Accueil / Tag Archives: monde

Tag Archives: monde

Un monde silencieux

Qu’est-ce qu’elle a donc fait la petite Hirondelle ? Le printemps est là, bien installé désormais, on ne peut s’y tromper. Pourtant il manque une partie du décor, de l’environnement qui fut le nôtre autrefois. Nous avons beau chercher, les hirondelles font défaut. Seraient-elles parties sous d’autres cieux plus cléments ? Mais ...

Lire la suite

Contre les inégalités, les beaux discours à Davos ne suffisent pas !

En cette année 2018, Emmanuel Macron s’est rendu au Forum de l’oligarchie mondiale à Davos pour y vanter son réalisme économique.  En 2016 déjà, il représentait la France en compagnie de Manuel Valls. Mais comme son prédécesseur François Hollande, Emmanuel Macron croit naïvement qu’en s’adressant aux grands patrons et financiers mondiaux, il va ...

Lire la suite

Ce Monde qui va de mieux en mieux !

La nouvelle vient de tomber, selon le rapport OXFAM, l’inégalité du partage des richesses vient de faire un bond en avant : le monde vient de connaitre le « boom des milliardaires », 82% de la richesse crée en 2017 a terminé sa course dans les mains des 1% les plus riches de ...

Lire la suite

Un monde en mutation est en route

  Gustavo Tanaka, auteur et entrepreneur brésilien, a intégré « la nouvelle économie », façon Jeremy Rifkin, et son analyse globale de la situation mérite d’être découverte, car il présente, sur un mode positif, un monde que nous avions plutôt tendance à voir en noir. En 8 petits paragraphes, il décrit ce ...

Lire la suite

Des sourds et aveugles à Davos

Davos.

En cette année 2016, Manuel Valls et Emmanuel Macron représentent la France au Forum de l’oligarchie mondiale à Davos pour y vanter leur réalisme économique.

À l’image des lois sur le travail du dimanche et autres « plans d’urgence sociale » rétrogrades comme la proposition de «  fixer la majoration des heures supplémentaires à zéro »  faite à Davos par Emmanuel Macron, les membres du Forum se disent inquiets des migrations internationales mais n’ont vu venir ni la récession chinoise ni la crise boursière et financière qui commence…



Depuis 1971 le Forum économique mondial de Davos s’est donné pour mission « d’améliorer l’état du monde ». Depuis 2007 il réalise une enquête, le «  Global Risks Perception Survey  », auprès de 750 « global leaders » (experts, décideurs économiques, universitaires), afin d’identifier les risques majeurs susceptibles d’affecter la planète dans la décennie à venir.

L’analyse des perspectives, peu réjouissantes, faite par le rapport 2016 décrit « un monde où les risques deviennent plus pressants » : 2015 a connu l’année la plus chaude depuis qu’on mesure les températures, « le plus grand nombre de réfugiés depuis la 2éme guerre mondiale », des « attaques terroristes au coût humain croissant », « des sécheresses en Californie et des inondations en Asie ». Quant à la « 4e révolution industrielle », le président du Forum Klaus Schwab redoute qu’elle « ne provoque des millions de licenciements qui menacent l’existence de la classe moyenne, base de nos démocraties ».

Ils ont peur mais ne voient rien venir et ne veulent rien changer

En 2007, parmi les risques identifiés comme les plus probables pour les 10 ans à venir, la crise financière ne venait qu’en 5e position, loin derrière le risque d’effondrement d’Internet.

De 2008 à 2010, le risque de krach est venu au premier rang au moment même où il était devenu réalité...

Même chose de 2012 à 2014, au moment de la vague mondiale (Printemps arabe, mouvement des Indignés, mouvement Occupy), les inégalités de revenu sont érigées en risque principal pour le futur alors que des millions de gens ont déjà occupé les places et les rues dans le monde entier pour cette raison...

La crise écologique monte en puissance parmi les principaux risques identifiés : les « tempêtes et cyclones » sont no 1 dans le rapport de 2011, et les « événements climatiques extrêmes » no 2 en 2014, 2015 et 2016.

Cette année en 2016, loin du triomphalisme officiel post-Cop 21, les leaders à Davos ont peur des « évènements climatiques extrêmes » (no 2) et de « l’échec de la maîtrise et de l’adaptation au changement climatique » (no 3).

Mais prendre conscience des risques et agir efficacement pour les réduire sont deux choses totalement différentes. Agir signifierait renoncer à une partie de ses privilèges et l’exemple de l’instabilité financière en est la meilleure preuve.

Malgré le séisme de 2008, le monde est entré en 2015 dans une nouvelle période d’instabilité financière majeure que les décideurs n’ont ni prévenue (aucune restriction du pouvoir de nuisance de la finance n’a été décidée depuis 2008), ni prévue (le risque de crise financière mondiale n’est même pas évoqué dans le Rapport sur les risques globaux 2016).

Pourtant, depuis plusieurs mois, Robert Schiller, prix Nobel d’économie 2013 et  spécialiste des bulles financières anticipait un proche effondrement boursier, tout comme plusieurs autres personnalités et économistes de banques. Mais comme à chaque fois, les décideurs - et avec eux les commentateurs - préfèrent fermer les yeux tant que persiste l’euphorie de la bulle financière.

