Accueil / A C T U A L I T É / Manger pour vivre ou pour mourir

Manger pour vivre ou pour mourir

 

Parce que notre soci?t? technologique et moderne nous apporte l?abondance, et qu?une grande vari?t? d?aliments de toutes sortes (fruits, l?gumes, poissons, viandes) sont ? notre port?e douze mois par ann?e, peut-?tre croyons-nous, bien na?vement ou distraitement ? car prenant pour acquis notre ?volution sur nos anc?tres qui devaient se plier aux caprices des saisons pour se nourrir ? que ces aliments sont bons pour notre sant?. Faux! Il y a, en tout cas, deux aliments qui peuvent nuire grandement ? notre corps?: le sucre et le gluten. Surtout parce que nous les retrouvons dans presque tous les produits commercialis?s. Cet article ne fera qu?un bref survol sur les insidieux dommages que fait le sucre dans l?organisme.?Le sucre serait procancer.

?Le sucre est per?u comme une r?compense, d?o? notre assu?tude

Le sucre est doux, fondant dans la bouche. L?enfant est tr?s vuln?rable aux publicit?s sur les g?teries sucr?es. Les mauvaises habitudes ont fait que les sucreries et les desserts sont devenus un moyen de r?compenser l?enfant. En effet, trop souvent, pour calmer un enfant ou lui faire plaisir, ou le remercier, on lui pr?sente un bonbon, une sucrerie, un cornet, une boite de smarties. Son go?t s?habitue ? ces saveurs. Devenu adulte, l?enfant se r?compense en mangeant du sucre.

Notre consommation de sucre augmente constamment depuis la Deuxi?me Guerre mondiale

Notre consommation de sucre serait pass?e de 30 kg par personne par ann?e, en 1940, ? 70 kg ? la fin du XXe si?cle. Le sucre est-il si bon que nous ne pouvons plus nous en passer? Du sucre, il y en a partout! Dans les aliments raffin?s et transform?s, les boissons gazeuses, les yaourts sucr?s, les plats pr?par?s, les additifs, les pr?servatifs, les r?sidus d?engrais chimiques, d?herbicides et d?insecticides, et, bien s?r, la malbouffe. Nous ne nous en apercevons pas, mais la majorit? des Occidentaux sont trop enfl?s; cette enflure serait une cons?quence de l?abus du sucre.

Le sucre, un produit d?tax?

Saviez-vous que la vente des produits sucr?s n?est absolument pas r?gul?e, et que le sucre en tant que mati?re premi?re est d?tax?? Une sournoise relation de confiance s??tablit avec le consommateur, dans le silence, lorsque le gouvernement endosse une situation. Les gens seront port?s ? croire que c?est pour leur bien. Ce qui me rappelle l?endoctrinement de la compagne cubaine de mon fr?re pour le sucre qui croyait tr?s sinc?rement que cet aliment ?tait hautement nutritif pour la sant?.

Depuis son jeune ?ge, cette jeune femme entendait ? la t?l?vision le pr?sident du pays, Fidel Castro, encourager son peuple ? consommer du sucre, car c??tait tr?s bon pour la sant?, prof?rait-il. Le pr?sident leur disait aussi qu?ils avaient la chance de vivre dans un pays qui en produisait! Cette croyance ?tait si forte chez elle qu?elle causa des tensions entre mon fr?re et elle, parce qu?elle se sentait atteinte dans ses croyances les plus profondes. Est-elle jamais parvenue ? se d?faire de cette croyance, je n?en sais rien, puisque la relation s?est arr?t?e par la suite.

Le sucre nourrirait les cellules canc?reuses et en favoriserait la croissance

Le Dr David Servan-Schreiber faisait il y a un certain temps cette r?v?lation-choc?: ?Le cancer se nourrit de sucre.? Le biologiste allemand Otto Heinrich Warburg a d?couvert que le m?tabolisme des cellules canc?reuses ?tait d?pendant du sucre. Le scanner PET (ou TEP en fran?ais) pour d?tecter le cancer dans l?organisme, mesure les r?gions qui consomment le plus de glucose. Si, dans une r?gion, on note une consommation excessive de glucose, il est fort probable qu?il s?agit d?un cancer. Pour que le sucre soit absorb? par les cellules, le corps secr?te de l?insuline. Cette s?cr?tion d?insuline s?accompagne de la lib?ration d?une mol?cule appel?e Insulin-like growth factor-1 (IGF) qui, ? son tour, participerait ? la croissance des cellules canc?reuses ainsi qu?? leur invasion sur les tissus voisins. L?IGF augmenterait ?galement l?inflammation, un autre facteur qui contribuerait ? stimuler la croissance des cellules canc?reuses. Le sucre a un impact n?gatif sur la prise de poids, la carie dentaire et les maladies cardiovasculaires.

Quelques dangers de l?abus du sucre ? relativement court terme

L?OB?SIT?

