Accueil / A C T U A L I T É / Mangez des pommes qu’ils disaient…

Mangez des pommes qu’ils disaient…

Tout le monde se souvient d’une campagne présidentielle, ou l’un des candidats, faisait en même temps que sa candidature, la promotion des pommes (lien)…aujourd’hui, on croque des pommes toute l’année, mais est-ce sans danger ?

 

La légende veut que la première dame de l’humanité, Eve, pour ne pas la nommer, aurait tenté son partenaire avec une pomme, mais peu de témoins peuvent attester de cette péripétie…et puis, personne ne peut confirmer qu’il s’agissait bien d’une pomme.

 

La Bible, elle-même, évoque un « arbre de la connaissance du bien et du mal », sans pour autant préciser de quel arbre il s’agissait.

Tout viendrait d’une confusion sur la traduction « lignum scientiae boni et mali », sauf que le mot mali signifie aussi bien « pomme » que « mal »…cet arbre pourrait donc tout simplement être celui du mal. lien

Au-delà de ce dilemme, une question se pose : comment est-il possible de croquer des pommes tous les jours d’une année…d’autant que chaque ménage français en consomme18 kg par an, la pomme étant l’un des 5 fruits préférés des français.

 

Eve-pomme

Jusqu’en 1900, on comptait dans notre pays un bon millier de variétés de pommes, mais depuis la situation s’est dégradée et beaucoup d’espèces ont disparu.

Pour celles qui restent, certaines variétés ont la capacité de se conserver longtemps, naturellement, sous certaines conditions de stockage, et en prenant au préalable des précautions essentielles.

Lors de la cueillette, il est essentiel de soulever le fruit, et de tourner la pomme en lui faisant faire un ¼ de tour.

Ensuite, il faut les étaler dans des cagettes sans qu’elles se touchent, à l’abri de la lumière, de l’humidité, et à une température qui ne dépasse pas les 10°.

Il faut ensuite les surveiller régulièrement, et supprimer les fruits qui s’abiment rapidement, afin d’éviter qu’ils abiment les autres.

Bien sur le choix de la variété de pommes que l’on veut conserver est essentiel.

Oublions la Golden, cette pomme passe-partout et qui ne mérite pas la place qu’on lui donne aujourd’hui, même si elle représente aujourd’hui 40% de la consommation des français. lien

La Calville blanc d’hiver se récolte en novembre, et peut se consommer jusqu’au mois de mai, tout comme la « Reinette Clochard  » alors que la « Belchard Chantecler  » ne se conservera guère qu’au-delà de la fin mars.

la Reinette de Caux se garde jusqu’en avril, tout comme la « Reinette grise du Canada  », la « Reinette de Saintonge  », et surtout la remarquable « Court-Pendu Gris  » avec son étonnant parfum de cannelle, mais la « Reinette de Boskoop » ne se conservera pas au-delà de février…quand à la « Cox Orange Pipin  »,on ne la trouvera plus en février, quand à la délicieuses « Delbard Jubilée  » aux arômes de noisette et de banane, on ne pourra pas en trouver au delà de la fin de l’année.

Pour conserver une pomme jusqu’au moins de juin il faut préférer « la Belle Fille de Salins  », appelée aussi « citron » dans le Haut Doubs, pomme résistante au froid et à la tavelure.

La célèbre « Reine des Reinette  » se récolte en septembre, et peut tenir jusqu’en décembre tout comme la « Transparente de Croncel  », mais la championne de la conservation semble être la « Reinette du Mans  », qui, avec sa délicate saveur de vanille, peut tenir jusqu’en août. lien

Et pourtant dans nos grandes surfaces, on trouve des pommes toute l’année…

Comment cela se peut-il ?

Ce mystère est aujourd’hui résolu.

C’est une fois de plus l’industrie chimique qui nous donne l’explication sous le nom de « smartfresh  ».

Une équipe de France 2 a enquêté sur la question, et a découvert par quel miracle les pommes pouvaient se conserver au moins une année.

Dans une chambre froide ou sont stockées les pommes, un produit chimique est déversé dans l’eau d‘un récipient, produisant un gaz invisible et inodore, lequel bloque le processus de maturation de la pomme.

Normalement, une pomme stockée fabrique de l’éthylène entraine un vieillissement du fruit, lequel va au fur et à mesure du temps qui passe se friper, puis se dessécher. lien

Le produit chimique « smarthfresh » se fixe sur les récepteurs de l’éthylène, bloquant ainsi le processus de vieillissement. lien

Reste à savoir si ce produit est dangereux, ou non, la question fait débat…lien

Une pomme de discorde en quelque sorte.

Pour terminer sur la conservation des pommes, il faudrait aussi se méfier de celles qui brillent comme des soleils sur les étalages…elles sont en fait enduite de cire, afin d’éviter, ou de ralentir la déshydratation. lien

Or la cire contient du morpholine, produit montré du doigt par l’OMS (organisation mondiale de la santé). lien

Les examens ont prouvé que le danger ne viendrait pas directement de cette morpholine, mais de son dérivé, la N-nitrosamine, qui résulte de sa conversion immédiate, produit considéré comme cancérigène pour les animaux, …et donc pour les humains…  lien

Mais le plus gros problème vient de l’utilisation de plus en plus importante des pesticides, et le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll, invité par Elise Lucet, à pu découvrir récemment la carte des départements qui utilisent le plus souvent les pesticides. vidéo

Ce qui est certain, c’est que la pomme est l’un des fruits qui subit le plus de traitement, et qu’il est prudent de se contenter de fruits non traités, même si leur aspect n’est pas parfait, d’autant qu’aujourd’hui les grandes surfaces en font la promotion…lien

En effet, la pomme est l’un des fruits qui subit le plus de traitements chimiques : on en compte pas moins de 36 ! lien

Et il faut savoir que laver et peler les pommes ne change rien, car certaines molécules dangereuses peuvent pénétrer dans celles-ci jusqu’à 8 mm de profondeur.

De quoi en avoir « gros sur la pomme »…

On imagine sans peine que d’autres fruits subissent le même traitement, et tant pis pour la santé des consommateurs, lesquels devraient être attentifs à ne croquer que des fruits de saison, plutôt que de prendre des risques…d’autant que nous pouvons manger des fruits différents chaque mois.

comme dit mon vieil ami africain : « les fleurs du mensonge ne donnent pas de fruits  ».

L’image illustrant l’article vient de staragora.com

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Commentaires

commentaires

A propos de Olivier Cabanel

avatar

Check Also

La paix dans le monde dépend de qui?

  Je ne me rappelle pas que ces Présidents américains aient eu à vraiment défendre ...