Accueil / Tag Archives: Concessions

Tag Archives: Concessions

Le scandale de la vente des barrages hydroélectriques

La commission européenne a adressé récemment une mise en demeure à la France afin qu’elle lance, sans plus tarder, le processus de mise en concurrence des concessions hydroélectriques françaises, en gestation depuis 2008.

L’Europe, dans sa grande bienveillance, exige la privatisation de ces barrages, pour l'essentiel construits par nos aînés et financés par les impôts de nos parents et grands-parents…  
 
  

En juillet 2008, le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo, signait le décret de mise en concurrence des concessions des barrages hydroélectriques français. EDF bénéficiait jusqu’à cette date d'un droit de préférence sur le renouvellement des concessions mais avec la transformation de l'électricien en société anonyme en 2004, et le vote en 2006 (à la demande de la Commission européenne)  d'un amendement abrogeant ce droit de préférence, le renouvellement des concessions a été ouvert à la concurrence «libre et non faussée»…
 
Les premiers appels d'offres pour le renouvellement des concessions devaient être ouverts fin 2010 mais ce dossier est resté jusqu'ici bloqué par la France, au grand dam des commissaires européens.
 
La Commission européenne agit  donc au titre de l'article 106 du Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne (TFUE) : "En vertu de l'article 106 du TFUE, les Etats membres sont tenus de veiller, en ce qui concerne les entreprises publiques et les entreprises auxquelles ils accordent des droits spéciaux ou exclusifs, à n'édicter et à ne maintenir aucune mesure contraire aux règles des traités, et notamment aux règles de concurrence".
 
"L'envoi d'une lettre de mise en demeure ne préjuge pas de la conclusion finale de la procédure. Par contre, la procédure crée une structure claire pour que la Commission puisse à présent entamer un dialogue actif avec les autorités françaises à ce sujet", a indiqué le porte-parole de la Commission.
 
Prenant les devants, la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal, a précisé que les premiers appels d'offres pour sélectionner les actionnaires seront lancés dès 2016. La loi de transition énergétique d'août 2015 fixe en effet un nouveau dispositif d'ouverture des concessions et prévoit le regroupement des barrages par grandes vallées (barycentres) et la création de sociétés d'économie mixte, afin d'essayer de limiter la privatisation des ouvrages.
 
Vendre les barrages hydroélectriques, c’est se priver de la seule source d’électricité décarbonée
 
Le Conseil national de la Résistance (CNR), crée par Jean Moulin le 27 mai 1943 à Paris, réunissait dans le même combat de libération nationale les communistes et les gaullistes dans une volonté de recouvrer la souveraineté nationale et populaire. C'est dans ce cadre que les barrages hydrauliques furent construits.
 
Cette volonté a permis un essor économique sans précédent, la France se hissant au rang de 4ème puissance économique mondiale.
 
Aujourd’hui, EDF reste le premier producteur d’électricité d’origine hydraulique de l’Union européenne, avec plus de 20 000 MW de puissance installée en France. La France compte 399 barrages sous concession. Environ 80% d'entre eux sont exploités par EDF, 12% par Suez via ses filiales Société hydro électrique du midi (Shem) et Compagnie nationale du Rhône (CNR), le reste étant aux mains de petits exploitants.
 
L'hydraulique représente 12% de la production totale d'électricité française.

Respectueuse de l'environnement, l'hydroélectricité ne participe pas à l'augmentation de l'effet de serre ni à la pollution de l'air, n'émettant ni CO2, ni gaz polluants. 
 
La première escroquerie est de transférer les gains d’une infrastructure, financée par les impôts des citoyens français, à des sociétés privées qui vont vite faire de la rapine légalisée, exactement comme c’est le cas pour les péages d’autoroutes.
 
La deuxième escroquerie évidente, c’est qu’au moment même où François Hollande, avec l’agenda de la COP 21, désire taxer fortement les émissions de carbone, la valeur de l’énergie «décarbonée» va finir par faire des bonds si on la laisse aux mains d’entreprises privées comme ce fut le cas en Californie avec l'entreprise Enron de sinistre mémoire...
 
