Accueil / A C T U A L I T É / MOURIR D’AIMER EN FRANCE ET AU QUEBEC

MOURIR D’AIMER EN FRANCE ET AU QUEBEC

Elle parle d?un amour aveuglant qui la torturait.

Une enseignante d?un ?tablissement catholique traditionaliste de Vend?e a ?t? condamn?e lundi par le tribunal correctionnel de La Roche-sur-Yon ? six mois de prison ferme pour avoir eu des relations sexuelles avec un ?l?ve ?g? de 12 ans. Cette m?re de famille de cinq enfants aujourd?hui ?g?e de 39 ans, qui comparaissait pour atteinte sexuelle sur mineur, a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec la jeune victime durant trois ans, entre 2007 et 2010.

Ecouter 00:00:0000:01:28Patrice Gabard | 04/09/2012 ? 12h43 Il faudra trois ans avant que l?adolescent, aujourd?hui ?g? de 17 ans, ne se confie au directeur de son ?tablissement et que sa m?re ne d?pose finalement plainte, en avril 2011

Patrice Gabard | 04/09/2012 ? 08h39 La complicit? entre l?enseignante et son ?l?ve de 12 ans s?est vite transform?e en une liaison beaucoup plus pouss?e ?Accompagn?e ? l?audience de son mari, la pr?venue en jupe pliss?e a ?voqu? un p?ch? mortel, tout en assurant avoir v?cu une histoire d?amour avec l?enfant.

La victime, d?origine anglaise, ?tait scolaris?e en CM2 ? l??cole priv?e Nazareth de Chavagnes-en-Paillers (Vend?e), quand la liaison a commenc?.

Il faudra trois ans avant que l?adolescent, aujourd?hui ?g? de 17 ans, ne se confie au directeur de son ?tablissement et que sa m?re ne d?pose finalement plainte, en avril 2011.

L?avocat de la victime a estim? que l?enseignante, qui a affirm? s??tre confi?e sans succ?s ? un abb? au d?but de la liaison, avait ?t? la proie d?une passion d?raisonn?e.

Condamn?e ? une peine de six mois de prison ferme, la pr?venue est ?galement frapp?e d?une interdiction d?exercer une activit? en contact avec des mineurs.

Le parquet avait requis 2 ans de prison dont 18 mois avec sursis.

Sources R T L

A ne pas en douter la sanction n?est pas ? la hauteur du film authentique de Cayatte, de m?me que le fameuse et, la non moins c?l?bre chanson de Charles Aznavour?: Mourir d?Aimer.?

Il y a diverses questions qui surgissent ? l?esprit, la premi?re?:

A qui profite le crime?

La sanction est-elle ? la hauteur de la faute commise volontairement par cette femme m?re?

La notion de viol n?a pas ?t? retenu autant par le Pr?sident que par l?Avocat G?n?ral?; Pourquoi?

Alors il ressort le fameux d?bat auquel j?avais particip? dans la ville de Lyon, ? la suite de projection du film?; le d?bat portait sur le th?me?:

Au-del? des plaisirs?!

Puis survint par la suite le c?l?bre film Mourir D?Aimer avec Annie Girardot?!

Le silence existe dans certains cercles pour ?tres des suicides en d?autres?

Le r?veil de l?enfance peut-il laisser une place aux Risques du M?tier comme l?interpr?ta avec magnificence Jacques Brel, ?coutez son interpr?tation et le r?alisateur ? nouveau Cayatte superbe?!

Dans ces cas pr?cis, ou la loi s?applique dans son int?gralit?, ou la relaxe totale s?impose, il ne peut y avoir deux poids deux mesures.

Chacun se fera son opinion des bavures ou des sanctions?!

STARBUCK

Pour avouer cette reconnaissance,? j?ai entendu parler du film Starbuck une soit disant com?die, voici la livraison du prix du Qu?bec?:

Afin de gagner de l?argent facilement, David Wosniak a fait plusieurs dons de sperme.

Alors qu?il s?appr?te ? ?tre p?re, cet ?ternel adolescent de 42 ans d?couvre ?tre le g?niteur anonyme de 533 enfants d?termin?s ? le retrouver.

Une nouvelle qu?il aura bien du mal ? g?rer.

Des r?veurs, des aquoibonismes, des gaffeurs professionnels, les com?dies en sont pleines.

David a vraiment un truc en plus : cinq cent trente-trois enfants.

Etonnant, non ? Pour lui aussi.

Livreur-boucher qu?b?cois d?origine polonaise, c?est un gar?on qui ne pense pas aux cons?quences.

Lorsque, il y a vingt ans, il arrondissait ses fins de mois en vendant son sperme (? l??poque, la chose ?tait autoris?e au Canada), il n?imaginait s?rement pas ?tre un beau jour traqu? par une arm?e de rejetons affam?s d?amour.

En soi, l?id?e est d?j? irr?sistible.

Le vrai cadeau, c?est qu?elle tient sa promesse de fantaisie tout au long de ce conte familial comique et tendre.

Derri?re l?aimable et ?norme loufoquerie, il y a, d?abord, le portait attachant d?un vieil ado immature au charme flottant.

Le Qu?b?cois Patrick Huard l?interpr?te avec une douceur pelucheuse, fa?on nounours paum?.

Le film ne le quitte quasiment pas d?une semelle : avec ses frangins et son papa bougon, avec sa compagne enceinte, avec son pote, p?re de famille approximatif et avocat miteux.

On accompagne, aussi, le lent apprivoisement du papa biologique par la vaste horde de fils et de filles.

Quelques-uns toxico, sportif, gothique, militant se distinguent, mais la dr?lerie, la force du film, est, surtout, de les montrer en tant que groupe, de les envisager comme une entit? pataude et bienveillante, un seul et m?me interlocuteur qui fait bien moins peur au h?ros de pr?s que de loin.

Un film prim? ? juste titre, et c?est volontairement que j?ai associ? les deux moments forts de cette journ?e, pour faire comprendre que l?amour g?n?teur ou pas n?a pas de prix sinon que celui de l?amour.

Le Panda

Patrick Juan

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Trump à la Maison Blanche, un tableau… surréaliste

Le déchaînement du harcèlement de Donald Trump à l’encontre d’un lanceur d’alerte ayant constaté qu’il ...

One comment

  1. avatar


    Starbuck Bande annonce par diaphana

    Un extrait du film qui lance cette magnifique histoire d’amour à méditer avec la 1ere partie.

    Amicalement,
    Le Panda

    Patrick Juan