Accueil / A C T U A L I T É / L’objectif, en Libye, est-ce le p?trole ou le syst?me bancaire ?

L’objectif, en Libye, est-ce le p?trole ou le syst?me bancaire ?

http://www.bakchich.info/IMG/jpg_sarkofinance.jpg

http://www.bakchich.info/IMG/jpg_sarkofinance.jpg

 

L’objectif, en Libye, est-ce le p?trole ou le syst?me bancaire ?
Ellen Brown


L'objectif, en Libye, est-ce le p?trole ou le syst?me bancaire ?

 

Opinion Maker, Ellen Brown, 13 avril 2011
Plusieurs chroniqueurs ont not? un fait ?trange?: Les insurg?s libyens ont pris le temps en mars, pendant leur r?bellion, et cela avant m?me d?avoir un gouvernement, de cr?er leur propre banque centrale. Robert Wenzel a ?crit dans Economic Policy Journal :

Je n’avais jamais entendu parler d?une cr?ation de banque centrale en une affaire de juste quelques semaines par un soul?vement populaire. Tout ?a donne ? penser que nous avons l? un peu plus qu’un groupe de rebelles en guenilles courant ?a et l?, et qu’il y a des influences d?un genre plut?t subtil.

Alex Newman a ?crit dans New American :

Dans un communiqu? publi? la semaine derni?re, les rebelles ont rapport? les arr?t?s d’une r?union tenue le 19 mars. Entre autres choses, les r?volutionnaires h?t?roclites ont annonc? la ??d?signation de la Banque centrale de Benghazi comme autorit? comp?tente dans les affaires mon?taires de Libye, et la nomination d’un gouverneur ? la Banque centrale de Libye, avec un si?ge provisoire ? Benghazi.??

Newman a cit? John Carney, le r?dacteur en chef de CNBC, qui a demand?, ??Est-ce la premi?re fois qu?un groupe r?volutionnaire cr?e une banque centrale alors qu’il est toujours en pleine lutte contre le pouvoir politique ?tabli?? Cela semble indiquer parfaitement l?extraordinaire puissance que sont devenus les banquiers centraux ? notre ?poque.??
Une autre anomalie concerne la justification officielle du soul?vement arm? contre la Libye. Il s’agirait soi-disant de violations de droits humains, sauf que les t?moignages sont des ratiocinations. Selon un article du 28 f?vrier du site de Fox News :

Tandis que l’ONU s?acharne fi?vreusement ? condamner le guide libyen, Muammar Kadhafi, pour s?vices graves contre les manifestants, l?organisme Human Rights Council s?appr?te ? approuver un rapport regorgeant de louanges pour la Libye en mati?re de droits de l’homme.

Son compte-rendu f?licite la Libye pour avoir am?lior? les possibilit?s ?ducatives, pour avoir fait des droits de l’homme une ??priorit? et pour avoir am?lior? son cadre ??constitutionnel.?? Plusieurs pays, dont l’Iran, le Venezuela, la Cor?e du Nord et l’Arabie Saoudite, mais aussi le Canada, accordent ? la Libye des points positifs pour les protections juridiques qu?elle offre ? ses citoyens ? qui sont ? pr?sent en r?volte contre le r?gime et se heurtent ? des repr?sailles sanglantes.

Malgr? tout ce qu?on pourrait dire des crimes personnels de Kadhafi, le peuple libyen semble ?tre en plein essor. Une d?l?gation des corps m?dicaux de Russie, d’Ukraine et de Bi?lorussie a r?dig? un appel aux dirigeants russes, Medvedev et Poutine, selon lequel, apr?s s’?tre habitu?s ? la vie libyenne, leur impression ?tait qu?il existait peu de pays o? l?on pouvait vivre dans un pareil confort?:

Les Libyens ont droit ? des soins gratuits, et les h?pitaux offrent les meilleurs ?quipements m?dicaux du monde. L??ducation en Libye est gratuite et les jeunes capables ont la possibilit? d’?tudier ? l’?tranger aux frais du gouvernement. Quand un jeune couple se marie, il re?oit 60.000 dinars libyens (environ 50.000 roupies US [au cours du 13/4/2011]) d’aide financi?re. Les pr?ts d??tat sont sans int?r?ts et, comme le montre la pratique, [leur remboursement est] sans limite de temps. Gr?ce aux subventions gouvernementales le prix des caisses est beaucoup plus bas qu’en Europe, et elles sont d?un prix abordable pour toutes les familles. L?essence et le pain co?tent une mis?re, aucun imp?t pour ceux qui s?occupent d’agriculture. Calmes et paisibles, le Libyen n?est gu?re enclin ? la boisson et est tr?s religieux.
[Ndt?: ?a laisse entendre que, en Libye, le poste ? vision n?a ni Thierry Ardisson ? d?praver, ni Grand Journal ? UMPS?miter, ni JT ? d?c?r?brer.]

