigne de la na?vet? et de la sottise de ces r?formateurs. C?est tout simplement ridicule.

Voyez vous-m?mes?: Qu?est-ce qu?une enseignante va faire pour un bonus de 5 000 dollars?? Est-ce qu?elle va dire ? son patron?: « Comment?? J?ai bien entendu?? 5000 dollars??! Whoa?! » Et puis ensuite va-t-elle aller dire ? ses ?l?ves?: « Ecoutez les enfants?! A partir d?aujourd?hui je vais vous enseigner ce qu?il faut comme il faut. A partir d?aujourd?hui vous allez voir ce que vous allez voir?!! Pourquoi?? Parce que ?a va me rapporter 5 000 dollars?! »

R?duire toute cette affaire ? des bonus c?est non seulement passer ? c?t? des v?ritables probl?mes de l??cole publique ?tasunienne, mais c?est vilipender et discr?diter une noble profession. N?y aura-t-il pas de fin aux humiliations inflig?es aux enseignants am?ricains??

David Macaray

DAVID MACARAY, un auteur dramatique et ?crivain de Los Angeles, (?It?s Never Been Easy?: Essays on Modern Labor?), est un ancien d?l?gu? syndical. Il a contribu? ? Hopeless?: Barack Obama and the Politics of Illusion, publi? par AK Press.

Pour consulter l?original?:?http://www.counterpunch.org/2012/08/03/is-there-no-limit-to-…

Traduction?: Dominique Muselet

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Immorales

Nous savons toujours quand nous vivons un moment qui concentre tous les autres en une ...