Accueil / A C T U A L I T É / Macron est-il cramé ?

Macron est-il cramé ?

Une tenace et persistante odeur de brûlé a imprégné durablement l’environnement macronien, et les nouvelles nominations ministérielles ne vont probablement rien changer.

La République « en marche » est-elle en train de « marquer le pas », après avoir pratiqué la « politique des petits pas » qu’avait dénoncé Nicolas Hulot ?

Frédéric Dard, dans un ancien San Antonio, (entre la vie et la morgue) avait-il une forme de prémonition lorsqu’il écrivait : « on nous joue des marches, et en avant marche ! Ils n’ont pas encore pigé que la terre est ronde, et qu’à force de marcher on revient fatalement à son point de départ !…quand on y revient ! Et ça devient tellement duraille d’y revenir, et quand on revient, on n’en revient pas d’y être revenu !  » ?

Vu la côte catastrophique du nouveau président, il faut croire qu’ils sont nombreux à en être revenus.

Mais quid des nouvelles nominations ?

Au-delà du fait que la parité a pris un nouveau coup dans l’aile, c’est la personnalité des nouveaux promulgués qui interroge.

Christophe Castaner a été placé « à l’Intérieur », mais apparemment cette nomination a été décidée sous la contrainte de l’ancien patron de LREM, puisque celui-ci avait menacé de démissionner s’il n’avait pas le poste, même si l’intéressé s’en défend. lien

Mais c’est le passé du nouveau patron de la police qu’il faut regarder de plus près, à commencer par la chaîne d’or qu’il porte autour du cou, chaîne dont il affirme qu’il s’agirait d’un cadeau maternel… et qu’il cache sous sa cravate…

Comme l’écrit Fabrice Polissi, auteur du livre « la maffia de A à Z », au sujet des chefs maffieux : « on a l’image du type qui se promène tranquille sur la plage avec des chaînes d’or autour du cou… ». lien

D’autant que, avant d’être le maire de Forcalquier, puis député socialiste, Castaner avait fréquenté de très près un caïd du secteur, un certain Christian Oraison, surnommé « le grand blond », disparu de mort violente aujourd’hui, formé par Zampa, l’un des patrons de la « French Connection » de Marseille, et Castaner avait avoué que cet Oraison était « son grand frère, son protecteur  », ajoutant qu’après avoir quitté le domicile familial, il avait été « sur le fil du rasoir  ». lien

Zampa (au centre de la photo)

On trouvera plus de détails concernant la pègre française sur ce lien.

Etrange parcours donc d’un homme devenu « premier flic de France », après avoir fréquenté des milieux peu recommandables, d’autant qu’il a reconnu avoir gagné de l’argent très facilement grâce au poker. lien

Il annonce aujourd’hui la couleur, déclarant qu’il va multiplier le nombre de policiers dans les zones troubles de la République, mais aussi promouvoir la fermeté sur la question migratoire, ajoutant qu’il va, dans quelques jours, donner les résultats de la consultation organisée concernant l’Islam de France…affirmant qu’il a obtenu 300 millions d’euros par an pour rénover l’équipement des policiers, s’ajoutant aux 130 millions consacrés à la rénovation du parc automobile de la police. lien

Quant à Emmanuelle Wargon, la nouvelle secrétaire d’état à l’écologie, elle n’est pas une bonne nouvelle ni pour les Orang-Outans, ni pour les forêts indonésiennes, vu qu’elle défendait l’huile de palme alors qu’elle était directrice des affaires publiques chez Danone, et qu’il est probable qu’elle n’ait pas changé d’avis. lien

Il faut croire qu’elle ne sait pas que ce grand singe, littéralement « l’homme rouge de la forêt  », est le grand protégé du WWFlien

