Accueil / T Y P E S / Articles / L’Iceberg, l’analogie par excellence du r?el

L’Iceberg, l’analogie par excellence du r?el

 

(Extrait du livre??tat du monde, ?tat d??tre)

R?alit? partielle

Que la r?alit? nous demeure en grande partie cach?e n?est pas une id?e nouvelle. Nombre d??crits ? caract?re religieux, philosophique et ?sot?rique abondent en ce sens. Pour les v?diques, c?est l?illusion de la mati?re, la M?y? pour les soufis, la transe hypnotique constante de l?humain et, aux yeux de plusieurs religions, l?humanit? est en sommeil perp?tuel.

Du c?t? de la science, nous avons tous entendu dire que nous n?utilisons qu?environ 10% de notre cerveau. Bien que cette affirmation ne soit qu?un mythe issu d?une incompr?hension de certains r?sultats d??tudes, il n?en demeure pas moins que, malgr? les avanc?es de la neurobiologie, une tr?s grande partie de notre organe pensif demeure un myst?re. Il est fort ? parier que nous nous en servons dans son enti?ret?, mais nous ne savons pas vraiment pour quoi ni de quelle fa?on.

Ainsi en est-il de ce qui est consid?r? comme le plan architectural de tout notre ?tre : l?ADN. De longues ann?es durant, il fut consid?r? qu?environ 99% de celui-ci n??tait que de ? l?ADN poubelle ? et qu?il ne servait ? rien. Encore une fois, le tir de cette hypoth?se h?tive fut corrig? et cette vision erron?e rectifi?e : il sert, sans aucun doute, puisqu?il est presque int?gralement transcrit en ARN. Mais la question demeure : ? quoi sert-il?

 

La m?canique de l?iceberg

Il faut donc se rendre ? l??vidence : si notre propre fonctionnement neurologique et biologique est ? ce point m?connu malgr? les avanc?es fulgurantes de la science,?c?est que la majeure partie de la r?alit?, elle aussi, continue de nous ?chapper.

C?est ce que je nomme la?m?canique de l?iceberg.?Plus pensons en savoir sur un sujet pr?cis, plus nous nous rendons compte que nous n?en savons, en v?rit?, que tr?s peu.?Paradoxal, mais ? combien r?v?lateur du fait que nous n?acc?dons g?n?ralement qu?? la pointe de l?iceberg.

L?exemple des sciences de l?infiniment petit est aussi tr?s r?v?lateur de cette m?canique : plus nous d?coupons la mati?re en petits morceaux, plus nous en d?couvrons d?autres, encore plus petits, et rien ne nous laisse croire qu?il y aura une fin ? ces d?couvertes. Apr?s tout, n?est-ce pas la science de ??l?infiniment?? petit? Passons.

 

La pointe de l?iceberg

Au-del? de cette?m?canique de l?iceberg?? qui semble d?crire une r?alit? toujours inatteignable ?, l?analogie de l?iceberg dans son ensemble relativement ? notre vision des choses prend toute son ampleur lorsque nous l?abordons de fa?on plus terre-?-terre. En effet, peu importe le sujet que nous ?valuerons, nous nous rendrons compte que dans une impressionnante majorit? des cas nous n?en voyons qu?une infime partie, et ce, en raison de plusieurs facteurs.

En premier lieu,?la distance relative au sujet. Prenons l?exemple de la pauvret?. Si nous sommes ? lire l??tude d?un quelconque minist?re relatant les pourcentages selon les classes sociales, la distribution dans le monde et les incidences de la pauvret?, les chances sont que nous nous renseignons sur un sujet qui soit ? loin l?-bas ?. En effet, le simple fait d?avoir acc?s ? cette ?tude ainsi que de poss?der le degr? de scolarit? qui nous permet de la lire et de comprendre sont des indicateurs de notre distance vis-?-vis du sujet.?Et plus nous sommes distants d?un sujet, moins nous comprenons que ce n?est l? que la pointe de l?iceberg et qu?il soit fort possible que nous voguions en ce moment m?me tout juste au-dessus de ce dernier.?Distance?relative.

Il nous faut aussi consid?rer notre propension ? minimiser ce qui ne nous pla?t pas et qui nous place dans un certain inconfort. La rh?torique ? ?a n?arrive qu?aux autres ? s?inscrit dans ce cadre et la panoplie des lois liberticides instaur?es au cours des 10 derni?res ann?es dans tous les pays dits ? d?mocratiques ? et ? civilis?s ? en est un exemple criant. Elles ne nous touchent pas puisque nous n?avons rien ? cacher. Nous rabaissons, pour ainsi dire, la partie visible de l?iceberg sous l?eau pour ne pas avoir ? nous en soucier. Jusqu?au jour o? nous perdons notre emploi pour un commentaire cinglant sur Facebook.

