Accueil / T H E M E S / CULTURE / Littérature / anecdotique / Mr Jack, arnaqueur de haut vol (1)

Mr Jack, arnaqueur de haut vol (1)

Ah, à force d’examiner les immatriculations d’avions, on tombe sur des choses bizarres, dès qu’on touche aux jets privés, dont il conviendra d’écrire un jour le scandale journalier (leurs propriétaires faisant ce qu’ils veulent avec, ou tout comme).

Cette recherche m’a fait tomber par hasard sur un avion, prétendument présenté par celui qui en descendait comme étant le sien. Au pays des frimeurs, tout est permis.

Celui dont je vais vous parler est un frimeur de haut vol, à vrai dire. Un escroc des mêmes altitudes aussi : il prétendait en posséder une douzaine, d’avions alors qu’il descendait d’un appareil de location.

Cela fait vingt ans qu’il vit de la crédulité des gens, ce qui lui a permis de clamer partout qu’il est devenu millionnaire, en arnaquant les autres.

Le pire, c’est qu’il avait fini par être condamné, mais qu’il n’a toujours pas effectué sa peine : au dernier réveillon, il a réussi à fuir la police qui le recherchait, pour se réfugier au Luxembourg, dans des conditions rocambolesques. Histoire de Mr Jack, l’arnaqueur de haut vol.

lynx-4193d« N951RK », était une immatriculation connue, l’appareil n’étant plus tout jeune (N°191 de production) il en était à sa treizième inscription et a cette année 40 ans d’âge !) on  le retrouve décrit dans un compte-rendu de voyage en Floride, où l’auteur du blog a le temps de remarquer sur place un « Gulf II SP N951RK » avec dessus marqué « Lynx AeroGroup’« , comme il avait pu le repérer en vrai « spotter ». Or cet avion nous réexpédie direct… en France.  Chez un fort étonnant personnage. A comparersword trump, en effet, le lettrage du Gulfstream « AeroGroup » abandonné au Honduras par ses pilotes américains (voir épisodes précédents) n’est autre que celui de « Lynx AreroGroup » dont on aurait  simplement effacé renom du dessus et le logo de gauche… les gens d’AeroGroup auraient soit effacé après le logo de Lynx, ou Lynx aurait ajouté le sien dessus. On retrouve en effet notre Gulfstream « français » à Toulouse-Blagnac les 16 et 17 avril 2010, pris en photo par un « spotter » à l’affût (Laurent ERRERA). Le 12 avril 2009, on l’avait également aperçu à en Martinique sur l’aérodrome Aimé Césaire (Lamentin) mais portant encore l’appellation N75RK…  l’avion est alors attribué à « Mark V Leasing » de Newark, dans le Delaware. Autrement dit l’avion est simplement… loué. L’homme qui en sort est bien notre français, et Lynx Aerogroup, c’est lui. Il s’appelle Jacques-Michel Sordes,sword_amis1-ebd44 il est né le 17 novembre 1947 à Courbevoiemais il se fait appeler désormais… Jack Sword !!! Pourquoi a-t-il changé de patronyme, on va vite le comprendre Car le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il traîne de belles casseroles derrière lui, et ce, depuis au moins vint ans maintenant. Sa biographie, rédigée par ses soins, qui traine sur le net et vante ses mérites est littéralement à se tordre de rire (1). l’individu soigne constamment son image (d’où la photo de sortie du Grumman, ci-dessous, qu’il affirme posséder à plusieurs exemplaires alors qu’il en loue un, en réalité (2)) et ses poses avec des personnages sulfureux (dont Donald Trump (ci-dessus) et Harry Sylvester (ci-contre), ou la princesse Irina de Fustenberg ou encore le prince Alexandre de Serbie). Visiblement, il joue la carte de la jet-set. « Il fut un temps associé à l’architecte Costas Kondylis, auteur de plusieurs tours pour Donald Trump à New York » peut-on lire à son proposQui est donc ce poseur au sourire de circonstance, voilà bien la question.

