Accueil / L O C A L I S A T I O N / AFRIQUE / Manipulateurs et récupérateurs

Manipulateurs et récupérateurs

En cherchant des éléments d’explication sur les attentats de Paris, je suis bien entendu tombé sur les groupes extrémistes belges, mais aussi sur leurs opposants, tous ceux qui d’une manière ou d’une autres ont largement cherché à manipuler les informations pour promouvoir leurs propres desseins politiques. Vous pensez aux mêmes que moi, je suppose. Toute cette agitation médiatique peut se résumer en un seul exemple, celui de la dérive somme toute très rapide d’un jeune gamin prénommé Brian, promis à un bel avenir de footballeur qui s’est retrouvé propulsé en Syrie, le cerveau nettoyé de fond en comble par des manipulateurs d’une bêtise insondable. Ce garçon a a été l’objet en même temps d’une double récupération : son corps même pas encore froid, sa mort était annoncé par l’armée syrienne de Bachar el Assad, qui réglait ainsi ses comptes avec les islamistes, ceux-là mêmes que le régime avait emprisonné, puis torturé, pour les relâcher dans la nature, espérant qu’ils s’en prendraient d’abord aux autres groupuscules islamistes sans se retourner contre le pouvoir. Voici la tragique histoire de Brian de Mulder, mort à 20 ans d’avoir trop écouté  les sirènes jihadistes. Une histoire qui résume toute la tragédie actuelle, et montre la bassesse de certains manipulateurs, qui, eux, sont toujours vivants.

201303210821-2_als-brian-de-mulder-in-syrie-sterft-vervolg-ik-belkacem-Brian était un adolescent comme beaucoup, un beau garçon plein de vie qui prenait plaisir à faire des selfies avec sa famille, d’origine brésilienne. Arrivé sur terre à Anvers comme un beau bébé (il était arrivé deuxième à l’élection du plus beau bébé en Belgique !), il effectuait plus tard une scolarité classique au Sint-Jan Berchmans College rue Jodenstraat, dans le centre d’Anvers. Il s’en échappait le midi pour aller dévorer du pudding chaud, son plat préféré chez sa grand-mère Georgette qui le vénérait, et avec qui il allait prier à l’église. Catholique.. et footballeur, comme tout brésilien serait-on tenté de dire : le voici en effet qui rêve d’une entrée au club du Beemanifrschot (le Koninklijke Beerschot Antwerpen Club) en jouant sur le square avec ses potes, en rêvant à Lionel Messi. Mais de bien jouer dans la rue ne suffit pas, et le club le refuse, ce qui le morfond profondément. En fait le pauvre club n’a déjà plus un sou : relégué en Division II en 2012, il met la clé sous le paillasson en juin 2013. Pour lui, il n’y avait pas d’autre club possible : c’était le Beerschot ou rien du tout, disent tous ceux qui l’ont côtoyé. Le rêve qui s’effondre, c’est sa vie qui bascule. Oh certes, il joue toujours au football en salle (futsal) avec ses potes, mais le goût n’y est plus. Et c’est aussi là que va commencer sa dérive. Son meilleur ami s’appelle Mohamed et il a vite fait de transformer son dépit en espoir d’une vie nouvelle : une vie tournée vers la religion rédemptrice. Le paradis (footballistique)  perdu était sur terre, un autre arrive. En février 2011, à 15 ans il annonce à sa mère s’être converti. Il a appris seul l’arabe, et commence à inquiéter sa grande sœur et sa plus petite et toute sa famille. Sa mère, qui travaille dans une entreprise de restauration locale comprend qu’elle est en train de le perdre. Et pas que pour une histoire de religion… Il a déjà échangé ses jeans de marque contre un thawb blanc traditionnel et ne cesse de critiquer sa mère et ses sœurs qui s’habillent selon lui avec trop de désinvolture. En juin 2012, les policiers frappent à sa porte : il est compromis dans une histoire de drogue, par ses nouveaux amis marocains pour la plupart. Il n’échappera pas à la prison et fera trois mois ferme. Sa mère pense qu’il en a fini avec cela, au sortir de la prison, mais va vite déchanter : à la porte, le jour de sa sortie, c’est une grosse Range Rover avec des barbus qui vient le chercher. Volontaire, elle décide de déménager à Limburg, mais elle ne peut empêcher leur retour : ce sont les radicaux de Charia4Belgium dont le leader va, par une entourloupe, réussir  ne pas être condamné pour trafic de drogue, lui aussi.

