Accueil / Tag Archives: fidel castro

Tag Archives: fidel castro

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (35)

Voilà, c’est sorti et il va falloir s’y mettre et tout lire, attentivement.   Mais on restera de toute façon frustré puisque sur l’injonction conjointe de la CIA et du FBI, qui ont bien trop de choses à se reprocher, Donald Trump a dû faire machine arrière et ne pas publier ...

Lire la suite

Coke en stock (CXXXII) : « American Traffic » : pourquoi Hollywood n’expliquera jamais l’affaire des Contras (2) !

Hier nous avons vu que le film de Tom Cruise atteint le ridicule tant il s’éloigne de la vérité sur le personnage réel qu’était Barry Seal.  C’est dans le genre une réussite, néanmoins, si l’on voulait définitivement enterrer les sombres turpitudes de l’époque, et des envois d’armes à des anti-communistes ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (34)

Nous voici à la conclusion de ce long feuilleton.  Les Kennedy étaient, on vient de le voir, les rois de la dissimulation et ont utilisé à outrance les médias pour entretenir le mythe de chevaliers blancs, alors que toute leur vie n’était que turpitudes et coups tordus.  Au point d’irriter ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (31)

Une constatation s’impose :  tous ceux qui souhaitaient combattre Castro en 1963 l’avaient aidé en apportant des armes aux opposants de Batista, dont il faisait partie.  Avouez qu’il y avait de quoi être rancunier, puisque les castristes pouvaient désormais les tuer avec les fusils qu’eux-mêmes avaient parachutés.  Comment Castro avait-il réussi en un premier temps à séduire les ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (30)

Une CIA divisée dans l’appréciation du phénomène Castro, voilà ce que l’on trouve en 1956, année où Fidel a débarqué sur l’île de Cuba, sur le yacht Granma, affrété depuis le Mexique par un millionnaire mexicain, Antonio del Conde (1).  Un débarquement à moitié raté, qui a obligé l’opposant à Batista à se réfugier dans les montagnes, ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (29)

Si l’on commence à mieux cerner les divers protagonistes ayant pu mener à Dallas, il demeure des interrogations sur certains pans de la politique de JFK pouvant expliquer sa fin rapide au bout d’à peine trois années de mandat, ce qui est peu pour se faire détester au point d’être ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (28)

L’image de Jack Ruby n’est donc absolument pas celle que l’on nous a infligé, depuis l’assassinat d’Oswald comme depuis sa mort.  L’homme de boîte de nuit avait un tout autre rôle, apparu dès l’après guerre :  celui d’être à la fois un informateur du FBI et d’organiser deux trafics, qui, ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (27)

Jack Ruby marchand de jeeps, a-t-on découvert hier.  Mais il a aussi été mouillé à plusieurs reprises avant 1963 dans des trafics d’armes… destinés à Fidel Castro, c’est cela la grande surprise, et organisés par la CIA et tout une infrastructure aérienne qui était alors juste en train de se ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (26)

C’est une découverte inattendue, qui ne semble pas encore avoir suffisamment intéressé les historiens contemporains, pour l’instant.  En cherchant à essayer de « connecter les points », ou les pièces de cet effarant puzzle, comme vous voulez, je suis tombé sur tout un pan méconnu de la vie d’un des principaux protagonistes de l’affaire de ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (22)

Aurait-on pu éviter Dallas ?  On ne refait pas l’histoire, mais il n’empêche, on sait aujourd’hui qu’il y avait eu assez de signes avant-coureurs pour que JFK puisse aussi décider de ne pas se déplacer au Texas en ce funeste 22 novembre.  Les menaces sur sa visite avaient été nombreuses, venant du KKK ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (14)

A peine arrêté, Oswald fait une déclaration succincte et surprenante, en avouant d’emblée où il est hébergé :  à l’hôtel ou chez les époux Paine, dont on a vu les liens avec la CIA.  La fouille de leur maison révèle des choses étonnantes… vite escamotées, et des choses qui relèvent de ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (13)

L’heure est venue de l’assassinat lui-même, et à partir de là pour nous de nous intéresser un peu à la géographie des lieux du crime, eux aussi pleins d’enseignements.  Le tireur isolé dans la bibliothèque de Dallas résiste fort peu à cette analyse comme vous allez le voir.  L’organisation du ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (11)

Aujourd’hui encore, on ne peut consulter un dossier sur l’affaire de l’assassinat de John Kennedy ; celui de George Joannides, un agent de la CIA qui prouve tout simplement que Lee Harvey Oswald travaillait bien pour la CIA.  Joannides a eu effectivement toute une série de rencontres avec Lee Harvey Oswald en août ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (10)

La Nouvelle-Orléans est devenue l’un des endroits privilégiés des mercenaires anticastristes, qui peuvent d’entraîner dans le Bayou sans craindre d’être poursuivis par la police qui ne s’y aventure pas trop.  De nombreuses caches d’armes y sont créées, via des incessants aller-retour d’avions provenant du Guatemala, du Honduras ou de l’Equateur. ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (9)

On s’approche progressivement des décisionnaires, dans cette enquête sur les responsables de la mort de JFK.  Un homme, surtout, retient l’attention lors de notre longue enquête.  Un intriguant qui est bien en place à la Nouvelle-Orléans comme à Dallas, où il côtoie un dénommé G.H. Bush, responsable alors d’une entreprise ...

Lire la suite