Accueil / Tag Archives: Référendum

Tag Archives: Référendum

Référendum en Turquie: conflit sur le scrutin

Conflit sur le scrutin alors qu’Erdogan déclare le Oui gagnant dans le referendum sur la constitution turque   Selon les résultats publiés dimanche soir, le referendum constitutionnel du président turc Recep Tayyip Erdogan a remporté 51,4 pour cent du vote. Avec 99 % du dépouillement effectué, la campagne du « ...

Lire la suite

France – politique: Facts meaning

C’est tellement moche ce qui est en train d’arriver à Hamon qu’on a presque envie de voter pour lui. Bon, je dis bien presque, parce qu’il ne faut tout de même pas oublier qu’envers et contre tout, il est tout de même le candidat du PS, ce qui est une ...

Lire la suite

L’insoutenable légèreté des élites

Qui avait prévu ou anticipé un tel résultat à ce référendum britannique ? Certes, bien de l’encre a été utilisée ces dernières semaines pour avertir des conséquences, et mettre en garde vis-à-vis des réactions de citoyens lassés des technocrates imbus de leurs pouvoirs et des politiciens accrochés aux leurs. Voyez-vous: ...

Lire la suite

Bye Bye Britain

Le prolétaire britannique est bête. Si, si ! Comme son homologue gaulois, il croit que quand on lui pose une question, c’est pour avoir son avis. Alors que l’on s’en tamponne de son avis. Ce que l’on attend de lui, c’est une certaine réponse. Et il suffit qu’il réponde mal pour ...

Lire la suite

«Cosse» toujours, tu m’intéresses

Décidément la soif du pouvoir n’épargne personne, et voilà que maintenant l’ex patronne des Verts tombe dans le piège tendu par Hollande, convaincue, avec une belle naïveté, que ça n’a été l’objet d’aucun marchandage. En mettant en même temps dans ce gouvernement un ardent défenseur du projet NDDL, le léthargique ...

Lire la suite

Grèce : La nuit des dupes

Grèce la nuit des dupes

Une nuit qui dure depuis cinq ans et demi.   Au petit matin du vendredi 14 août, le Parlement grec a adopté le 3èmeMémorandum, autrement dit le « plan de sauvetage », qui impose à la Grèce une série de « réformes » meurtrières en échange d’un nouveau prêt de 85 milliards d’euros.   ...

Lire la suite

Grèce : Mettre les populations dans un sentiment d’impuissance

Grèce : Mettre les populations dans un sentiment d’impuissance. Jean-Claude Paye sociologue, auteur de l’Emprise de l’image, Yves Michel 2012. Dans ses célèbres conférences, l’historien Henry Guillemin, nous rappelait une phrase,  datant de 1897, de Maurice Barrès, maître à penser de la droite nationaliste française, : « la première condition de la paix ...

Lire la suite

En Grèce, les instituts de sondage ont menti

À la veille du scrutin, les instituts de sondage ont tenté en Grèce  de manipuler la population. L’un, réalisé par la société Alco, donnait le oui gagnant « d’une courte tête », avec 44,8 % contre 43,4 % pour le non. Un autre, réalisé par l’Université de Macédoine, affirmait que le oui ...

Lire la suite

COUP D’ETAT – CRISE GRECQUE. Mais pourquoi l’Allemagne veut malgré tout flinguer Tsipras et la Grèce ?

CRISE GRECQUE — La démocratie ? Renvoyée aux calendes grecques. Le peuple grec ? Il ne compte que pour des prunes. L’hypocrisie sur la dette grecque vient de prendre une nouvelle tournure avec la posture quasi-dictatoriale de l’Allemagne. Toute honte bue, l’Allemagne envisage un «Grexit» (une sortie temporaire de la Grèce de la zone euro), d’une […]

Lire la suite

L’Europe en panne de démocratie

Cette évidence peut surprendre, et pourtant, force est de constater que l’Europe actuelle est bien loin de respecter les valeurs démocratiques. Personne n’a oublié le refus français de 2005, contourné quelques mois après, afin d’imposer un traité refusé par le peuple…mais ce n’est pas tout.     En effet, on ...

Lire la suite

Grèce: Déclaration d’Alexis Tsipras après son vote au référendum

Grèce : Déclaration d’Alexis Tsipras après son vote au référendum Aujourd’hui est un jour de fête, parce que la démocratie est fête, elle est joie. Et quand la démocratie vainc la peur et le chantage, alors elle est aussi rédemption, elle est aussi voie de sortie. Le peuple grec envoie aujourd’hui ...

Lire la suite

Ne m’appelez plus jamais Union européenne!

Seul l’attachement des grecs à l’Europe leur a permis de traverser les épreuves et le cauchemar qu’ils subissent depuis cinq ans. Egalement l’espoir de changer un petit peu cette Europe: de l’humaniser. Après l’échec successif de deux gouvernements (de centre gauche et de centre droit), l’écrasante majorité de celles et ceux qui ont donné le...