Ils ont observ? que la communaut? internationale avait ?t? mal inform?e au sujet de la lutte contre le r?gime. ??Dites-nous,?? disaient-ils, ??qui ne voudraient pas d’un tel r?gime????
M?me s?il s?agit juste de propagande, on ne peut nier au moins une r?alisation tr?s populaire du gouvernement libyen?: Il a amen? de l’eau dans le d?sert en construisant le plus grand et le plus cher projet d’irrigation de l’histoire, le GMMR (Great Man-Made River, Grand fleuve artificiel) de 33 milliards de roupieus. Bien plus que le p?trole, l’eau est essentielle ? la vie en Libye. Le GMMR fournit de l?eau potable et d’irrigation ? 70 pour cent de la population. Il la pompe au sud de la Libye, dans la gigantesque nappe phr?atique nubienne, pour la population des r?gions c?ti?res ? 4.000 km au nord. Le gouvernement libyen a fait au moins quelques bons trucs.
Une autre explication de l’agression contre la Libye, c’est que ??tout ?a n?est qu?une question de p?trole,?? mais cette th?orie est aussi probl?matique. Comme l?indique le National Journal, le pays ne produit qu?environ 2 pour cent du p?trole du monde. L’Arabie saoudite seule dispose d?une capacit? suffisante pour compenser toute perte de production si le p?trole libyen venait ? dispara?tre du march?. Et si tout ?a n?est qu?une question de p?trole, pourquoi se pr?cipiter pour installer une nouvelle banque centrale??
Autre petite info aguichante circulant sur Internet, une interview [*] du g?n?ral zunien (retrait?) Wesley Clark, faite par Democracy Now en 2007. Il y affirme que pr?s de 10 jours apr?s le 11 septembre 2001, un g?n?ral lui a dit que la d?cision de partir en guerre contre l’Irak avait ?t? prise. Surpris, Clark a demand? pourquoi. ??Je ne sais pas?!?? a ?t? la r?ponse. ??Je pense qu’ils ne savent pas quoi faire d’autre.?? Plus tard, le m?me g?n?ral lui a dit qu’ils projetaient s?emparer de sept pays en cinq ans?: l’Irak, la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan, et l’Iran.
[* Ndt?: La vid?o sous-titr?e en fran?ais est ici?:
www.dailymotion.com/video/xhztg9_preuve-que-lyattaque-de-la-libye-est-prevue-depuis-10-ans_news] Qu’ont en commun ces sept pays?? Dans le domaine bancaire, ce qui ressort, c?est qu’aucun d’entre eux n?appara?t dans la liste des 56 membres de la Banque des r?glements internationaux (BRI). Cela les place manifestement ? l?abri du grand nez de l?instance de contr?le des banques centrales en Suisse.
Il se pourrait que les plus ren?gats du lot soient la Libye et l’Irak, les deux qui ont ?t? effectivement attaqu?s. ?crivant sur Examiner.com, Kenneth Schortgen Jr. a not? que, ??Six mois avant que la Zunie ne s?engage en Irak pour faire sa f?te ? Saddam Hussein, ce dernier avait fait le coup d?accepter l?euro ? la place de la roupieus contre son p?trole, et c?est devenu un danger pour l?h?g?monie de la roupieus comme monnaie de r?serve, et sa domination en tant que p?trodollar.??
Selon un article russe intitul? ??Bombardement de la Libye ? Punition de Kadhafi pour sa tentative de rejet de la roupieus,?? Kadhafi a fait un coup hardi similaire?: Il a lanc? un mouvement destin? ? refuser la roupieus et l’euro, et demand? aux pays arabes et africains d?utiliser une autre monnaie ? la place, le dinar d’or. Kadhafi a propos? de constituer un continent africain uni, avec 200 millions de gens utilisant cette monnaie unique. Cette id?e a ?t? approuv?e par de nombreux pays arabes et la plupart des pays africains au cours de l?ann?e derni?re. Les seuls opposants sont la R?publique d’Afrique du Sud et les principaux ?tats de la Ligue arabes. Cette initiative a ?t? per?ue n?gativement par la Zunie et l’Union europ?enne, avec le pr?sident fran?ais, Nicolas Sarkozy, qualifiant la Libye de menace pour la s?curit? financi?re de l’humanit? [*], mais, pas du tout perturb?, Kadhafi a poursuivi son effort visant ? cr?er une Afrique unie.
[* Ndt?: Comme c?est bizarre?! M?me Napol?on le Petit II se pr?occupe des revenus des Rothschild?! Il veut ? tout prix, avec nos sous, asservir les Libyens en leur imposant une monnaie priv?e. On est vraiment foutu?!] Et cela nous ram?ne ? l’?nigme de la banque centrale libyenne. Dans un article de Market Oracle, Eric Encina observe?:

Fait rarement mentionn? par les politiciens et les pontes des m?dias?: La Banque centrale de Libye appartient ? 100% ? l??tat… Actuellement, le gouvernement libyen cr?e sa propre monnaie, le dinar libyen, par l’interm?diaire de sa propre banque centrale. Peu de gens se risquent ? dire que la Libye est un pays souverain dot? d?immenses ressources, capable d?alimenter ses propres besoins ?conomiques. Probl?me majeur pour les cartels bancaires mondialiste, pour faire du business avec la Libye, ils doivent passer par la Banque centrale libyenne et sa monnaie nationale, un lieu o? ils n?ont absolument aucune emprise ni facult? d?influencer. C?est pourquoi le renversement de la Banque centrale de Libye pourrait bien ne pas figurer dans le discours d’Obama, de Cameron et de Napol?on le Petit II, bien qu?elle figure certainement en t?te de liste de l’agenda mondialiste visant ? absorber la Libye dans sa ruche de nations serviles.

La Libye n?a pas que du p?trole. Selon le FMI, sa banque centrale a dans ses coffres pr?s de 144 tonnes d’or. Reposant sur des actifs pareils, qui aurait besoin d?une BRI, d?un FMI et de leurs arbitrages??
Tout cela incite ? examiner de pr?s les r?gles de la BRI et leurs effets sur les ?conomies locales. Un article sur le site Internet de la BRI indique que, dans le r?seau de gouvernance de la Banque centrale, les banques centrales sont pr?sum?es avoir comme unique ou principal objectif de ??pr?server la stabilit? des prix.?? Elles doivent ?tre ind?pendantes du gouvernement pour assurer que les consid?rations politiques n?interf?rent pas dans cette mission. ??Stabilit? des prix?? veut dire maintenir stable la fourniture de l’argent, m?me en accablant le peuple d?une dette ext?rieure. Les banques centrales sont dissuad?es d?augmenter la masse mon?taire en imprimant de l’argent pour l’utiliser au b?n?fice de l’?tat, soit directement, soit sous forme de pr?ts.
En 2002, sur Asia Times, dans un article intitul? ??La BRI contre les banques nationales,?? Henry Liu affirmait?:

Les r?glements de la BRI servent uniquement ? renforcer le syst?me bancaire priv? international, m?me si cela met en danger les ?conomies nationales. La BRI fait aux syst?mes bancaires nationaux ce qu?a fait le FMI aux r?gimes mon?taires nationaux. Sous la mondialisation financi?re, les ?conomies nationales ne servent plus les int?r?ts nationaux.

…Les investissements directs ?trangers libell?s en devises ?trang?res, principalement en dollars, ont condamn? de nombreuses ?conomies nationales ? un d?veloppement d?s?quilibr? penchant vers l’exportation, ne faisant que payer des int?r?ts libell?s en dollars aux investisseurs, sans gu?re de b?n?fices nets pour les ?conomies nationales.

