Accueil / T Y P E S / Articles / Miroir, ombre et ego
L'ego est dfini comme la conscience que l'on a de soi. Base de notre personnalit en nous permettant de nous affranchir des autres, il est un frein au dveloppement de notre spiritualit car au final, l'ego n'est que la reprsentation fausse que ...

Miroir, ombre et ego



L’ego est dfini comme la conscience que l’on a de soi. Base de notre personnalit en nous permettant de nous affranchir des autres, il est un frein au dveloppement de notre spiritualit car au final, l’ego n’est que la reprsentation fausse que l’on se fait de soi-mme et qui nous fait nous placer au centre de tout. L’un des buts de l’alchimie est la mort de l’ego, une mort suivie d’une renaissance qui est au commencement de la sagesse. L’ego pour exister puise dans notre mmoire et transforme ainsi notre pass. Pour accomplir sa mission, le hros de conte (l’homme) a ainsi besoin d’un rfrent, une conscience vraie qui vite le narcissisme. Narcisse dans la mythologie grecque tait d’une beaut exceptionnelle. Un jour, en regardant son reflet dans l’eau, il finit par tomber amoureux de lui-mme et se noya.

Cette ide de guide se retrouve dans les contes. Don Quichotte est accompagn de Sancho Pana, Pinocchio de Jiminy Cricket, ils ne peuvent pas progresser sans eux. Pour Jung, le processus d’individuation passe par la reconnaissance de notre archtype, l’homme idal que l’on cherche tre en nous mentant nous-mmes.On finit donc par occulter notre partie sombre, notre ombre, le diable. Cette ombre est le dragon qu’il faut tuer l’image de Lucky Luke pour ne pas devenir « l’ombre de nous-mmes » et atteindre la sagesse. La qute du Graal n’est finalement que la qute de soi, le connais-toi toi-mme des philosophes.

Il ne faut pas perdre de vue que Narcisse provient du grec ancien nark qui veut dire sommeil. Les rves sont donc notre Jiminy Cricket, notre Sancho Pana, notre petit lapin blanc qui nous guident dans le processus alchimique de purification de notre conscience. Les trois oeuvres (noir/blanc/rouge) symbolisent l’ombre devenue lumire, tape ncessaire vers la sagesse, l’oeuvre au rouge qui a pour but la libration spirituelle.

Ce thme alchimique est rcurrent dans la littrature comme par exemple dans ce passage de Shadow a fable d’Edgar Allan Poe :
« Et voil que du fond de ces draperies noires o allait mourir le bruit de la chanson s’leva une ombre, sombre, indfinie, une ombre semblable celle que la lune, quand elle est basse dans le ciel, peut dessiner d’aprs le corps d’un homme; mais ce n’tait l’ombre ni d’un homme, ni d’un dieu, ni d’aucun tre connu. Et frissonnant un instant parmi les draperies, elle resta enfin, visible et droite, sur la surface de la porte d’airain. Mais l’ombre tait vague, sans forme, indfinie : ce n’tait l’ombre ni d’un homme, ni d’un dieu, ni d’un dieu de Grce, ni d’un dieu de Chalde, ni d’aucun dieu gyptien. Et l’ombre reposait sur la grande porte de bronze et sous la corniche cintre, et elle ne bougeait pas, et elle ne prononait pas une parole, mais elle se fixait de plus en plus, et elle resta immobile. Et la porte sur laquelle l’ombre reposait tait, si je m’en souviens bien, tout contre les pieds du jeune Zolus enseveli. Mais nous, les sept compagnons, ayant vu l’ombre, comme elle sortait des draperies, nous n’osions pas la contempler fixement; mais nous baissions les yeux, et nous regardions toujours dans les profondeurs du miroir d’bne. Et, la longue, moi, Oinos, je me hasardai prononcer quelques mots voix basse, et je demandai l’ombre sa demeure et son nom. Et l’ombre rpondit :

? Je suis OMBRE, et ma demeure est ct des Catacombes de Ptolmas, et tout prs de ces sombres plaines infernales qui enserrent l’impur canal de Charon! »

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Septembre 1870 : les « papillons de Metz » et les « ballons montés » de Paris marquent la naissance de la Poste aérienne

Nous sommes il y a 150 ans, en septembre 1870. Après la défaite de Sedan, ...