Accueil / T Y P E S / Articles / M?pris souverain

M?pris souverain

Par?Patrick Mignard

Apr?s l?invalidation de ses comptes de campagne ?lectorale, Nicolas Sarkozy de Nagy Bocsa a fait une d?claration surprenante?: « Respecter les institutions, ce n?est pas en accepter toutes les d?cisions« . Cette d?claration qui m?rite toute notre attention s?est perdue dans les pol?miques politiciennes, entre les ??hurlements au complot?? des partisans d?pit?s de l?ancien Pr?sident et un PS qui joue les notables effarouch?s, droits dans leurs bottes.

? y regarder de pr?s, cette phrase est d?un grand enseignement concernant le sens des institutions politiques, fran?aises et la consid?ration des politiciens ? leur ?gard. Qu?un membre de droit d?une institution ? le Conseil Constitutionnel ? dont, soit dit en passant la majorit? est de la m?me couleur politique que lui, de surcro?t ancien Pr?sident de la R?publique, donc garant des institutions, de leur fonctionnement et de leurs d?cisions, d?clare que l?on peut ne pas respecter ces derni?res, laisse songeur.

Imaginons un petit instant un citoyen lambda, vous ou moi, qui dise cela et appelle ? ne pas respecter les d?cisions des institutions de la R?publique?: Justice, Administration, Gouvernement? Qu?elle sera la r?action des autorit?s?? Assur?ment une condamnation de ces propos et un qualificatif d?antid?mocrate et antir?publicain. Pourtant nous avons l?, en direct, et sans faux-semblant, un ancien Pr?sident de la R?publique qui affiche sa d?fiance et son m?pris pour les institutions dont il a ?t? le gardien pendant cinq ans et qui d?sire rempiler en 2017.

On aurait pu imaginer un lamentable d?rapage verbal, un lapsus, suivi de plates excuses de la part du fautif. M?me pas. Non seulement il persiste et signe mais prend la t?te de son parti politique qui a assur? pendant des ann?es le pouvoir, pour enfoncer le clou et crier au complot. La fraude av?r?e et condamn?e par une l?gislation dont il ?tait le principal concepteur, l?auteur de cette infamie politique en profite m?me pour revenir sur sa parole de fin d??lection pr?sidentielle?: l?abandon de la vie politique.

Fraude d?lib?r?e, non respect des institutions,??a fait vraiment beaucoup pour quelqu?un qui, sans rire, a ?galement d?clar??: ??Le jour o? je reprendrai la parole ce sera pour parler aux Fran?ais de la France??.?Qu?en conna?t-il de la France, et des Fran?ais, dans sa retraite dor?e??

Patrick Mignard
10 juillet 2013

Patrick Mignard

http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article23454

 

L’URL de cet article est:?http://centpapiers.com/mepris-souverain/

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Election 2020 (VIII): la retraite de Russie des avocats de Donald

L’équipe de branquignols ramassée par Giuliani est plus grotesque et affligeante qu’efficace. L’un d’entre eux ...