De vieilles magouilles sectaires

swordNotre homme a été mêlé il y a une vingtaine d’années déjà par sa compagne aujourd’hui décédée (Claude Bardin) à ce qui a été défini comme une secte par une commission et un rapport de l’Assemblée Nationale en date du 10 juin 1999. La dame qui se faisait appeler « Sita » avait de sérieux soutiens puisqu’elle avait obtenu un papier dithyrambique en 1993 du New-York Times, qui disait que l’opposition à laquelle elle était confrontée dans son château à la secte guérisseuse dénommée Vital Harmony était de « l’obscurantisme » !!!).  baibaEt pourtant… Selon le rapport impitoyable de l’Assemblée, c’était bien une secte : « dans un esprit comparable, les quelque 35 associations Sri Sathya Saï en France (ici le gourou sur son char-trône d’or), qui pratiquent un culte orientaliste, intègrent des stages de jeûne et de cure, facturés 3.700 francs pour une semaine, et vendent des pendentifs  » bio-électriques  (3) ». Une autre secte émanant de la même mouvance, Vital Harmony, propose des sessions de relaxation et de remise en forme. Sa fondatrice a créé à cet effet un important centre de soins dans le Loiret ». Lorsqu’elle avait été visée une première fois comme secte (déjà, en 1996), et avait commencé une grève de la faim, elle avait pourtant bénéficié de certains soutiens de gens d’Eglise… pour vendre les capacités de son centre de soins , lle avait un argument inparable : « victime d’un cancer du sein métastasé » selon elle, elle en était bien sûr sortie vivante grâce à son mode de vie, clamait-elle. Voilà de quoi attire pas mal de clients. Jusqu’au jour où elle morte, bien sûr. « A Vital Harmony, vous vous sentez chez vous dès les premiers instants. Tout est clair, calme et lumineux. Un feu de bois brûle souvent dans la cheminée du grand salon de détente, et toutes les chambres (doubles ou individuelles au choix) avec salle de bains, sont de qualité.  Quant aux prix des cures et des séjours, ils sont vraiment très raisonnables. Nous demander par mail nos propositions de cures, de forfaits « anti-stress » et « minceur » ainsi que nos tarifs. Une vidéo est également à votre disposition. Directrice et garante de la cohésion et du développement du Centre, Sita a créé VITAL HARMONY à la fin des années 80 après une expérience douloureuse de maladie qui a transformée son approche de la vie. Thérapeute expérimentée ayant fait de longues années d’études aux États-Unis, elle veille avec chaleur sur le choix et la qualité des soins, sur l’écoute et les conseils personnalisés. Elle aime vivre et rire et cela est communicatif, » pouvait-on lire sur son dépliant.  Dans l’article du New-York times, elle déclarait pourtant avoir été guérie « miraculeusement » du cancer et avait décidé après seulement de se rendre en Inde. Aux habitants de Vitry Aux Loges, croyant bien faire, elle avait « distribué un prospectus sur sa propre expérience de proximité de la mort ». Ce qui ne les avait pas rassurés du tout !

Liens dangereux entre secte et organismes de formation

chateauLes observateurs de l’Assemblée avaient bien perçu le danger principal de la secte Bardin : celui de déborder vers des organismes de formation classiques, le bon créneau financier pour elle et son compagnon. « Mme Claude Bardin a fondé Vital Harmony au château de Vaux dans le Loiret afin de créer un centre spirituel de guérison appliquant les préceptes qu’elle a appris dans l’ashram de Saï Baba en Inde. » Rien sur l’origine de l’argent lui ayant permis d’acheter le château : la dame était fortunée, semble-t-il, et avait apporté des USA un matériel flambant neuf qui avait étonné pour l’époque. « Ce centre est devenu un important complexe proposant des cures et des séjours de remise en forme physique et de ressourcement spirituel. La Commission a eu connaissance de deux organismes de formation professionnelle liés à cette secte : « Excellence international », en activité dans le Nord-Pas-de-Calais et qui a fait l’objet de plusieurs plaintes émanant d’entreprises ; et « Agorh conseil SARL », immatriculée dans la région centre. » Et qui s’occupait déjà des formations à cette époque ?  « Jack », bien entendu : « Vital Harmony est surtout présente sur le marché de la formation professionnelle à travers M. Jacques Michel Sordes, proche de Mme Claude Bardin, mêlé à plusieurs affaires d’escroquerie en tout genre portées devant les tribunaux et dont le cabinet a été enregistré à Paris comme organisme de formation. Cette immatriculation a permis à M.  Sordes de proposer des cures anti-stress ou d’amaigrissement, chèrement payées et assorties de la vente de produits nutritionnels. Le  » formateur  » a même tenté de mettre en place un réseau d’instructeurs sous licence. M. Sordes exerce actuellement dans le centre  » Jacques M. Sordes- Forme autrement  » à Tonneins, dans le Lot-et-Garonne, où il propose, en sa qualité de formateur, différentes prestations, comme le stage Exsanli (excellence sans limite) d’une durée de 7 sept jours vendu pour 7 700 francs, ou des cures de  » physio-neuro-énergie  » (PNE) de 8 jours coûtant 14 285 francs ». Ce qui n’était déjà pas donné à l’époque… (plus de 2000 euros). On était loin des traitements anticancéreux, déjà. Le prix des prestations les réservant à ce qu’on appellerait aujourd’hui des bobos fortunés.