Le jour de son procès, en effet est trop éloigné de la date des faits de trafic de drogue qui lui sont reprochés. L’homme est un agitateur de la fouad-belkacemveine en France, que Claude Guéant aura mis plusieurs années avant de ne pas poursuivre  Forsane Alizza et son ineffable leader, Mohamed Achamlane. Le leader de  Charia4Belgium, Fouad Belkacem, alias Abou Imran, est celui qui horripile depuis des mois la Belgique par ses déclarations provocatrices et ses accoutrements ridicules; notamment un keffieh qui n’a pas grand chose d’idéologique : il lui sert surtout à dissimuler sa calvitie (voir à droite). planetariumTout lui est bon pour stigmatiser la royauté belge, et moquer la démocratie. On le verra même venir promettre d’abattre le planétarium comme symbole de l’idolâtrie !!! Un fêlé de la calebasse ! Il faudra attendre 2012 pour que l’Etat belge se décide à s’occuper sérieusement de lui; avec une accusation d’incitation au terrorisme, via 14 personnes arrêtés à Malines dont plusieurs se prévalant de son mouvement.  Il arrivera au tribunal en tenue de sport décontractée et immaculée, arborant une grosse montre : sans sa longue barbe soigneusement taillée, il aurait pu passer pour un mafieux… entraînant des jeunes dans sa mouvance, qu’on peut appeler dérive. Ici en photo lors d’une conférence on a du mal à reconnaître une sorte de Belphégor à ses côtés : une femme, voire une compagne.

Sur le net, l’homme a été la risée pendant des mois, avec ses serpillères sur la tête à la Adam Gahdan et ses prises de paroles ridicules : il n’empêche on s’aperçoit que celui qui aurait plutôt pu servir de publicité à des torchons a envoyé près de 70 gamins se faire tuer en Syrie.

sharia-4-belgium

Lors de son procès, d’où il sortira blanchi par une argutie judiciaire à propos des accusations de trafic, on avait pourtant décrit le petit business florissant de la famille Belkacem, son père et lui faisant partie d’un réseau de trafiquants de drogue notoires, surveillés depuis des mois par la police, infiltrée : « Le policier infiltré transporta donc les stupéfiants pour la bande jusqu’en Belgique et fit scanner son camion à l’arrivée. Résultat ? L’identification de six autres membres de l’organisation criminelle – dont le fils et le père Belkacem – et la découverte de 180 kilos de résine, soit une valeur marchande au détail de “900.000 €” pour un prix d’achat de “54.000 €”. Un solide bénéfice en perspective de “846.000 €” si l’on s’en tient au calcul des enquêteurs et qu’on table sur le fait que les trafiquants n’avaient pas l’intention de couper leur marchandise pour maximaliser le bénéfice ! Observations et écoutes téléphoniques à l’appui, Fouad Belkacem fut identifié comme étant “l’un des hommes de main” de l’un des dirigeants – un Belge et un Hollandais – de l’organisation criminelle (11 membres au total). L’actuel prédicateur en herbe avait en effet assuré la surveillance – recourant même à des filatures – de Johan, le policier infiltré, à bord de sa Volkswagen immatriculée avec une plaque allemande de transit… mais sans jamais rien flairer de l’infiltration ! » Incapable de se voir filer par la police, ce n’est pas une flèche en effet. Abattre le Planétarium comme symbole de « l’idolâtrie » : mais où donc était-il allé chercher cette idée débile ?

