Accueil / A C T U A L I T É / Merci Macron

Merci Macron

  Tout le monde connait cette vielle chanson des « Charlots », les ex-partenaires d’Antoine, l’homme aux chemises à fleur, qui voulait encager Johny… et on connait aussi le film génial, celui de François Ruffin, récompensé à Cannes, devenu depuis député, mais on connait moins le nouveau titre, « Merci Macron », qui propose un humour au second degré.

C’est entendu, Macron a l’ambition de faire rentrer de l’argent dans les caisses, mais est-ce vraiment pour la bonne cause ?

En tout cas, Il vend… et n’arrête pas de vendre…

Alstom… vendu au profit de Général Electric sous pavillon américain, ce même Alstom dont Arnaud Montebourg, patron de Bercy à l’époque, avait bloqué la vente par décret. lien

Or personne n’a oublié que Macron a été l’ex associé-gérant de la banque Rothschild… coïncidence ? L’opération de la cession d’Alstom a été menée par la Banque Rothschild. lien

C’est ce même président de la République qui avait bradé Alstom TGV à l’allemand Siemens, lequel détient maintenant 50% du capital. lien

Et ça continue de plus belle…

SFR… vendu, au plus grand bénéfice de Patrick Drahi, même s’il faut ajouter que si l’état n’en était pas propriétaire, il avait quand même son mot à dire : Bercy avait à l’époque donné son feu vert en 2014… alors que le nouveau président français n’était que secrétaire général de Hollande, et avait réussi à faire chasser Montebourg, avant de prendre sa place. lien

Aéroport de Nice… vendu, c’est l’italien Atlantia, contrôlé par Benetton, qui emporte la mise. lien

Aéroport de Lyon st Exupéry… vendu, pour le plus grand bonheur de Vinci.

Bientôt, ce sera peut-être le tour de la Française des Jeux, cette poule aux œufs d’or du pays, (14,3 milliards en 2016), afin de tenter de sauver l’entreprise nucléaire Areva qui prend eau de toute part. lien

Il faut dire qu’Areva est dans une situation critique : son EPR de Flamanville ne cesse d’accumuler les déboires… son coût est passé de 3 milliards à bientôt 4 fois plus… sa cuve, organe essentiel de cette technologie dangereuse présente de nombreux défauts…

Quant à l’EPR finlandais, ce n’est guère mieux, d’autant que les dépassements financiers, 5 milliards de surcout, sont à la charge par contrat de l’entreprise française.

Quant aux dépassements de temps, ils franchissent des records, année après année : rappelons que le démarrage était prévu pour 2009… et qu’il est reporté à mai 2019… lien

Mais continuons la vente des entreprises françaises…

Dans le même domaine, c’est Engie qui est visé, puisque Bruno le Maire annonce la cession de 4,15 milliards du capital, le tout représentant 111 millions d’actions.

Dans le viseur du gouvernement, il y aurait encore ADP, Safran, Orange… et surement quelques autres. lien

Changeons de domaine…

C’est aujourd’hui Médecins du Monde qui a « remercié » Emmanuel Macron au sujet des Droits de l’Homme… car le 10 décembre était le jour de célébrations de ces droits si souvent bafoués.

Il n’en a n’a pas fallu plus pour le Président pour qu’il tweete « les droits universels, l’égalité entre les femmes et les hommes et les libertés fondamentales sont au cœur de mon action. C’est notre combat chaque jour  »…message qui a scandalisé et auquel les Médecins du Monde ont répondu : « au-delà des postures @ Emmanuel Macron, vous organisez le tri entre les sans-abri, vous harcelez les migrants à Calais et ailleurs, vous poursuivez les citoyens solidaires. Vous vous apprêtez à ouvrir des brèches dans le Droit d’asile. Difficile de célébrer ce jour ». lien

En effet, c’est le défenseur des droits lui-même qui a dénoncé le fait que l’état veuille faire une distinction entre les « demandeurs d’asile et les autres »…

Ajoutons la condamnation de Cédric Hérou, coupable d’avoir aidé des réfugiés dans la vallée de la Roya… créant ainsi le « délit de solidarité » condamnant une centaine d’organisations syndicales et d’associations.

Cerise sur le gâteau, une quinzaine d’association, dont « Médecins du Monde », ont claqué la porte du ministère de l’intérieur après que Gérard Collomb leur a présenté son dispositif pour faire partir les sans-papiers des centres d’hébergement d’urgence… confirmant la crise entre le monde de l’humanitaire, et ce gouvernement. lien

Aujourd’hui, les experts du monde des affaires se posent des questions sur la pertinence des actions présidentielles, notamment en matière de trading…

L’un deux a analysé certaines décision, et il en a conclu que Macron était un très mauvais trader, en perdant plus d’un milliard d’euros dans l’affaire Volkswagen en achetant la veille de l’AG du groupe 5% d’actions Renault, afin de pouvoir peser sur les votes… pas de chance, elles ont perdu par la suite le ¼ de leur valeur. lien

Mais parlons maintenant des promesses présidentielles auxquelles ne croient que les naïfs, lorsqu’ils découvriront que certaines ne seront tenues qu’en… 2022… ou jamais.

