Accueil / T H E M E S / CULTURE / Montmartre : bienvenue au 12 rue Cortot

Montmartre : bienvenue au 12 rue Cortot

Les historiens de la c?l?bre butte l?affirment sans la moindre h?sitation?: le 12 rue Cortot est la plus vieille maison de Montmartre. Le principal int?r?t de cette adresse ne r?side pourtant pas dans cette distinction toute symbolique, mais dans la destin?e particuli?re de ce lieu o? v?curent quelques-uns des plus grands noms de la peinture, d?Auguste Renoir ? Raoul Dufy. Leur souvenir y est d?ailleurs encore tr?s vivace. Normal?: depuis 1960 le 12 rue Cortot abrite le Mus?e du Vieux Montmartre.

Montmartre ?tait encore un village situ? hors des murs de la ville de Paris lorsque fut ?difi?e, vers le milieu du 17e si?cle, cette grande maison bourgeoise ? proximit? des moulins de la butte. Parmi eux, et seul ? avoir surv?cu, le Blute-Fin?; construit en 1622, il est devenu le c?l?bre Moulin de la Galette. Le 12 rue Cortot, encore bien loin d??tre identifi? par cette adresse*, ?tait alors une r?sidence de campagne entour?e de vignes lorsque l?acteur Rosimond en fit l?acquisition pour se reposer des rumeurs de la ville.

De son v?ritable nom Claude La Roze, ce com?dien et dramaturge ? la solide r?putation de buveur a certes laiss? une trace honorable dans le monde des Arts, mais son nom serait ? coup s?r tr?s largement oubli? aujourd?hui s?il n?avait rendu, le 31 octobre 1686, un spectaculaire hommage ? son illustre pr?d?cesseur et mod?le, le grand Moli?re. Rosimond eut en effet, ce jour-l?, l??l?gance ? bien involontaire?? de passer de vie ? tr?pas d?s sa sortie de sc?ne apr?s avoir, comme son mentor, jou?… Le malade imaginaire. Le destin est parfois bien espi?gle?! Priv? de sacrements religieux par la rapidit? de son d?c?s, le com?dien fut enterr? comme un m?cr?ant au cimeti?re de Saint Sulpice dans le carr? des enfants non baptis?s, et cela par la volont? d?une ?glise bien ingrate envers un fid?le pourtant particuli?rement z?l??: sous le nom de Jean-Baptiste du Mesnil, Rosimond avait en effet ?crit six ans plus t?t La vie des Saints pour l??dification des ?mes.

Pr?s de deux si?cles s??coul?rent ensuite sans qu?aucun ?v?nement notable ne vienne marquer la vie de cette maison. Entretemps, de nombreux b?timents avaient surgi du sol pour coloniser la butte Montmartre, ? l?image de cette b?tisse construite en 1795 rue des Saules, ? moins de 200 m?tres du 12 rue Cortot. Devenue une c?l?bre auberge, cette maison ? qui porta un temps l?effrayant nom de Cabaret des Assassins?? est de nos jours universellement connue sous le nom qui lui fut donn? vers 1883 par ses habitu?s?: Le Lapin Agile.

