Accueil / Tag Archives: Dans (page 20)

Tag Archives: Dans

L’Equateur envisage de vendre aux ench?res plus de 3 millions d’hectares de for?t amazonienne aux compagnies p?troli?res mondiales !

L’?quateur envisage de vendre aux ench?res plus de 3 millions d’hectares de for?t amazonienne aux compagnies p?troli?res mondiales tel que celles de la Chine ou d’autres pays couronnant sa tourn?e dans quatre pays la semaine derni?re pour faire conna?tre ses contrats d’appel d’offres, affirme The Guardian. L’annonce du Secr?tariat aux ...

Lire la suite

Gaz de schiste : les dommages collat?raux

G?rard Montpetit Au Qu?bec, nous avons 31 puits ?modernes? de gaz de schiste dont ceux de Leclercville et de La Pr?sentation qui ont, ou ont eu, des fuites pr?occupantes. Il ne s’agit pas d’un grand nombre mais admettons que statistiquement cela soit significatif, nous dirions alors que plus de 6% ...

Lire la suite

Radioactivit? : d?sinformation scandaleuse sur le radon

gastein3.jpgDans un article paru le 4 avril 2013 intitulé « Dans les Alpes autrichiennes, on se soigne à la radioactivité », on découvre avec stupeur que le radon serait un gaz radioactif miraculeux. L’auteur de l’article, sans aucun esprit critique ni vérification de ses sources, écrit sans complexe : « la potion se révèle étonnamment bienfaitrice pour des patients souffrant de maladies de peau ou se trouvant victimes d’un système immunitaire affaibli ». Cet article mensonger et dangereux est un exemple type de la manière dont le village nucléaire, dont l’industrie pharmaceutique fait partie, agit pour manipuler l’opinion.   
 
L’auteur de cet article, Patrick Rollo, est soutenu par le site Care Vox qui a un comité de modérateurs. Celui-ci vérifie que les articles proposés respectent le cadre de la politique éditoriale. Comment connaitre cette politique éditoriale ? En cliquant sur ce lien, certes, mais aussi en lisant les articles de Patrick Rollo : pour ce qui concerne le nucléaire, ce qui prévaut est la minimisation des effets sanitaires des faibles doses radioactives, la diffusion de l’idée que les effets psychologiques d’une catastrophe nucléaires sont plus graves que les effets de la radioactivité et, avec ce dernier article, l’appui de l’idée que la radioactivité est bonne pour la santé ! Or cet article est scandaleux : il développe l’idée que le radon est un gaz guérisseur. C’est très grave, car cette assertion est absolument fausse. Le radon est un des agents responsables du cancer du poumon car ses descendants émettent des rayonnements alpha qui peuvent induire le développement de la maladie. En France, une étude a montré que ce gaz radioactif pourrait être responsable du décès de 2500 personnes par an.
 
Retrouver la source
 
La source des « informations » donnée par Patrick Rollo est http://www.gentside.com/sant%E9/en-autriche-un-centre-de-soins-soigne-ses-patients-a-la-radioactivite_art49224.html, qui la reprend de http://www.odditycentral.com/travel/austrias-healing-caves-offer-radioactive-miracle-cure.html, qui la reprend de http://www.pilot-pr.com/blog/a-natural-healing-phenomenon-and-a-spa-holiday-quite-unlike-any-other-my-incredible-gastein-healing-cave-experience/, qui la reprend de http://www.grandparkhotel.at/  et de http://www.gasteiner-heilstollen.com/, c’est-à-dire les bénéficiaires directs de cette fumisterie : la société qui exploite la grotte miraculeuse et l’hôtel qui héberge les gens qui se font avoir.
 
Voici l’incroyable publicité pour le gaz miraculeux

 
 
Mais, contrairement à ses sources, Patrick Rollo « omet » de préciser que le radon est reconnu pour donner le cancer du poumon. Est-ce un oubli, une volonté de faire du buzz avec un article détonnant, ou un excès de zèle dans une désinformation programmée en continu ? Je pencherais pour la dernière hypothèse, selon ce que j’ai pu constater en lisant ses anciens articles. 
 
