Accueil / T Y P E S / Articles / Miles From India, voyage spirituel

Miles From India, voyage spirituel


Miles From India est une œuvre musicale qui rassemble deux groupes de musiciens ayant pour rep?re commun la musique du regrett? Miles Davis. L’id?e de ce mariage davissien entre l’Occident et d’Inde vient du producteur-archiviste newyorkais Bob Belden, qui conna?t son sujet puisqu’il est le r?alisateur de plusieurs coffrets du trompettiste.

Un bataillon de jazzmen ayant tous tenu un pupitre aux c?t?s de Davis fait donc ?quipe avec la cr?me des musiciens indiens, appartenant ? plusieurs g?n?rations et rassembl?s par le clavi?riste et arrangeur Louiz Banks.

La r?alisation a pris des allures d’exp?dition, puisque sur une base acoustique enregistr?e ? Numbai et ? Madras, les instrumentistes de New York, Chicago et Los Angeles ont tr?s librement compl?t? les pi?ces. Les r?p?titions ?taient informelles, aucune contrainte n’?tait dict?e et la structure ne demandait qu’? ?tre bouscul?e. On s’en doute, l’hommage au pionnier du free-jazz n’en est que plus authentique.

Pour faciliter l’improvisation, un certain nombre de morceaux utilisent la r?p?tition de courts cycles, rappelant ? la fois une structure assez typique des ann?es soixante-dix et les principes indiens de transe collective. Ces moments, inscrits dans la dur?e, g?n?rent des pi?ces mouvantes qui peuvent s’?tendre bien au-del? des formats habituels (Spanish Key dure vingt minutes), d’o? un album double de plus de deux heures.

Le livret assez ?toff? permet de saisir certaines particularit?s de l’apprentissage de la musique en Inde, o? la transmission est une tradition essentiellement familiale. On y parle aussi de l’influence du jazz sur les trois derni?res g?n?rations de musiciens locaux… et pas seulement parmi ceux qui ont jou? avec Davis. Selon Bob Belden, ils « se transmettent ce savoir musical (cet esprit) de g?n?ration en g?n?ration par tradition orale, exactement comme le font les musiciens qui ont accompagn? Miles Davis. »

Il s’agit donc d’une relecture de quelques pi?ces-phares de la carri?re du grand Miles, mais aussi du prolongement de sa vision d’un jazz ouvert, exigeant et sans fronti?res. C’est donc sans surprise qu’on retrouve des compositions qui vont de In A Silent Way (1969) ? Aura (1985). En revanche, on ?coute avec incr?dulit? la relecture inattendue de trois standards de l’?poque cool : Blue In Green en version orientale, et les classiques All Blues et So What sur une rythmique d?construite. ?galement au menu, deux versions de Ife : une lente, enregistr?e en Inde, et une rapide, issue des r?p?titions avec l’?quipe am?ricaine.

Les surprises viennent de la pr?sence en studio de deux v?t?rans associ?s au jazz mainstream : Jimmy Cobb, qui jouait sur Kind of Blue en 1959, et Ron Carter, qui fut le contrebassiste du quintet de Davis dans les ann?es soixante. Surprenants aussi sont le jeu du jeune pianiste indien Louiz Banks, qui « sonne comme quelqu’un de Manhattan », et le r?put? bassiste et producteur Marcus Miller… ? la clarinette basse ! Disciples du ma?tre ? leurs d?buts, Mike Stern, Chick Corea et Lenny White font aujourd’hui preuve de leur maturit?, et c’est chez le trompettiste Wallace Roney qu’on cherche des ?chos de la « voix » de Miles. Mais qui mieux que McLaughlin personnifie le projet, lui qui fut un compagnon de route du trompettiste avant de vouer une partie de sa carri?re ? l’approche des musiques indiennes, jusqu’? s’acheter une maison ? Madras ? C’est ? lui que revient la t?che de conclure, proposant sa pi?ce Miles From India, unique composition de l’opus.

Le rapprochement des cultures et l’hommage au ma?tre sont donc les deux piliers de cet album ?rudit. Le respect et l’humilit? sont deux belles qualit?s, mais elles constituent peut-?tre aussi les limites de cet effort : malgr? l’alignement des ?toiles, personne n’ose rompre l’harmonie collective en tirant ? soi la couverture. Par chance, le calibre exceptionnel des musiciens assure l’?clat de l’ensemble et fait honneur ? la m?moire du ma?tre du cool !

Site Web : www.milesfromindia.com

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en Stock (CCLIV) : le chaînon manquant du trafic ou un autre Viktor Bout (N)

L’homme décrit dans l’épisode précédent, Iyad ag Ghali, nous a conduit directement en Algérie, où ...