Ils n’anticipent pas non plus l’entrée de la Chine en récession et sa contagion mondiale. Pourtant, démentant formellement les 6,9 % de croissance du PIB affichés par le régime chinois, les chiffres beaucoup plus fiables de la production d’électricité par exemple ont chuté en 2015, pour la première fois depuis 1968 et la Révolution culturelle. Pour conjurer la crise de 2008, les autorités chinoises ont laissé flamber la bulle immobilière et la dette privée (de 116 % du PIB en 2007 à 230 % en 2014).

L’instabilité touche aujourd’hui l’ensemble des pays émergents ainsi que les marchés du pétrole et des matières premières. Mais les pays riches ne sont pas en reste, avec leurs banques centrales qui ont inondé de liquidités les marchés financiers et gonflé la bulle spéculative. Le système est à nouveau entré dans une crise financière et monétaire majeure qui risque d’être bien pire que celle de 2007-2008, parce qu’elle reflète de plus en plus l’impasse d’un système productif tourné vers l’accumulation du capital sans limite, au détriment des êtres humains et de la nature.

Si les membres du forum de Davos évoquent le risque majeur que constitue la profonde instabilité sociale et politique du monde, Ils ne veulent rien changer. Ils ont même perdu tout lien avec le monde réel, jusqu’à payer de 200 000 à 500 000 dollars par participant pour se retrouver entre eux une fois par an dans l’Est de la Suisse, à Davos…



> Plus d'infos ICI
 



Photo Creative commons par Yahoo Images


Lire toutes les infos du blog :  
> Les 25 derniers articles  
> Tous les articles

Lire la suite

Crépuscule d’un monde

Coupé de sa nature, ignorant Gaïa sa mère nourricière, l’individu s’est terré dans les villes, sarcophage de béton, d’asphalte, de ferraille et de goudron. Il s’est enfermé dehors sous une couche d’indifférence, de bruit, de violence et de pollution. Fausses nouvelles et vérité travestie par les réseaux médiatiques officiels ont ...

Lire la suite

Évolution des conflits armés dans le monde 1975-2020

  GILLES BONAFI Voici l’évolution des conflits armés dans le monde issue des travaux de l’université d’Uppsala (sauf 2020) dont le Department of Peace and Conflict Research est une référence mondiale sur ce sujet. Chaque crise économique majeure est suivie d’un conflit mondial : 1907 – 1929 – 2008. En ...

Lire la suite

Pour une responsabilité judiciaire pleine et entière de l’armurier meurtrier

. YSENGRIMUS   Et c’est reparti les cartons. On tire sur chalands au bistrot, sur des flics, on se fait tirer dessus par des douaniers. On continue de s’entre-tuer à la ville, de tous bords tous côtés. C’est le far-west dans … Lire la suite

Lire la suite

Hommage aux dessinateurs et journalistes de Charlie Hebdo

Mercredi 7 janvier 2015, en fin de matinée, deux hommes vêtus de noir et lourdement armés entrent dans le siège du journal Charlie Hebdo à Paris.
 
Ils ouvrent le feu à la Kalachnikov, tuant douze personnes dont deux policiers et blessant grièvement quatre personnes, ce qui constitue le bilan le plus meurtrier d'un attentat en France depuis 1961… 


Lire la suite...

Lire la suite

À propos de la posture victimaire dans la fachosphère

  YSENGRIMUS  On ne présente plus la fachosphère. Elle est omniprésente sur internet, rampante, gluante, sirupeusement implicite. Elle est dispersée, saupoudrée, vermiculaire. Elle se dit, se dit et se redit. Les arguments de ces doctrinaires, obtus ou cinglants, solaires ou … Lire la suite

Lire la suite

Toujours plus de murs dans un monde sans frontières

La nuit des 8 et 9 novembre 1989 reste un symbole de liberté en Europe. À la stupeur du monde entier, le mur qui coupait Berlin en deux depuis vingt-huit ans se fissure. La fin du « rideau de fer », selon l’expression instaurée par Churchill lors de son discours à Fulton le ...

Lire la suite

Rumeurs de guerre

Quelques petites choses que j?avais envie de vous dire Rumeurs de guerre ANNE WOLFF Avant de partir vers d?autres cieux, je vous annonce la cr?ation future de deux nouveaux blogs, un qui me servira ? donner des humeurs, des impressions comme on ?crit des lettres ? ses amis, un autre ...

Lire la suite

Grandeurs et limites du principe syncr?tique en Indon?sie

UN OEIL SUR L’ISLAMIE Paul Laurendeau Le plus grand pays musulman au monde c’est l’Indonésie, 240 millions d’habitants répartis dans un immense archipel de 13,000 îles au gouvernement cependant très unifié et centralisé (capitale: Jakarta). Les grandeurs et les limites … Lire la suite

Lire la suite

Le regard du pape Fran?ois sur l??glise et le monde

 L’exhortation apostolique du pape François « Evangelii Gaudium », inspirée par les impératifs évangéliques et l’amour inconditionnel des pauvres, nous révèle une Église à convertir et un monde à transformer. De fait, l’Église, sous divers aspects, s’est enlisée dans la mondanité des … Lire la suite

Lire la suite