Accueil / A C T U A L I T É / MOAB: mon père est plus fort que ta mère

MOAB: mon père est plus fort que ta mère

Résultats de recherche d'images pour « mOAB BOMB »

La plus puissante bombe américaine non nucléaire a détruit jeudi un fief montagneux du groupe État islamique dans l’est de l’Afghanistan, tuant au moins 36 de ses combattants, a indiqué vendredi le gouvernement afghan, écartant toute victime civile. La Presse 

Bertha

Avant la MOAB ( Mother Of All Bombs), il y a eu la Grosse Bertha   , canon de de la première Grande Guerre mondiale propulsant un obus de 115o kg et  une charge  de 144 kg d’explosifs. Le canon coûtait 1 million de marks et 3000 Marks par coups tirés.

42-cm M-Gerät Dicke Bertha en batterie.

Une somme astronomique pour l’époque. Puis il y eut le K5, encore plus puissant… Mais c’est une autre histoire… Ou la même…

La mère MOAB

Dans le domaine de l’armement, il faut aller à ce qu’il y a de plus terrible, d’horrible, donc, de plus gros. Une bombe « non nucléaire »  ( voilà qui est rassurant).  Une bombe de 10,000 kilos, avec une charge explosive équivalente à 11 tonnes de TNT .   Mais à quel prix? Le coût de la MOAB est de 16 millions de dollars l’unité.  Si on ajoute les cuisiniers, les généraux, la manipulation, l’avion transporteur, l’eau en bouteille et le poste de commandement, pour tuer 36 djihadistes, ça devrait faire environ 550,000 par djihadiste. La Grosse Bertha de 1912 était sans doute plus efficace. À ce prix-là, au lieu de faire un spectacle, on aurait pu engager des tueurs à gages.

Ce qu’il y a de pitoyable, c’est le coût payé par les quidams pour ces jeux de guerre. Pour 16 millions de dollars U.S., on aurait pu acheter des millions de poules, des milliards de livres de carottes ou de pommes de terre, et de la crème glacée, des tonnes de riz, etc .  Mais, il y a toujours des  Kim Jong-un, oranges ou noirs, pour faire croire aux peuples que la guerre est nécessaire. On ne connaît pas le coiffeur de Kim Jong-un ni celui de la citrouille élue. Il faudrait peut-être un « fouille-crâne » astucieux et honnête pour saisir et nous expliquer  le jeu des neurones camouflé sous ces tignasses  bizarres.  Mais bon, on ne va tout de même pas s’attaquer à leur « apparence »… Ce serait cruel…

Le père 

On croyait avoir tout vu. Que non! Poutine sort de son chapeau « le père » de toutes les bombes »: 44 tonnes de TNT. C’est une merveille!

La bombe russe libérée tout d’abord un nuage de combustible de 300 mètres de rayon qui se mélange à l’oxygène ambiant. Puis une seconde explosion enflamme le nuage, faisant le vide dans toute la zone d’explosion et brûlant tout ce qui s’y trouve. (Source)

Et c’est « légal »… L’ingéniosité de la race humaine est remarquable. Pour tuer… Pour faire vivre, c’est une autre manche de pairs… On prétend avoir de la difficulté à y arriver.  Pourtant, dans le domaine de la tuerie, les progrès sont mirifiques.

Unsere Mütter, unsere Väter ( Nos pères, nos mères) 

Image associée

« Nos mères, nos pères » ,  est une série en trois volets qui montre que faire la guerre ailleurs est « intéressant », mais la recevoir « chez-soi »  l’est moins. Les victoires allemandes des premières années de la guerre 39-45 ont vite tourné à la vinaigrette: de l’allégresse des vainqueurs jusqu’à la tristesse des vaincus. Les États-Unis n’ont jamais vraiment connu de bombardements, de destructions massives intérieures. Ils ont porté les guerres ailleurs. Ils savent l’exporter et sont champions dans l’art de ne pas l’importer.