A l’agriculture, c’est un certain Didier Guillaume qui a été nommé ministre en remplacement de l’ex lobbyiste de MonsantoStephane Travert, et pas sûr que les « anti-pesticides » y aient gagné au change, vu que le nouveau venu s’est exprimé récemment sur la question des « bébés sans bras », affirmant qu’il n’y avait « aucune preuve scientifique » que l’usage des pesticides y soit pour quelque chose. lien

Une chose est certaine, Didier Guillaume n’est pas à l’abri de contradictions, puisqu’il n’y a pas si longtemps, le 16 janvier dernier, il avait « décidé de quitter la vie politique (…) une décision mûrement réfléchie », affirmant « mon parcours illustre la cohérence entre mon discours et mes actes ». lien

Et le voilà ministre…

On se souvient que les autres ministres, toujours en place aujourd’hui, avaient soulevé beaucoup d’interrogations…

Quid d’Agnès Buzyn, laquelle a eut une évidente proximité avec « Big Pharma », la machine à cash de l’industrie pharmaceutique, et aujourd’hui ministre de la santé ? lien

Quid de Bruno Le Maire, qui, à l’instar de François Fillon, aurait permis à son épouse d’être rémunérée pendant des années comme collaboratrice à plein temps à l’Assemblée Nationale, alors qu’elle est artiste peintre ? lien

Quid de Muriel Pénicaud, alors directrice générale de Business France, (et aujourd’hui ministre du travail) laquelle avait été choisie sans appel d’offre pour organiser un évènement à la gloire d’Emmanuel Macron, à Las Vegas, pour la modique somme de 381 000 € ? lien

Les citoyens sont encore sans réponse à toutes ces interrogations…

Et alors que des centaines de policiers ont été dépêchés au domicile de Jean-Luc Mélenchon, au sujet de sa campagne présidentielle, d’autres se sont demandé si Macron n’aurait-il pas utilisé l’argent de Bercy pour financer sa campagne…lien

Aux députés Philippe Vigier et Christian Jacob qui demandaient des comptes, la justice a répondu en quelque sorte : « circulez, y-a rien à voir »…

Les députés s’appuyaient pourtant sur un livre enquête consacré à ce sujet.

C’est en effet dans le livre « dans l’enfer de Bercy  » signé par les journalistes Marion L’hour, et Frédéric Says que l’on apprenait que Macron avait capté 80% de l’enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère, soit au moins 120 000 € lesquels auraient été utilisés en 8 mois pour « des déjeuners et diners en bonne compagnie ». lien

Ajoutons qu’en avril, le parquet avait été saisi sur le compte de campagne de LREM, puisque la Commission des Comptes s’interrogeait sur l’existence de donateurs trop zélés lesquels avaient financé la campagne du futur président…

Le parquet n’a pas donné suite. lien

Faut-il voir un lien de cause à effet sur le fait que Macron ait décidé de s’intéresser à la justice, et notamment en mettant un véto sur la nomination du procureur de la République, personnage des plus influents sur le cours de la justice ?

Alors que la garde des sceaux proposait Marc Cimamonti à ce poste, l’Élysée s’y est opposé, en nommant François Molinslien

Pas étonnant dès lors que l’on assiste à une fuite désordonnée, et régulière des membres de la République en Marche, une députée ayant, par exemple, décidé de quitter la macronie en déclarant : « j’ai l’impression d’être sur le Titanic ».

Elle s’appelle Frédérique Dumas, et était vice-présidente de la commission des affaires culturelles de l’assemblée nationale suite à « des désaccords profonds sur le fond et sur la méthode ». lien

Elle ajoute : « être écouté, voire entendu, faire bouger les lignes est tout simplement impossible avec l’exécutif et compliqué avec le groupe. Même donner un avis est vu comme une fronde s’il n’est pas conforme ».