 

Il doit y avoir une explication

Ajoutons ? la distance relative et au fait que ?a n?arrive qu?aux autres notre inclination marqu?e ? refuser tout ph?nom?ne qui ne cadre pas avec notre vision pr??tablie de la r?alit?.?Ovnis, h?catombes animales et agroglyphes figurent au premier rang du palmar?s des ph?nom?nes tangibles, visibles et pourtant bien document?s que la plupart d?entre nous refusent d?inclure dans notre d?finition de la r?alit??car, voyez-vous, il doit y avoir une explication.?En r?alit?, ce que nous voulons est une autre explication.

En effet, ce n?est pas que les aspects plus subtils de notre r?alit? soient n?cessairement inexpliqu?s ? la physique hyperdimensionnelle et la th?orie des champs unifi?s sont de bons exemples ?, mais bien que?ce qui ne s?inscrit pas dans une certaine quotidiennet? de notre v?cu est syst?matiquement class? dans une cat?gorie de moindre importance, et ce,?souvent ? tort.?En ce sens, tous les ph?nom?nes psy en sont un exemple de premier ordre. Ils ont ?t? minutieusement ?tudi?s ? l?aide d?exp?riences hautement scientifiques et prouv?s authentiques et r?els. Nous avons tous eu (ou connaissons quelqu?un qui a eu) de br?ves exp?riences de t?l?pathie, de r?ve pr?monitoire ou d?intuition qui se sont av?r?es justes, mais ne les incluons pas dans notre conception g?n?rale de la r?alit?. Ni pour les d?velopper ni pour les ?tudier.?Trop souvent, nous pr?f?rons une autre explication.

 

Conscience et inconscient

Voici un autre aspect important ? consid?rer dans notre analogie. Freud fut l?un des premiers (du moins le plus connu, ? tort ou ? raison) ? d?finir la conscience comme n??tant que la pointe de l?iceberg mental. Aujourd?hui, avec l?av?nement des neurosciences et des sciences du comportement, il semblerait m?me que cette figure soit trop g?n?reuse. Selon Timothy D.Wilson, la conscience ??serait plus de la taille d?une boule de neige au sommet de cet iceberg??. D?ailleurs, dans son livre?Stranger to Ourselves, il ?crit :

Ces derni?res ann?es, il y a eu une explosion de recherches scientifiques sur la connaissance de soi qui d?peignent un portrait diff?rent de celui pr?sent? par Freud et ses partisans.

[…] Il est devenu clair que les gens ne pouvaient pas verbaliser nombre de processus cognitifs dont les psychologues pr?sumaient qu?ils se produisaient dans leur t?te.

[…] Plus les chercheurs ?tudiaient ces processus mentaux, plus il devenait clair que les gens n??taient pas conscients de leur survenue.

[…] La plupart des processus mentaux ?tudi?s par les psychologues sociaux et cognitifs se sont av?r?s se produire de fa?on invisible pour les gens qui les avaient.

[…]?En effet, certains chercheurs ont ?t? jusqu?? sugg?rer que l?esprit inconscient accomplit pratiquement tout le travail et que le conscient pourrait ?tre une illusion.

De pointe de l?iceberg ? boule de neige ? illusion compl?te, nous ne nous arr?terons pas ici ? en d?terminer l?ordre de grandeur exacte,?seul suffit de saisir l?importance du comparatif.

 

De l?iceberg ? la r?alit?

Pour toutes ces raisons ? ainsi que d?autres que nous explorerons ? mesure que nous les rencontrerons ?,?la plupart des aspects cl?s de la r?alit? dans laquelle nous vivons nous demeurent inaccessibles, leur masse principale se situant sous le niveau de la mer de notre vigilance, consciemment ou non.

C?est donc dans cette optique g?n?rale que, tout au long de ce livre, l?analogie de l?iceberg nous offrira un guide suppl?mentaire dans nos r?flexions et dans notre exploration de ce qui est.

Et une fois la pointe de l?iceberg identifi?e, il ne nous restera plus qu?? utiliser?le gros bon sens?? la mani?re d?un levier afin de sortir de l?eau la masse invisible d?informations et de connaissances qui s?y dissimule.

 

http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/du-reste/presse-libre/et-tout-ceci-nest-que-la-pointe-de-liceberg

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Election 2020 (IV) : une erreur de stratégie des républicains

Ils se sont plantés les républicains. Et en beauté, donc. Leur principale erreur est flagrante ...