Le mandat de Nicolas Sarkozy a servi à détruire une partie de ce que le CNR avait mis en place à la libération. On pouvait penser ensuite que François Hollande, "l'ennemi de la finance" aurait à cœur de revenir aux fondamentaux et de préserver ce patrimoine commun. Mais la trahison continue et la vente à la découpe de notre pays se poursuit conformément aux diktats de la commission européenne et des lobbys investisseurs…
 

 


Lire toutes les infos du blog :  
 

 

Lire la suite

Il faut sauver les Indiens Huichols

  Photos de :norma delia Plaidoyer.?Au Mexique, une compagnie mini?re canadienne menace la montagne sacr?e de ce peuple. Indign?, le Prix Nobel de litt?rature J.M.G. Le Cl?zio ?crit au Point. L?Histoire b?gaie, on le sait. Parfois, il y a tellement d?insupportable dans ce b?gaiement qu?on ne peut l?accepter. Le g?nocide ...

Lire la suite

Habitants mais aussi h?ros

Il y  a énormément de héros Canayens rattachés à l’origine de Trois-Rivières. Nous en avons vu quelques-uns, je vous en présenterai quelques autres, mais je ne pourrai pas tous vous les présenter. Ces hommes, passés à l’oubli, sont nos héros … Lire la suite

Lire la suite

La Turquie permet ? Isra?l de tenir un r?le actif dans l?OTAN

Isra?l pourrait tenir un r?le de premier ordre dans l?OTAN gr?ce aux r?centes concessions faites parla Turquie. Elle pourrait m?me participer d?s 2013, de fa?on aussi active qu?efficace, aux op?rations militaires de l?alliance dirig?e par la puissance imp?rialiste ?tasunienne. L?information a ?t? diffus?e le 23 d?cembre 2013 par le Jesusalem ...

Lire la suite

Syrie : Interview exclusive de Walid Muallem, ministre des Affaires ?trang?res par Robert Fisk

Nos voisins anglais ont de la chance. Les officiels syriens sont m?fiants de voir leur parole d?form?e par nos m?dias pour servir la cause de notre diplomatie belliqueuse (souvenons-nous du d?sormais?c?l?bre pr?c?dent iranien). Et nos journalistes se plaignent de ne pouvoir aller en Syrie. Pourtant Robert Fisk parvient lui, ? ...

Lire la suite

Killing Descartes

Je voudrais travailler à rendre les hommes plus profonds et meilleurs en les amenant à réfléchir sur eux-mêmes. Je suis en désaccord avec l'esprit de ce temps, parce qu'il est plein de mépris pour la pensée... L'homme moderne, surmené de travail, n'est plus capable de véritable recueillement, et il perd sa spiritualité dans tous les domaines... Or, la renonciation à la pensée est la faillite de l'esprit.

Albert Schweitzer, À l'orée de la forêt vierge, préface.

Bubbles girlsPetite cure de stimulation intellectuelle ce week-end, au Marathon des Sciences de Fleurance ou l'occasion incroyable de se goinfrer 12 heures de conférences scientifiques entrecoupées de pauses foie gras et autres œnogastronomies plus ou moins locales. L'occasion, surtout, de ne pas s'encroûter du ciboulot, de croiser des gens intéressants et de se rendre compte que cela fait un petit moment que je me laisse distraire, au propre comme au figuré, par de petites considérations futiles et sans importance.

De la distraction, oui, comme évidence technologique pendant que les orateurs défilent sur fond d'écran géant, devenant étrangement les commentaires vivants des vrais clous du spectacle, à savoir leurs foutus sliders PowerPoint. Cette constatation est d'autant plus vraie que la technologie, puisqu'il s'agissait bien du sujet de cette année, a plutôt tendance à prendre le pas sur l'homme de science, le slider s'agrémentant de musiques et de vidéos. Je commençais à me demander qui de la machine ou de l'homme fait le show, quand est arrivée la seule intervenante du jour, son iPad greffé au creux du coude. Je sais, par expérience assez directe, que tout le monde n'est pas à l'aise dans la communication orale et je me souviens des colloques organisés annuellement par mon ancien laboratoire de recherche, histoire, probablement, de nous préparer à ce genre d'épreuve qui fait partie de la vie normale et nécessaire du chercheur, apprenti ou confirmé.