forsaneLes zozos de Sharia4Belgium, comme ceux de Forçante Alizza (ici à gauche, et là en train de tenter d’intéresser les gens dans la rues’entraînaient à leurs heures perdues à l’Air Soft (on peut les voir ici se filmant eux-mêmes (1). Dans les Ardennes, c’est une proposition touristique en effet depuis des années. Sur le thème, une image fait scandale en octobre 2014 : relayée par la presse, c’était une photo provenant d’une page Facebook d’un certain  « Y » qui explique dans la presse belge que ça n’est en rien une activité jihadiste, malgré le chapeau typique des afghans arboré par l’un d’entre eux « Nous ne sommes pas des djihadistes !  » Ce cri, presque de désespoir, est poussé pas Y. et H., deux Bruxellois de confession musulmane de 33 et 22 ans, dont le visage a fait le tour de la toile, fin de semaine dernière. airsoft 4belgiumLa presse flamande révélait l’existence, dans notre Ardenne, de camps d’entraînement pour la guerre sainte, en Syrie et en Irak, où opère la nébuleuse de l’État islamique (ou Daesh). Parmi les preuves avancées, une demi-douzaine de photos prises dans des bois où l’on voit des hommes en habit militaire, casqués ou cagoulés pour la plupart, et armés. «  Sauf que c’était une partie d’airsoft  », précise Y., que nous avons pu interviewer. L’airsoft, c’est cette discipline qui consiste à simuler une bataille à l’aide de répliques d’armes à feu propulsant des billes en plastique. Un sport pour certains, une activité paramilitaire pour d’autres. houssien-elouassaki«  Vous savez, je suis marié, j’ai un enfant, je travaille. Quand je fais de l’airsoft, c’est le dimanche pour décompresser de la semaine, pour avoir une activité physique. Pas pour faire la guerre  », déclare Y. «  J’ai une famille. La guerre, ça ne m’intéresse pas.  »... certes et pourquoi pas. Le hic, c’est que l’année précédente Sharia4Belgium avait organisé en automne 2013 à Jalhay, un camp d’entraînement, et un autre appelé camp« Halal Events » organisé en août 2014 à Trois-Ponts, près de Coo, là où l’on trouve le site de location de Paintball. Lors de ce camps, qui s’était tenu  à seulement 15 kilomètres de la frontière française, dans la forêt des Epioux, près de Florenville, celui qui avait posté les photos n’était autre qu’Al Wadoud Abu Daoud, un bruxellois prêchant le salafisme. La presse belge découvre vite qu’il a comme ami un des membres  de la famille Elouassaki, originaire de Vilvorde. Or deux frères Elouassaki sont alors déjà partis se battre en Syrie. En fait c’est bien Abu Moussa, un proche de de Fouad Belkacem, qui avait recruté des jeunes pour le « stage » !!! En photo, à gauche, Houssien Elouassaki, mort en Syrie, qui aurait eu des liens avec Abu Daoud Abd Al Wadoud.

ardennes-belges-685x320-1

hermantLa forêt des Epioux (ci-dessus) est en effet un lieu qui attire les stages de commandos, comme toute les Ardennes en fait.  Du 19 février au 21 février 2010, s’y était tenu le  « Camp Arès », à savoir l’entraînement à la guerre organisé par… Claude Hermant (ici  à droite dans les Weppes, au Nord Ouest de Lille) sous le nom de la Vlaams Huis de Lille-Lambersart, aujourd’hui fermée, en liaison avec la maison de Terre Celtique ardennaise.  Les extrémistes islamisées se sont entraînés au même endroit que ceux qui racontent en faire la chasse journalière sur leurs sites extrémistes !!! Auraient-il à ce moment-là lié langue pour la fourniture de quelques ustensiles de guerre ? Peut-être bien, car les liens existent, en effet : à l’automne 2011. Alexandre Gabriac était par exemple à Paris, avec le GUD, lors d’une manif étiquetée « catho intégristes » contre une pièce de théâtre. Une manifestation  à laquelle participait aussi en fin de cortège le groupuscule intégriste islamiste « Forsane Allizza » !!! Comme le dit ici le « poisson rouge », « Marine le Pen et Mohamed Merah ont des amis communs géants« .. « il  avait ce jour-ci défilé aux côtés des membres du groupuscule salafiste. Dans la foulée, Forsane Alizza avait publié sur son site un communiqué de presse appelant à manifester avec les catholiques intégristes contre la pièce de Roméo Castellucci (qualifiée d’ « ordurière et blasphématoire » photos ci-dessous). Si l’on ne peut pas parler d’une réelle histoire d’amour entre le Front National et Forsane Alizza, il apparaît pourtant que les deux organisations ont défendu un même point de vue dans l’affaire Castellucci, et que de nombreux militants ont défilé côte à côte sans que cela ne leur pose le moindre souci. » écrivait le site, divulguant des clichés bien compromettants d’une collusion invraisemblable entre salutistes et fascisants notoires ! Van Laethem étant lui-même fort occupé le week-end dernier à Paris (à Rungis en fait) à participer à la réunion du GUD, remplie de néo-nazis avec en Guest Star Aube Dorée et Casa Pound…. en novembre 2014, il y a avait déjà participé. Leur nouveau leader, Logan Dijan, surnommé le « Duce » adore poser avec les blondes. L’homme a fait récemment un séjour sous les barreaux pour avoir cogné Patrick Klein, son prédécesseur à la tête du mouvement ! Un groupe religieux prenant une dictature religieuse et des fans inconsolables d’Hitler et de Mussolini, tous comptes faits, c’est en effet très logique  (2) !

