Accueil / A C T U A L I T É / Marine le Pen et ses nombreuses casseroles, ou les ex-virés montés en grade

Marine le Pen et ses nombreuses casseroles, ou les ex-virés montés en grade

On la plaindrait presque, la Marine, finalement avec ses handicaps à traîner comme un boulet : avec tout d’abord l’héritage paternel, qui transparait souvent encore dans son vocabulaire (elle avait taxé deux ex FN de « parasites », un terme qu’affectionne beaucoup son père, pour d’autres personnes il est vrai), mais avec aussi sa grande rivale familiale, sa propre nièce, qui se trimballe aussi en photos avec de drôles de sbires (méfiez-vous, il y en a d’autres, que l’on va admirer un peu plus loin)… et qui présente elle-même un autre lourd héritage à porter. Retour sur une tentative avortée de « jeunisme » d’un parti indécrottable…. même chez les LePen les plus jeunes, on garde en effet des idées de petit vieux aigris et passéistes, visiblement, où l’héritage d’Hitler n’est jamais très loin. Telle « la porte parole de la jeunesse française » autodéclarée, et ses amis bas du front… retour sur un relookage qui ne peut se faire… Le FN c’est un peu Microsoft en quelque sorte : le parti ne pourra jamais faire fi de son encombrante « base installée », et le patch Marine 10.1 ne lui permettra pas de survivre encore des décennies avec un pareil socle de tares fondamentales au derrière.  Le constat est là, et l’ombre du père pesante… Marine le Pen a déclaré plusieurs fois avoir « exclu » des extrémistes de son parti.  Force est de constater que certains sont déjà revenus en grâce, et sont même montés depuis en grade au sein du parti : qui se moque du monde ???  Le père, ou la fille ?

original.36459.demiCommençons d’abord par les habituels bras droits levés, qui demeurent nombreux au FN, et qui semblent même s’être reproduits, car une jeune génération de pro-nazis est apparue, certains posant en uniforme d’admirateurs se voulant discrets avec la présidente. C’est bien le parti de la crampe du bras droit, toujours, depuis le père, à l’évidence. D’autres, ayant fait un geste un peu trop voyant à plusieurs reprises ayant été virés depuis. Mais ces jeunes anciens du FN (amusant chez eux on est ancien très tôt) sont d’un naturel visiblement têtus, et malgré leur admiration sans bornes pour la croix celtique ont décidé de se présenter sous l’étiquette avec laquelle ils avaient pris l’habitude de se présenter. lepen_marine_lyon-63bd2Quand ils ne réactivent pas des mouvements dissous (1). Le logo de la flamme, emprunté à un parti italien mussolinien figurant sur leur affiche n’avait pas plu, pourtant, à la fille du créateur du parti…. qui n’hésite cependant pas à poser avec d’autres « jeunes », plus dégarnis d’ailleurs.  L’un à sa droite porte un t-shirt « LONSDAPE », gag extrémiste qui contient à peine caché au milieu NSDAP, ou « National Sozialiste Deutsche Arbeiter Partei« , le parti d’Adolph hitler.. A sa gauche, c’est un-shirt avec le « Totenkopf », l’insigne de la 3e Panzerdivision SS, l’unité combattante de la Waffen SS. Soit elle n’y connaît rien en histoire, soit elle ne veut pas les voir… ce jour-là.  Ou ménager son père (moins, depuis quelques jours et une énième saillie antisémite de l’incorrigible borgne.  Gabriac, celui sur la photo de gauche, a été exclu du parti de Marine LePen le 10 avril 2011. Ce qui ne l’a pas empêché de continuer à lever le bras droit :un peu avant encore, le 25 mars, le journal Le Dauphiné Libéré avait produit une autre photo le bras tendu, devant une banderole de supporters du PSG. Rappelons aussi que le même individu avait participé à des manifestations en compagnie de Forçante Alizza, mouvement salafiste accusé de terrorisme. Manger à tous les râteliers de la subversion, c’est le principe, au FN depuis toujours.

 

suisseAlexandre Gabriac, l’exclu par Marine Le Pen et le grand pote de Logan Dijan ((2) autre quenellien antisémite ; lui aussi adepte des tatouages) on l’avait retrouvé avec sa crampe du bras droit… en Suisse, à Genève lors d’une enquête serrée sur les amis de Dieudonné et d’Alain Soral. Affichant alors le logo de 3eme voie, le mouvement de Serge Ayoub, dissous cet été. Une réunion d’une quarantaine de pékins présidée par Philippe Brennensthul, le président du PNS (à gauche les deux pékins ensemble). Lui-même un ancien garde du corps, motard et passionné de courses automobiles, et surtout le fondateur en 1999 de l’association « Vérité et Justice » avec René-Louis Berclaz… un autre virulent négationniste défenseur de Reynouard (mais aussi de Faurisson et de Jürgen Graf) parti se terrer en Roumanie, et très actif sur le net depuis cette base arrière, comme je vous l’avais expliqué ici-même. Graf avait fui en Iran avant de rejoindre la russie où il vit toujours, où il avait rencontré Ahmed Rami, celui dont s’est inspiré le plus Dieudonné, via un de ses mentors, Mohamed Ennacer Latrèche. En Suisse, c’est le groupe de « Genève non conforme » qui avait fait la publicité à la réunion de ces fascisants. A sa tête, David Lépée, faux intello d’extrême droite islamophobe, bien connu aussi des lecteurs d’Agoravoxvenu ici vendre un Dieudonné propre sur lui.... un tout petit monde, au final… d’extrémistes se déguisant sur le net : Lépée n’a jamais revendiqué faire partie de l’extrême droite, avec son site présenté comme celui « d’un intellectuel libre et déclassé ». Mais dès qu’on gratte un peu… on retombe sur la clique d’un Soral... ou le mouvement fascisant RebellionHomophobe et raciste, selon la TSR Suisse. Et antisémite, à cirer les pompes d’un Zéon.

