Accueil / Tag Archives: Tchernobyl

Tag Archives: Tchernobyl

60 ans après, Maïak (au nord de Tcheliabinsk) se rappelle tristement à nous

Les faits sont tenaces.  Ces dernières semaines, l’Europe s’est inquiétée d’une pollution nucléaire qui l’a traversée.  Le 11 novembre elle a bien été détectée, c’était bien une pollution venue de l’Oural selon les premières constatations.  Les produits radio-actifs détectés étant essentiellement du ruthénium 106, on pensait alors comme origine une centrale nucléaire, avec un incident remontant vers fin septembre dernier.  Il ...

Lire la suite

Les pays baltes sous la menace de projets nucléaires russes

La société russe Rosatom construit des dizaines de centrales nucléaires à travers le monde. En mer Baltique, les projets de la Russie inquiètent particulièrement les pays baltes, qui dénoncent le non-respect de la règlementation européenne. Trente ans après Tchernobyl et cinq ans après Fukushima, une nouvelle catastrophe nucléaire guette-t-elle la ...

Lire la suite

Nucléaire, le syndrome du Titanic

L’aveuglement des lobbys qui se refusent à imaginer s’être trompés pendant tant d’années, ajouté aux sommes faramineuses déjà dépensées, font du nucléaire l’histoire même de l’échec prévisible. Tout comme pour le Titanic, lui qui était réputé insubmersible, les tenants de cette énergie étaient convaincus qu’elle était l’avenir, et malgré les ...

Lire la suite

Cette discrète industrie nucléaire

L’industrie nucléaire a la particularité d’être souvent discrète, n’hésitant pas à cacher tout ou partie des inconvénients qu’elle génère, voire parfois des accidents qu’elle subit. Récemment, un incendie monstrueux a dévasté les forêts canadiennes, s’étendant sur 1570 km², mais ils n’étaient pas nombreux à savoir qu’au cœur du brasier, se trouvait ...

Lire la suite

Nucléaire, banalisation des catastrophes

Tchernobyl, Fukushima, les années passent, rien n’est résolu, ni l’extinction des feux nucléaire, ni la fin de la pollution radioactive, et pourtant, malgré la faillite annoncée, Areva, EDF et le gouvernement français s’entêtent à promouvoir cette énergie mortifère. À Tchernobyl, le 1er sarcophage ayant rendu l’âme, un second est en construction ...

Lire la suite

La patte d’éléphant qui tue

   Il ne s’agit pas d’évoquer ici la méthode cruelle utilisée par quelques Maharadjah pour punir les délinquants, en les faisant mettre à mort par pachyderme interposé, mais pour évoquer une patte d’éléphant tout autant dangereuse, puisqu’elle est le résultat de la formation d’un corium, suite à une catastrophe nucléaire. Ce ...

Lire la suite

Vous entrez dans une zone d’exclusion

On le sait, les élus municipaux se retrouvent avec toujours plus de responsabilités, mais peut-on leur rappeler qu’il est de leur devoir, pour ceux dont la commune se trouve dans le périmètre d’exclusion d’une centrale nucléaire, d’indiquer par panneaux qu’en cas d’accident majeur, leurs administrés se trouveront dans une zone ...

Lire la suite

La vilaine farce nucléaire

On nous a vendu cette énergie comme sûre, pas chère, en nous garantissant l’indépendance nationale, et finalement la réalité est aux antipodes de ces belles promesses.   Énergie sûre ? Depuis Three Miles Island, St Laurent des eaux,Tchernobyl, et Fukushima, on sait de quoi il en retourne, et si, longtemps, les défenseurs ...

Lire la suite

Nucléaire, le syndrome du Titanic

L’aveuglement des lobbys qui se refusent à imaginer s’être trompés pendant tant d’années, ajouté aux sommes faramineuses déjà dépensées font du nucléaire l’histoire même de l’échec prévisible.   Tout comme le Titanic, en effet, lui qui était réputé insubmersible, les tenants de cette énergie étaient convaincus qu’elle était l’avenir, et malgré ...

Lire la suite

Ça chauffe à Tchernobyl

Tout le monde pensait que Tchernobyl était presque de l’histoire ancienne, largement devancé sur le terrain de la pollution nucléaire par Fukushima, Mais ce serait oublier que la pollution radioactive ukrainienne est toujours là, et que l’incendie qui s’est déclaré récemment autour du site dévasté va provoquer un nouveau déplacement ...