manifestation doublle

van lathem

Les Ardennes entre Bouillon et Florenville, sont en effet  un drôle de choix pour des barbus, car cela fait longtemps que c’est le terrain de prédilection de néo-nazis qui viennent s’y défouler : l’émission (géniale) Strip Tease en avait montré de beaux exemplaires en forêt ardennaise filmés ici en 1995 ... L’extrême droite y était déjà bien implantée, à Liège : Hervé Van Læthem, le fondateur du groupe Assaut en 1993 était de Liège, il est passé ensuite au FN Bis de Marguerite Bastien. Il s’est pris jadis 8 mois de prison pour avoir tabassé un militant d’une association anti-xénophobie. militant de la liberté d’expression pour les négationnistes. C’est son groupe qui s’occupait notamment de la sécurité du négationniste Robert Faurisson, lorsque celui-ci venait en Belgique ! Un Van Læthem (ici en train de se faire faire une dédicace de Léon Degrelle) toujours en contact étroit avec Alain Escada, celui qui dirige Civitas, l’ultra-catholique réac (proche de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X) qui a aussi  été à la tête de du  Front nouveau de Belgique bis, (FNB), la dissidence du premier du même nom. Un anti-immigré qui est aussi opposé à l’homosexualité… Van Laethem, ce week-end était en France, pour participer à une réunion bien spéciale… Pour le dénommé « Y » qui affirmait ne pas s’intéresser à la guerre en jouant à l’Air Soft, il va falloir expliquer un jour ou l’autre un chiffre simple : lors du procès de Sharia4Belgium, seuls neuf s’étaient présentés aux audiences… le reste (moins un retenu à l’hôpital), soit pas moins de 37 prévenus, avaient été retenus ailleurs… en Syrie. Certains étant à ce moment là déjà décédés, tués par des balles qui avaient peu de choses  à voir avec de l’Airsoft… !!!

Pour nôtrechapeau ex -footballeur, on ne sait pas à ce jour s’il a fait le séjour obligatoire en Ardennes. On peut supposer que le côté sportif aurait dû lui plaire. Une nuit, une camionnette s’est arrêtée au bas de son immeuble. Il l’a rejointe, après avoir embrassé une dernière fois sa grande sœur et a quitté le domicile familial : il était devenu 7722244« Abu Qasim Brasili » … Abu Qasim « le brésilien », combattant du jihad. On ne le reverra pas vivant. Le magazine Vice montrera un Abu Moussa portant le même chapeau que lors des stages de Paintball en Ardennes, expliquant qu’il recrutait aussi des gamins de moins de 15 ans, si besoin était… lui aussi a été tué depuis. Dans le magazine Dabiq, ses enfants tueurs seront mis en évidence dans un numéro, sous l’appellation de « cubs » (en argot des « blanc-becs » ou des scouts, voir l’épisode précédent).

Brian, a donc abandonné ses études et est parti le 22 Janvier 2013 pour la Syrie. Sa sœur Bruna Rodriguez âgée de 25 ans, a bien essayé de discuter, mais rien n’y a fait; le lavage de cerveau de Sharia4Belgium avait fait son effet. Il s’est mis à parader en armes et en uniforme, arborant toujours un sourire éclatant. Là-bas, il a emporté son ordinateur Apple (pourtant logiquement « interdit » par Daech, à moins que la photo ait été prise avant son départ), avec lequel il « Skype » et correspond sur les réseaux avec qui il veut, mais rarement sa famille : on le voit ici avec sa panoplie de parfait petit jihadiste, gilet à chargeurs de Kalachnikov sur lui. Quand il ne cache pas son sourire, il joue au méchant qui menace des foudres du ciel, sans réussir à convaincre. Il envoie à sa famille des photos avec des enfants, on le voit dévorer une glace. On est incapable de l’imaginer en combattant, ce gamin paumé au sourire toujours désarmant.

