Accueil / T Y P E S / Articles / Marjorie la brave

Marjorie la brave

Une histoire touchante. Une histoire de bravoure. En effet, bien que Marjorie Jean-Baptiste ait fait la manchette d’? peu pr?s tous les m?dias au Qu?bec, son histoire reste incontournable.

Le 6 mars dernier, alors que Marjorie et ses 7 enfants dormaient, un incendie s’est d?clar?, inopin?ment, au rez-de-chauss?. Alert?e par l’odeur de la fum?e, cette jeune m?re de 32 ans r?ussit ? r?unir ces enfants dans sa chambre ? coucher ? l’?tage. Toutefois, emprunter l’escalier pour sortir de l’appartement est trop risqu? pour qu’ils s’y aventurent.

Plusieurs sp?cialistes vous diront que, dans des situations extr?mes et sous l’effet de l’adr?naline, deux r?actions sont possibles. D’une part, il est possible que l’individu fige et ne soit pas en mesure de faire quoi que ce soit qui pourrait lui sauver la vie, parce qu’il est impossible de r?fl?chir. D’autre part, la peur qui afflige l’individu se changera en un instinct de survie. C’est exactement ce qui s’est pass? lors de l’incendie en question.

Ainsi, sans prendre une seule minute pour y r?fl?chir, Marjorie Jean-Baptiste jeta, l’un apr?s l’autre, ses enfants dans un banc de neige, avant de s’y lancer elle-m?me. Parmi ses enfants, quelques fractures ici et l?, tandis qu’une de ses filles a ?t? br?l?e sur certaines parties du corps qui ont n?cessit? des greffes. Pour cette Ha?tienne, c’est un ?norme soulagement de savoir que ses enfants sont tous hors de danger. D’ailleurs, elle a brillamment expliqu?, ? son passage ? l’?mission Tout le monde en parle, qu’en ayant donn? la vie ? ses enfants, c’est son devoir de les prot?ger.

Malheureusement, Marjorie Jean-Baptiste n’avait pas d’assurance pour prot?ger ses biens mat?riels. Elle a donc tout perdu. N?anmoins, lorsqu’on la questionne ? ce sujet, elle r?pond, la t?te haute, que la vie est beaucoup plus importante que les biens mat?riels.

Malgr? tout, plusieurs organisations et personnes publiques ont pris l’initiative d’organiser une lev?e de fonds, afin de permettre ? cette famille de se trouver un toit. Effectivement, on a organis? un souper-b?n?fice et plusieurs ont propos? d’habiller les enfants et de fournir des meubles. M?me Jean-Charest a mis la main ? la p?te en faisant don, avec quelques un de ses coll?gues, de 1500$

Enfin, certains Qu?b?cois ont soulev? l’id?e d’attribuer ? Mme Jean-Baptiste une m?daille de bravoure. Toutefois, il importe peu de savoir si elle recevra ce genre de prix, parce qu’au fond, ses actions ont ?t? une r?elle source d’inspiration.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Port du masque : des Parisiens lucides et responsables

Je viens de passer deux jours à Saint-Mandé, une commune de 22 000 habitants enserrée entre ...