Une désinformation insidieuse
 
Dès 15 mars 2011, Patrick Rollo écrivait que des pastilles d’iode étaient distribuées à la population, ce qui était loin d’être le cas, comme l’a souligné le rapport sur la catastrophe de Fukushima du Parlement japonais.
 
Le 18 mars 2011, l’auteur rapporte les propos rassurants de « Patrick Gourmelon, qui rappelle qu’en « terme médical, il est admis qu’en dessous de 100 mSv, la dose est faible». Tiens tiens, on a retrouvé ces mêmes propos quelques mois plus tard au Japon dans la bouche de « Monsieur 100 milliSiverts », Shunichi Yamashita, ce « scientifique » qui prétend que « les radiations n'affectent pas les gens qui sourient ».
 
Le 26 avril 2011, il rapporte les conclusions sur Tchernobyl du très controversé « Forum des Nations Unies : « l’impact sur la santé mentale est le plus gros problème de santé publique causé par l’accident à ce jour ». A 25 ans d’intervalle, des spécialistes établissent des parallèles troublants avec « l’après Fukushima ». Cette désinformation avait déjà été amorcée par un article de Laurence Roux-Fouillet publié également sur Care Vox le 18 mars 2011 : en cas de problème nucléaire, « le premier risque est psychologique ». Il y a donc plusieurs auteurs qui sévissent sur ce site pour, semble-t-il, maintenir une désinformation constante sur le web.
 
A qui profite le crime ?
 
Le site Care Vox a été fondé par… leurs fondateurs ; aucun nom de personne n’apparaît dans la rubrique « Fondateurs ». En revanche, des noms de sociétés sont mentionnées : Cybion « société anonyme indépendante dont le capital appartient majoritairement aux fondateurs » ; et « Pharmagest Interactive », « leader dans le développement et la commercialisation de solutions informatiques professionnelles pour les officines et l’industrie pharmaceutique ». La boucle est bouclée, l’industrie pharmaceutique finance la désinformation sur le nucléaire qui est une manne pour elle : le radon  « bienfaisant » produit les cancers, les cancers fournissent les clients !
 
L’article 1 de la ligne éditoriale du site Care Vox, « Garantir la fiabilité et la transparence des informations », est ainsi complètement bafoué. L’information diffusée par le site, pour cet article en particulier, n’est absolument pas fiable puisqu’elle est basée sur le profit de sociétés au dépend de la santé des gens, et elle n’est absolument pas transparente puisqu’aucun nom de responsable n’apparaît dans le site.
 
L’auteur essaie donc, par le biais d’un support informatif « collaboratif » financé par l’industrie pharmaceutique, de nous faire croire des âneries monumentales, pouvant compromettre la santé des gens qui le lisent. Cet article est dangereux, toxique je dirais, et je demande d’urgence son retrait du site Care Vox. J’ai envoyé un message en ce sens aux responsables inconnus du site. Vous pouvez aussi réagir en leur écrivant à cette adresse ou en écrivant des commentaires sur leur page Facebook.
 
Veilleur de Fukushima toujours en colère depuis mars 2011, je ne laisserai pas passer ce genre de mensonge. Chacun doit rester vigilant sur les infos qui circulent sur la toile. Cet article et son auteur ne sont pas les seuls à sévir. La désinformation est constante et insidieuse, financée par des groupes puissants, il faut à chaque fois que c’est possible la dénoncer. Il ne faut pas se taire, ne rien laisser passer, en l’honneur et en soutien des victimes de Tchernobyl, de Fukushima et d’ailleurs.
 