Elle n’est pas seule dans ce cas, loin s’en faut, à l’image de Jean-Michel Clément, 1erfrondeur à quitter la macronie, envisage même la création d’un nouveau groupe qui concernerait  17 députés LREMlien

Récemment c’est un député breton LREM qui fait sécession… il s’appelle Paul Molaclien

Depuis, les défections s’ajoutant les unes aux autres elles aiguisent les appétits du patron des républicains qui espère récupérer les « brebis égarées ». lien

Quant à ceux de l’aile gauche des marcheurs, depuis le mois d’août, ils semblent être tentés par la rupture, et se rassemblent de temps à autre pour en discuter dans le salon Mansartlien

Alors on ne sait pas si Macron est cramé, en tout cas, ça sent le brûlé, d’autant que son récent mea culpa n’a pas trompé grand monde. lien

En écho, un autre va plus loin, tel Laurent Mauduit qui, dans sa dernière publication (la caste) s’inquiète logiquement pour l’avenir du pays… d’autant que, s’il faut en croire, Philippe de VilliersÉdouard Philippe sait que Macron est cuit. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « la pirogue n’est jamais trop grande pour chavirer ».

Le dessin illustrant l’article est de Deligne

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel

Articles anciens

Commentaires

commentaires

A propos de olivier cabanel

avatar

Check Also

La voiture électrique, une arnaque ?

Sous prétexte de vouloir en finir avec le diesel, assurant que c’est pour prouver son ...

4 Commentaire

  1. avatar

    Bonsoir Olivier,

    Il faudrait s’intéresser à la boutique de l’Elysée dont les profits vont à l’Elysée (Elysée marque brevetée… par qui?). On avait confié la mission de lui faire voir le jour à… A. Benalla, homme orchestre on dirait bien. Un Benalla qui a déjà travaillé à la sécurité (?) à l’Office Européen des Brevets à Berlin, sous l’autorité de Benoît Battistelli.

    Il faudrait s’intéresser aussi aux logiciels mis en place par l’état (applications, sites web spécifiques) dont l’un d’eux a justement laisser entrevoir les questions qu’il y aurait à se poser quant aux bénéficiaires de ces applications (ou de ces sites ou autres outils informatiques), lesquelles auraient tout lieu d’appartenir à l’état, puisqu’il les auraient fait développer avec l’argent public pour les intégrer à de nouveaux modes de fonctionnement des services publics. Pourtant cela semble moins évident qu’on pourrait le supposer, puisque les français ont dû payer 6 centimes par minute pour obtenir des renseignements concernant la prochaine entrée en vigueur des prélèvements à la source! En guise d’explication, Gérald Darmanin a déclaré que: « Il faut bien payer les choses. Ces lignes représentent un coût pour l’administration »… avant de déclarer dans une émission à la radio quelques jours plus tard, que ce tarif ne serait plus appliqué dès 2019, soit le temps de… (chercher une défaite quoi… car on sentait qu’il pataugeait dans la semoule avant d’adopter la version « finir en queue de poisson le plus rapidement possible »).

    https://www.marianne.net/economie/tout-renseignement-sur-le-prelevement-la-source-vous-coutera-6-centimes-par-minute

    On pourrait penser ici à un contrat privé. Donc des services payés et rendus par l’état, mais aiguillés dorénavant via des outils privés ? A noter qu’un nouveau logiciel englobera les données de 60 millions de français… On centralisera des données utiles à d’autres applications à venir ? Dans une émission télé, il était question qu’une start up privée aurait ses locaux à l’Elysée même, ce qui soulève d’autres questions.

    https://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/10/18/vie-privee-le-conseil-d-etat-valide-le-fichier-rassemblant-les-informations-de-60-millions-de-francais_5371436_4408996.html

    On apprenait cette semaine que les recettes fiscales de la loterie du patrimoine n’iront pas au patrimoine! Départ à prévoir de Stéphane Bern ? Un Stéphane Bern qui a concouru au succès de la loterie en confiant publiquement sa déception, peu avant le lancement de la loterie, face aux biens patrimoniaux choisis pour être rénovés alors que selon lui il y avait d’énormes besoins ailleurs… Sa sortie publique avait fait le buzz et la loterie, sortie peu de temps après, a apparemment cartonné. Il est permis de penser que c’était en soutien à Stéphane Bern. On se demande maintenant (et il se le demande très probablement) s’il n’a pas simplement été utilisé comme objet publicitaire. En gros, sur 200 millions de vente, l’état se sert au passage de 14 millions de taxes et seulement 20 millions vont finalement au patrimoine… alors qu’il est aussi prévu de privatiser la Française des Jeux, qui elle empoche 22 millions! Bienvenue dans le monde des mirages.