Là, je sais tout de suite qu'elle souffre.
Et que son iPad est sa bouée, son pupitre, son pense-bête, tout. Elle lit son exposé sans parvenir à décoller du texte, elle peine à insuffler un rythme et puis, c'est le drame : la tablette se met en veille et la voilà obligée de se traîner ce poids mort coincé à son bras. Étrange démonstration par l'absurde de la dépendance technologique, celle que je fuis sans jamais pouvoir y échapper, celle que j'apprivoise, à laquelle je ne fais de concessions que parce que je m’astreins, par ailleurs, à cultiver mon autonomie technologique par tous les moyens.

La soirée est déjà bien avancée quand arrive l'homme seul. Il débarque sans ordi, sans pointeur laser et avec un sens assez consommé de la mise en scène, il s'installe ostensiblement seul dans un coin de l'immense scène à présent presque complètement plongée dans la pénombre. Il s'assied posément sur une chaise d'une outrageante banalité, chausse ses lorgnons de jeune vieillesse et pose ses notes de papier sur ses genoux croisés. Sa seule présence, sa seule installation sont la démonstration incorporée de l'autonomie de la machine humaine sur la distraction technologique. Pas d'effets, pas d'images, pas de son, pas de grands mouvements de scène, juste un homme sur une chaise qui déploie patiemment ses idées, qui inocule son propre rythme, qui peut choisir de digresser dans son discours ou de ne pas arriver où on l'attend. Et la lumière ne naît que de ses paroles, que de son processus intellectuel endogène. Il relègue la machine au rang d'accessoire ou de prothèse de l'humain et rejette, dans son seul comportement, notre indépassable soumission à l'ordre technologique. Et là, seulement équipé de ses lunettes et de ses feuilles de notes, il dessine à grands traits la dystopie de la transhumanité, transformant sa propre intervention en démonstration de son propos.

L'homme-machine de Descartes devient le machin de la prouesse technologique, pense qu'il est noble de chercher à repousser ses limites alors qu'il ne parvient même pas à suffisamment se penser lui-même pour parvenir à les tracer. Nous rêvons nous-mêmes de devenir des moutons électriques parce que nous avons renoncé à interroger notre propre humanité et que nous croyons sincèrement nous améliorer en l'aliénant à la technologie.

Je regarde cet homme assis tout seul sur sa grande estrade vide et je reviens toujours à la même question : qu'est-ce qui est vraiment important dans tout cet immonde foutoir qu'est notre monde ?

Powered by ScribeFire.

Lire la suite

Contre la banalisation et la normalisation de l?ing?rence

Pierre LEVY En avril dernier, Ignacio Ramonet proposait dans (les colonnes de M?moire des Luttes) un texte intitul? ??Libye, le juste et l?injuste??. La guerre avait ?t? lanc?e quelques semaines plus t?t, inaugur?e par des appareils fran?ais qui, les premiers, eurent l?honneur de d?verser leurs bombes sur Tripoli. Ce 19 ...

Lire la suite

Les grecs doivent changer la donne

Pourquoi exiger de la Gr?ce ce que d?autres pays ne feront jamais?? Imaginons, en rapportant les statistiques et donn?es ?conomiques aux proportions, que l?Etat f?d?ral am?ricain d?cide de tailler dans ses d?penses et d?augmenter les imp?ts avec pour objectif de r?duire son d?ficit budg?taire de 800 milliards de dollars. Supposons ?galement que cette aust?rit? sans [...]

Lire la suite

Pas d?union mon?taire sans convergence fiscale

Quels sont les enseignements tir?s de cette ann?e de crise Europ?enne? Que la convergence fiscale est strictement in?vitable entre certains membres importants de l’Union qui devront, faute d’harmoniser compl?tement leur fiscalit?, adopter une position de responsabilit? consistant ? syst?matiquement se concerter et s’entraider?? r?gler les probl?matiques de leurs endettements. Il r?gne en effet dans les [...]

Lire la suite

O? VA LA R?SISTANCE PALESTINIENNE ?

http://www.robertbibeau.ca/palestine/edito26112010.html Le peuple palestinien appr?cie que le Hamas ait grandi en son sein et qu’il dirige aujourd?hui la r?sistance nationale. Les sionistes isra?liens sont tr?s heureux eux aussi d?affronter cette organisation ??islamique??. Cela leur permet d?exciter la fibre raciste d?une partie de leur population et de l?effrayer avec le spectre ...

Lire la suite