De Renoir ? Poulbot

Retour au 12 rue Cortot. Quelques ann?es auparavant, en 1876, le g?nial Auguste Renoir (1841-1919) ?tait venu am?nager dans cette demeure quelque peu d?cr?pite un vaste atelier dans l?aile gauche pour y travailler, dit-on, sur l?un de ses plus c?l?bres tableaux?: le Bal au moulin de la Galette. Le lieu ?tant propice ? la cr?ation artistique, il y peignit quelques autres toiles importantes dont La balan?oire. Dix ans apr?s que Renoir y e?t install? son atelier, c?est la talentueuse Suzanne Valadon (1865-1938) ? une ex-acrobate venue ? la peinture apr?s un accident de sc?ne?! ? qui emm?nageait au12 rue Cortot avec son fils de 15 ans, appel? lui aussi ? laisser un nom dans le Gotha du monde des Arts?: le tourment? Maurice Utrillo (1883-1955). La belle Suzanne y eut pour voisin et… amant l?auteur des Gymnop?dies et des Gnossiennes, le compositeur Erik Satie (1866-1925). En 1901, ce fut au tour du peintre Raoul Dufy (1877-1953) de s?installer dans cette grande maison. Il y partagea dans l?aile droite un grand atelier avec son ami d?enfance Othon Friesz (1879-1949) avant de laisser la place en 1913 au po?te Pierre Reverdy (1889-1960). D?autres artistes importants v?curent au 12, et notamment les peintres ?mile Bernard (1848-1941), Andr? Utter (1886-1948) ? avec qui Suzanne Valadon se mit en m?nage bien qu?il f?t de 21 ans son cadet?!?? et l?incontournable figure montmartroise Francisque Poulbot (1879-1946), embl?matique cr?ateur des c?l?bres gamins auxquels il a l?gu? son nom.

De plus en plus d?grad?e, puis d?laiss?e par les artistes montmartrois, la maison ?tait quasiment vou?e ? la destruction?lorsqu?elle fut rachet?e en 1922 par la Ville de Paris, dans un bien triste ?tat, avant d??tre restaur?e par l?architecte Claude Charpentier**. Profond?ment marqu? par l?empreinte des artistes qui l?occup?rent, il ?tait ?crit que le 12 rue Cortot serait appel? ? perp?tuer cette vocation de fa?on p?renne. Cela se fit tout naturellement en 1960 lorsque La Soci?t? d?Histoire et d?Arch?ologie ??Le Vieux Montmartre??, cr??e en 1886 pour sauvegarder le patrimoine de la Butte, d?cida apr?s n?gociation avec la Ville de Paris de transf?rer ses collections dans cette v?n?rable b?tisse. Devenu le Mus?e de Montmartre, le 12 rue Cortot re?oit d?sormais des visiteurs du monde entier, venus se plonger dans l?ambiance feutr?e de ce havre de cr?ation m?connu de la plupart des Parisiens.

Certes, la maison est bien loin de b?n?ficier de la notori?t? du mythique Bateau-Lavoir***. Mais le souvenir de Renoir, de Valadon ou d?Utrillo y est encore fortement attach?, et ce n?est pas le moindre de ses int?r?ts, en compl?ment des vieilles enseignes, des nombreuses toiles de peintres montmartrois ou d?une superbe collection d?affiches, dues notamment aux r?put?s Poulbot et Steinlen. Qui plus est, empli du charme des vieilles demeures, le lieu a gard?, ? deux pas de la tr?s anim?e place du Tertre et du ballet incessant des cohortes de touristes, une touche campagnarde au c?ur de la capitale. Loin des bruits de la ville et de la rumeur des restaurants de la rue Norvins, c?est le chant des oiseaux qui accueille les visiteurs, un chant ex?cut? comme il se doit en mode majeur, telle une gymnop?die joyeuse, pour s?duire toujours plus les amoureux du Vieux Montmartre.

*?La commune de Montmartre ne sera annex?e ? Paris qu?en 1860. La num?rotation moderne des b?timents de la Ville de Paris a, quant ? elle, ?t? impos?e le 4 f?vrier 1805 par un d?cret napol?onien.

**?L?architecte et… contrebassiste Claude Charpentier fut le premier conservateur du Mus?e de Montmartre. Il ?tait le neveu du compositeur Gustave Charpentier, cr?ateur en 1902 du conservatoire Mimi Pinson destin? ? l??ducation musicale des jeunes ouvri?res.

***?D?truit par un incendie en 1970, le Bateau-Lavoir fut reconstruit ? l?identique par… Claude Charpentier.

Pr?c?dent article consacr? ? Montmartre?: Lolo, roi du pinceau?!

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Higelin, la mort d’un ange

Ce Rimbaud de notre siècle vient de tirer sa révérence, et rejoindre le monde que ...