Accueil / T Y P E S / Chroniques / M?dias Citoyens – les pires contre-attaquent

M?dias Citoyens – les pires contre-attaquent

Ceci est un petit billet doux pour Amar, Fottorino, Aphatie et assimil?s. Je serais heureux qu’on le leur fasse parvenir. Encore plus qu’ils me r?pondent. Ils peuvent me rejoindre ici. J’y suis. Ils peuvent aussi me donner rendez-vous dans les foss?s, dans leurs propres journaux. J’autorise la publication dans leurs pages de cette opinion d’un de leurs non-lecteurs. Nous serons de plus en plus nombreux.

Nous n’irons plus au Bois …

Le journalisme traditionnel a profit? de deux ph?nom?nes : l’?mergence d’une multitude de citoyens ? qui l’on a montr? ? lire sans leur montrer ? penser et la mise en place d’une d?mocratie boiteuse, dont les fondements sont devenus la manipulation et la corruption.

C’est dans ce climat que se sont d?velopp?s des m?dias qui ont occup? l’espace de l’information, ont embauch? des mercenaires ? plume pour en louer les services aux plus offrant, puis ont pr?tendu ? un droit de cuissage sur toute nouvelle, la d?formant sous pr?texte de lui donner forme.

C’est ainsi que des journalistes sont n?s qui se sont arrog? le droit de simplifier un monde complexe, pour qu’il passe par le canal ?troit de leurs directives de leurs idiosyncrasies et de leurs ?tats d’?me et en sorte moul? aux exigences de la pens?e correcte.

C’est ainsi qu’on nous b?tit une r?alit? conforme ? ce que le pouvoir voudrait qu’elle soit, incluant sa part de contestation et de contradiction… mais selon les r?gles. C’est une construction qui est certes un travail de professionnels, car on ne sent pas souvent qu’il y a eu amour ou plaisir ? s’en acquitter.

J’aime trop la v?rit? pour me plaindre de ceux qui se gagnent la vie ? nous en offrir, ne serait-ce qu’un ersatz, mais je suis ravi qu’on puisse maintenant la trouver ailleurs que dans ces maisons closes de l’information que sont le Figaro, le Monde et autres dispensateurs d’opinions cousues machine.

Les m?dias citoyens sont apparus et le monde a chang?, puisqu’on en voit maintenant toutes les facettes et non plus seulement celles ? la mode, sous ?clairage avantageux et avec les miroirs ind?cents, mais convenables. On y perd en techniques journalistiques,bien s?r, mais ce sont ces astuces rab?ch?es qui nous menaient ? l’impuissance. Elles ne nous manqueront pas.

Vous, les M?dias de Grande R?putation, laissez-nous jouir de la transparence. Nous n’avons que faire de votre ambig?it? programm?e et de la virtuosit? apprise de vos scribouilleurs de service. Fermez.

Bien s?r, il y a du talent chez vous, du g?nie, m?me… mais les grandes plumes s’en sortiront sans vous. Elles auront leur blog et tiendront salon chez elles. Il y aura toujours une demande, pour les grandes cocottes et pour les grandes ?mes inspir?es. Mais le temps des bordels est fini.

Les lauriers sont coup?s. Cette presse citoyenne que voila va tous les emporter.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

MH-370 : (38) armes et cocaïne

Nota :  à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 ...

13 Commentaire

  1. avatar

    J’aime bien cette façon que vous avez de caresser la proie avant de l’avaler. Bravo ! J’apprécie cette façon de faire.

    L’objectivité autoproclamée des médias traditionnels n’a qu’un seul objectif : exercer un contrôle social, un conformisme des consciences sur le couvert de la (fausse) neutralité dont ils se disent pompeusement les gardiens.

    Je suis d’accord sur tout, mais principalement lorsque vous dites souhaiter leur mort. Non seulement aurions-nous finalement de l’espace pour réfléchir sur la nature des choses, de l’histoire et événements, mais il serait possible de faire cette réflexion sans l’intoxication quotidienne d’une classe bourgeoise détenant l’imposant pouvoir économico-politique et l’influence (médiatique, notamment) de maintenir et renforcer le statuo quo.

    Nous vaincrons

    Kristian

  2. avatar

    Bravo M. Allard, bien dit !

    Et quelle plume vous avez. J’ai hâte de d’arriver seulement qu’à vos cheviles !

  3. avatar

    Ne nous trompons pas de cible.

    De ce que j’ai lu (à vérifier) c’est plutôt les journalistes TV (votre exemple corrobore cela – F5) qui semblent se plaindre de la concurrence du net. La presse y voit une sorte de revanche face à un vieil adversaire TV qui lui a pris de l’audience en son temps.

    Le blog c’est d’abord du texte et des photos comme la presse avant la vidéo et l’audio de la TV.