Un coût exorbitant pour se voir prescrire du bouillon

Des « formations » pas vraiment données, donc, mélangeant régimes et pratiques de jeûne forcé : « Les documents publicitaires précisent les méthodes utilisées pour ces cures, et citent notamment le recours à des  » outils de détoxination que sont le jeûne, une diète végétarienne, une mono-diète (un grand classique de la « désintox »), des irrigations caloriques (la version moderne de la clystère du XVII eme siècle !), des bains bouillonnants à l’ozone (un grand classique pour bains de pieds), des séances de sudation (le bon vieux sauna norvégien) … « . Un séjour  » ressourcement  » à Tonneins comprend des séances de méditation, des marches collectives ou des excursions, et, éventuellement, des  » soins  » (drainage lymphatique, pressothérapie, cryothérapie..- concernant la cellulite !), suivis d’un  » partage du vécu de la journée « , la soirée pouvant être consacrée à des entretiens privés avec l’un des responsables du centre, et le tout étant entrecoupé de repas constitués d’un bouillon de légumes (ce qui ne coûtait rien à l’organisateur), la diète étant une des composantes essentielles de la PNE ».  La « neuro-énergie » n’étant qu’une  » therapeutic touch », autrement dit la « stimulation manuelle de points bien particuliers sur les mains et la tête« … Bref, beaucoup de vent, déjà, dans les soins apportés.

Une arnaque, tout simplement

Pour les députés, il n’y avait pas d’autre nom possible à ces pratiques :  « cette  » arnaque  » est vendue à l’aide d’un bordereau d’inscription sur lequel, en en-tête, figure la mention  » Jacques M. Sordes (…) Organisme de formation déclaré à Paris sous le n° 11-75-181134-75 « .  Les députés avaient aussi repéré  une dérive… médicale : « les prestations dispensées par M. Sordes ont en outre une forte connotation paramédicale : même s’il indique avec prudence que sa méthode ne soigne pas les maladies, il prétend que les cures permettent  » une meilleure efficacité du système immunitaire face aux agressions microbiennes et virales  » et  » une meilleure et plus rapide récupération post-opératoire « . En outre, plusieurs produits sont proposés pour accompagner les cures : en dehors des traditionnels livres, cassettes et films vendus entre 150 et 2 400 francs et intitulés, entre autres exemples,  » créez votre sanctuaire intérieur  » ou  » l’argent et vivre l’abondance « , on trouve des compléments alimentaires ( » chlorella « ,  » creen basic « ,  » test Ph urinaire  » ou  » plaques pôle énergie « ) proposés entre 48 et 950 francs. » Tout cela, on le rappelle en 1999, il y a donc 17 ans. Or depuis, l’homme n’a pas cessé de faire ainsi. Le centre avait été une affaire qui marchait, on ne voit pas pourquoi ne pas continuer sur la même lancée.