Il ajoutait, ??Tout gouvernement appliquant la th?orie de la monnaie d??tat peut financer tous ses besoins de d?veloppement pour le maintient du plein emploi, sans inflation, avec sa propre monnaie nationale.?? La ??th?orie de la monnaie d??tat?? fait r?f?rence ? l’argent cr?? par les gouvernements ? la place des banques priv?es.
L?hypoth?se derri?re la r?gle interdisant d?emprunter ? la banque centrale appartenant au gouvernement, c’est que ce serait inflationniste, alors que l?emprunt d’argent existant aupr?s de banques ?trang?res ou du FMI ne le serait pas. Or, en r?alit?, qu’elles soient publiques ou priv?es, toutes les banques cr?ent sur leurs registres l’argent qu’elles pr?tent. La plupart des nouveaux fonds d’aujourd’hui proviennent de pr?ts bancaires. L?emprunt aupr?s de la banque centrale du gouvernement a l’avantage d??tre r?ellement sans int?r?t. Il a ?t? d?montr? que l’?limination des int?r?ts r?duit le co?t des projets publics de 50% en moyenne.
Et il appara?t que le syst?me libyen fonctionne ainsi [*]. Selon Wikipedia, la mission de la Banque centrale de Libye inclue ??l??mission et la r?gulation des billets et pi?ces en Libye?? et ??la gestion et l??mission de tout emprunt d’?tat.?? Appartenant enti?rement ? l’?tat, la banque de Libye peut ?mettre la monnaie nationale et la pr?ter pour les besoins de l’?tat.
[* Ndt?: Chose peu connue, que l?on n??voque jamais comme l?une des causes d?cisives de l?assassinat du pr?sident Kennedy, comme Lincoln l?avait fait pour s?affranchir de l?emprise des Rothschild, Kennedy avait rendu ? son gouvernement le pouvoir de cr?er de l?argent, sans passer par la R?serve f?d?rale.] ?a pourrait expliquer d?o? la Libye tire l’argent n?cessaire pour fournir une ?ducation et des soins m?dicaux gratuits, et faire ? chaque jeune couple un pr?t d??tat, sans int?r?ts, ?quivalent ? 50.000 roupieus. Cela pourrait aussi expliquer comment le pays s?est d?got? 33 milliards de roupieus pour construire le Grand fleuve artificiel.
Les Libyens s?inqui?tent des frappes a?riennes de l?OTAN qui s?approchent dangereusement des pipelines, mena?ant d?une autre catastrophe humanitaire.
[Ndt?: Se rappeler qu?avant l?invasion de l?Irak, sans parler de la contamination volontaire ? l?uranium appauvri, les Anglo-zuniens ont d?truit m?thodiquement les infrastructures du pays (r?seau de distribution d?eau et d??gouts principalement) pour rendre la vie des gens intenable dans les villes et les exposer aux maladies.] Comme ?a, dans cette nouvelle guerre, tout n?est question que de p?trole ou tout n?est question que de banque?? Peut-?tre les deux ? avec l’eau aussi bien. Avec de l’?nergie, de l’eau et un cr?dit abondant pour d?velopper l’infrastructure n?cessaire pour y acc?der, une nation peut se lib?rer de l?emprise des cr?anciers ?trangers. Et il se pourrait que ce soit le vrai danger libyen?: La Libye pourrait bien montrer au monde ce qui est possible. La plupart des pays n’ont pas de p?trole, mais la mise au point de nouvelles technologies pourrait les rendre autonomes en ?nergie, en particulier si le co?t des infrastructures est divis? par deux gr?ce ? l?emprunt aupr?s de la banque qui leur appartient. L’ind?pendance ?nerg?tique permettrait de lib?rer les gouvernements de la nasse des banquiers internationaux, et de la n?cessit? de vendre la production nationale aux march?s ?trangers afin de rembourser les pr?ts.
Au cas o? le gouvernement Kadhafi chuterait, il serait int?ressant de voir si la nouvelle banque centrale se joint ? la BRI, si l’industrie p?troli?re nationalis?e est vendue ? des investisseurs, et si l’?ducation et les soins de sant? continuent d’?tre libres.

Original?: www.opinion-maker.org/2011/04/libya-all-about-oil/
Traduction copyleft de P?trus Lombard

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Keynes à la rescousse du Liban

En définitive, la faillite n’est qu’un phénomène comptable, et la croissance qu’une affaire de confiance. ...