Accueil / A C T U A L I T É / LIBEREZ LA SYRIE!

LIBEREZ LA SYRIE!

Sommes-nous en plein r?ves ou mirages??

Moscou, T?h?ran, la Chine soutiennent toujours le r?gime syrien.

La Russie s?est associ?e au texte d?non?ant le massacre de Houla, mais elle d?fend toujours le r?gime syrien.

Moscou estime que les deux parties, arm?e r?guli?re syrienne et opposition, ont pris part au massacre. Effectivement comment Moscou peut dire le contraire alors qu?il est le principal fournisseur en armes de la Syrie. Nous sommes l? dans une situation o? manifestement les deux parties ont particip?, a d?clar? lundi le ministre russe (sous les instructions de qui??) des Affaires ?trang?res ? l?issue d?entretiens avec son homologue britannique.

Selon le New York Times Barack Obama compterait s?allier ? la Russie pour travailler ? une sortie de crise.

L?Iran, partenaire de Damas, estime que le massacre de Houla est un acte destin? ? r?pandre le chaos et l?instabilit? en Syrie. L?attaque a ?t? commise afin de cr?er le chaos et l?instabilit? en Syrie et ses auteurs tentent de bloquer le chemin vers une r?solution pacifique de la situation, a d?clar? le porte-parole du minist?re des Affaires ?trang?res iranien.

Le Parlement iranien a pour sa part condamn? les ?tats-Unis et leurs alli?s occidentaux, accus?s d?armer et de former des terroristes en Syrie, a rapport? l?agence de presse officielle de la R?publique islamique. C?est totalement faux??

Le r?gime syrien a r?fut? totalement toute responsabilit? gouvernementale dans ce massacre terroriste qui a vis? les habitants et suspecte des terroristes.

Damas a annonc? la cr?ation d?une commission d?enqu?te conjointe de l?arm?e, de la justice sur ces violences, la commission doit publier ses conclusions dans trois jours.

Nous sommes proches de ce que la version diplomatique souhaite ou autres??

Il faut toutefois ?tres plus que prudents, car la source des extr?mistes se trouvent au summum et envahie Internet, par de la propagande infond?e?

Peut-?tre mais des milliers de morts?? Ce n?est pas un leurre?!

Un haut diplomate russe a r?cemment r?v?l? que l?Otan avait d?ores et d?j? mis au point un plan afin d?envahir la Syrie, attendant seulement de trouver les sources de financement.

Source, qui fait partie de la d?l?gation russe aupr?s de l?Otan, et cit?e par le quotidien russe Izvestia, affirme que le plan ressemble ? celui appliqu? en Yougoslavie.

Les sources de financement de l?op?ration, estim?e ? 15 milliards de dollars, sont recherch?es aupr?s des pays arabes du Golfe. Ils sont s?rement en Mauritanie apport?s par les Kadhafi?!

Le chef de cette d?l?gation, le G?n?ral Dmitri Rogozine, avait auparavant r?v?l? pour Ria Novosti (agence de presse russe), que ce plan visait ? renverser le r?gime de Bachar al-Assad et ? mettre en place un pont littoral qui puisse servir ? attaquer l?Iran.
Le diplomate russe indique avoir entre les mains des documents montrant un plan semblable ? celui appliqu? en Yougoslavie, pour la traduction de Slobodan Milosevic devant le Tribunal Sp?cial pour la Yougoslavie. Mais ce sont des mirages ou la r?alit? des fum?es indiennes??

Ce plan pr?voit un bombardement a?rien intensif durant plusieurs semaines, prenant pour cible les centres de commandement et menant ? la capitulation du r?gime syrien dont les responsables seraient traduits comme des criminels de guerre devant un Tribunal Sp?cial pour la Syrie.

Les donn?es que nous avons pu obtenir montrent que l?Otan a mis au point les plans d?taill?s n?cessaires pour cette op?ration, et a d?j? pr?cis?, entre autre, la liste des cibles qui seront bombard?es, pr?cise la source russe, pr?cisant qu?il ne reste plus qu?? s?acqu?rir des couvertures juridique, politique et financi?re, d?o? la n?cessit? de parvenir ? faire voter une r?solution au sein du Conseil de s?curit? de l?O N U !
L??ventualit? d?un veto Russe et Chinois, ou de l?un des deux, est toutefois envisag?e, et l?Otan est pr?te ? mener cette campagne sans couverture internationale, pr?voyant une confrontation politique avec les Russes et les Chinois.