sword facebook

Dans la continuité de l’attrape-gogo

coach de vieAujourd’hui, son discours est resté le même mais le nom de la secte a changé. Désormais, elle s’appelle SUN, pour « Secret Universe Network ». Sur la page d’accueil, on y voit ses mains jointes et devant lui des gens  extatiques : toute l’apparence d’une autre secte. Celle de la réussite de soi et de l’attirance pour la réussite financière, avant tout. On y est accueilli ainsi en « conférence »vidéo, appelée chez lui « webinar ». Il propose toujours ses vidéos conférences  sur le net, attirant le chaland par des formules bien à lui. « Je suis né dans une famille pauvre. À 20 ans, j’étais millionnaire, 3 mois plus tard, j’étais multimillionnaire. Aujourd’hui, en observant mon train de vie, mes amis disent que je suis milliardaire. Laissez-moi partager les secrets de ma réussite avec vous… » Dans un fatras impossible mélangeant refus de manger de la viande et conscience cosmique, Sordes désormais appelé Sword nous dicte ses préceptes. Et ils sont surprenants. Il cite par exemple comme référence Neale Donald Walsh, un ancien animateur de radio qui depuis un accident de voiture qui l’avait laissé sur le carreau « parle avec Dieu ». imagesIl avait décrit lui-même l’expérience : « Au printemps 1992, un phénomène extraordinaire est survenu dans ma vie … À ma grande surprise, pendant que je griffonnais … ma main est restée suspendue au-dessus du papier, comme retenue par une force invisible. Soudain la plume s’est mise à bouger d’elle-même. Je n’avais aucune idée de ce que j’étais sur le point d’écrire mais, comme une idée semblait émerger, j’ai décidé de la laisser se dérouler ». La référence n’est pas fortuite, à vrai dire car Jack aurait lui aussi subi un choc, étant enfant, selon ses propres dires : « Jack n’avait pas spécialement toutes les cartes en main pour réussir sa vie, bien au contraire, il est issu d’une famille pauvre. Mais il avait déjà très tôt des capacités particulières, par exemple,  il a commencé à lire à l’age de 3 ans. Puis à 7 ans,  il a eu une expérience de NDE après s’être fait renversé par une voiture.  Lors de cette expérience hors du temps et de l’espace , il a vécu des événements qui ont transformé son destin et qu’il raconte dans son livre. » Un NDE étant dans l’argot des sectes une « Near Death Expérience » ou « expérience de mort imminente. » Sa compagne, puis lui :  en voilà des revenants !!!

Jack l’éditeur

young jacklivre jackJack est aussi éditeur, dans les années 80, de livres bien entendu impérissables (toujours vendus aujourd’hui): « Découvrez le Plan Eternel de l’Abondance à la portée de tous… En réfléchissant un petit peu », « La Stratégie du succès : Méthode d’auto-motivation et agenda pour objectifs (Le chemin secret de la réussite.) » Un Moyen rapide pour gagner beaucoup d’argent  à côté de votre travail ». Tous, vous l’avez remarqué ont le même thème : la réussite financière. Mais en 1981, Jack avait aussi commis « Le secret de l’Univers ». Sur la jaquette on y voyait un Jack tout jeunot (il avait 34 ans) promettre « qu’en ouvrant ce livre, vous êtes prêt de découvrir le secret de l’univers qui vous permettra de briser vos obstacles intérieurs, de dépasser vos limites et de réussir là où vous avez échoué ». Cela fait donc 35 ans qu’il rabâche les mêmes idées.

Un passionné de lecture… ???

Sur un autre de ces sites tout à sa gloire, on trouve cette perle sur ses goûts littéraires et sa bien maigre bibliothèque : « depuis son plus jeune âge, Jacques Michel Sordes a toujours été passionné de lectures ayant trait à la recherche de la sagesse et de l’épanouissement du potentiel humain. Les œuvres qui l’ont inspiré dans la rédaction de ses ouvrages sont à l’évidence les grands livres de sagesse de l’humanité tels que : la Bible, le Nouveau Testament, le Coran, la Bhagavat-Gita, le Livre de Mormon, le Talmud, le Yi-King, le Bandol, Les Védas, La Cabale. le goelandIl s’est aussi intéressé à l’étude des différentes cosmologies et religions. C’est ainsi que pour s’en faire une idée sincères, il a étudié et pratiqué de l’intérieur le catholicisme, le protestantisme, le mormonisme et a assidûment fréquenté des Assemblées de Témoins de Jéhovah, d’évangélistes, de Musulmans, de Juifs,…  Il a beaucoup lu des livres modernes et anciens de philosophie comme : « Réfléchissez et devenez riches » de Napoléon Hill, « Jonathan Livingstone le Goéland » de Richard Bach, « le Petit Prince de Saint Exupéry ». Mais aussi, l’Autobiographie de Benjamin Franklin, « l’Homme et sa nature » de Jean-Jacques Rousseau, « De l’origine du comportement humain »de Malslow, la Thèse de doctorat du Professeur William James, « le plus grand vendeur du Monde » de Og Mandino et bien d’autres philosophes trop nombreux pour être mentionnés.  Il a aussi pris plaisir à étudier les œuvres des pères de la psychanalyse et psychologie moderne : Young, Freud, Bettelheim… Bien entendu, il a aussi suivi de nombreux cours d’épanouissement personnel. » Maslow est ce psychologue américain qui a défini en 1941 la fameuse pyramide des besoins, à la base du marketing. Elle présente un défaut majeur : la réussite sociale selon elle passe par la richesse, les pauvres n’étant pas « épanouis » selon Maslow.