uneUn autre rajeunissement a également échoué : chez la jeune génération, à défaut d’avoir des idées politiques, on arbore désormais un taouage. Chez les grands intellos du moment, on les expose comme Valérie Damidot s’étale sur ses décorations d’intérieurs obligatoirement rouges. Bastien Durocher, le jeune candidat FN de Chateauroux avait cédé à cette mode… en se faisant tatouer sur l’épaule droite un « maousse dessin« … qui représentait l’écusson de la Waffen SS. On ne sait à ce jour si sur la gauche c’était « I love Marine » avec un cœur et une flèche. Un groupe antifa l’ayant retrouvé, le voilà qui part en dénégation ou en déni, du genre « j’ai fait ça mais je ne savais pas ce que ça voulait dire » (inventant ainsi sans le voulir la Quenellewaffen ?), : « Je ne comprends pas : j’ai supprimé cette photo de mon profil Facebook en septembre 2011″, a réagi jeudi le candidat FN en invoquant de « mauvaises fréquentations » à l’époque où il s’est fait tatouer. « Je n’avais même pas forcément ces idées-là », a-t-il ajouté. C’est une erreur de jeunesse », a-t-il assuré, rappelle l’Express du 14 février dernier. L’individu avait sur le net promis d’abattre des musulmans d’une balle : un vrai poète en quelque sorte. Le responsable local du FN ira de sa plus belle plume pour dire que ce tatouage ne se voyait même plus, tant le Waffen SS désireux de tuer des musulmans était devenu un doux agneau de l’Aid El Kebir : « suite à la légitime émotion suscitée en interne par le tatouage d’un sympathisant du Front National de Châteauroux, il a été décidé que Bastien Durocher ne figurerait pas sur la liste du Rassemblement Bleu Marine pour Châteauroux. Toutefois, il convient de souligner que si Bastien a bien été embrigadé à une époque de sa jeunesse dans des groupuscules radicaux d’extrême droite, cela n’est plus le cas depuis plusieurs années et qu’il a su faire preuve de maturité et de réalisme en délaissant ces idéologies mortifères. Bastien incarne cette jeunesse française qui, plutôt que de sombrer dans l’extrémisme et la radicalité facile, a su prendre ses responsabilités en s’engageant concrètement et dans le respect de la démocratie et des valeurs républicaines en faveur de ses compatriotes ». En somme, passé du nazisme au FN était chez lui un net progrès ! Sachant qu’il affichait alors 25 ans au compteur et que son tatouage remontait à 2010 au minimum, la tentation du nazisme il semblait l’avoir eue tôt… une insémination « artificielle », en quelque sorte. Vous aurez remarqué, je l’ai laissé exprès,  que le lien a été supprimé.. Au FN, il y a toute une équipe spécialisé pour nettoyer le site…

jurahanserLe nazisme et son corollaire la Shoah, si chère à Jean-Marie ou à un Gollnisch négationnisteau sein des jeunes du parti, ça continue à faire des ravages. Ainsi le jeune candidat FN Joris Hanserorignaire de Rixheim, dans l’agglomération mulhousienne (Haut-Rhin) qui ne porte semble-t-il pas de tatouage, mais qui, le soir de Noêl, se retrouve à Twitter vouloir « enflammer le repas de Noël » avec cette saillie : « la Seconde Guerre mondiale, ce n’est pas que la Shoah' » dans la droite ligne d’un Dieudonné ou du père Le Pen. Enhardi ou embrumé par le champagne de la victoire à Brignoles, le voilà qui reprend son portable pour écrire que  » la colonisation a été « une chance » pour l’Algérie ». Sans trop de courage, avec encore un déni direct dans la foulée : « mon tweet sur Brignoles, c’était de l’humour, mais on ne peut pas rire de tout ce qu’on veut actuellement« , a-t-il estimé, assurant n’être « ni homophobe, ni antisémite, ni raciste« … bien sûr, puisque le créateur du parti ne l’est pas (en ce cas, comment comprendre ses multiples condamnations ?)…. le hic c’est que le parti lui-même lui enverra sa démission avec comme raisons le racisme et l’antisémitisme : « J’ai reçu fin octobre une lettre me disant que j’étais démis de ma tête de liste », a-t-il dit mercredi à Reuters. « On me reproche des propos homophobes, racistes et xénophobes », a-t-il précisé, en accusant la presse locale d’avoir monté en épingle des formules hasardeuses. » « Détail » supplémentaire qu’aurait dû pourtant applaudir le père de celui qui l’a destitué, le soir de l’élection de Brignoles, il avait ajouté une allusion au nazisme : « A Brignoles, ce matin, die Ausweise (papiers d’identité) étaient à retirer en sous-préfecture », avait-il écrit sur Twitter, au lendemain de la victoire le 13 octobre d’un candidat du Front national à la cantonale partielle organisée dans le Var. La formule avait été considérée comme une référence à loccupation allemande« . Le nazisme serait-il l’obsession dont ne se sort jamais le FN ???

Le nazisme, ou bien les régimes forts tant applaudis par Jean-Marie : il s’était également fait remarquer sur les réseaux sociaux en soutenant le président syrien Bachar al-Assad ou l’ancien dirigeant des Serbes de Bosnie, Radovan Karadzic (ils sont nombreux à admirer les bourreaux !), actuellement jugé par le tribunal pénal pour l’ex-Yougoslavie. En 2011, il avait insulté le procureur de Mulhouse après une condamnation infligée au responsable régional du Front national pour des propos publiés sur un site internet ». Ne manquait au score que Kadhafi, chez lui, en quelque sorte mais il est mort avant qu’il n’apprenne son existence, ce doit être ça. Agé de seulement 20 ans, bien plus jeune que Marion Le Pen, jouerait-il au remake des débuts au sein du GUD ou d’Occident d’individus condamnés pour rixes et saccages de Facultés devenus plus tard ministres et qui ont tous depuis mis ce comportement sur le dos de leur « jeunesse » ? philippotCes « exclus » officiellement par Paris demeurent bel et bien les chouchous du FN  sur place.  Le blog de Yann Redekker (dénoncé ici en 2009 par SOS  Racisme), affiche toujours Hanser parmi les gens du FN… et il soutient également Sophie Montel, arrivée en tête hier... passée des animaux au FN, c’est elle qui avait récemment soutenu la thèse de l’inégalité des races (de chiens ?). Sa déclaration était en effet sans ambiguïté : « Rien dans les propos de Jean-Marie Le Pen sur l’évidente inégalité des races ne tombe sous le coup de la loi. (…) L’observation que les enfants d’origine vietnamienne s’adaptent généralement mieux aux études et au travail que ceux de l’immigration africaine est le fait de tous les enseignants, même de gauche. Nous affirmons que la civilisation française de notre grand siècle était supérieure dans tous les domaines de l’épanouissement de l’esprit, des arts et des lettres, à celles des Huns et des Bantous… ». Aujourd’hui, elle se promène aux côtés de Philippot… l’ex chevénementiste devenu pilier de la stratégie de relookage « propre » du FN (photo LeMonde)… ce dimanche, elle a fait ce dimanche 6 décembre un score de 31,48 % des suffrages, devançant l’UDI devenu sarkozyste François Sauvadet, l’ex ministre de la Fonction publique, et la socialiste Marie-Guite Dufay. A croire que les électeurs du Jura préfèrent les animaux aux individus…

Une-candidate-FN-affiche-un-drapeau-nazi-et-porte-un-tee-shirt-avec-un-blason-SS-sur-Facebook

Et cela n’a jamais de cesse, en effet chez les nouvelles recrues : les nouveaux inscrits tiennent la même couche, même quand ils sont un peu plus agés et possédent une famille. Le Nouvel Obs révèle, atterré, qu’une candidate de Nevers sur la liste de Christophe Gaillard affiche sans hésiter ses goûts pour les nazis (dont un cliché chez elle, devant ce qui semble être son enfant !) en arborant drapeau à croix gammée dans son salon et pose devant un char en arborant un t-shirt aussi fort « marqué » : « une nouvelle candidature embarrassante pour le Front national. A Nevers, dans la Nièvre, le parti frontiste compte sur sa liste pour les municipales une candidate qui ne cache pas ses attaches avec la tendance néo-nazie. « L’Express » a en effet repéré, vendredi 7 mars, sur le profil Facebook de Séverine Amelot des photos pour le moins compromettantes. Sur l’une d’entre elles, datée d’octobre 2013, on voit la candidate FN dans son salon devant un drapeau naziUne autre la montre arborant un tee-shirt avec l’emblème de la 33e division de grenadiers SS Charlemagne, l’une des divisions de la Waffen-SS. Pas très raccord avec la stratégie affichée de dédiabolisation du parti de Marine Le Pen. Mais son intérêt pour les mouvements extrémistes ne s’arrêtent pas là. Sur Facebook, elle affiche également ouvertement son intérêt pour le Bloc identitaire et… le Ku Klux Klan ». La complète, en quelque sorte. Le pire étant, comme les deux demeurés ayant fait une quenelle à Oradour, qu’elle pose en t-shirt SS (caché en arrivant sous son blouson, preuve qu’elle n’assume pas vraiment ses contradictions !) devant un char particulier : le Saumur, le bien nommé, un Sherman qui monte la garde sur le Champ de Mars de Saumur, juste à côté du monument aux cavaliers morts pour la FranceLa honte complète et une absence de respect pour ceux qui ont offert la liberté à ses propres parents. Une totale irresponsable de plus ! Chez elle, c’est à noter aussi, la croix gammée trône dans le salon, devant ce qui semble être ses propres enfants !!! Le 5 janvier 2014, elle appelait encore à tuer des musulmans sur sa page Facebook, arrêtée depuis…. on se demande bien pourquoi et surtout à la demande express de qui… tiens, c’est vrai, ça. Qui donc ?

sauvons_calais_2A Calais, le FN fait la même chose, avec les mêmes décorations. Et recrute pour ses basses besognes un groupe de nervis appelé « Sauvons Calais« . Les photos d’un des fondateurs torse-nu (ici au milieu de deux amis bas du frontne laissent aucun doute sur ses idées : chez lui, c’est marqué dessus, avec l’insigne de la division SS NordLand « formée suite à une directive de Heinrich Himmler du 11 février 1943, réorganisant les légions de volontaires d’Europe du nord servant dans la waffen-SS au sein d’une même formation. ». Père Noêl d’opérette, racisteanti-immigré et plutôt spécial, avec sa croix celtique arborée. Agé d’à peine 19 ans, et le plus souvent portant l’uniforme du parfait skinhead ; il hésite encore, semble-t-il entre le FN et le bloc identitaire. Avec un dada évident à Calais : l’immigration, façon Jean-Marie.

 

kevin-reche-naziDans le journal Nord Litttoral, il s’en défend « j’ai un treillis, un Lonsdale, alors on dit que je suis skin ! (il n’a pas encore assimilé tous les codes vestimentaires, c’est sûr). Il affirme que son mouvement est « apolitique« , mais il préfère poser quand même dans le local du FN… mais sans montrer sa poitrine côté gauche cette fois-là. Quand il s’habille, c’est pour Marine ! Lui aussi et son groupe ont vu leur compte Facebook fermé… sans que l’on sache la raison, mais qu’on la devine fort. Depuis, l’intéressé a annoncé « vouloir recouvrir son tatouage«  ! Comme je l’ai déjà dit ici, au final, ce sont les frais de détatouage qui vont coûter le plus cher dans la campagne de Marine le Pen !reche Kevin Reche, a aussi d’autres amis : on en a retrouvé deux, dont un qui arbore un charmant t-shirt marqué de l’intriguant « 88 ». Pour ceux qui l’ignorent, le chiffre est celui saluant Hitler…« le 88 est un code pour signifier Heil Hitler (littéralement « Salut à Hitler » ou, en substance, « Vive Hitler »), le H étant la 8e lettre de l’alphabet. Ce chiffre signifie également SS, S étant la 8e lettre de l’alphabet à l’envers ». « Exclu » et passé au « Parti de la France », le fameux Reche n’hésitait pas à poser aux côtés de la patronne du FN, qui pouvait difficilement ignorer qui il était et ce qu’il faisait… à l’époque !!! A savoir de l’agitation constante anti-émigrés. « Foutons-les dehors », proclamait la banderole déployée devant la mairie de la ville portuaire, lors d’une manifestation organisée par Sauvons Calais le 7 septembre, à laquelle avaient participé 150 personnes selon la police, 300 selon les organisateurs. Une enquête préliminaire pour incitation à la haine raciale a été ouverte depuis. « Ce n’était pas haineux, peut-être un peu agressif », sourit Kevin Reche. Ce jour-là, il avait posé les deux bras levés, entouré d’Yvan Benedetti, exclu du FN, qui avait pris la tête de l’Oeuvre française, groupuscule pétainiste, dissout en 2013, et de Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France. » ajoute LePoint. Depuis, Reche avec ses actions racistes envers les migrants a reçu un rappel à la loi pour rassemblement sans autorisation préalable en juillet 2015. Chez lui, ça a automatiquement donné ça sur le net : «  parce que non, nous ne sommes pas de la racaille, nous sommes exemplaires »… le même annonçant sans sourire la raison de son éviction du FN en 2013 déjà : « On me reprochait mes cheveux trop courts ». On ne savait pas Marine le Pen si porté sur la mode capillaire !!!

alliot lunelDes frais de détatouage ou de nettoyage de murs, avec en prime une condamnation pour dégradations de monuments publics c’est en effet ce qui attend le FN. Car au FN, on ne s’embarrasse pas trop avec l’affichage sauvage, au point d’en faire mêlunel2me la… publicité. Ainsi à Lunel, le bastion jihadiste, où la responsable locale étourdie au nom prédestiné (elle s’appelle Julia Plane), fière de montrer à sa Marine ses exploits nocturnes (et à son père son QG), donne une occasion de première main aux gendarmes pour retrouver ce qui est effectivement… un délit. Un citoyen plus responsable qu’elle donne dans la presse le tarif : « lorsque l’on colle des affiches dans des lieux publics, sur des compteurs EDF ou des murs privés, sans autorisation écrite des propriétaires, le code de l’environnement est très clair : on risque 750 € d’amende administrative par collage (plus des sanctions pénales). Cela s’appelle de l’affichage sauvage, strictement interdit ». Des frais de nettoyage en plus pour Marine ? Ou des frais de Photoshopiste pour relooker quelque peu la prétendante (la comparaison de la photo de l’affiche et de celle avec Jean-Marie est saisissante : la seconde à gauche a été faite en octobre 2013…) voilà sans doute comment on rajeunit un parti !!! Avec Photoshop !!!

larrivièreAvec Alexandre Larivière, on touche le fond du tonneau nantais. Parfois déguisé, parfois en photo lui aussi avec un leader FN, ce jeune nantais pose fréquemment avec le même décor de croix celtique, décidément devenu le papier peint de la chambre du parfait frontiste en herbe. Ou arbore la panoplie complète du skin, ici en compagnie de son idole et d’une autre jeune militante, bien plus prometteuse que lui, « Laura Lussaud, militante au FNJ depuis l’âge de 13 ans, fille et petite-fille de militantes FN, élue à l’âge de 17 ans au comité central du Front National » nous dit Reflexes, Une activiste jetée par « Marine » avec l’eau du bain pour avoir participé à une réunion des Jeunesses Nationalistes du 14 janviers 2012 à Lyon, poursuit le magazine. Des gens aux t-shirts rappelant quelque chose, mais quoi… ou qui ??

LussaudLa voilà donc virée du FN elle aussi pour acoquinage avec la frange plus à droite encore. Le hic, c’est que la jeune activiste est aussi la petite fille de Marguerite Lussaud, la secrétaire du FN de la région ! Dans la presse, elle évoque sans détour la notion de « purge », de la part de la fille de Le Pen à l’encontre de ceux qui se sont montrés trop proches de Bruno Gollnisch, qui veut sa tête en secret, vu que c’est lui qui devait devenir Calife à la place du Calife si LePen à sa retraite n’avait pas proposé… sa fille. Sous ses airs anodins, Lussaud pouvait en effet poser de graves problèmes à la politique de « dédiabolisation » de Marine Le Pen. Car l’air de rien, elle a créé le CLAN, ou Comité de liaison et d’aide des nationalistes, qui se charge de défendre Esteban Morillo (3), inculpé pour la mort de Clément Méric, mais qui a auparavant apporté son soutien à des négationistes comme Ernst Zündel ou même à un nazi véritable comme comme l’officier SS Erick Priebke, mort cet été sans avoir connu la prison. Elle distribue aussi des ouvrages de Rémi Saffroy. Rémi Saffroy le « MSR » du site internet Club Acacia, qui s’annonce ouvertement « national-socialiste » (nazi, donc). Chez les fachos on adore les jeux de mots, et MSR vient en fait de « Aime et sers » la devise… du Mouvement Social Révolutionnaire pro-hitlérien !

jeunesse_nationalistes

Alexis-Lauzerte-Nicolas-Boutin-Marine-Le-Pen-Olivier-Lupion-Mathieu-Lachuries-300x242Virés, donc, mais pas tous… A Toulouse, Sur la liste Front National pour les municipales figure Nicolas Boutin, fraîchement débarqué du FNJ de Tours, qui affichait sur sur Facebook le matériel habituel des néos nazis  (croix celtique, cagoule, et même Kalachnikov;..). A Tours, ce même FNJ avait déjà manifestement envahi les tribunes de foot. Car avec lui, Marine le Pen est présente aussi, hélas, dans un des « cops » de tribunes de football. C’est en effet un supporter du Tours Football Club  via son groupe hooligan de « Turons 1951 » ici filmé à l’œuvre en plein stade. Un groupe ravageur de tribunes, qui n’hésite pas lors des voyages pas très scolaires les menant au stade à montrer leur idéologie, réussissant en un seul groupe a montrer en même temps salut nazi et quenelles de Dieudonné l’antisémite… Pour ceux qui auraient pus penser qu’il n’y avait pas de lien, c’est un beau démenti… visuel (voir photo ci-dessous)… le hic étant en ce cas le problème d’un des footballeurs du FC Toulouse;  le gardien de but Benjamin Leroy, venu les saluer (?) à la fin de la rencontre (pour les calmer ?). Le même Leroy, dans sa page Twitter choisit de montrer l’actrice Véronique Genest (pour illustrer un tir repoussé par lui du footballeur Ludovic Genest, du SC Bastia), une actrice aux sorties islamophobes bien connues… le discours du FN a transpiré partout comme une gangrène !!!

quenelle-saluts-nazis-turons-1951

pillageDes supporters qui forcent les autorités à prévoir de quoi les contenir à chaque match, alors que le propos du FN rabâche « l’insécurité » : ainsi le 11 mars 2014 lors d’un match opposant Le TFC et le SCO où beaucoup d’enfants étaient présents (l’entrée n’étant qu’à 2 euros pour eux), où des supporters tourangeaux avaient montré ce qu’ils savaient faire : casser. « Des actes de vandalisme commis au retour du match Angers-Tours, sur l’A 85, fin septembre, sont encore dans les mémoires. Une station-service avait subi de gros dégâts.  Des supporters tourangeaux auraient commis des actes de vandalisme dans la supérette, des vols et dégradations. « L’enquête est en cours. Elle sera longue, minutieuse et technique », se borne à dire la directrice départementale de la sécurité publique, Brigitte Pommereau ».  Baston d’un côté, et idées pathos intégristes de l’autre : à Angers, les militants du FNJ avaient été filmé aux cotés de l’association intégriste « SOS tout-petit », lors d’un rassemblement anti-IVG à Angers…

MMLP-AixLes jeunes du FN ne savent donc toujours pas ce qu’est un parti qui voudrait à tout prix obtenir le label « fréquentable », avec une fille qui passe sa vie à gommer les bêtises de son père (on finira par la plaindre, je vous dis !). Un exemple patent de cette gestion difficile des jeunes recrues est celle de David Berton, le président du FNJ en Savoie, numéro 4 sur sa liste du Véronique Drapeau, la candidate FN/Rassemblement Bleu Marine : viré officiellement, il est revenu depuis et est même monté en grade dans le parti !!! Celui-là ne semble pas arborer de tatouages et n‘a pas le crâne rasé. Il présente même plutôt comme un bon garçon de famille bourgeoise, en mission régionale en Savoie, mais visiblement bardé d’ambition d’apparence fort sérieux (il remplit consciencieusement les boites aux lettres de tracts FN), présente bien, en jeune sportif, ce qui sembquenelle_berton_bernardle beaucoup plaire à Marion Maréchal LePen qui est ici à sa gauche (photo ci-contre). Il en est fan et tweetera même « @Marion_M_Le_Pen pose dans un calendrier des pompiers locaux ! Je le veux ! » tout excité, le bougre. Il a les idées larges, cite régulièrement Chavez (? ??) comme référence (c’est une sorte de jeune Troisième Voie, en fait il confond tout et n’a aucune connaissance du marxisme, par exemple et pas davantage sur le capitalisme, dont il parle abondamment…. sur Twitter !) et d’avoir également un portrait de ganja-man derrière lui ne l’importune pas. Mais, au sortir d’une soirée, le voilà qu’il fait une quenelle avec un pote à lui, Brice Bernard, lui aussi au FNJ, et se retrouve viré illico de la liste FN, par la responsable locale, outrée. Il est vrai qu’il en connait berton chavezbeaucoup sur la fameuse quenelle (4). « Il m’aurait dit, « Véronique, j’ai fait une bêtise », mais non, il fait ce geste dans son coin, sans se soucier de ses conséquences et dont d’ailleurs, il se moque, j’en suis sûre », a-t-elle soutenu. Et à son tout nouveau numéro 2, Serge Gathier, d’enfoncer l’un des représentants de la jeune garde : « traîner des gens comme ça sur une liste, ce n’est pas possible. » dit-il au Savoyard ; serait-il cachottier, le jeune aux dents longues ? Le ticket n’est pas passé avec Véronique. En revanche, avec Estelle… enfin viré, ça c’est le discours officiel. Car en juin 2014 , il se présentait, avec un peu plus de poil au menton, comme étant  toujours Secrétaire Départemental Adjoint du FN de Savoie… sa page Facebook est toujours estampillée « FNJ officiel ». Berton, le viré pas viré, déjà revenu !!!

En février, le faux exclu du FN  y est toujours. Et il est même monté en grade depuis : il se présente désormais comme adjoint à la Direction nationale du FNJ… Et comme il monte, il soigne son image, de façon assez surréaliste, d’ailleurs, comme lorsqu’il signe le 23 juillet 2015 une ode à l’armée française, lui-même déguisé en soldat, dans un style plutôt... archaïque et pas très… assuré en françaispour lui qui veut tant draguer la jeunesse du pays :berton soldat « je vécus (????) 19 jours aux écoles militaires de Draguignan pour une Préparation Militaire Supérieure (PMS). Une expérience, que naguère, tous les hommes vivaient : le service des jeunes hommes à la guerre, à Mars, pour la patrie (???) ! Un apprentissage complet me fut prodigué (???) : montage d’une bombe (chaîne pyrotechnique simple), transmission, NRBC, maîtrise théorique et pratique du FAMAS, tir tactique, cartographie, discipline militaire, déplacement tactique, pédagogie, etc. J’entendis (???) de la bouche d’un officier fier et assuré de ses forces : «L’armée française, ce sont des lions dirigés par des ânes.» (???). Cet esprit, allait être en substance, l’âme de ces 17 jours. C’est dans l’armée française, l’armée des rustiques, (???) une armée que même un traité de défaite n’aurait jamais aussi réduite (moins 100 000 hommes), mais que l’usure des banques et la castration (???) par les politiques d’austérité européennes se chargèrent, pas d’autres procédés. Une armée habitée d’un passé prestigieux, mais qui n’a guère plus que des bottes à cirer, des épaves motorisés (il est aussi fâché avec la grammaire)  et marins à parader, ainsi que des souvenirs à partager. » Se prendrait-il désormais pour une sorte de Jean-Luc Delarue du FN ??? L’image est… troublante !

les deux amoureuxAuparavant, en effet, il avait conté fleurette auprès dEstelle Arnal, 21 ans, tête de liste FN à Chalon-Sur-Saône, membre du Bureau national du FNJ. En août déjà, elle avait déjà du batailler contre… le responsable du Front national de la Jeunesse en Saône-et-Loire, candidat du FN aux élections cantonales sur Chalon Sud, Benjamin Lematte, qui venait juste de remettre en cause l’existence des chambres à gaz (encore un ?) … en Twittant « ces histoires de gaz, en Syrie aujourd’hui, (et à Auschwitz and co hier), sont orchestrées par des menteurs voulant imposer leur pouvoir ! »... l’individu précisant aussitôt à la presse qu« en aucun cas je ne remets en cause l’existence des chambres à gaz pendant la seconde guerre mondiale ! Seulement voilà, la Shoah (qui a fait des dégâts, je le reconnais, tout naturellement) a été instrumentalisée et surmédiatisée comme nous instrumentalisons aujourd’hui la prétendue utilisation des gaz en Syrie »… ce qui n’est guère mieux, à vrai dire. Arnal avait vigoureusement dénoncé ses propos et Benjamin Lematte aussitot éjecté du FN. Pour ne rien arranger, la voilà qui déclare elle-même avec le sourire en septembre que « la Seconde Guerre Mondiale ne se résume pas à la Shoah, c’est ce qu’a voulu dire Jean-Marie le Pen. » (elle est ici en photo auprès de lui le 24 mars 2013).
arnal newarnal3De nouveaux propos polémiques qui font qu’en décembre elle annonce sa démission du FN… contrainte et visiblement forcée par une Marine qui ne tient pas à se coltiner ad vitam les bêtises de son père répétées tous les mois. Arnal, « fan de la chanteuse Alizée, » en première année de licence droit et philosophie qui avait déclaré être partisane du mariage homo, et de ce fait violemment critiquée par les caciques « durs » du FN (ou « La Flamme », leur site), avait travaillé pour ses études, et était même devenue syndicaliste CGT !!! Depuis aucune nouvelle : à l’université d’été du FN, on l’avait mise en avant selon Rue 89... pour son joli minois avant tout et non pour ses idées : « Estelle Arnal, tête de liste aux municipales à Châlon-sur-Saône, qui ne se laisse pas faire. Jeune fille très jolie mise en avant par le parti, qui a dû arrêter ses études faute de moyens« . Celle-là, effectivement on la plaindrait presque, en brebis égarée de la vie politique tombée au milieu du paquet de nazifiants restants. Un pro-chavez et une pro-mariage pour tous, c’est difficile à gérer, les couples, pour sûr, au parti à la nouvelle façade. Aujourd’hui, elle affiche toujours sur Twitter être au FN (et donc pas virée)  relayant tous les posts islamophobes de Jacques Colombier ou de Waleran de Saint Just… et sa page porte un lien vers… David Berton. A-t-elle été trop proche du père -politiquement, bien entendu – pour avoir subi les foudres de la fille ? Aurait-elle pu faire de l’ombre à Marion ? La brune contre la blonde ? La question se pose, à la voir aujourd’hui démunie de responsabilités, au contraire de celui monté en grade. Le 2 octobre 2013 elle affirmait toujours «  peser sur la campagne des municipales à Chalon« . Le 12 décembre, elle abandonnait toutes ses fonctions au FN , sans donner de raison en un premier temps. Elle s’expliquait enfin le 17 mars 2014, en évoquant des raisons de santé « identifiés depuis », mais en citant également le tir de barrage contre elle effectué contre elle par Sébastien Alloin, le secrétaire départemental, soutenu par Nicolas Bay. Un proche de Marine le Pen, le secrétaire général du FN, issu du MNR de Mégret l’ennemi juré de Jean-Marie ! « Aujourd’hui, navrée de la campagne que mène le Front National à Chalon-sur-Saône, j’aimerais savoir si vous aviez réellement convenu avec les cadres nationaux que je pouvais continuer la campagne, ou bien si vous étiez de mèche avec les personnes qui voulaient – depuis près d’un an – me voir disparaître de ce mouvement après moult coups bas et qui m’ont accusé de leur faire un mauvais procès avant de se déclarer prêts à me remplacer dès le lendemain de l’officialisation de ma démission… et qui l’ont fait puisque à entendre Madame Launay lors du débat télévisé, seuls elle ou son mari étaient en mesure de prendre ma relève comme si les adhérents Chalonnais qui connaissent réellement cette ville et les problèmes que l’on y rencontre en étaient incapables ! » apéro bertonLa brune, furax, avait eu la plume acerbe en conclusion : « or, l’intérêt des Chalonnais est-il réellement pris en considération lorsque l’on décide de remplacer un cheval de course par un âne ? Madame Launay – qui s’est avérée vide de projet pour ces derniers et incapable de prendre la parole lors du débat télévisé – sera t’elle en mesure de les défendre au sein du conseil municipal… si elle daigne bien vouloir s’y déplacer ?  » Un âne ?  Retour à l’animalerie du FN ? Depuis, en revanche, tout va bien en revanche pour le marinolâtre Berton qui continue à Twitter de plus belle, répondant souvent à Florian Philippot, autre déraciné politique (c’est un ancien chevénementistequi lui va se pointer sur la tombe de De Gaulle comme si Jean-Marie avait été gaulliste. Lui qui se pointe à Forbach, ex lieu d’internement nazi, parle aujourd’hui de « candidats malgré eux« , sur les listes FN, ce qui ne manque pas de sel historique... A défaut d’avoir des idées nouvelles, les voilà qui comptabilisent leurs « followers », certains venus du ciel (ils arrosent fort, pour discréditer leurs adversaire) parfois chez cette majorité de croyants… Berton se faisant faire ses cartons d’invitation par les mêmes designers que ceux du Bloc Identitaire, lors des « apéros-saucisson » (à noter le look années 30)…

lepen quenelleLe problème, c’est pendant que la fille tente de repeindre de propre l’intérieur des salles du musée vivant du FN, et cacher ses statues nazies, ou en recouvrant les insignes nazis trop voyants, le père et son vieux rival lui dézinguent la façade, en posant en faisant une quenelle (c’est tellement grotesque que j’ai crû moi-même à un fake au départ) : leur façon de voir le jeunisme du parti n’est vraiment pas la même que la fille !!! Le père à le droit de la faire, mais pas les jeunes espoirs du parti : allez donc comprendre cette schizophrénie interne ! A côté, l’UMP se porte comme un charme, psychiatriquement parlant ! Des « quenelles », qui sont bien un symbole nazi déguisé et non quelconque geste anti-système, dont on retrouvera un exemplaire au milieu de l’église martyre d’Oradour (on ignore toujours si son auteur a un lien avec le FN), preuve qu’il s’agit bien d’une gestuelle en rapport avec la barbarie nazie, qui a été ainsi glorifiée à Oradour, et par le sinistre Reynouard qui a été encensé par Dieudonné en personne, puisqu’il avait demandé sa libération. bourbonUne libération à laquelle assistait Jérôme Bourbon, ce sédévacantiste (comme Reynouard !), rédacteur en chef de l’hebdomadaire « Rivarol » (ici à droite) et le grand ennemi de Marine Le Pen… allez donc comprendre !!!  « Nous, à l’extérieur du parti, sommes beaucoup plus libres », enchaîne Jérôme Bourbon avant de grimper sur scène pour se livrer à un véritable one-man-show, multipliant les piques contre « l’héritière ». « Marine Le Pen, fondamentalement, n’est pas de chez nous », envoie-t-il sous les applaudissements de la salle, qui conspue avec lui « la Rachida Dati de l’extrême-droite « , « une femme sans foi ni loi, inculte et arrogante ». Jean-Marie Le Pen en prend pour son grade, lui aussi, coupable « d’assentiment actif à l’assassinat » du parti »avait noté le JDD lors d’une réunion de Bourbon de novembre 2010Ambiance, ambiance… au FN !


L’excès de langage qui sombre rapidement dans l’abjection est leur mode de communication de tous les jours. Lorsqu’une courageuse jeune militante du PC, Julie Del Papa, s’avance au grand jour sur Twitter pour dénoncer leurs exactions, elle se retrouve menacée de viol en ayant eu comme seul tort de leur répondre… ou bien ils la menacent de lui faire ingurgiter du GHB (de l’acide gamma hydro butyrique, qui est le nom scientifique de la drogue du viol !). Comme pseudo, ils se choisissent « Gérard Languedepute« , sorti tout droit de chez Canal+ ou celui de « Walter Krûger 88 »,  qui leur va mieux, avec une dédicace toute poétique « toi, la suceuse de bougnouls » : racisme et hitlérisme sont bien leur lot et leur (piètre) culture, manifestement. Ils peuvent même faire pire encore, sous l’influence évidente d’un Dieudonné qui aura tout entaché de sa bêtise : un dénommé « shoartichaut » (on reconnaît l’allusion à l’artiste manipulateur) écrivant l’incroyable « salopes, allez, hop, direction chez les Femen, puis terminus à Auschwitz »…. on retrouve vite grâce à ce vocabulaire limité leur affiliation avec le FN : « Qui sont ces trolls ? D’abord de courageux anonymes qui se planquent derrière leur clavier. Et quand on essaie d’en savoir plus, on note que : @Merkava_83, dont le compte est protégé (cela renforce l’anonymat), se présente sur son profil comme un Anti-UMPS-Radical et se flatte d’être suivi par Marine Le Pen. @olbag, qui crie à la diffamation quand il est qualifié de « facho », a fêté en juillet l’anniversaire de… Mussolini. @Corlugdunum, qui sur son profil appelle à la Reconquista sur la reproduction d’un tableau représentant Charles Martel, est un fan de Marine Le Pen. » @WalterKruger88 avec qui il était en relation sur le réseau avait pour avatar la photo d’un officier SS ; j’écris « avait » car ce compte semble avoir été fermé. @ElConnardo, autre relation de @CorLugdunum, déclare que ses « tweets n’engagent qu’Adolf Hitler ». La menace, la pression, la manipulation de la peur, voilà leurs seuls arguments… pas vraiment des littéraires, à les lire !

6392361.png

Les méthodes des fascistes Mussoliniens, mais avec la puissance de l’internet, c’est ça leur seule nouveauté. La jeune Julie raconte ici son incroyable calvaire : « après deux semaines de recul sur les réseaux sociaux, je reprenais le contrôle de mon compte Twitter. Et dans le quart d’heure, mon retour était signalé sur les réseaux fascistes, preuve que je suis traquée, surveillée. Le lendemain, un faux compte Twitter usurpait mon identité et tweetait en mon nom. Ce compte était identique au mien, à un détail près : en fond d’écran, le sexe d’un homme noir en érection. Dans la foulée un blog hébergé par WordPress avait été créé, où nous pouvions trouver un montage photo d’une scène pornographique avec ma photo. Le visage de la femme était remplacé par le mien et le sous-titre précisait que c’était une photo exclusive « du viol de Julie Del Papa ! ». Soudaine envie de vomir… Après avoir alerté mes ami-e-s et camarades, et interpellé Twitter France publiquement, nous avons signalé le compte usurpant mon identité et le blog, et ils ont rapidement été suspendus. C’est alors qu’un deuxième compte Twitter, ressemblant fortement au premier, a été mis en ligne, mais avec des éléments nouveaux : des photos de ma propre famille, dont ma petite sœur de deux ans, toujours sur fond pornographique. Le compte a été suspendu dans les 24 heures grâce à vos nombreux signalements. Un grand merci encore à vous tou-te-s. Je suis allée déposée une nouvelle plainte contre X au commissariat d’Avignon, pour usurpation d’identité ». Des méthodes abjectes, celles auxquelles on a droit aussi sur certains sites, dès qu’on évoque ce milieu de fascisants notoires. Et ce sont les premiers, bien sûr à vous tanner en forum sur la « liberté d’expression », dont on vient de lire ce qu’ils en font... des méthodes dignes des nazis, il n’y pas d’autre comparaison possible ! Son calvaire a été raconté ici par Politis.

4366630-6581209Il y en a d’autres encore, comme celle citée par Politis. Un autre beau cas d’espèce, puisqu’on touche aux illuminés : « Geneviève Béduneau, candidate dans la quinzième circonscription de Paris, a un doctorat de théologie orthodoxe. Sur son blog, elle explique qu’elle a visité le cimetière du Père-Lachaise avec un spécialiste des vampires. Elle se réjouit que la tombe d’Allan Kardec, fondateur du spiritisme, soit fleurie par ses disciples. Elle fait partie du comité de rédaction du site Balkans.info et écrit des articles pour défendre la politique de Vladimir Poutine (son article est repris par le site Voxnr).  Geneviève Béduneau a participé à la traduction d’un livre intitulé « Ratko Mladic, criminel ou héros  » (éd. Le Verjus, 2006). «  Un bouquin écrit (elle a participé à la traduction du livre) avec la collaboration d’un contributeur d’Agoravox, précisons-le, Louis Dalmas, décédé depuis, qui oublie souvent de citer sa collaboratrice et ses dadas (ça vaut mieux pour lui)… Voilà que la Marine s’embarque avec eux en Mer Noire avec Poutine... avec une soucoupiste fan d’un hitlérien !!! Jimmy Guieu hanterait-il le FN ? Il y en a qui en sont persuadés….

En fait, au final, c’est Freudien, car c’est bien le père que Marine le Pen n’arrive pas à tuer. Et pourtant, c’est fou ce qu’elle en est proche… via ses amis interposés, son vieux copain de fac, par exemple, qui s’appelle Chatillon et qui s’occupe si bien de ses finances (c’est lui qui gère « Jeanne »).Ce monsieur, dont la société obtient depuis des années des commandes de publicité d’un dénommé Bachar el-Assad à une femme, qui s’appelle Marie d’Herbais de Thun devenue Marie d’Herbais Chatillon… et qui est fille de.. comtesse, mais qui ne le dit jamais, ça fait vieillot, je suppose. J’ai expliqué ailleurs l’importance qu’a le couple dans la conversion au fascisme d’un Dieudonné. Sur une célèbre photo ; on l’a vue porter « Plume » juste baptisée, sur ses genoux, dans la maison de Jean-Marie le Pen (j’ai augmenté la luminosité sur les deux visages de LePen et de Dieudonné pour qu’on les distingue bien), un JMLP dont elle est… le porte-parole officiel et visiblement la grande copine aussi. Hier, elle avouait qu’elle ne se présenterait finalement pas aux élections… après avoir fait devant les caméras... une autre quenelleTwitteuse à ces heures , elle aussi, elle avait récemment écrit «  l’islam est un instrument de la Juiverie Internationale. Point final ! » C’est dire la classe de la dame !

A ce stade, ce n’est plus un boulet que traîne Marine le Pen : c’est tout un bataillon de nostalgiques d’Hitler, de racistes avérés ou d’admirateurs de Dieudonné, leur héros antisémite qui soutient on le sait des négationnistes avérés. La plaindre ? Désolé, mais j’ai beaucoup de mal encore, devant ce sinistre tableau d’étalage de la beaufitude française. Un étalage qui sonne aux portes du pouvoir, désormais, si on ne se mobilise pas pour en décrire toutes les avanies, telles ces faux renvois au sein du parti.

(1) le site a le même slogan que celui… d’Allain Jules, le Bachar-el-Assadiste de service, fan de Kadhafi sur le net, l’un des rares à se plaindre du renvoi en Lybie de Saadi Kadhafi ! Tout le monde se souvient pourtant de sa visite grotesque en France, du 6 au 10 juin 2010, déguisé en commandant de garnison, pour acheter des armes chez Panhard à l’époque de Sarkozy où son père était hautement fréquentable, quand il s’agissait de lui fourguer des armes. Un Jules qui se dit toujours journaliste… en ayant fait aux côtés de son idole… une quenelle !

(2) c’est lui qui voulait rouvrir un bar à Paris pour remplacer celui d’Ayoub. « Le Crabe-Tambour« , rue Chabrièresdans le XVeme. Reflexes remarque à son propos : « ancien militant de l’Oeuvre française et des Jeunesses nationalistes, il se plait à utiliser le doux pseudonyme de « Logan Duce ». Logan D (ici à la droite de Gabriac et ici à droiteprésente encore la particularité s’être fait tatouer une jeune femme pendue sous laquelle est écrit « J’ai trahi ma race »… encore un vrai poète, pour sûr comme Ayoub présenté ainsi par Christine Tasin, l’islamophobe maladive !
(3) Lui aussi porte des tatouages, raconte Libération : « et puis il y a ces tatouages, impossibles à gratter, difficiles à dissimuler. Le trident de Troisième Voie sur la poitrine. La bannière « travail-famille-patrie » qui flotte à l’intérieur de l’un de ses avant-bras. « Je l’ai fait quand j’étais très jeune, quand j’avais 17 ans, je ne savais pas ce que cela voulait dire, tente d’expliquer Morillo. Je trouvais que la devise était belle. » Mais les juges n’obtiendront ni explication politique ni pamphlet idéologique autour de ces trois termes. « Ce sont trois choses importantes », se contente d’expliquer Esteban, qui dit ignorer qui est l’auteur de cette devise… Travail, famille, frapper ?
david berton logo(4) Pour ceux qui ne pensent pas que la quenelle soit antisémite, voici ce qui explique les mystérieux signes du fond Facebook de Berton, donné par un Dieudonniste : tout colle en effet !!! Abject !

Quenelle de 14 : surnommée la « petite de 14 », généralement passée tout en souplesse, un petit coup d’pute quoi.

Exemple : « Un mec de la LICRA distribue des tracts, tu lui montres une photo du soldat Shalit » (il te crois de son côté mais… non)

Quenelle de 75 : La quenelle de 75 c’est l’intermédiaire. Elle est dure à ranger tout au fond du magasin.

Exemple : « Si ça ne vous choque pas qu’il y ait des têtes de nègres à vendre dans les boulangeries… Est-ce que ça vous choquerait si y’avait des têtes de connasses ? »

Quenelle de 150 : Ca c’est de la quenelle de compétition… au dessus… c’est la Reine d’Angleterre.

Exemple : L’ONU (collègues humoristes) qui fait comme s’il ne se passait rien à Gaza… quenelle pour tous les palestiniens.

Quenelle de 175 : Ca c’est de la quenelle de haute compétition. Au dessus… c’est Jérusalem.

Exemple : Un mec, dénommé Christophe dit sur un plateau télé à Dieudonné : « Appeler son fils Judas, quand même… » ; et Dieudonné lui répond : « oui mais y’a + de pédophiles qui s’appellent Christophe… ».

Quenelle épaulée : Là.. juste au dessus… c’est le soleil…Exemple : Dieudonné fait parrainer son enfant, Plume, par Jean Marie Le Pen. Boom médiatique.

Quenelle épaulée, avec la tête : Là c’est de la quenelle professionnelle… on a dépassé le soleil…

Exemple : Bush qui déclare la guerre à l’ « Axe du mal » après les « attentats » du 11 septembre (et sans tremblement du menton).

Quenelle de 300 : Là à ce stade, c’est au-dessus de la Galaxie (la voie lactée, vous voyez ? bahhh, au-dessus)

Exemple : Conférence internationale, mondio-vision, sur l’holocauste : révisionnisme. La zone interdite.

 

PS : la majeure partie de ce texte, remis au goût du jour, avait été proposé le 23 juin 2014 chez Agoravox où il avait été refusé, le site soutenant manifestement l’extrême droite. Le 6 novembre 2013, on m’avait tout aussi bien écarté la parution sur le décès du nazi Erich Priebke, un article qui s’intitulait  « Erich Priebke, ou la mort en liberté d’un nazi centenaire… négationniste », proposé deux fois en « modération ». le 8 février c’est l’article  « Marion Maréchal LePen, ou l’indignité nationale » qui l’avait été. Je vais le re-proposer tel quel ici très bientôt. Et je ne vous fait pas la liste des autres, pour les mêmes raisons toujours…

Commentaires

commentaires

A propos de ghostofmomo

avatar

Check Also

Coke en Stock (CCLX) : les prédécesseurs du M-Fish

Après quelques escapades dans le milieu de la politique délétère, celle de Donald Trump, nous ...

3 Commentaire

  1. avatar

    Je viens de leur envoyer une demande de retrait du lien avec cet article !

    1) je ne veux pas figurer dans un site qui prend la désobéissance du vote comme une prouesse et prône l’abstention.

    2) je ne veux pas être présent dans un site où se pavanent ces abrutis fascisants du Cercle des Volontaires et leur prose de demeurés.