Le plan prend ?galement en consid?ration le cas o? le Hezbollah et l?Iran entreraient dans la ligne de crise, et ouvriraient un front contre l?entit? sioniste, engendrant un conflit r?gional ouvert.
Source russe, les discussions au sein du commandement de l?Otan ont ?t? marqu?es par une col?re virulente au moment o? l?arm?e syrienne investissait la ville de Hama.

Les dirigeants de l?Otan ont en effet conclu ? un comportement du r?gime syrien stupide et irr?fl?chi, parce qu?il n?avait pas compris que la visite des deux ambassadeurs am?ricain et fran?ais dans cette ville signifiait qu?elle jouissait d?sormais de la protection de l?Otan, et que toute attaque contre Hama ferait payer au r?gime syrien un prix politique cher.
Les cibles syriennes choisies par l?Otan, en cas de bombardement a?rien, comprennent trois stations radars, les batteries sol-air de type Batsner vendues par la Russie ? la Syrie il y a deux ans pour prot?ger ses sites strat?giques et qui agissent en basse altitude, et les autres batteries sol-air qui sont install?es dans les environs de Damas.

Les bases a?riennes et les sites de communication affili?s aux commandements militaires syriens font aussi partie de la liste des cibles.
Les dirigeants russes ont inform?, il y a plus de deux semaines, les autorit?s syriennes des pr?paratifs de l?Otan.

Les faits que rel?ve l?envoy? sp?cial sont sans ambigu?t?.

Non seulement les tirs ? l?arme lourde n?ont pas cess?, non seulement les lib?rations de prisonniers politiques sont minimes par rapport ? l?ampleur de la r?pression, non seulement Damas s?attaque maintenant ? ses voisins, mais ce qui est pr?sent? comme un retrait n?est en fait qu?un red?ploiement ? peine d?guis?.

Dans ces circonstances, la communaut? internationale constate d?ores et d?j? que Damas n?a pas respect? ses obligations. Bachar Al Assad a menti ? Kofi Annan, qui b?n?ficie du soutien total de la communaut? internationale. Alain Jupp? regrette d?autant plus que l?opposition ?tait pr?te ? faire sa part du chemin, pourvu que Damas ait respect? ses premiers engagements.

La position du v?to russe et chinois ne changera s?rement pas grand-chose. Jacques Chirac avait refus? d?envoyer les forces de la France en Irak, nous connaissons le r?sultat.

On ne peut?pas continuer ? se laisser d?fier par le r?gime et il faudra passer ? autre chose pour arr?ter la trag?die, d?clare Alain Jupp?.

Il suffit de lire l?article, un autre cliquez ici.

Nous avons constat?s que les guerres tuent toujours parfois de mani?re aveugle.

Il est temps de r?agir, n?ouvrons-nous pas par l? m?me la porte ? toutes exactions possibles??

Le monde en sortira grandit en mettant fin au syst?me du despotisme?

Le monde arabe a les moyens de r?gler ces meurtres sans risques d?embrassements mondiaux??

Une ?vidence, le tout ?tant de le vouloir, puisque l?on pose des milliards depuis le Kowe?t, le Qatar pour amener les stars et-les foules dans les stades de football entre autre en Europe.

Le Panda

Patrick Juan

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le petit monde de Donald (11): le petit Goebbels et l’échalas gay du White Power

De pire en pire a-t-on déjà dit précédemment ? La preuve encore aujourd’hui avec l’individu ...

8 Commentaire

  1. avatar

    Merci à l’A F P

    Le Panda
    Patrick Juan

  2. avatar

    Après avoir conquis le monde arabe, et successivement lancé un canal anglophone et des déclinaisons à l’usage de la Turquie et des Balkans, la chaîne du Qatar a décidé de faire du continent africain son nouveau terrain de jeu.
    Si le lancement, il y a quelques mois, d’al-Jazeera en swahili était une réponse à la suprématie de la BBC et des médias sud-africains sur l’Afrique de l’Est, la création d’un signal francophone vise clairement à en découdre avec l’influence médiatique de la France en Afrique de l’Ouest, voire au-delà. En effet, la chaîne devrait être aussi accessible aux téléspectateurs de l’Hexagone via le satellite et aux francophones du Maghreb, deux cibles que Doha «?travaille?», depuis des années.

    Le Panda

  3. avatar

    William Hague et Sergueï Lavrov, à Moscou. Le ministre des affaires étrangères russe refuse de faire porter au seul régime de Damas la responsabilité du massacre de Houla.

    afp.com/Yuri Kadobnov

    La Russie considère que des « forces extérieures » sont également responsables du massacre de Houla, attribué au forces officielles syriennes, qui a fait 108 morts la semaine dernière.