Fils: Jeux de gamins 

La situation  internationales ressemble étrangement à ces gaminerie des cours d’école et à la phrase récurrente: « Mon père est plus gros que le tien ». On ne sait trop  quel bizarre  puérilisme  afflige   la race des « saigneurs » de guerre. Il semble que cet état s’accentue à mesure de ses avancées technologiques. Accroc à la virtualité, et « déchambré » de la réalité de la vie quotidienne. Alors, que veut-on faire de nos vies? Sommes-nous devenus des avalés de l’intangible tout en le magnifiant? Nos mythes virtuels sont-ils en train de nous faire oublier le but de nos existences?

J’imagine qu’en lançant 59 missiles, on a ouvert 59 bouteilles de champagnes pour faire Pop!Pop! Pop! C’est le genre de réjouissance que peuvent s’offrir les équipes des lancements. Ce ne sont sûrement pas des philosophes ou des poètes qui ont actionné les boutons ! Le cerveau humain est la matière la plus malléable existante en ce monde. À chaque génération, elle souffre d’Alzheimer. Quand les vieux s’en retournent en terre, les enfants pensent qu’en regardant en avant, ils peuvent tout voir.

Surveillons nos arrières!

***

« Par ma foi ! il y a plus de quarante ans que je dis de la prose sans que j’en susse rien, et je vous suis le plus obligé du monde de m’avoir appris cela. »Le Bourgeois gentilhomme, Molière 

S’il y a un génie dans la salle pour calculer le prix de tout l’armement du monde sur la planète, sortez vos calculettes! Le perdant, dans tout ça,  c’est le petit homme qui en bave un coup pour survivre dans un monde hyper néo-libéralisé, de libres marchés, de cachottiers dans  des paradis fiscaux;   le petit homme qui paie toutes ces armes de gré ou de force. Tout goinfré d’idéologies trafiquées. Les déités comprises…

 Le capitalisme est devenu une tyrannie rose et nous n’avons plus de guillotine pour couper la tête des coupables « invisibilisés ». Nous sommes encore des vassaux borgnes, tétanisés, hypnotisés par les miroirs technologiques que nous considérons comme des progrès. Il ne peut y avoir de progrès s’il n’y a pas amélioration réelle des conditions de vie – autant psychologique que physique – s’il n’a pas pas pour cible une humanité meilleure. On ne construit pas un monde meilleur avec de meilleures armes.

Continuons d’avancer à reculons… Nous nous adonnons au Moonwalk  sans le savoir…

 

Gaëtan Pelletier

Commentaires

commentaires

A propos de Gaëtan Pelletier

avatar

Check Also

La liberté de la presse de plus en plus menacée dans le monde

La liberté de la presse recule partout, y compris dans les pays jusque-là relativement démocratiques, ...

7 Commentaire

  1. avatar

    Bonjour Gaetan,

    Merci pour ce portrait réaliste d’une humanité toujours plus sourde et aveugle, qui a tant perdu le sens des réalités, à grands coups de conditionnements mental et physique, qu’elle confond survie et vie.

    Il m’arrive régulièrement de trouver inacceptables toutes ces emprises, petites et grandes, qui constituent de graves atteintes à l’autonomie individuelle. Le pire c’est que ces atteintes sont devenues imperceptibles aux yeux de plusieurs. Pour peu qu’elles les mènent au bord du gouffre, ils pourraient très bien s’y précipiter sans réfléchir.

    C’est dans les détails que se solidifie un monde hostile à la vie. Il en irait de même pour un monde meilleur.

    Bonne journée 🙂

    • avatar
      Gaëtan Pelletier

      C’est désespérant. Le  » petit homme », qui donne sa confiance avec un crochet ou un x se dit qu’ils vont régler ça entre eux. En fait, c’est lui qui en souffre le plus. Travailler pour le peuple est un bout de phrase qui ne signifie plus grand chose…
      Bonne journée!
      « L’homme robot, l’homme termite, l’homme oscillant du travail à la chaîne : système Bedeau, à la belote. L’homme châtré de tout son pouvoir créateur et qui ne sait même plus, du fond de son village, créer une danse ni une chanson. L’homme que l’on alimente en culture de confection, en culture standard comme on alimente les bœufs en foin. C’est cela, l’homme d’aujourd’hui. » Saint-Exupéry, Lettre au général « X ». 1945.