Il y a de plus en plus de personnes ob?ses, et des personnes qui font de l?embonpoint dans notre soci?t?, m?me chez les enfants. Ce qui m?attriste. Plusieurs personnes constatant une prise de poids font l?erreur de couper le gras animal, croyant ainsi rectifier la situation, tout en continuant ? boire un coca-cola et ? consommer des desserts. Or, le gras animal contiendrait plusieurs ?l?ments qui prot?gent contre le cancer et les maladies cardiaques. Le taux ?lev? de cancer et de maladies cardiaques est plut?t associ? ? la consommation ?lev?e d?huile v?g?tale (Fred Pro July 1976 37?:9).

De plus, les enfants qui suivent une di?te faible en gras souffrent de probl?mes de croissance, probl?mes d?apprentissage et troubles de lecture (Food Chem News 10/-3/94).

Un mot sur la consommation du b?uf dont certains disent qu?elle cause le cancer du colon. L?Argentine avec la plus haute consommation de b?uf, poss?de un plus bas niveau de cancer du colon que les Etats-Unis. Les Mormons ont un plus bas niveau de cancer du colon que les Adventistes du Septi?me Jour qui sont v?g?tariens (Cancer Res 35?:3513 1975).

LE DIAB?TE

Sans ?tre la seule cause du diab?te, la consommation du sucre en est un facteur important. Il y aurait pr?s de 10 000 personnes d?c?d?es chaque ann?e ? cause du diab?te. Il est ?tonnant que les politiciens ne parlent jamais de ces statistiques. On estime que la courbe des d?c?s dus au diab?te suit la courbe de consommation de sucre par an et par habitant.

MALADIE CHRONIQUE

Le sucre cr?e une acidit? importante dans l?estomac (et les remont?es acides irritent les parois de la gorge et de l?appareil digestif en g?n?ral). En consommant r?guli?rement du sucre, l?organisme d?veloppe des carences en nutriments essentiels, tels vitamines, sels min?raux, fibres. L?organisme, affaibli, est plus vuln?rable aux infections et aux maladies de type des angines, rhumes, etc.

LES ENFANTS AGIT?S

Il y a une incidence entre manger trop de sucre et avoir un comportement agit? chez l?enfant.

L?HYPOGLYC?MIE

Il est presque devenu banal d?entendre une personne dire qu?elle souffre d?hypoglyc?mie. On appelle cette maladie le ?mal du sucre?, une maladie de civilisation de notre si?cle. Ce syndrome fut identifi? en 1924 ? Birmingham (Alabama, Etats-Unis) par le Dr Seale Harris, et pr?sent? et admis comme maladie fonctionnelle aupr?s de l?Association m?dicale am?ricaine par le Dr Stephen Gyland en 1957. Neuf personnes sur dix seraient hypoglyc?miques!

L?hypoglyc?mie regroupe un ensemble de sympt?mes et de probl?mes de sant? associ?s ? une glyc?mie instable ou trop basse. Une anomalie reli?e, dans la plupart des cas, ? un d?s?quilibre glandulaire et ? un pancr?as hyperactif qui produit trop d?insuline. Le r?le de l?insuline, comme on le sait, est d?introduire le glucose pr?sent dans le sang ? l?int?rieur des cellules. Les cellules vont transformer le glucose et l?oxyg?ne en ?nergie pour assurer le bon fonctionnement des organes vitaux. La surproduction d?insuline peut entra?ner une diminution dramatique de la glyc?mie, du niveau d??nergie.

Des aliments qui nous tuent ? petits feux

Les farines blanches, le sirop de ma?s ?lev? en fructose, le pain blanc, le riz instantan?, les c?r?ales sucr?es, les p?tes trop cuites, et autres, ont aussi un impact majeur sur la production d?insuline parce qu?ils ont un index glyc?mique ?lev? et qu?ils sont encore tr?s pr?sents dans le r?gime alimentaire des Occidentaux.

Pour pallier la situation, voici une liste d?aliments excellents pour la sant?

  • l?huile de coco ? riche en acide laurique que l?organisme transforme en monolaurine, qui va prot?ger les cellules de l?attaque de virus et de bact?ries;
  • l?artichaut ? il poss?de des vertus diur?tiques et digestives;
  • chou kale ? L?gume #1 sur l??chelle ORAC 1770, capacit? d?absorption des radicaux oxyg?n?s, (les ?pinards arrivent 2e avec 1260). Compos?s qui pr?viennent la formation de cellules canc?reuses. D?toxifiant. Rempli de calcium, fer, vitamines A , D et K;
  • les germinations ? tr?s riches en enzymes, vitamines et acides amin?s;
  • les algues marines, dont le varech ? riche en iode;
  • le gingembre ? aide ? la digestion. Am?liore la circulation. Agit comme anti-viral et anti-microbes et booste le syst?me immunitaire. Aide ? diminuer le mauvais cholest?rol;
  • vinaigre de cidre de pomme ? emp?che le d?veloppement de bact?ries et de levures ind?sirables dans le syst?me digestif. Antioxydants qui aident ? pr?venir le cancer. Contient de la pectine, une fibre qui se dissout dans l?eau et peut absorber l?eau, la graisse, les toxines et le cholest?rol. La pectine am?liore le m?tabolisme du glucose, baisse la tension art?rielle, am?liore la sant? cardiaque. Potassium;
  • l?eau pure, bien s?r en remplacement des jus sucr?s, des boissons gazeuses;

Chaque repas devrait ?tre compos? d?une assiette ?quilibr?e

Si vous ne voulez pas vous priver compl?tement de sucre, ? tout le moins, diminuez quelque peu sa consommation. Surtout, respectez l??quilibre entre PROT?INES, GLUCIDES ET LIPIDES ? chaque repas. C?est tr?s facile.

