Accueil / A C T U A L I T É / Maelys – Que les médiums se taisent !

Maelys – Que les médiums se taisent !

 

Lorsque les jours passent et que les nombreuses recherches restent vaines, une famille désespérée par la disparition de sa petite fille de 9 ans peut accepter l’aide d’un médium. Par désespoir, parce qu’il faut tout tenter pour retrouver leur enfant, des parents tourmentés, affolés même, et dans un état de fatigue et d’inquiétude extrême, peuvent envisager jusqu’à l’irrationnel ; comment ne pas les comprendre. Chaque fois qu’un enlèvement ou une disparition sont médiatisés les voyants interviennent. Pourtant, d’après Jean-Marc Bloch, ancien directeur de la police judiciaire de Versailles, « ce sont tous des charlatans ! « . Une affirmation qui à n’en pas douter sera contestée par un Français sur six. Donc, environ 10 millions de gens feraient confiance à ces marchands d’illusions vendeurs d’espoir, pour une somme d’argent qui irait de 50 à 70 euros, parfois beaucoup plus. Cependant, dans certains cas le médium peut offrir ses services, souvent pour se faire de la publicité.

N’essayez pas de convaincre un adepte de la divination qu’il se trompe, qu’il est grugé ou manipulé par une personne qui prétend avoir un don ; c’est inutile ! Ils vous diront, preuve à l’appui, que certains médiums ont de réelles capacités divinatoires. Comme par exemple qu’un extralucide avait prédit leur l’avenir sans omettre le moindre détail, par contre ils ne vous révéleront pas combien de fois il s’est trompé dans ses prédictions. Certains croyants iront même jusqu’à vous traiter de mécréant et vous feront ensuite la leçon. Car pour eux, il faut toujours garder l’esprit ouvert, que nous ne connaissons pas tout, que des forces inconnues et invisibles nous dépassent. Evidemment, dans une situation de détresse on a besoin de s’accrocher à une bouée de sauvetage pour sortir un moment de sa déprime comme on sort la tête de l’eau pour ne pas se noyer. Mais tous ceux qui frappent à la porte d’un médium ne sont pas en grandes difficultés.

Revenons sur la déclaration exaspérée l’ancien directeur de police, « tous des charlatans », il faut quand même préciser que parmi les visionnaires se trouvent des individus qui croient vraiment posséder un pouvoir paranormal. Sans pour autant en faire un commerce, ils pratiqueront la voyance seulement pour eux-mêmes, pour des amis ou des proches. Après tout, croire ou ne pas croire, à chacun de se forger sa propre opinion. Et si y croire peut apporter un certain bien être ou du soulagement ; pourquoi pas ?

Mais lorsque l’intervention gêne et donne un surcroit de travail aux autorités comme dans l’affaire Maëlys et bien d’autres encore, ce n’est pas acceptable. Alors comment ne pas s’étonner que la police et la gendarmerie ne donnent pas une fin de non recevoir à tous ces « charlatans », puisque « ça prend du temps, on doit faire des vérifications… reproche l’ex directeur de police. D’abord, les policiers acceptent la participation d’un médium à la demande de la famille. Ensuite, ils ont leurs raisons, même si « Jamais la police n’a retrouvé quelqu’un grâce aux médiums ». « Il n’y a pas un seul exemple dans l’histoire de la police judiciaire ou de la gendarmerie… ». Toutefois, un jour peut-être, un médium pourrait deviner où se trouve le disparu et ensuite reprocher aux gendarmes de ne pas avoir voulu l’écouter. La prudence et donc de mise et les enquêteurs ne jettent rien, au contraire ils constituent « toujours un sous-dossier avec les choses communiquées par les médiums ou les cartomanciens ».

Tous les ans, hormis les enfants fugueurs. « Restent près de 1200 enfants dont la situation est beaucoup plus préoccupante : 497 ont été enlevés ou détournés par une personne majeure, souvent l’un des deux parents, et 687 font l’objet de disparitions « inquiétantes » ». (Libération)

http://rmc.bfmtv.com/emission/disparition-de-maelys-dans-une-enquete-judiciaire-on-ne-prend-jamais-les-mediums-au-serieux-1255430.html

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

La voiture électrique, une arnaque ?

Sous prétexte de vouloir en finir avec le diesel, assurant que c’est pour prouver son ...