Pierre Fetet
 
_________________
 
L’illustration d’entête est extraite de la vidéo citée dans cette page.
.
.
_________________
     .
En savoir plus sur le radon avec cet article du site "Sornettes" :
 
 
 
 

Lire la suite

Lettre ouverte ? Fran?ois Hollande

  Mon cher François, Je me rends parfaitement compte qu’il peut paraître cavalier, voire irrespectueux si l’on se réfère aux traditions protocolaires, de m’adresser ainsi à votre éminente personne. N’y voyez pourtant pas de familiarité excessive, mais l’expression d’un homme … Lire la suite

Lire la suite

Jessica Lynch: le parti de ne pas mentir? sans trop en dire?

PAUL LAURENDEAU   Il y a dix ans avait lieu le «sauvetage» de la soldate américaine Jessica Lynch en Irak. Va alors se mette en place un exercice très étrange –parfaitement inouï, en fait– de désamorçage de la machine-spectacle de propagande … Lire la suite

Lire la suite

Un v?t?ran de l’arm?e Us, ? l’agonie, d?nonce la guerre ? ill?gale ? , en Irak

Le v?t?ran de la guerre d’Irak, Tomas Young, actuellement… en soins palliatifs, dans sa ville de Kansas City, au Missouri, a ?crit une ??derni?re lettre?? d?vastatrice, publi?e, sur Truthdig.com, ? l’attention de l’ex-Pr?sident George W.Bush et du vice-Pr?sident, Dick Cheney. 3 avril 2013 Young, ? qui ?tait consacr? le documentaire ...

Lire la suite

Universit? d’Oxford : on r?ve , on observe et on apprend par Nader Haddad

  Lorsque j’ai r?v? de rejoindre l’Universit? d’Oxford, les exigences ?taient si ?lev?s et mes ressources ?taient si limit?es. J’ai essay? de rejoindre un cours ? court terme et d’essayer de la qualit? et de ma performance, en Juillet 2009, j’ai obtenu le r?sultat final que j’ai pass? les examens, ...

Lire la suite

La fabrique-?-crises europ?enne

Les péripéties chypriotes achèvent de démontrer la réalité nouvelle qui prévaut dans l’Union européenne. A savoir que, dans cet univers dominé par les égoïsmes nationaux, par le carriérisme et par la technocratie bruxelloises, rien n’avance et il n’est strictement pas possible de progresser sans crise. La bureaucratie et l’inertie européennes, conjuguées aux petits calculs des [...]

Lire la suite

Schiste happens

Les plus confiants d’entre nous en étaient restés à l’idée rassurante et confortable que le nouveau président en exercice avait interdit pour toute la durée de son quinquennat l’exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique, ce qui nous laisserait largement le temps de voir si ce nouvel eldorado énergétique tenait vraiment toutes ses promesses dans les autres coins du monde où il tourne à plein régime.

C’était bien, cette idée que la mobilisation citoyenne fait reculer les hyènes capitalistes, celles qui ne s’encombrent d’aucune préoccupation annexe en dehors de se faire un maximum de fric, le plus vite possible. Cela dit, les collectifs citoyens sont restés vigilants et comme d’habitude, cette prudence s’est révélée fondée.
Assez rapidement, il s’est avéré que les permis d’exploration des gaz de schiste déjà accordés étaient toujours en cours de validité et surtout que de nouvelles demandes de permis sont régulièrement déposées par des compagnies minières et qu’à notre surprise générale, elles reçoivent régulièrement des réponses positives. Voilà qui contraste singulièrement avec la position officielle d’interdiction totale des conneries schisteuses.

Dans mon bled, c’est à dire là où vivent les pedzouilles de la République, autrement dit, des gens considérés comme suffisamment négligeables pour être passés prestement en pertes et profits, le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avons pas franchement l’impression d’être à l’abri des dommages collatéraux des gaz de schistes. Et la dernière grande charge médiatique des pro-schiste (qui ont généralement l’intéressante caractéristique d’habiter très loin des zones d’explorations, ce qui relativise grandement leurs discours lénifiants) n’est pas pour nous rassurer. Puisqu’il n’est pas possible de fracturer la roche, ce qui, vous en conviendrez, est assez barbare, ils se proposent doctement de la masser, ce qui est nettement plus avenant.