? titre d?exemple, une assiette ?quilibr?e contient environ?:

  • 45 % de glucides (l?gumes, fruits, grains entiers)
  • 40 % de prot?ines (?ufs, viandes, volailles, poissons, fruits de mer, l?gumineuses, graines)
  • 15 % de lipides (olives, fromages, noix, gras de cuisson, huiles)

Notre homme des cavernes ne manquait pas d?une nourriture vari?e

Hum! Contrairement ? ce qu?on pourrait croire, notre homme des cavernes, et les peuples primitifs, mangeaient une grande vari?t? d?aliments?: le gras de poisson et crustac?, gibier d?eau, mammif?re marin, oiseaux, insectes, reptiles, ours, chien, porc, b?uf, mouton? ch?vre, ?ufs, noix et lait gras (ADAMS Food and Evolution 1987.) Est-ce que l?eau vous vient ? la bouche?

J?ai d?cid? hier de commencer ? manger du gruau le matin

Me faire cuire un bon gruau le matin, ce qui prend de deux ? trois minutes, en faisant revenir dans un chaudron ? haute chaleur ? tasse de gruau avec ? tasse d?eau, ? c. ? th? de sel et ? c. ? th? de bicarbonate de soude. Il s?agit de brasser continuellement jusqu?? la consistance d?sir?e. Cela me rappelle les odeurs de la maison quand j??tais jeune et que ma m?re nous pr?parait chaque matin un gruau avant de partir pour l??cole.

Et puis, pourquoi pas des galettes de sarrasin?

Je n?ai jamais mang? de galettes de sarrasin. Elles signifiaient pour moi une nourriture fade et insipide. Ma s?ur m?assure que c?est d?licieux. On les fait cuire comme des cr?pes. Bon, je vais m?y mettre! D?autant plus que le sarrasin est riche en fibres solubles et compos?s antioxydants et offre une des meilleure source de prot?ines de qualit?. Ne contient aucun gluten.

Apr?s tout, je mange pour vivre et non pour mourir.

CAROLLE ANNE DESSUREAULT

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CLXXIV) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (19)

Et puis on tombe aussi, à force de chercher, sur des pans entiers d’histoire qui ...

4 Commentaire

  1. avatar

    Carolle,

    Bonjour,
    Un article de bons sens que nous envoyons sur Les Voix du Panda, avec votre accord, nous attendons votre inscription afin que vous puissiez en débattre si vous le souhaitez.
    http://www.panda-france.net

    Merci pour la qualité de vos propos qui valent le soin de passer les frontiéres.
    Cordialement,
    Le Panda
    Patrick Juan (Y)

    • avatar
      Carolle Anne Dessureault

      Bonjour,

      Merci de vos commentaires encourageants. Je pars pour l’hôpital dans quelques minutes voir mon microbiologiste et de retour, je vais m’inscrire sur le site français.

      Bonne journée,

      Carolle Anne

  2. avatar

    gaiagenaire
    27 octobre 2011 à 08:36
    Très bon rappel.

    Je serai plus iconoclaste en vous référant au chapitre 72 dont le titre est :

    » AU NOM DE L’AMOUR, LE PLUS SOURNOIS DES GÉNOCIDES INFANTILES: LE NON-STOP ALIMENTAIRE »

    du livre du naturopathe Robert Masson : Mythes et mensonges des régimes classiques et des diététique naturelles, Albin Michel

    À la page 181 on retrouve le commentaire suivant extrait d’une lettre à lui adressée par une puéricultrice diplômée d’État : » Monsieur…depuis trois ans nous avons établi les régimes des enfants en essayant de suivre vos conseils. Les résultats sont parlant, nous avons réduit de 80% la facture du médecin ORL et nous avons rarement des otites malgré l’état de santé des ENFANTS POLYHANDICAPÉS qui nous sont confiés. »

    Ce naturopathe nous éclaire de la notion du » Potentiel Vital Homéostasique » et fait comprendre que le « dispatchage » de l’énergie vers la digestion nuit à l’entretien de l’organisme. Et note d’autres causes qui, monopolisant ce PVH, entrainent de multiples désagréments.

    Il y a même un chapitre sur l’ostéoporose chez la femme causée par la consommation de fruits crus dont les acides sont neutralisés par la fuite calcique.

    Riche, riche, riche ce livre.

    Cordialement.

  3. avatar
    Carolle Anne Dessureault

    Merci de la référence et du commentaire.

    Je vais certainement me procurer ce livre.

    Bonne journée,

    Carolle Anne