The post Ne m’appelez plus jamais Union européenne! appeared first on .

Lire la suite

Référendum en Grèce : Adresse d’Alexis Tsipras au peuple grec

« Le NON n’est pas un simple slogan »: intervention télévisée du Premier ministre sur le référendum. Allocution télévisée prononcée à Athènes le 1er juillet 2015 par le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, en prévision du référendum du dimanche 5 juillet.   Grecques, Grecs, Nous nous trouvons aujourd’hui à un tournant de notre histoire, ...

Lire la suite

Référendum en Grèce : la vraie question à poser est celle de la sortie de l’euro…

Drapeau grec
Drapeau grec.
L’Assemblée nationale grecque a voté, dans la nuit de samedi à dimanche 28 juin, le principe de la tenue d’un référendum le 5 juillet prochain. 

Elle a repris la proposition du Premier ministre Alexis Tsipras demandant au peuple grec de se prononcer sur les dernières propositions de l’Union Européenne et du Fonds Monétaire International afin de mettre fin aux tergiversations de ces derniers mois. Mais ce sera avant tout la teneur de la question posée qui sera déterminante…


La pression populaire extérieure et celle de l'opposition interne au parti Syriza semblent avoir brisé l'immobilisme du gouvernement grec et d’Alexis Tsipras. Ce dernier, par le vote aux élections législatives de janvier 2015, disposait déjà de toute la légitimité nécessaire pour stopper les plans imposés par la Troïka mais ce référendum a ceci d’intéressant qu'il inverse le rapport de force.

Alors que le Premier ministre était sur la défensive, c'est maintenant l'UE, la BCE et le FMI qui se trouvent en position difficile. En effet, si l'UE et le FMI ne versent plus les prêts permettant à la Grèce de rembourser sa dette, il ne sera pas possible de payer les fonctionnaires et les fournisseurs de l'État, ni d'assurer sa trésorerie et ses investissements.  La seule solution sera alors de sortir de l’euro et de revenir à la drachme, afin d'utiliser la politique monétaire - comme à la Libération en France - pour relancer fortement l'économie.

Les plus grandes inquiétudes concernent à la fois les termes de la question qui sera posée et la capacité des Grecs à résister à l'avalanche de propagande haineuse qui commence à s'abattre sur le pays. L'offensive a commencé par l'exclusion de la Grèce de la réunion de l'eurogroupe et qui se trouve ainsi de fait exclue de la zone euro.

Il s’agit maintenant de savoir si le gouvernement grec va en tirer toutes les conséquences ? Ce n'est pas certain car jusqu'à présent Alexis Tsipras a multiplié les déclarations favorables à l'UE et à l'euro. Il a même ajouté sa voix à ceux qui présentent la sortie de l'euro comme une apocalypse. 

Comment va-t-il réagir dans les jours qui viennent, pour répondre à la Troïka ? Au vu de ses dernières déclarations à la télévision grecque, il semble désormais acquis qu’Alexis Tsipras se serve uniquement de la menace d'un référendum et de ses résultats (dans la mesure où ce dernier a bien lieu...) pour  faire pression à nouveau sur l’UE et relancer les discussions sur des bases modifiées mais toujours dans le cadre de l’euro.

Cela serait malheureusement encore une impasse à terme car l’UE, la BCE et le FMI tentent en réalité un coup d’État contre le gouvernement grec qui n’est pas s’en rappeler le coup d’État parlementaire français en 2008, où le traité constitutionnel européen avait été remplacé par le traité de Lisbonne, suite à un vote du congrès annulant la victoire du « non » au référendum.

Au cours des cinq dernières années, la Troïka a imposé une austérité sans précédent à la Grèce. Cette politique a dramatiquement échoué. L’économie a chuté de 26%, le chômage a atteint un taux de 27%, celui des jeunes 60%, le ratio dette/PIB a bondi de 120 à 180%. La catastrophe économique a conduit à une crise humanitaire : plus de 3 millions de personnes vivent au niveau du seuil de pauvreté, ou en-deçà de celui-ci. 

Aujourd’hui, tous les peuples des pays membres de l'UE attendent beaucoup du peuple grec. Il a dans ses mains la possibilité d'enclencher un processus politique similaire à celui de la Révolution française de 1789. Son vote “non” peut susciter une dynamique d'espoir conduisant à des réactions en chaîne dans plusieurs pays mais le combat pour une sortie de l’euro et de l'UE demeure essentiel…



Lire la suite

Le référendum écossais: sans intérêt

Nous venons d’assister à une vaste mystification lors de ce référendum en Écosse le 18 septembre dernier. La question posée lors de cette consultation ne reflétait nullement l’enjeu de la rixe électorale entre les forces en chicane. Ainsi, la question allait comme suit : « Should Scotland be an independent country ? » :Yes or ...

Lire la suite