    Maintenant des mauvais journalistes on en trouve partout. Il faut regarder en volume dans quel support on en trouve le plus. Un média « amateur » ouvre la porte au meilleur comme au pire. Ne pas se jeter à bras ouvert aux nouveau média venu juste parce qu’il est nouveau et qu’il recèle un espoir.

    Ensuite le public est hétérogène. Il y a besoin aussi d’une information de meilleure qualité pour les gens exigeants et connaissant face à l’information « blockbuster » mais il faut de la place pour tous les styles.

  4. avatar

    « A cynical, mercenary, demagogic press will produce in time a people as base as itself » – Joseph Pulitzer

    En des temps moins politiquement corrects, le pouvoir affichait ouvertement son souverain mépris…

    « Le peuple est une masse imbécile faite pour être menée par ceux qui se donnent la peine de le tromper.  » – Frédéric II de Prusse

    Mindfuck Inc. affiche de plus en plus cette attitude hautaine et suffisante tellement l’emprise médiatique sur la « réalité  » l’opinion publique se consolide et semble irréversible.

    “Les mensonges et la crédulité s’accouplent et engendrent l’opinion.”- Paul Valéry

    Ce qui demeure indéfendable de la part de Gesca, ce n’est pas que La Presse et ses satellites soient des organes fédéralistes néo-con/libéraux ; c’est leur prétention à l’impartialité. Dito pour CBC franco.

    Hey, pas le temps pour ces velléités, on a une guerre a gagner !

    « We are watching a poorly staged rendition of Wag the Dog , interpreted for the morbidly stupid and performed by the criminally insane. » – Jules Carlysle

    Merci MINDFUCK INC. !

    We stand on guard for thee…

  5. avatar

    @ Kristian Bolduc : Merci pour votre commentaire. j’ai retenu à grand peine mon bras gauche qui se dressait tout seul… Continuons la lutte.

    @ Daniel Bedard : Ne me faites pas rougir avant cette élection. Imaginez l’impair… !

    @ Paul de Montréal : Vous avez raison, mais You Tube est là, Google offre déjà les fils de presse et des enquêteurs sur blogues prennent du galon tous les jours ; on n’est plus très loin des journalistes autonomes avec leurs propres sites. Lester ou Foglia pourraient le faire demain.

    @ JF : Je contresigne sans hésitation

    PJCA

  6. avatar

    Quand je dis qu’il est amusant que ce soit Paul Amar qui « relève le gant », je dois une explication aux lecteurs québécois. Amar est surtout connu en France comme l’animateur qui avait trouvé spirituel d’offrir des gants de boxe à Tapie et à Le Pen qu’il recevait ensemble comme invités à son émission. Disons pudiquement qu’il n’avait pas eu le meilleur des échanges qui avaient suivi.

    Concernant l’avenir des blogues…

    PJCA.

  7. avatar

    Merci Pierre

    Vous dites très justement les choses : la presse traditionnelle est bien devenue un moyen d’orienter – ou de désorienter – l’opinion des citoyens tout en leur dissimulant l’essentiel des buts et des conséquences de la politique de leurs gouvernants. En France en particulier, il suffit de voir qui possède les médias et qui est proche du pouvoir…

    Mais les récupérations guettent déjà les médias citoyens : soyons vigilants !

    Cordialement

  8. avatar

    Oui. Je suis conscient que les cliques s’organisent. AV est devenu la Cour du Sultan. Je suis l’affaire avec un certain attendrissement qui me fait regretter les belles intrigues de naguère… Marcher sur les cothurnes des nouveaux Agammemnon, hélas, ne suscite plus des réparties aussi enlevantes que contredire Boris Vian

    PJCA

  9. avatar

    Paul Amar a raison en grande partie car y a des bloggueurs amateurs éventuellement journalistes citoyens réduits au net manque de crédibilité dans les médias traditionnels qui se permettent d’intrumentaliser l’information au non de leurs opinions politiques ou pour se faire valoir un intérêt particulier. De la pure brenlette intellectuelle en fait.

    Même s’il y a des blogs intéressants et des sites comme Agoravox où y a le mélange des genres, le meilleur comme le pire, il ne faut cependant remettre gratuitement le métier de journaliste en question qui reste un vrai métier. C’est ce que Paul Amar a voulu dire aussi même si j’admets quelques journaux et hebdos abusent de leur pouvoir. Certains bloggueurs sont les idiots utiles des extrémistes (conspirationistes et dieudonnistes sont montés en grade sur le net par leurs blogs) faussent la liberté d’expression et le pluralisme.

    Beaucoup de gens s’en rendent compte. Cependant, le journalisme citoyen ne doit pas resté fermé à une élite d’internautes mais doit progresser dans le bon sens du terme pour que les commentateurs par le biais du débat démocratique et citoyen aident les bons journalistes à évoluer.