4027421885

La photo avec les enfants aurait été prise… à Damas (?), et la glace est une crème glacée aux pistaches appelée Bakdash dans le Souq al-Hamidiyah à Damas. Il affirmera y avoir négocié un nouveau maillot de Lionel Messi… sa sœur qui le recherche regarde défiler toutes les vidéos de You Tube sur la Syrie . Elle finit par le reconnaître en effet sur une vidéo qui montre un groupe de rebelles qui déposent leurs fusils dans un champ, avant de se mettre à prier. Mais lui ne communique pas, ou si peu.

media_l_7581035Il est loin d’être le seul à avoir effectué le chemin qui le mène à une mort certaine. D’Anvers, un nombre considérable de jihadistes est parti. Rétrospectivement, on va s’apercevoir en effet que tous avaient participé à une énorme émeute survenue en 2012 et provoquée par Sharia for Belgium dans un quartier de la ville :  « Les 70 djihadistes anversois qui sont partis combattre en Syrie ont tous, sans exception, été interpellés en 2012 lors des émeutes à Borgerhout. « Avec le recul, on se dit qu’on avait la liste entière des passagers pour Syrie-Express », regrette le bourgmestre Bart De Wever. Le 15 septembre 2012, la police met la main sur 230 manifestants à Borgerhout. Ces derniers, encouragés par des membres influents de Sharia4Belgium, viennent protester contre la diffusion d’un film anti-islam, « L’Innocence des Musulmans ». Déjà à l’époque, ils ont déployé des drapeaux islamiques, devenus depuis tristement célèbres… La police a dressé la liste de tous les manifestants qui ont été interpellés ce jour-là. Et le constat est cinglant: les 70 jeunes originaires d’Anvers, partis depuis vers la Syrie, y sont tous répertoriés » !!! dans la foule de manifestants on note en effet la présence de Noureddine Aboualla, mort dans des combats en Syrie en 2013 et de… Brian de Mulder. Belkacem laisse derrière lui un véritable cimetière. En décembre 2014,  on relate sur le web ce qu’ils font : « le jeudi 11 décembre dans la soirée, Les Jihadistes de l’Etat Islamique ont lancé un tank suicide (BVIED) bourré de six tonnes d’explosifs contre l’enceinte de l’aéroport militaire de Deir ez-Zhor, au niveau de la localité d’al-Jafrat. L’explosion a endommagé en partie les fortifications de l’armée. L’objectif était d’ouvrir une brèche dans le système de défense à l’est de l’aéroport. Le kamikaze s’appelait Abou al-Farouq al-Libi. » Le texte se poursuivant par une courte phrase : « à noter que les corps de plusieurs Jihadistes étrangers ont été retrouvés sur le terrain par l’armée. Parmi eux se trouvait le corps d’un Jihadiste belge, Abou Sa’id al-Belgiki. Il appartenait au groupe Sharia4Belgia. » Il est au sol, la bouche ouverte, le regard vitreux. Mort, lui aussi.

Image421-300x171Il n’est pas le seul d’Anvers a être parti. en effet, tel Jejoen Bontinck, âgé de 18 ans (ici à droite) qui est aussi allé combattre en Syrie. Son père Dimitri Bontinck annoncera vouloir se rendre à Alep mais il n’en fera rien pour le rechercher, son fils revenant tout seul  : il soutenait en fait l’action de son fils comme jihadiste, ce qu’il réitérera il y a peu après les attentats de Paris qu’il a annoncé soutenir !!! « Pour rappel, son fils est poursuivi par le tribunal correctionnel d’Anvers pour participation à des activités d’un groupe terroriste. Actuellement, il est incarcéré pour avoir tenté de se rendre en Turquie avec sa petite amie, ce qui lui était interdit » note 7 sur 7…  dans ce cas, il n’y a pas que le fils qui a « disjoncté »… un fils, qui semble avoir abandonné tout filière islamiste et pour qui son père « a perdu les pédales » en effet !!! Bontinck aurait « rencontré » James Foley et John Cantlie, le premier décapité par « Jihadi John ». A son retour, Bontinck avait raconté que Fowley s’était converti avant de mourir, ce que le très sérieux Monde avait repris tel quel (en fait c’est le NYT qui avait repris l’idée. Or Bontinck ne faisait alors que raconter le programme de lavage de cerveau de Daech, qui demande « de faire le Dawa, c’est à dire de convaincre les non-croyants de devenir musulmans »revenu, certes, mais pas encore redescendu sur terre, visiblement. Jejoen Bontinck, sera condamné à 40 mois de prison avec sursis. Arrivé en Syrie, il avait eu une drôle de surprise en arrivant : il y aurait été séquestré, car on doutait de lui !!!