  2. avatar

    « La situation internationales ressemble étrangement à ces gaminerie des cours d’école et à la phrase récurrente »

    Gaetan, on a affaire à une belle bande de tarés, soyons clairs.

    Le fils du dictateur des salons de coiffure en Corée en est un, pas de doute là-dessus. Poutine en est un autre, qui joue à celui qui a alors qu’il n’a pas. Son pays est exsangue financièrement (ce qui n’est pas le cas de Poutine personnellement), il n’est même plus l’équivalent de l’Italie en économie, mais il fait de la gonflette tous les jours, se prenant pour l’ère Staline à lui tout seul, avec comme principal disséminateur de sa folie, le patron de Sputnik, qui est à la fois antisémite et anti-homo, et qui se charge de dire tout et n’importe quoi au nom de son mentor, qui le laisse faire allègrement. C’est l’association de deux malades mentaux, ça : une autre forme de folie encore. N’oublions pas non plus le président Philippin, et sa noisette de cerveau, qui a été élu (Hitler aussi l’avait été), lui a décidé que de tuer des tas de gens dans les rues résout tous les problèmes, mais le fleuron est bien le fameux Donald, dont on peut raisonnablement soupçonner une démence précoce, développée bien avant l’âge de Reagan. Celui-là est DEJA atteint de la maladie d’Alzheimer, et contre ça je ne vois pas ce qu’on peut faire. Sinon lui faire passer un examen médical pour prouver qu’il n’est pas en état de diriger un tel pays… ah oui, j’oubliais un autre symptôme apparent : celui qui veut supprimer son propre peuple. Lui n’a pas compris qu’en continuant ainsi il deviendrait président d’un pays en ruine, inhabitable, ou alors seulement par sa petite tribu; son clan. Ce qui fait une paire de km2 pour installer sa tente et celle de ses amis. Lui est atteint d’une démence particulière, car elle est… héréditaire : son père avait déjà commencé ce qu’il est en train de finir.

    Heureusement, en France, la folie des dirigeants ne nous atteint pas, semble-t-il…

    euh… Fillon qui soutient l’homme qui détruit son propre peuple, un député qui parle des bergers et des moutons dans un langage incompréhensible, un candidat qui veut nous envoyer sur la Lune et un autre qui est frexité à mort et recueille tous les fracassés du net…. avouez qu’on en tient aussi de bons, dans le genre… la politique rendrait-elle fou ?

    • avatar
      Gaëtan Pelletier

      Avec les tarés, quand ils sont peu nombres, c’est moins inquiétant. Plus il y a de « boules » sur la table de billard, plus le jeu devient incompréhensible, et incontrôlable. Oui, Hitler aussi avait été élu…
      M. Trump s’attaque également à l’économie avec son Buy U.S.A… Les relations avec le Canada commencent déjà à s’envenimer. La couverture est trop petite pour le grand lit… 🙂
      Merci pour les liens Momo. Je suis allé visiter.

  3. avatar

    ah, j’oublie une autre forme de folie, très bien exposée ici :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/l-amerique-selon-trump/20170418.OBS8154/ce-que-racontent-les-etranges-photos-prises-par-melania-trump.html

    on la plaint…

    car c’est en effet la dame qui s’occupe du vieux blond sénile, et qui doit parfois lui rappeler qui il est et ce qu’il doit faire…

    https://www.youtube.com/watch?v=FtnojPuO-lA

  4. avatar

    Excellent article Gaetan
    Aurons nous un jour un changement ou notre civilisation n’existera plus , là , est toute la question.

    • avatar
      Gaëtan Pelletier

      On parle toujours d’avenir… On en parle. Que peut signifier maintenant le mot « civilisé »? On parle de « demain » comme si tout allait s’arranger. On en parle depuis trop longtemps…
      Bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *