Accueil / T Y P E S / Articles / L’Union des Pays de L’Afrique du Nord (UPAN)

L’Union des Pays de L’Afrique du Nord (UPAN)

Photo : Flickr Gret@Lorenz
Photo : Flickr Gret@Lorenz

Depuis leur accession ? l?ind?pendance au milieu du si?cle dernier, les pays du Maghreb n?ont pas cess? de r?ver ? une union qui ferait d?eux une r?gion ?conomiquement et strat?giquement importante.

Lanc?e le 17 f?vrier 1989 ? Marrakech, au Maroc, entre l?Alg?rie, la Libye, la Mauritanie, le Maroc et la Tunisie, l?union du Maghreb arabe est rest?e jusqu?? pr?sent, un projet encore au point mort et handicap? de naissance. Ayant suscit? un immense espoir parmi la jeunesse de ces pays, l?UMA semble avoir ?t? victime des ambitions et des susceptibilit?s de quelques-uns de ses propres fondateurs.

Les d?buts furent pourtant prometteurs. De 1989 ? 2002, les chefs d?Etats des cinq pays se sont rencontr?s six fois :
– Sommet constitutif tenu ? Marrakech les 16 et 17 f?vrier 1989, avec la signature du trait? constitutif, entr? en vigueur le 1er juillet de la m?me ann?e.
– Sommet de Tunis tenu du 21 au 23 juillet 1990 concr?tis? par l??tablissement d?un accord de principe sur la cr?ation d?une union douani?re, et sur la signature de conventions (?change de produits agricoles, garantie des investissements et la non double imposition.)
– Sommet de Ras Lanouf en Libye, les 10 et 11 mars 1991 qui a vu l?adoption des grandes lignes de la strat?gie maghr?bine commune de d?veloppement, et de deux conventions, l?une commerciale et tarifaire et l?autre sur la cr?ation d?une banque d?investissement et de commerce ext?rieur.
– Sommet de Casablanca les 15 et 16 septembre 1991 au cours duquel fut ?tabli un accord sur le syst?me de paiement bilat?ral unifi? entre les banques centrales d?investissement et un accord non ?crit sur une distribution des postes, donnant le si?ge du secr?tariat de l?UMA au Maroc, celui du secr?taire g?n?ral ? la Tunisie, celui du conseil consultatif ? l?Alg?rie, de l?instance judiciaire et de la banque de d?veloppement et du commerce ext?rieur ? la Mauritanie et ? la Libye le si?ge de l?Acad?mie des sciences et l?Universit? maghr?bine
– Sommet de Nouakchott les 10 et 11 novembre 1992
– Sommet de Tunis les 2 et 3 avril 1994 qui a d?cid? la cr?ation d?une zone de libre-?change et adopt? une convention sur la pr?vention des infractions douani?res.
– Sommet d?Alger en juin 2002 qui a organis? les structures de l?Union (Conseil de la pr?sidence, conseil des ministres des Affaires ?trang?res, un secr?tariat g?n?ral permanent, un comit? de suivi, cinq commissions minist?rielles, une assembl?e constitutive, compos?e de 30 parlementaires par pays, avec une pr?sidence tournante et une instance judiciaire.
Ce fut l?, la derni?re rencontre pl?ni?re des chefs d?Etat de l?UMA.

En dehors de quelques rares r?unions de ministres (Habitat, agriculture, ?nergie et mines, transport, connexion ?nerg?tique, promotion des investissements, int?gration maghr?bine, entre autres), aucune activit? notable ou tentative de rapprochement n?ont ?t? enregistr?es. La p?riode de 2002 ? ce jour a connu une v?ritable l?thargie.

La question du Sahara Occidental qui oppose actuellement le Maroc et le Polisario ou plus exactement le Maroc et l?Alg?rie, semble ?tre la principale raison de ce blocage, lequel a certainement d?autres causes, rest?es jusqu?? ce jour cach?es et inavou?es. Comme l?a si bien dit B?chir Yahmed dans Jeune Afrique du 26/6/2003, ? L?UMA paralys?e, ressemble ? un bateau sur cale?fait semblant d?exister?pendant ce temps, les gens s?rieux, Europ?ens et Asiatiques d?passent leurs conflits s?culiers et construisent de vraies unions ?.

Dans un monde arabe d?chir? par des probl?mes de divergences religieuses et min? par les intrigues des puissances ?trang?res, une union des pays arabes de l?Afrique du Nord, comme celle des pays du Golfe, ne peut que favoriser leur int?gration ?conomique, harmoniser et coordonner leurs relations ext?rieures et leur permettre de mieux assurer leur s?curit? et leur d?fense.

POUR UN MAGHREB ?TENDU ? L??GYPTE

En attendant que la question du Sahara occidental trouve une solution ?quitable, un grand nombre d?observateurs politiques et ?conomiques estiment que l??gypte est un pays dont la vocation, sur les plans g?ographique, culturel et des conditions sociales, est de faire partie des pays du Maghreb, plut?t que d??tre rattach? au Moyen-Orient avec les Peules desquels elle ne semble pas avoir beaucoup d?affinit?.

Ainsi, on verrait na?tre un ensemble maghr?bin avec int?gration de l??gypte et qui prendra l?appellation de : l?union des pays de l?Afrique du Nord. Comme on le constate, le vocable ? arabe ? contest? par un certain nombre d?observateurs, dispara?t de l?appellation, du fait dit-on, qu?un habitant sur trois de cette r?gion au moins, est d?origine berb?re.