belang famille BrianTous les deux (Jejoen et Brian) faisaient déjà partie du Front al-Nosra, un groupe armé salafiste djihadiste affilié au départ à Al-Qaïda (il s’appelle depuis 2013  » al-Qaïda au pays du Sham » et aurait rompu en 2014 avec l’EI. En fait, savaient-ils en partant pour qui ils allaient combattre vraiment ? Sa mère, toujours désireuse de le voir revenir, voit de rapprocher sa tante, appelée Ingrid. Fin avril, Brian a écrit sa sœur aînée un message privé sur Facebook, une réponse à plusieurs des siennes lui demandant de revenir à la maison. Comme seule réponse elle s’est entendu conseiller de se convertir !!! Plus tard, il écrira son nouveau sur les atrocités dont il avait été témoin et l’absence d’assistance médicale disponible pour les civils… les ponts sont rompus, et la famille ne sait plus quoi faire.Wlaams-Belang C’est alors qu’intervient un autre personnage, approché semble-t-il par la tante. Il s’appelle Filip De Winter et tient début avril une conférence de presse au nom du Vlaams Belang et la famille du jeune jihadiste (photo Politics.be). Le leader a trouvé là un exemple de choix et son sens de la provocation politique lui a fait comprendre qu’il tient avec le cas de Brian un sujet en or pour son parti. De Winter dénonce la radicalisation dans les mosquées depuis toujours, en oubliant de dire qu’il est allé en Israël à la surprise générale en 2010. Filip de Winter n’a jamais été à une provocation près, à se promener en campagne électorale avec deux femmes en burka avec comme slogan stop à l’immigration…. il est même allé jusqu’en Israël…

visite1-1db84J’avais raconté ici cette incroyable accord passé entre des antisémites avoués et la frange droitière de personnalités israéliennes : « en 2010, un incroyable événement allait sceller cette fusion entre les leaders néo-nazis et l’extrême droite. Le reportage déjà cité de Canal Plus est extrêmement révélateur. Celui de l’incroyable visite en Israël de Filip de Winter et d’ HC Strache, le président du FPÖ autrichien, et pas n’importe où, à Shomron, en territoire occupé. Un événement relaté dans le détail… sur FdeSouche, visite3-e79e6bien entendu. Guidés par Ariel Shomer, le chef de cabinet de l’ancien président Ezer Weizman, ils visiteront même la Knesset « dans le cadre d’une visite privée » expliquent (un peu forcés) les responsables locaux, dont Reuven Rivlin. Outre les deux déjà cités figuraient Andreas Mölzer (le député autichien du FPÖ), l’allemand Patrik Brinkmann (de Pro NRW – allemand), et Franck Creyelmans (du Vlaams Belang, Belge). On va avoir droit ce jour-là à une belle mascarade, car les députés fascisants seront complaisamment invités à se déguiser en soldats de Tsahal par le maire d’Ashkelon, Benny Vaknin, assisté d’un membre du groupe Manhigut-Yehudit, une des composantes extrémistes du Likoud. » Filip de Winter cherchait alors le soutien électoral des juifs d’Anvers, à l’évidence. Ce ne serait donc pas sa première tentative de récupération.

Nazi_et_tsahal-2-25822Autre surréalisme ce jour-là : « lors de la visite, peu avaient remarqué une poignée de mains fort particulière : celui d’un gradé de l’armée israélienne avec…. un pro-nazi avéré : Andreas Molzer, ancien assistant « culturel » de Jorg Haider, et qui, dans sa revue vend des livres vantant l’Europe d’Hitler ou ceux de John Irving, négationniste de la Shoah archi-connu de par ce monde..Molzer membre du FPO (Freiheitliche Partei Österreichs) est également le fondateur d’un groupe parlementaire européen, l’Identity, Tradition, Sovereign (ITS) où l’on retrouve 23 députés. Parmi ceux-ci 7 français, dont Les LePen père et fille ainsi que Bruno Gollnisch et JC Martinez, mais aussi Alessandra Mussolini… ancienne actrice, mannequin et chanteuse et… petite fille de Benito. » 