  10. avatar

    Bonjour Pierre,

    Merci de m’avoir adressé ton mail m’informant de ce qui l’entourait de loufoque chez qui tu sais.

    Quand j’ai commencé ma modeste entrée en scène dans l’écriture, j’ignorais ce qui se tramait en background. D’abord sur un site propre. Ensuite, comme je ne disais pas trop de conneries, des sites citoyens m’ont présenté une voie « plus royale ». Et j’ai mordu à pleines dents. Ma candeur s’est encore accentuée en devenant modérateur. Ah le beau job plein temps pour celui qui se cherche une voie de repos agréable. Candide, je ne voyais pas de « dégâts » possible à l’horizon. Je l’ai écrit : pas d’interférence entre le journalisme professionnel et les amateurs apprentis sorciers. Complémentaires, je disais. Quand des professionnels se sont mis à écrire dans le même environnement, j’ai commencé à me poser des questions. Au fur et à mesure, je sentais que le journaliste citoyen était, si pas « manipulé », du moins furieusement « orienté ». On nous présentait des analyses sur les vaccins avec un journaliste en sous main pour montrer ce que c’était d’écrire avec une belle plume. En écho, des applaudissements bien orchestrés se sont dressés en paravent. Mais, au fait, à quoi sert mon travail de modération, où suis-je dans le jeu de quilles ? Personne à bâbord ni à tribord pour soutenir mes dires et ma bonne volonté d’aller au charbon quand on me pose des questions trop précises et très peu analysée dans leur fondement à ma position retranchée. Alors, on commence à mordre. La poussière ? Non, de colère. Qui se planque derrière cette débauche de bonnes attitudes ? Ah, oui, c’est gratis. C’est dit d’entrée de jeu, on y entre et on consomme. Le capital de base de données, on se la construit entre temps précieusement, avec délice et minutie, et on compte les points. Il y a une politique éditoriale. Cela canalise les effluves d’idées. On ne comprend pas ce qui rime avec les refus de publication, mais ça mode_air. On ne lave pas son linge sale en famille. On ne veut pas de linge qui ne correspond pas à l’habeas corpus. Les articles qui ne passent pas la rampe n’auront d’autre choix que de rentrer dans les rangs ou aller voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs. CQFD. Le passé, on s’en fout. Le futur est à nous.

  11. avatar

    @ Aurelien je suis d’accord avec vous qu’il y a du meilleur et du pire dans les journaux et sur les blogues, mais je crois que nous arrivons vite au cas du journaliste chevronné qui aura son blogue et les moyens de faire faire ses enquêtes et que c’en sera fini du journalisme traditionnel.

    @ L’enfoiré : Bienvenu à bord, Agoravoxien, comme je disais il y a bien longtemps, à ce gens qui nous arrivait sur l’Ile-de-France de l’Andrea Doria.

    Vous êtes sur un nouveau navire, mais nous allons vers la même vérité. Oubliez les vicissitudes de la pâte en entrée. Ici, on vous sert autre chose. Soyez bref, toutefois, car ici on écrit plus et l’on commente moins.

    Pierre JC Allard

  12. avatar

    A l’enfoiré

    On sent énormément de portée dans le message que vous tentez de nous livrer.
    Ce pourquoi j’aurais aimé qu’il soit davantage exprimé en clarté.

    Une remarque en générale que je me permets. La prose vous savez Messieurs, c’est très beau dans un livre de poésie, mais non dans du journalisme-citoyen.

    Les idées doivent être plus clairement exprimées, à mon humble avis, et nous apprendre des choses. Non pas nous perdre tous en conjectures. Sinon, de cette manière on risque de perdre de l’auditoire et par conséquent de l’intérêt.

    Est-ce cela que l’enfoiré voulait nous dire ?

  13. avatar

    Le journaliste chevronné ou du moins indépendant s’orientera peut-être sur le net quand celui-ci deviendra populaire.

    Le journalisme traditionnel est divers. Et le journalisme citoyen n’en arrive pas à sa chevisme et la plupart du temps assez loin d’ailleurs.

    L’élite bo-bo trotskysante veut nous faire croire à travers sa propagande démagogique qu’ils révolutionnent l’info sur le net alors que les gens regardent beaucoup plus la télévision qu’ils ne vont sur le net.

    La différence c’est que sur le net, c’est beaucoup plus libre, donc le risque d’erreur est plus grand et qu’il n’y a pas de CSA.

    Chacun est libre d’exprimer ses opinions et tout et tout.

    Mais le citoyen ordinaire bloggueur amateuriste ne peut pas faire des grandes enquêtes importantes comme le font de vrais journalistes.

    Ca se réduit au café de commerce et à la gazette locale.