Accueil / A C T U A L I T É / Moritz Erhardt, mort pour la banque !

Moritz Erhardt, mort pour la banque !

tgb?????????????


Il fut un temps o? les jeunes gens mourraient d?amour, tombaient sur les barricades, dans le maquis, les armes ? la main. Ils se sacrifiaient ? un ?tre, une cause, un id?al, ? quelque chose de plus grand qu?eux, donnaient un sens ? leur mort, offrant leur jeunesse ? une forme d?absolu sublime et tragique.
La libert? ou la mort, ami, si tu tombes un ami sort de l’ombre ? ta place… Et tout ce genre de choses?
C?est toujours du g?chis que de mourir ? 20 ans, mais du moins certaines morts ont plus de panache que certaines autres qui, manifestement, ne ressemblent ? rien.
Si ce n?est ? un sympt?me de notre retour en barbarie.
Ce stagiaire de la banque d?investissement Merrill Lynch, propri?t? de Bank of America s?est ?puis? ? la t?che, apr?s 72 heures de travail non-stop, s??croulant sous sa douche dans sa propre flaque, apr?s trois nuits sans sommeil.
Cet exemple performant de servitude volontaire, cet esclave consentant de l?id?ologie dominante libre et non fauss?e, cet aspirant z?l? ? l?oligarchie mortif?re, ? l?enrichissement?individuel?et au fric pas cher, affirmait sur un blog ?tre ??hautement comp?titif et ambitieux??.
Comp?titif sans doute, mais pour ce qui est de l?ambition, il risque de revoir d?finitivement ses objectifs ? la baisse.
Mourir pour une banque serait-il donc le nouvel id?al de la jeunesse mondialis?e accro aux?bonus?potentiels et aux chants des sir?nes sp?culatives ? Le plan de carri?re serait-il devenu l?ultime valeur d?une g?n?ration courant apr?s le mirage du picaillon sans fronti?res ? L’absurde comp?titivit?, cette nouvelle version de l?asservissement motiv? et du larbinisme ? cr?dit, serait-elle donc le fruste Saint Graal de notre n?o-m?diocrit? ?
Si comme nous le dit justement Courteline,?? mieux vaut g?cher sa jeunesse?(comme s?adonner ? ces quelques frivolit?s du genre aimer, vivre et faire des conneries?)?que de n?en rien faire du tout ?, le jeune format? Mortiz aura donc eu 20 ans pour walou, pour la perspective minable de poss?der une Rolex avant 50 ans et de ne m?me pas avoir l?opportunit? d?y lire l?heure de sa mort avanc?e.
Juste mort pour illustrer le syndrome d?une soci?t? en plein d?ni de civilisation
Moritz Erhardt?? ?tait appr?ci? de ses pairs et un stagiaire tr?s motiv? dans notre entreprise, avec un avenir prometteur? ??nous d?clare sans rire le porte parole n?grier de Merrill Lynch.
Nul doute que, vu les circonstances, l?avenir prometteur du jeune Moritz va consister ? se reposer tr?s longtemps sur ses lauriers corporate.
Ci-git Moritz Erhardt, mort pour la banque !

?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Trump : Gouverner les USA comme le Mississippi (6)

Nous y voici donc, à l’affaire promue dès le premier épisode de cette mini-série. Comme ...