Jack et les suiveurs

bérubéSordes-Sword entraîne dans son sillage des « coachs »et de formateurs. Ainsi Sophie Gueidon, qui lient aussi le blog « Réussir au Féminin » qui utilise le même système de communication par conférence sur le net. La même « accompagne des salariés dans leur évolution professionnelle, des créateurs d’entreprise dans le montage de leur projet, des entrepreneurs dans le développement de leurs activités. » Aïe ! Ou le « cerveau collectif Mastermind«  qui a essaimé aussi au Québec et dont voici un représentant français. Ou encore Audrey Bérubé (ici à gauche), qui surfe sur la même  idée que Jack, avec sa « Loi de l’Attraction » ou « Les secrets du Feeling Good » ou « Comment se sentir bien« …. on les voit ici ensemble. On comprend vite à son accent au couteau qu’elle est… québécoise. C’est celle à l’origine de « créersaréussite.com« … ou encore lineffable David Colom…. celui du « Coaching Haute Performance Personnelle ».. en pleine discussion ici avec « Jack ».  Une « loi de l’attraction » dénoncée ici comme étant dangereuse, comme « le McDonald de l’Esprit », ce qui ma foi est un bon résumé. « Le McDonald vous permet à très court terme de vous sentir bien. Petit effet secondaire : il vous rend aussi gros, malade et vous attire vers une mort certaine et douloureuse.  Idem pour la loi de l’attraction. Quand on lit un livre dessus, on est extatique. Enfin ! on sera heureux, riche, puissant, beau, etc. Effets positifs à court terme, à long terme on devient flemmard et notre vie n’évoluera pas d’une flatulence » (et c’est un « coach » qui le dit)…

23 400 euros la formation !

swordPartout, il se présente ou se fait présenter comme « milliardaire ». Ce qu’il n’est pas non plus. Mais il n’élude jamais le compliment… le principe est toujours le même. Seul le costume change, et pas trop souvent. S’il est tout seul, c’est lautosatisfaction généralisée. Au bout, il y a un tarif… faramineux : 23 400 euros TTC (il faut même régler la totalité de la somme lors de l’inscription pour ne pas avoir de supplément !).  Pour devenir « Pilier du UN Senior » chez lui. Une formation qui se déroule « dans les locaux de SUN, à Mersch, au Luxembourg. » Au moins, on sait où le trouver, remarquez, au cas où la police luxembourgeoise le chercherait. Le nom de l’organisation donnée étant cette fois « Lynxis SA ». Faudra qu’il pense à refaire l’auto-collant de son prochain Gulfstream de formation, Jack. Ou à penser à ramener autre chose que sa compagne actuelle ou des personnes transparentes pour faire la retape commerciale. Ou éviter des phrases du genre « je n’ai jamais été à l’école et n’y suis jamais retourné »… Retourner à un endroit où il n’est jamais allé, il n’y a que lui pour faire ça !  Il y a aussi dans son équipe Thierry Ladreyt, qui a pourtant un  parcours de chercheur scientifique. Et sa compagne  Sandrine Cornu, dont l’activité préférée est la création de mandalas. Aujourd’hui ils font la promo de Jack, ou celle du Résonance Project de l’ineffable Nassim Haramein… (avec Lilia Reshetnyak, alias Lily Sunrise Coaching sur le net, « (« certifiée Erickson Certified Professional Coach », accrédité par l’ICF, Fédération Internationale des Coachs« elle est aussi à la base de « Taonity Project« … en citant Sri Aurobindo, le pape du « yoga intégral » et celui qui rejette l’évolution selon Darwin…???)…