Voilà un soutien qui est lourd de sens, en effet. Il portera aux yeux de la famille ses fruits, puisque le groupe de Belkacem se retrouve un peu après poursuivi par la justice belge comme organisation recrutant des terroristes. Le porte-parole de Sharia4Belgium, Fouad Belkacem, est arrêté à son domicile le 16 octobre. 2014 pour incitation à la haine et à la violence. Il est temps ! On s’aperçoit à l’occasion qu’il n’a que trente deux ans. Il a fondé Sharia4Belgium le 3 mars 2010. Il n’avait alors que 27 anetous ! Son arrestation donne espoir à la famille, mais une vidéo va vite les refroidir. « Le 4 juin le groupe médiatique de l’EI,  Al-Hayat Media Center, met en ligne une courte vidéo sur ses combattants étrangers venus de Belgique. Cette vidéo entre dans le cadre d’une campagne de propagande de l’EI, destinée aux djihadistes occidentaux et conçue pour réfuter les accusations de cruauté excessive à l’encontre du groupe. La vidéo est en effet étrange : elle ne dure qu’une minute, elle est intitulée « Mujatweets 2 », et montre un groupe de combattants belges distribuant des glaces, gracieusement offertes par l’EI, selon le commentaire, à de jeunes enfants. L’un des combattants s’appelle Brian De Mulder, et deux autres apparaissent sous les noms d’ « Abu Mouthana » et « Te Ou » annonce le Memri.  Te Ou » est belge lui aussi, il est de Vilvoorde (il est ici à droite) ! D’autres de Vilvoorde sont partis avec lui… tel  Hicham, 19 ans, lui aussi victime d’une conversion express… Pour las mère d’Hicham, ce sont bien des manipulateurs qui l’ont recruté : « elle témoigne pour éviter d’autres départs. Elle se dit certaine qu’une organisation est derrière tout cela, avec des recruteurs. « Pour moi ce sont des manipulateurs d’une intelligence inouïe », estime Leila. En échec scolaire depuis plusieurs mois, Hicham a été approché dans un bar à chicha. « Je pense que ça a marché parce qu’il était fragile au départ et maintenant qu’il a trouvé quelqu’un qui s’intéresse à lui, qui le rend un peu comme un héros, je crois que pour lui, c’est la voie qu’il cherchait. » Elise Lucet leur consacrera aussi sur France 2 un court reportage émouvant. Pour lui aussi, c’est bien une manipulation. Et le reportage retombe aussi sur.. Sharia4Blegium.

Brian_De_MulderEntre temps le procès du groupe a lieu, dans lequel Belkacem se prend 12 ans de prison et 30 000 euros d’amende (sans même la drogue !) et Brian de Mulder est condamné à cinq ans de prison et 15 000 euros d’amende. Sa mère, Ozana Rodrigues Viana, qui sort du procès admet certes le verdict, mais elle est furieuse contre le sort réservé à Belkacem, selon elle pas assez condamné et qu’il devrait aller purger sa peine au Maroc !!!  «Cinq ans pour Brian, ça ne me pose aucun problème», a déclaré la mère de Brian De Mulder à l’issue du jugement. «J’espère que mon fils reviendra. Il purgera sa peine et tout ira bien. Je préfère avoir mon fils ici, pouvoir lui rendre visite en prison, que de le savoir en Syrie.» «Une peine de douze ans ne représente rien pour un homme pareil. C’est un terroriste. Mais la Belgique ne veut rien entendre. Pour moi, il devrait être emprisonné à Tanger, en Belgique la prison ressemble à un hôtel.» On s’aperçoit bien que l’idéologie de Filip de Winter est bien passée dans la famille… Belkacem, lui, a fait appel depuis.  Critiquer la démocratie, vouloir l’anéantir, mais profiter de ce qu’elle offre… jusqu’au bout. hichamC’est abject, bien sûr. Ou y ajouter une infamie, tant qu’à faire : « les avocats d’Houssien E. ont quant à eux invoqué le décès de leur client en août 2013 pour rejeter la peine prononcée. Le tribunal avait déclaré ne pas détenir de preuves infaillibles et indiqué que les djihadistes pouvaient parfois simuler leur mort afin d’échapper à des poursuites judiciaires. Mohamed E.Y. a été condamné à quatre ans de réclusion ainsi qu’à une amende de 15.000 euros et il est le seul combattant revenu de Syrie à avoir écopé d’une peine effective. Il avait déjà été condamné à 18 mois de prison pour recel en 2007 et ne pouvait dès lors plus bénéficier de sursis. Pour motiver son appel, il prétend être parti en Syrie pour des raisons humanitaires, mais le tribunal dit détenir des preuves attestant de son implication dans l’organisation terroriste Majlis Shura Al-Mujahidi ». « Simuler leur mort » oui, vous avez bien lu…  encore plus abject !  Aux côtés de Brian, sur la photo, Hicham Chaïb,alias « Abu Haniefa » et « Muhajirien As Shaam »,lui aussi d’Anvers. Le jour de l’envoi il était précisé que Noureddine Abouallal (alias. Abou Mujahid) était déjà mort l’été d’avant et Feisal Yamoun (alias Abu Faris) la semaine précédente seulement. Chaïb avait été au premier rang de l’énorme émeute salafiste de 2012 à Borgerhout. (photo 7 sur 7) . Selon le journal 7 sur 7 il serait devenu le chef « de la police religieuse de l’EI à Raqua » !!!