Donc, il faut bien comprendre que le lobby des profiteurs des gaz de schiste n’a jamais désarmé et s’est, très récemment, remis en bon ordre de marche propagandaire, à nous asséner que les gaz de schiste, c’est écolo, c’est beau, ça va résoudre tous nos problèmes d’un coup, à commencer par la Vilaine Crise qui nous sape le moral depuis 2008, comme une grosse dépression sibérienne qui stationnerait sur nos têtes depuis trop longtemps. En gros, les gaz de schiste, c’est notre anticyclone des Açores, mais en mieux !
Pour ceux qui pensent que j’exagère, on peut aussi se souvenir des discours lénifiants sur les nombreux avantages que nous tirerions de la diffusion massive des OGM. Souvenez-vous, Monsanto, en fait, c’était Mère Thérésa et tout ça, c’était juste pour éradiquer la faim dans le monde, rien que ça. Mais si cet exemple célèbre d’altruisme éhonté ne suffit pas, voici ce que les habitants du bled ont trouvé sur leur pare-brise ce week-end pascal (et accessoirement grande messe de la course automobile).

  

C’est beau, comme un démontage de MacDo par José Bové !
On admire la rhétorique fine et enlevée : les gaz de schiste vont nous sortir de la crise ! Rien que ça ! Moi qui croyais bêtement que c’était de la faute aux 35h ! Et puis, c’est propre, les gaz de schiste, même qu’il y a des autorités indépendantes et incontestables qui le clament ! Alors que les opposants, ce ne sont rien que des menteurs et des falsificateurs. On admire le style très dépouillé de la maquette, façon militants roulés sous aisselles, parce qu’il ne faudrait pas que ça fasse trop agence de com' grassement rémunérée qui tente un coup de marketing viral en tractant comme des gauchistes de l’ancien temps; parce qu’on est bien d’accord, pour toucher les bouseux, il faut tracter sur les parebrise, vu qu’on n’a pas encore découvert l’Internet dans nos contrées sauvages aux sous-sols affolants.
En tout cas, je suis bien d’accord avec ces braves gens : effrayer n’est pas informer ! Et quand on prétend lutter contre la désinformation, on commence par le faire à visage découvert et non pas avec un bout de papier même pas signé !

Et si, encore, les gaz de schiste n’étaient que la chronique d’une catastrophe écologique annoncée ! Mais non, même d’un point de vue purement économique, c’est une énorme impasse.
Bref, pour vous faire une bonne idée des enjeux et des réalités de la guerre des gaz de schiste, je ne peux que vous conseiller de lire et suivre assidûment la compilation Seenthis des gaz de schiste.

Lire la suite

Schiste happens

Les plus confiants d’entre nous en étaient restés à l’idée rassurante et confortable que le nouveau président en exercice avait interdit pour toute la durée de son quinquennat l’exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique, ce qui nous laisserait largement le temps de voir si ce nouvel eldorado énergétique tenait vraiment toutes ses promesses dans les autres coins du monde où il tourne à plein régime.

C’était bien, cette idée que la mobilisation citoyenne fait reculer les hyènes capitalistes, celles qui ne s’encombrent d’aucune préoccupation annexe en dehors de se faire un maximum de fric, le plus vite possible. Cela dit, les collectifs citoyens sont restés vigilants et comme d’habitude, cette prudence s’est révélée fondée.
Assez rapidement, il s’est avéré que les permis d’exploration des gaz de schiste déjà accordés étaient toujours en cours de validité et surtout que de nouvelles demandes de permis sont régulièrement déposées par des compagnies minières et qu’à notre surprise générale, elles reçoivent régulièrement des réponses positives. Voilà qui contraste singulièrement avec la position officielle d’interdiction totale des conneries schisteuses.