    https://www.20minutes.fr/politique/2359215-20181023-video-loto-patrimoine-gerald-darmanin-admet-recettes-fiscales-iront-patrimoine?fbclid=IwAR3c_nHXvIkvcUcuI4u42dqdF4pH9GEm7B7GWFgDLC4b1bKaSqFiIyF9ca8

    Cramé… si ce n’est pas encore tout à fait le cas, ça ne manquera pas d’arriver. Le désert s’installe peu à peu et le décor fout le camp. D’ailleurs le dernier point de presse de Macron montrait un papier raturé auquel il se référait pour ses propos. On a tenté de décoder la présence de ce papier et on a paru étonné de la pauvreté du discours de E. Macron… C’était oublier qu’en septembre l’Elysée avait annoncé réorganiser sa communication… éprouvée par quelques couacs, dont celui qui aura eu raison de Bruno-Roger Petit, envoyé au front pour faire une déclaration officielle de l’Elysée au début de l’affaire Benalla. Il y aurait pénurie ou épuisement des plumes ? (ainsi que du service chargé de l’éclairage ?)

    http://www.europe1.fr/politique/lelysee-va-reorganiser-sa-communication-avec-a-sa-tete-sylvain-fort-un-fidele-demmanuel-macron-3748313

    http://www.elysee.fr/videos/new-video-351/

    A propos de Bruno-Roger Petit, on rapportait la réaction d’une ancienne collaboratrice d’E. Macron: « Et il y en a une qui a halluciné en découvrant ce départ : Laurence Haïm. Sur Twitter, elle a publié un message amer en reprenant l’article de Challenges. « Record du jour : Il aura tenu un an. », a écrit la journaliste, visiblement agacée. »

    https://www.closermag.fr/politique/bruno-roger-petit-quitte-l-elysee-le-tweet-tres-amer-de-laurence-haim-867877

    Mais le pire (enfin façon de parler…) c’est sa position très ambigüe, voire inquiétante pour la France, sur la scène internationale. Elle lui sert à se faire remarquer, mais qu’en est-il de la suite des choses avec les USA, l’Iran, la Russie, l’Italie, l’Angleterre (et on peut allonger la liste), à propos desquels il souffle le chaud et le froid … ? S’il ne sait pas quelle position adopter, d’autres la lui feront possiblement voir un jour…

    Cramé auprès de la population, auprès de plusieurs membres qui semblent réaliser leur état de soumission, cramé sur les réformes dont toutes contiennent des zones d’ombre qui lorsqu’elles sont découvertes sont qualifiées par l’équipe médiatique LREM d’ «impression que l’on en a » … ce qui constitue une claque supplémentaire au visage de ceux pour qui cette impression est une réalité parce qu’ils ont deux yeux pour voir que le montant qu’ils reçoivent ne correspond pas à ce qui était annoncé, ni à ce pourquoi ils ont voté pour E. Macron. A bout d’arguments, leur slogan retentit: vous jugerez plus tard des effets des réformes! Eh oui évidemment… comment ne pas y avoir pensé… Cramé surtout par l’affaire Benalla qui s’est transformée en pierre d’achoppement pour E. Macron tout en sonnant l’alerte bien plus qu’il n’y paraît chez les macronistes au pouvoir. Quand l’opacité se prétend transparente… elle donne envie de se méfier. Il n’est pas encore cramé auprès de son équipe rapprochée, celle qui n’est n’a ni député, ni ministre (bien que le service de communication semble en mauvaise passe), mais est-ce bien utile qu’elle résiste malgré tout, à part que pour permettre à E. Macron de gouverner en solitaire de toute façon ? Mais encore, l’affaire Benalla n’est pas terminée et si on a fini par colmater les députés et les ministres mouillés, sinon submergés par cette affaire, rien ne permet de croire que l’équipe rapprochée (dont faisait partie Benalla) est à l’abri de rebondissements.