Lire la suite

Écolo… ma non troppo

Dans les années 70, l’écologie faisait sourire, et ses tenants passaient pour de doux illuminés. Aujourd’hui, avec le changement climatique, les catastrophes nucléaires, les pesticides, les marées noires, la disparition des abeilles, etc…on commence à les prendre un peu plus au sérieux…l’occasion pour quelques uns de se parer de vert, ...

Lire la suite

La radio-protection internationale à Tchernobyl… et après

La radio-protection internationale à Tchernobyl… et après

Selon le dernier communiqué de presse d'Enfants de Tchernobyl Belarus, le 14 octobre 2014, lors du “International Symposium on Legal-medical Aspects of Nuclear Disaster and Human Rights” organisé à l'Université Waseda de Tokyo, Yves Lenoir, président de l'association Enfants de Tchernobyl Belarus, a fait une communication intitulée "La radio-protection internationale à Tchernobyl… et après"

Des faits et témoignages réunis pour la première fois révèlent la responsabilité première, pleine et entière des dirigeants de la Commission Internationale de Protection Radiologique dans le désastre sanitaire qui a suivi la catastrophe atomique de Tchernobyl en avril 1986.

 

Lors d'un contact téléphonique préliminaire, le 28 avril 1986, le Dr Henri Jammet, vice-président de la Commission, et le Pr Leonid Ilyin, responsable de la radio-protection pour l'URSS, se sont accordés pour prendre du temps alors que les taux de radiactivité étaient déjà des centaines de fois plus élevés que la radiation naturelle à plus de 100 km de la centrale.

 

Il a fallu attendre 10 jours, le 6 mai 1986, pour que la Commission se réunît avec d'autres experts pour conclure de même, et notamment conseiller de ne pas évacuer les populations exposées. Les évaluations des doses déjà reçues, jusqu'à 100 km, dépassaient souvent de bien plus de 100 fois les limites annuelles recommandées par la Commission.

 

Cette désinvolture inexcusable a conduit à l'irradiation et la contamination de plusieurs millions d'êtres humains. L'examen autorisé des conséquences sanitaires ultérieures a été effectué par des experts délégués de leurs pays respectifs dans le cadre de l'UNSCEAR, United Nations Scientific Committee on the Effects of Atomic Radiations, institué en 1955 au sein de l'ONU, dont l'Assemblée Générale vote les rapports, leur conférant ainsi un statut incontestable.

Il se trouve que la plupart des dirigeants de la CIPR sont aussi délégués ou représentants de leur pays à l'UNSCEAR.

 

Cette situation institutionnelle interdit très naturellement que les études scientifiques publiées qui mettent en évidence un lien entre Tchernobyl et la dégradation de la santé ainsi que l'accroissement des malformations n'aient été retenues pour établir les bilans de l'accident. On pense ici notamment à celui qui s'impose comme le plus officiel, rédigé dans le cadre du Chernobyl Forum entre 2002 et 2005 et signé par toutes les agences de l'ONU et les Etats les plus touchés de l'ex-URSS.

 

Des hommes impliqués dans cette gestion institutionnelle des conséquences de Tchernobyl coordonnent les actions équivalentes entreprises après la catastrophe de Fukushima, sous la bannière de l'UNSCEAR et de la CIPR, sous la supervision de l'AIEA qui occupe le terrain. La répétition “perfectionnée” du processus post-Tchernobyl suit son cours au Japon.

 

C'est ainsi que la radio-protection internationale s'est condamnée au déni, sous peine d'entraîner dans son naufrage tout l'édifice mental et idéologique qui  légitime le développement de l'énergie atomique : Raison d'Atome oblige.

 

 

Voir le texte complet illustré de l'exposé :

 

- En français : http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php?id=waseda-fr

 

- In English : http://enfants-tchernobyl-belarus.org/doku.php?id=waseda-en

 

 

Lire la suite

Japon : la r?volte contre le nucl?aire vient d?en bas

? Manifestation in?dite ? Tokyo ? : tr?s bon article de Christian Kessler sur le Japon aujourd?hui face ? la menace permanente de la contamination radioactive ou d?un tremblement de terre ? Tokyo. . Christian Kessler est his...

Lire la suite