Dans mon bled, c’est à dire là où vivent les pedzouilles de la République, autrement dit, des gens considérés comme suffisamment négligeables pour être passés prestement en pertes et profits, le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avons pas franchement l’impression d’être à l’abri des dommages collatéraux des gaz de schistes. Et la dernière grande charge médiatique des pro-schiste (qui ont généralement l’intéressante caractéristique d’habiter très loin des zones d’explorations, ce qui relativise grandement leurs discours lénifiants) n’est pas pour nous rassurer. Puisqu’il n’est pas possible de fracturer la roche, ce qui, vous en conviendrez, est assez barbare, ils se proposent doctement de la masser, ce qui est nettement plus avenant.

Donc, il faut bien comprendre que le lobby des profiteurs des gaz de schiste n’a jamais désarmé et s’est, très récemment, remis en bon ordre de marche propagandaire, à nous asséner que les gaz de schiste, c’est écolo, c’est beau, ça va résoudre tous nos problèmes d’un coup, à commencer par la Vilaine Crise qui nous sape le moral depuis 2008, comme une grosse dépression sibérienne qui stationnerait sur nos têtes depuis trop longtemps. En gros, les gaz de schiste, c’est notre anticyclone des Açores, mais en mieux !
Pour ceux qui pensent que j’exagère, on peut aussi se souvenir des discours lénifiants sur les nombreux avantages que nous tirerions de la diffusion massive des OGM. Souvenez-vous, Monsanto, en fait, c’était Mère Thérésa et tout ça, c’était juste pour éradiquer la faim dans le monde, rien que ça. Mais si cet exemple célèbre d’altruisme éhonté ne suffit pas, voici ce que les habitants du bled ont trouvé sur leur pare-brise ce week-end pascal (et accessoirement grande messe de la course automobile).

  

C’est beau, comme un démontage de MacDo par José Bové !
On admire la rhétorique fine et enlevée : les gaz de schiste vont nous sortir de la crise ! Rien que ça ! Moi qui croyais bêtement que c’était de la faute aux 35h ! Et puis, c’est propre, les gaz de schiste, même qu’il y a des autorités indépendantes et incontestables qui le clament ! Alors que les opposants, ce ne sont rien que des menteurs et des falsificateurs. On admire le style très dépouillé de la maquette, façon militants roulés sous aisselles, parce qu’il ne faudrait pas que ça fasse trop agence de com' grassement rémunérée qui tente un coup de marketing viral en tractant comme des gauchistes de l’ancien temps; parce qu’on est bien d’accord, pour toucher les bouseux, il faut tracter sur les parebrise, vu qu’on n’a pas encore découvert l’Internet dans nos contrées sauvages aux sous-sols affolants.
En tout cas, je suis bien d’accord avec ces braves gens : effrayer n’est pas informer ! Et quand on prétend lutter contre la désinformation, on commence par le faire à visage découvert et non pas avec un bout de papier même pas signé !

Et si, encore, les gaz de schiste n’étaient que la chronique d’une catastrophe écologique annoncée ! Mais non, même d’un point de vue purement économique, c’est une énorme impasse.
Bref, pour vous faire une bonne idée des enjeux et des réalités de la guerre des gaz de schiste, je ne peux que vous conseiller de lire et suivre assidûment la compilation Seenthis des gaz de schiste.

Lire la suite

Immortel? pourquoi faire ?

OLIVIER CABANEL Au-delà des « immortels » qui siègent à l’Académie Française, et qui pourtant quittent un jour ou l’autre ce bas monde, de nombreux chercheurs planchent sur la possibilité de rendre l’homme réellement immortel. Cette volonté d’immortalité, ou du moins d’une … Lire la suite

Lire la suite

La revanche de Karl Marx

La vengeance est un plat qui se mange froid. Il ne nous vient pas ? l?esprit de meilleure formule pour traiter ces derniers temps du retour en force de Karl Marx sur la sc?ne m?diatique.?Time?magazine, un des principaux magazines d?information ?tasuniens, a d?cid? cette semaine de consacrer un article de ...

Lire la suite