Accueil / A C T U A L I T É / Marc Ogeret, interprète d’Aragon, nous a quittés

Marc Ogeret, interprète d’Aragon, nous a quittés

Le chanteur Marc Ogeret est mort le 4 juin à l’âge de 86 ans au centre hospitalier de Semur-en-Auxois où il était hospitalisé depuis quelques jours, a annoncé sa compagne Anita à l’AFP. 

Artiste engagé issu de la tradition rive gauche, il était connu notamment pour ses interprétations des poèmes d’Aragon… 

  

Marc Ogeret, engagé sur scène comme dans la vie (membre actif du syndicat français des artistes-interprètes, SFA), était habitué des programmations musicales de Radio Libertaire. Interprète d’Aragon mais aussi de Jean Genet, Pierre Seghers et Aristide Bruant, il avait à son répertoire la plupart des chants révolutionnaires qui ont fait l’Histoire de France. C’était notamment un grand admirateur de la Commune de Paris.

Il commence à chanter des chansons de Félix Leclerc et de Léo Ferré aux terrasses des cafés vers 1954. Pierre Prévert, frère de Jacques Prévert, le remarque et lui donne sa chance. Marc Ogeret commence à faire les cabarets, Chez Agnès Capri rue Molière, puis La Colombe de Michel Valette.

En 1962, il reçoit le prix de l’Académie Charles-Cros.

En 1963, il reçoit le prix de l’académie de la chanson.

En 1964, il passe en première partie du concert de Georges Brassens à Bobino.

En 1967, il est la vedette d’un spectacle consacré à Aragon. Il enregistre le disque Marc Ogeret chante Aragon, son disque le plus vendu.

En 1968, prémices aux événements de mai 1968, il enregistre deux disques de chants révolutionnaires : Autour de la Commune et Chansons « contre ». Il enregistre ensuite des chansons de marins, puis monte un spectacle autour du Condamné à mort de Jean Genet avec la compositrice Hélène Martin.

Entre novembre 1977 et juin 1978, il enregistre un coffret de quatre albums consacrés à Aristide Bruant (60 chansons et monologues). Il continue sa carrière tout en faisant des tournées dans le monde entier (Belgique, Canada et Égypte entre autres). Il enregistre des chants de Résistance, des chansons de Jean Vasca, de nouvelles chansons sur des poèmes d’Aragon (Second Intermède), des chansons de Léo Ferré (De grogne et de velours, 1999).

En 1983, il est nommé chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres.

En 2009 et 2010, sa chanson La Liberté des nègres (écrite à l’origine par le chevalier Pierre-Antoine-Augustin de Piis) est au programme de l’épreuve de musique du baccalauréat.

Marc avait une voix chaleureuse, le timbre clair et une diction impeccable. Il sera inhumé avec  » un oeillet rouge « , symbole du Paris révolutionnaire.

Adieu Marc et merci pour tes chansons

 

Albert Ricchi

Commentaires

commentaires

A propos de Albert Ricchi

avatar
Journaliste citoyen, mon blog est consacré à la politique, la démocratie, l'économie, l'environnement ainsi qu'à plusieurs réformes essentielles à entreprendre aujourd'hui afin de réconcilier les citoyens avec la République et la justice sociale.

Check Also

Hommage à Arsène Tchakarian, dernier membre du groupe Manouchian

L’ancien résistant Arsène Tchakarian est mort le 4 août dernier à l’âge de 101 ans. Il ...

One comment

  1. avatar

    La nouvelle de la disparition de Marc Ogeret a été annoncée par sa compagne Anita. Paix à son âme. http://www.avis-de-deces.com/deces-celebrites/2299/Marc-Ogeret

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.