Accueil / T Y P E S / Articles / Miss mine antipersonnel

Miss mine antipersonnel

D?nonc?s depuis plusieurs ann?es d?j?, les dangers caus?s par les mines antipersonnel sont toujours bien r?els, puisqu’elles font de nombreuses victimes et de nombreux bless?s dans les pays qui ont connu une guerre civile. C’est dans ce cadre qu’est organis?, pour la premi?re fois cette ann?e, le concours Miss mine antipersonnel, qui se tiendra ? partir du 4 avril 2008 en Angola.

Mettant en vedettes des femmes des quatre coins de l’Angola, ce concours vise ? apporter confiance en soi et ? d?truire les complexes d’inf?riorit? et le sentiment de culpabilit? reli? ? la perte d’un membre ? cause d’une mine antipersonnel. On souhaite, ?galement, relancer le d?bat des id?es en ce qui a trait aux concepts de la perfection physique, en faisant de ce concours de beaut? une c?l?bration de la beaut? authentique. De plus, de fa?on positive, les organisateurs souhaitent d?truire les pr?jug?s en tentant de faire remplacer, dans l’imaginaire collectif, le terme passif de « victime » par celui de « survivante ».

L’histoire nous apprend que c’est en 1971 que la guerre civile ?clate en Angola, au moment m?me o? cette derni?re tente d’obtenir son ind?pendance coloniale face au Portugal. D?s lors, une lutte se met en place entre le Mouvement populaire de lib?ration de l’Angola, support? par l’URSS, et l’arm?e rebelle, financ?e par l’Occident.

Pendant la guerre civile qui s?vit en Angola, les mines antipersonnel sont utilis?es dans le but de d?fendre les villes et les infrastructures strat?giques. Elles ont aussi ?t? utilis?es afin de freiner l’avancement des troupes ennemies et pour restreindre l’acc?s ? l’eau ? des milliers d’Angolais, dans certaines r?gions.

Bien que l’Angola ait sign? un trait? antimines en d?cembre 1997, une reprise des hostilit?s s’op?re d?s 1998, venant par le fait m?me tout g?cher. Puis, en 2003, la paix est officiellement ?tablie. Toutefois, un rapport pr?par? par l’ONU identifie 4 200 zones contamin?es, ou suspect?es de l’?tre, par des mines antipersonnel.

Bref, beaucoup d’hommes, de femmes et d’enfants sont victimes des mines antipersonnel chaque jour en Angola. Le concours Miss mine antipersonnel est donc une id?e g?niale, ? la fois pour redonner confiance aux femmes, mais ?galement pour ouvrir les yeux de la communaut? internationale, trop souvent mal inform?e de ce genre de r?alit?. Il est ? mentionner que la gagnante recevra une proth?se personnalis?e, gracieuset? d’une entreprise norv?gienne

Lien : Concours Miss mine antipersonel

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Election 2020 (VIII): la retraite de Russie des avocats de Donald

L’équipe de branquignols ramassée par Giuliani est plus grotesque et affligeante qu’efficace. L’un d’entre eux ...