En 2022, le quinquennat sera fini, et le président sortant aura beau jeu d’affirmer qu’il fallait « être pragmatique », voire « réaliste », comme pour la sortie du nucléaire… repoussé provisoirement à plus tard…

L’interdiction de nouveaux permis d’exploitations des hydrocarbures se voit assorti d’une dérogation concernant le bassin de Lacq, l’une des plus grandes exploitations de soufre dans le pays… et certains industriels ont obtenu de pouvoir continuer leur exploitation, tant qu’ils ne seront pas rentrés dans leurs frais.

Et puis quid de l’abolition du tiers payant, lequel devait entrer en application au 1erdécembre, et reporté maintenant par la ministre de la santé.

Quid de la réduction à 50% de la part du nucléaire d’ici 2025, reporté à 2030… ou 2035.

Quant à la suppression de 120 000 postes d’agents publics sur l’ensemble du quinquennat, le budget 2018 ne prévoit que la suppression de 1600 postes...lien

Il était prévu aussi d’imposer un casier judiciaire vierge pour se présenter à une élection… mais voilà qu’un principe constitutionnel d’individualisation de la peine a bloqué le projet.

Macron avait aussi promis qu’un élu ne pourrait poursuivre des activités de lobbying en même temps que son mandat… sauf que ceux qui le pratiquaient avant l’élection présidentielle, pourront tranquillement continuer à les exercer.

Il semble que nos chers élus aient bien compris le message puisque une députée « en marche » vient d’embaucher son ex-député, et ex-conjoint comme assistant parlementaire. lien

Ne parlons pas non plus du maintien affirmé du budget de la culture, puisque l’audio-visuel d’état se voit amputé d’une bonne partie de son budget… on sait aujourd’hui que l’excellente émission « Cash Investigation » a vu ses ressources diminuer drastiquement, et « Envoyé spécial  » va disparaitre des grilles de France 2… d’autres suivront peut-être. lien

En même temps, Hallyday, qui vient de nous quitter, pour ceux à qui ça aurait échappé, et Aznavour qui n’est plus très jeune, ont été subventionnés en 2016 en tant que « jeunes créateurs  ». lien

Par contre l’impôt sur la fortune est bien passé à la trappe, alors que les plus pauvres d’entre les français attendent encore que la promesse des lunettes et des prothèses dentaires gratuites soit appliquée.

Voilà donc un bilan discutable, après à peine 6 mois d’exercice du pouvoir.

Monsieur « en même temps », « ni de droite ni de gauche », semble avoir une jambe de bois en guise de jambe gauche… et tout en affirmant qu’il « faut faire quelque chose pour le changement climatique », continue de financer allègrement le réchauffement planétaire. lien

Question salaires, et retraites, même si la ministre de la santé s’enorgueillit de mesures de solidarités, les comptes ne sont pas bons, car si les plus basses retraites seront augmentées de 100 €, la mesure est étalée sur 3 ans, et la hausse de la CSG va rapporter un bonus de 1600 € à ceux qui gagnent 7000 €.

Et le meilleur n’est peut-être pas devant nous, car Bruno Le Maire semble vouloir appliquer la recette qui, chez nos voisins outre-Rhin, ont fait passer 2 millions de chômeurs de la case pole-emploi, à la case misère.

Il veut créer des emplois low-cost, qui appelle avec diplomatie, des emplois « rebonds  »…

Les chômeurs se verraient proposer des mini-jobs à la française, avec comme salaire mirifique une somme fluctuant entre et 7 euros à l’heure… soit une rémunération mensuelle de 433 euros net. lien

Ce projet devait démarrer à l’été 2017, mais il semble prendre un peu de retard par crainte peut-être de relancer un conflit social en perte de vitesse… l’avenir nous le dira.

En tout cas, c’est le moment ou jamais d’entonner le refrain des « Charlots », avec un texte ayant subi quelques transformations.

Merci Macron, merci Macron,

Quel plaisir d’être dirigé par vous

On est heureux comme des fous

Merci Macron, merci Macron,

Ce que vous faites ici-bas

Un jour le diable vous le rendra. lien

Comme le dit mon vieil ami africain, ainsi qu’Albert Jacquard : « le système ne choisit pas les meilleurs, il choisit les plus dangereux ».

L’image illustrant l’article vient de canempechepasnicolas

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Commentaires

commentaires

A propos de olivier cabanel

avatar

Check Also

Les champions de l’évasion

Certains s’évadent régulièrement des prisons les plus sûres, et sont finalement repris, jusqu’à la prochaine…mais ...