Stupido

Jack-Sword-et-Nassim-Haramein-Tous des « coachs » en développement personnels, comme on dit, mais aussi de joyeux hurluberlus, quand on tombe sur une rencontre entre Sword et Nassim Haramein (ici avec Sword), celui qui dit sans rire que « « Nous baignons, dans une énergie fondamentale qui est à la source de la création du monde physique. Cette énergie c’est le vide, ou l’espace qui nous entoure. Cet espace cependant n’est pas vide dans le sens usuel du terme mais plein d’énergie, une énergie qui connecte absolument tout. Ces nouvelles découvertes en physique vont avoir un impact majeur sur notre façon de vivre individuellement et collectivement ». Il faut dire que celui-là est aussi assez gratiné : « Nassim Haramein n’avait que 9 ans quand il a commencé à asseoir les fondements de cette théorie de la matière et de l’énergie unifiée et hyper dimensionnelle. Plus tard, il  baptisa sa théorie « la théorie de l’univers holofractographique ». L’autre vent du vent, Aramein du vide !  Héros scientifique pour la fameuse « Lilou » Mace, la reine des vidéos creuses, Haramein n’est pas un véritable scientifique (« the most stupid self-proclaimed scientist« ). Il suffit d’écouter ce qu’il raconte (4), comme ici sur les Templiers (un sujet scientifique ?) ou sur la planéte « Niribu » (la thèse ridicule de  Zecharia Sitchin et Burak Eldem, reprise à son compte) car il ose se présenter après ça comme « physicien », ce qu’il n’a jamais été de sa vie. On le voit ici lors d’un « séminaire » de Jack, à partir de 1’39 : ces deux là sont en cheville, à l’évidence. Ils vivent de la même crédulité des gens !

Pseudo scientifique

jussieu arameinPour feindre de l’être, scientifique, Alamein publie dans un magazine appelé « Physical Review and Research International Journal » qui n’est pas un journal scientifique, contrairement à son nom (« this journal has no connection with any society or association, related to Physical Science and allied fields. This journal has no relation with American Physical Society, Physical Review journals, Reviews of Modern Physics, etc »). L’homme a aussi déclaré avoir « décrypté les crops circles, c’est dire le niveau... (en France il a ses fans.. chez Agoravox, ou chez d’autres, ou affirmé par exemple que des artifacts prouvent que la Terre a été visitée jadis par des… astronautes, ce qui nous ramène aux vieilles thèses d’un Charroux dans les années 60 !! En France encore, il est venu faire une conférence à Jussieu, le 20 juin dernier, à l’Université Pierre et Marie Curie, royalement invité par Vidya Ayurveda, association « solidaire » de « Cuisine ayurvédique » (végétarienne, indienne) qui vend aujourd’hui des « extracteurs de Zen ». Des presses-agrumes, tout bêtement. Sa présidente étant Fatima Ftaich, qui est aussi « Attachée au Cabinet du Président Parlement Francophone Bruxellois » et la « Présidente des #Jeunes cdH Ville2Bruxelles! ». Allez donc comprendre cette sinistre farce ! Au royaume du confusionnisme, elle a largement sa place, elle aussi, la Fatima !

Il a de l’entregent… jusqu’à la télévision française

jack téléHomme de médias, ou qui a compris l’usage des médias, le voici qui se pointe à la télévision  le 11 mai 2011. Dans l’émission « Toute une histoire » de Sophie Davant (N°174) intitulée « A l’âge d’être parents, ils sont déjà grands-parents ! » on peut l’entendre à 25 minutes du début. Présenté comme « 63 ans, chef d’entreprise, 5 enfants » ; il débute par la remarque « j’ai tout fait très jeune », énonçant « qu’il a travaillé à 14 ans« , ce qui ferait quelqu’un n’ayant donc pas fait d’études, ce qu’il confirme. Il y présente son fils (Rudi) qu’il a eu à 18 ans (un dirigeant d’une société toulousaine de « soutien aux entreprises » et qui vante ici les mérites de sa famille). « Jack » a été grand-père à 39 ans, apprend-t-on et et en est à 21 petits enfants, il est trois fois arrière grand-père à 63 ans, dont un fils lui-même qui est grand-père à 32 ans). « C’est l’essence de l’être humain la famille » dit-il à propos de sa vie (on pensait que c’était plutôt l’argent…chez lui). Le fameux fils présenté dans l’émission, Rudi, lancé en politique, affichant aussi un étrange long texte sur son site : « parce que depuis que je m’affiche publiquement sur mon petit chemin politique, des personnes plutôt hostiles que je dérange (et finalement pas très nombreuses) utilisent le fait que je sois mormon pour tenter de me marginaliser, me faisant en réalité souvent de la publicité gratuite, ce pour quoi je leur suis au final très reconnaissant ». Ex candidat Modem en 2008, il est devenu… écologiste en rejoignant Europe écologie-Les Verts et Patrick Jimena, très opposé aux socialistes, et qui s’est associé à Elsa Galataud du PCF (mormon et communisme, il y a de quoi sourire en effet dans le groupe !!!) Au final à Colombiers, ce sont les socialistes qui ont (encore) gagné. Encore raté !