PR?SENTATION DE CET ENSEMBLE

1- SUR LES PLANS G?OGRAPHIQUE ET D?MOGRAPHIQUE
L?UPAN s??tend de l?oc?an Atlantique ? la mer Rouge, couvre une superficie de 6.300.000 km2 et compte 170 millions d?habitants. Situ?e face ? l?Europe et ouverte sur trois espaces maritimes d?une extr?me importance, l?UPAN compte 9700 kilom?tres de cotes environ, avec 3700 sur l?Atlantique, 5200 sur la M?diterran?e et 800 sur la Mer Rouge, avec deux passages strat?giques : le d?troit de Gibraltar et le canal de Suez.

Les peuples de cette Union sont issus de la m?me ethnie et appartiennent ? la m?me communaut? de langues (arabe et berb?re), et de religion (l?Islam), sont pratiquement au m?me stade de d?collage ?conomique et culturel. Ayant tous ?t? colonis?s, ils ont comme l?a soulign? Nacera Rech, journaliste (Allemagne), ce trait commun d??tre ? trop europ?anis?s pour ?tre Arabes, mais trop arabis?s pour ?tre Europ?ens ?. Ces pays connaissent ?galement, aujourd?hui, un certain nombre de probl?mes communs : d?veloppement de sectes religieuses, forte natalit?, taux d?analphab?tisme encore assez ?lev?, faible taux de croissance du PIB, ?migration vers l??tranger, disparit? des classes sociales, institutions d?mocratiques encore tr?s timides, pouvoir personnel des chefs d?Etat contrastant avec le besoin d??mancipation d?une jeunesse aux ambitions d?mesur?es, qui aspire ? un pr?sent assur? et un avenir meilleur.

2- SUR LE PLAN ?CONOMIQUE
Les richesses de la r?gion nord-africaine sont vari?es et assez importantes :
AGRICULTURE : C?r?ales, mara?chage, agrumes, vigne, olivier, coton, arbres fruitiers, ?levage.
MINES : Hydrocarbures (Alg?rie et Libye), phosphate (Maroc), fer (Mauritanie) etc.
POISSON : grande richesse halieutique (c?tes tr?s poissonneuses notamment au Maroc et en Mauritanie
INDUSTRIE : Confection, agroalimentaire, p?trochimie, mat?riaux de construction, petite et moyenne entreprises.
TOURISME : R?gion tr?s sollicit?e pour son climat et son infrastructure touristique
(?gypte, Maroc, Tunisie).

LA LIB?RATION DES PEUPLES PASSE CEPENDANT
AVANT L?UNION DES ?TATS

Les six pays de l?Afrique du Nord pr?sentent donc beaucoup de points communs et poss?dent tous les moyens humains et les richesses pour constituer une communaut? ?conomique fiable. Mais est-ce suffisant pour pouvoir ?difier une soci?t? de peuples libres, g?r?e par des institutions r?ellement d?mocratiques, une soci?t? o? le citoyen a le droit de s?exprimer librement et de choisir librement ses repr?sentants.

Les six ?tats concern?s par l?Union des Pays l?Afrique du nord, objet de cet article, ne pr?sentent pas, aujourd?hui tous les crit?res pour constituer une entit? d?mocratique. L??gypte, la Libye, la Tunisie sont pr?sid?es par des militaires dont les mandats durent depuis plusieurs ann?es. Les pr?sidents ?gyptien et libyen esp?rent m?me se faire succ?der ? la t?te de l??tat par leurs propres fils. En Alg?rie ce sont toujours les hommes du FLN qui d?tiennent le pouvoir, chapeaut?s par les hauts grad?s de l?arm?e. Pour des raisons que seuls les g?n?raux connaissent Chadli Benjedid a ?t? ?cart? de la pr?sidence sans aucune explication et le pr?sident Boudiaf a ?t? assassin?, et tous les deux pour avoir voulu se lib?rer de l?emprise de la junte militaire. En Mauritanie le seul pr?sident issu, soi-disant, d??lections libres vient d??tre limog? par l?arm?e, ma?tresse du terrain et des institutions. Au Maroc, le premier ministre n?a aucun pouvoir r?el. Le gouvernement marocain fragilis? d?s sa formation, par sa composition h?t?roclite, semble n??tre en fait qu?une institution de fa?ade.

Comment dans de telles conditions peut-on faire d?marrer le train de l?Union ? Comment peut-on concevoir, dans cet ensemble d?chir?, aux membres enferm?s sur eux m?me, une politique ?trang?re ou de s?curit? commune et une ?conomie int?gr?e ?
Aucune union entre ces Etats, ne sera durable tant que leurs dirigeants continueront de concentrer tous les pouvoirs entre leurs mains, tant qu?il n?y aura pas une totale libert? d?EXPRESSION et de RELIGION? L?UPAN, ce n?est pas six chefs d?Etats mais six peuples et 170 millions d??tres humains qui doivent ?tre les premiers concern?s et ma?tres de leur destin et de toutes les d?cisions qui engagent l?avenir de leurs pays.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’élevage industriel des animaux: une source d’explosions épidémiques ?

La population humaine mondiale a dépassé en nombre celle de tous les grands mammifères ayant ...