ceinture jihadistD’où sortait cet OVNI télévisuel montrant Brian au milieu d’enfants ? Selon certains analystes, c’est l’œuvre d’Abu Talha Al Almani, le rappeur allemand évoqué hier, connu sous le nom de Deso Dogg, qui est mort finalement lui aussi d’un tir de drone US  le La vidéo, prise au sérieux par la cellule anti-terroriste de la police, a été retirée du web mais nos confrères du Vif ont pu conserver le contenu du message. ceintureLe jeune Anversois aurait ainsi déclaré: « De Crem, Wilders, les traitres tombent, faites attention aux voitures piégées. » Toujours selon nos confrères du Vif, Brian De Mulder fait explicitement allusion à une attaque terroriste. « Les bombes tombent, Atomium, j’entends une explosion, des bouts de corps partout ». Son discours avait également une connotation religieuse, prônant l’instauration de la Charia en Belgique : « Ô musulmans, la Charia arrive, bienvenue en Belgistan. Les drapeaux sont levés, les sabres sont aiguisés. Inchallah [« si dieu veut »], nous deviendrons martyrs. »… l’attaque de l’Atomium ? mais c’est exactement la farce grotesque jouée par Belkacem en décembre 2011 !!! Son lavage de cerveau a un responsable ! Brian dans sa menace avait photographié son ami bruxellois, de Vilvoorde lui aussi, Abdelmajid Gharmaoui, surnommé Abu Dujana Al-Muhajir, du groupe des Majlis Shura Al-Mujahideen un gars plutôt poseur, habituellement, arborant fièrement… une ceinture d’explosifs. Exactement le modèle récent, fort discret, aperçu par l’enquête française des journalistes de France 2 (voir ici à droite) !!! Très probablement la même que celle utilisée à Paris par le raid de terroristes  (voir ici) ! Gharmaoui a été aussi soupçonné un temps d’être l’exécuteur de l’employé anglais Peter Kassig, qui se serait tenue à Dabiq même. L’exécution avait aussi vu le français Maxime Hauchard apparaître. Le parquet belge a refusé l’accusation.

(1)  Extrait de la réunion de ce week-end :

« Au tour de Casapound de s’exprimer, parti fasciste italien, et de son leader, Gianluca Iannone, un géant à la longue barbe poivre et sel façon cascade de ruisseaux. Lui aussi dira de l’immigration que c’est un « venin ». Idem pour Aube Dorée juste après, qui rendra même hommage à ses militants emprisonnés. Rien, pour les victimes de l’attentat qui a frappé Paris la veille. Rien, à part qu’ils l’avaient « prévu », tous. Surtout Hervé Van Laethem, qui intervient en deuxième partie, un homme aux petites lunettes rondes qui discourt pas trop mal, plus une allure de prof ou de politicien que de boxeur. C’est le fondateur de Nation, un mouvement identitaire belge prônant la rémigration. Il fait l’éloge de l’armée syrienne…bon, celle de Bachar Al-Assad, « avant-garde de l’Europe et premier rempart contre le Djihadisme ». Et jure que « l’Europe vaincra ». Oui, mais comment ? Au tour du Gud d’apporter un fragment de réponse dans son « plaidoyer pour une jeunesse rebelle ». « Les peuples blancs de la planète doivent s’unir (…) car nous ne sommes pas tous égaux », avance le jeune porte-parole, biceps gonflés comme des voiles en pleine mer. Autre solution, occuper le terrain du « social ». »

sources :

https://mediawerkgroepsyrie.wordpress.com/2013/04/14/een-verpletterende-verantwoordelijkheid-2/

https://mediawerkgroepsyrie.wordpress.com/2014/05/24/belgische-en-nederlandse-jihadisten-in-syrie/

http://jihadology.net/2014/01/24/guest-post-belgiums-syria-fighters-an-overview-of-2012-and-2013/

http://jihadology.net/2014/01/25/belgiums-syria-fighters-an-overview-of-2012-and-2013-ii/

strio tease

(1) il faudra un jour expliquer à ces demeurés que de donner une interview avec un masque de moto cross sur la bouche, ça n’est pas très compréhensible…

Commentaires

commentaires

A propos de ghostofmomo

avatar

Check Also

La voiture électrique, une arnaque ?

Sous prétexte de vouloir en finir avec le diesel, assurant que c’est pour prouver son ...