Une famille mormone ?

Dans le texte, un détail passe inaperçu : le fils de Jack y écrit que « je suis né mormon »… ce qui laisserait entendre que Jack l’est également ou qu’il l’a été (il se prétend sans aucune religion, pourtant) et que la famille l’est en tout cas ! Les mormons feraient-il tous des enfants plus tôt que d’autres ? Producteur de médias (et fondateur de Premier Acte, société de conseils), Rudi a aussi écrit des chansons dans les années 80. Notamment pour des groupes de rap ou pour « Lovely«  (ici plus jeune). Mais on apprend aussi qu’il avait fondé l’éphémère « Parti des Socioprofessionnels« , « créé avec des amis en 2002 à la préfecture de Toulouse ». Un parti qui a tenu 2 ans à peine, résumé ainsi par la Dépêche :« souplesse à la fois poujadiste et proche de Besancenot dans la lutte contre le capitalisme à outrance (un mormon à la Besancenot !) , le PSP veut « libérer les énergies » et sortir la France de « son carcan administratif, de ses technocrates qui pensent pour les autres, sans connaître le terrain ». Rudi Sordes en connaît un rayon. Il a été formé dans le moule de Centrale, avant de s’en échapper et de créer une petite entreprise de multimédia. Pour ces législatives, le PSP veut autre chose qu’un « référendum sur la cohabitation » et d’un débat qui « se résume à des critiques de l’adversaire ». Il propose des idées « simples et évidentes ». « Faisons preuve de souplesse. Laissons les gens prendre leur retraite quand ils le veulent ou travailler plus de 35 heures s’ils le souhaitent. Il n’est pas normal que l’on vive mieux avec les minima sociaux, et tous les avantages qui vont avec, qu’avec le SMIC. Les minima sociaux ne sont pas trop hauts. Par contre, il faut augmenter tous les bas salaires de 20 %, en baissant les charges, pour donner envie aux gens de travailler. Il faut sortir de l’assistanat et de l’oisiveté, qui génèrent bien des vices »... Bref, le beurre et l’argent du beurre du capitalisme libéral avec comme côté social du patronage du XIXeme !! Etait-ce encore l’influence du père ? Leur clip de campagne étant bien… ridicule. En 2014, Rudi lorgnait sur Nouvelle Donne, de Pierre Larrouturou. Souvent, mormon varie semble-t-il.

Mais oublions sa famille, et le fils, car nous n’en avons pas encore terminé avec « Jack » le père. A à ce stade de son histoire, il n’a pas encore réussi sa plus grosse arnaque, celle que nous verrons dans la suite de cet article…

 

(1) à lire ici :

http://billimindset.com/jack-sword-le-milliardaire-qui-vous-veut-du-bien/

(2) sur son site, une photo est légendée « Avant d’embarquer sur l’un des 12 Golf Stream du Lynx Aerogroup dont il est le Président. »

(3) Voilà qui nous ramène à Ménard et ses badges de pacotille.

Quand Robert Ménard redécouvre la Croix Vitafor (1)

Quand Robert Ménard redécouvre la Croix Vitafor (2)

(4) le coup de l’astronaute est un vieux coup des partisans des Ovnis partout. En fait, Mary Anne Stefany Shyn-Pipe lors de ses deux malaises consécutifs le 22 septembre, 2006, essayait d’expliquer pourquoi la Navette Atlantis (vol STS-115) avait vu son retour décalé, et ça n’avait rien à voir avec une quelconque vision d’Ovni.

Le journal citoyen est une tribune. Les opinions qu’on y retrouve sont propres à leurs auteurs.

Commentaires

commentaires

A propos de ghostofmomo

avatar

Check Also

Les cathédrales expliquées aux YouTubeurs

Je ne vous apprends rien : le 15 avril dernier, la France a failli perdre ...