    On apprenait hier que le parlement européen veut augmenter son budget! Le Royaume-Uni ne devrait plus contribuer en 2019 selon toute vraisemblance, alors comment combler tout cet argent qui fera défaut, en plus de l’augmentation souhaitée ?

    https://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/3489313/2018/10/24/Le-Parlement-europeen-reclame-un-budget-plus-ambitieux-encore.dhtml

    E. Macron a une personnalité narcissique. Il est certainement beaucoup plus affecté qu’il veut bien le dire par le pâlissement de son image, non pas auprès des français ordinaires (le qualificatif a toute son importance) parce que malheureusement je crois qu’il s’en fout, mais au niveau international. Il l’a prouvé à plusieurs reprises en faisant des déclarations désobligeantes sur les français, dont les défauts qu’il leur attribuait à l’étranger lui permettait de ne pas passer pour un dirigeant médiocre. La presse est bavarde même à l’étranger…

    https://www.youtube.com/watch?v=HdrhdlrSVjY

    Bref ça sent le cramé en effet. Les médias font moins de sondages. On s’était rendu à 19%, mais certains lui ont évité le caniveau en sortant d’autres sondages un peu moins bas (histoire de ne pas provoquer l’emballement de l’opinion publique?). Je me demande qu’elle aurait été la réaction de tous, ainsi que la suite des choses, si le soir de son élection, il s’était rendu au Louvre accompagné de la troupe dansante venue donner un spectacle à l’Elysée cet été et si au micro (sans langue de bois, avec le parler vrai dont il se réclame lorsque ça l’arrange), il avait remercié tous les fainéants ayant voté pour lui et tous les retraités qui lui feraient bientôt cadeau d’une partie de leurs maigres revenus. On aurait assisté à un coup de canon dans le décorum…

    https://www.lci.fr/politique/sondage-macron-bilan-lci-figaro-rtl-kantar-onepoint-pour-six-francais-sur-10-le-bilan-de-son-action-est-negatif-2098553.html

    Et puis on a eu droit à l’épisode Collomb dont le départ (part, part pas, ressemblait à celui de Bruno Roger Petit, que les médias annonçaient parti, puis annonçaient le contraire le lendemain suite à un démenti de l’intéressé). On a eu droit à l’arrivée d’un Castaner homme orchestre. En résumé, ceux qui ont vu l’ours (Benalla) et on vu l’homme qui a vu l’ours et l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours… sont revenus de la chasse muets et se remettent de leur traumatisme… Un a fui à toutes jambes et l’autre s’est éloigné des armes à feu 🙂

    Merci pour ce texte intéressant et à bientôt! (désolée pour la longueur du commentaire… je ne sais pas toujours faire court)

    • avatar

      bonjour,
      je te remercie sincèrement de toutes ces infos, et j’en ferais bon usage! je pense publier la semaine prochaine sur le thème « manu, l’embrouille ». 🙂 encore merci!

    • avatar

      Bonjour Olivier,

      Le titre de votre futur article sied parfaitement au personnage. Il y a du boulot en vue.

      A bientôt donc 🙂

  2. avatar

    Le gouvernement a effectué un rétropédalage, suite à la sortie de Stéphane Bern dans les médias, à propos de la loterie du patrimoine, ce qui laisse croire que l’état ne peut plus se payer le luxe d’un scandale de plus par les temps qui courent…

    https://www.20minutes.fr/societe/2361055-20181025-patrimoine-vingt-millions-euros-supplementaires-debloques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.