    La Russie a appelé ce lundi les pays occidentaux à cesser leurs attaques contre le régime syrien et à jouer le « même jeu » qu’elle en privilégiant la mise en oeuvre du plan Annan. Moscou estime que le massacre de Houla n’est pas de la seule responsabilité du pouvoir syrien mais est aussi le fruit d’incitations extérieures.

    « Nous ne soutenons pas le gouvernement syrien. Nous soutenons le plan de Kofi Annan », le médiateur international de l’ONU en Syrie, a ajouté Sergueï Lavrov, le ministre des affaires étrangères du nouveau gouvernement Medvedev, soulignant qu’il était plus important de « mettre fin à la violence » que de « se préoccuper de qui est au pouvoir en Syrie ».

    Auparavant, il avait estimé que l’opposition armée était elle aussi à blâmer pour le massacre de Houla, qui a fait au moins 108 morts, dont une cinquantaine d’enfants.

    « Nous avons là une situation où manifestement les deux parties ont participé, a-t-il affirmé, arguant de la présence de blessures à bout portant, en plus des tirs d’artillerie. Nous savons que l’opposition armée, du moins sa partie la plus radicale, reçoit en permanence des signaux pour ne pas cesser » les combats.

    Le Conseil de sécurité de l’Onu a condamné à l’unanimité, Chine et Russie comprises, le massacre de Houla, mais en se gardant bien d’en préciser les auteurs.

    Avec A F P

  4. avatar

    La plupart des victimes sont des enfants

    Cette décision intervient alors que les premiers résultats d’une enquête de l’ONU révèlent que la majorité des victimes du massacre de Houla ont été exécutées. « On croit que moins de 20 des 108 assassinats peuvent être attribués à des tirs d’artillerie et de tanks », a déclaré mardi Rupert Colville, un porte-parole du Haut commissariat de l’ONU aux droits de l’homme. « La plupart des autres victimes (…) ont été sommairement exécutées lors de deux incidents différents » qui ont été perpétrés selon des habitants par des miliciens pro-régime.

    Vendredi, quelque 108 personnes, dont 49 enfants et 34 femmes, ont été tués dans le massacre de Houla, selon l’ONU. Selon les premiers éléments de l’enquête, 32 des 49 enfants tués avaient moins de 10 ans, a indiqué Rupert Colville, qui a souligné que le nombre total de victimes risque d’augmenter. Le porte-parole a toutefois jugé que ce qui comptait n’était pas le nombre de morts mais les morts en eux-mêmes. « Près de la moitié sont des enfants. C’est totalement impardonnable ».

    Damas a de son côté nié « totalement toute responsabilité gouvernementale dans ce massacre terroriste ». Téhéran et Pékin, qui soutiennent Damas, ont condamné ce carnage, tout en estimant qu’il fallait identifier les responsables, tentant ainsi d’exonérer les autorités.

    Une commission conjointe armée-justice, chargée par Damas d’enquêter sur ces violences, doit publier ses conclusions mercredi.

    Les violences continuent à faire des dizaines de victimes tous les jours en dépit de l’entrée en vigueur théorique le 12 avril du cessez-le-feu en vertu du plan de paix de l’émissaire de l’ONU et la Ligue arabe sur la Syrie, Kofi Annan. En 14 mois, les violences ont fait plus de 13.000 morts, dont plus de 1.800 depuis le début de la trêve, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH).

    Le Panda
    Patrick Juan

  5. avatar

    D’accord avec toi Panda, on ne peut que féliciter Le Président pour cette courageuse décision. J’espère qu’il arrivera à convaincre Poutine de cesser de protéger Bazar El Assassin. Si La Chine et la Russie arrêtaient de bloquer l’action de l’ONU ce crime contre l’humanité drame n’aurait pas été perpétré, espérons qu’il en prenne pour perpette!

  6. avatar

    François Hollande a estimé ce soir qu’une « intervention armée n’est pas pas exclue » en Syrie, après le « massacre » de Houla, à condition qu’elle se fasse « après délibération du Conseil de sécurité des Nations unies ».

    « Une intervention armée n’est pas pas exclue, à condition qu’elle se fasse dans le respect du droit international, c’est à dire après délibération du Conseil de sécurité des Nations unies », a précisé le président de la République, interrogé par la télévision France 2.

    Sur ce point, la Maison-Blanche a indiqué aujourd’hui que les Etats-Unis ne pensent pas qu’une intervention militaire en Syrie soit la décision appropriée pour le moment car elle conduirait à davantage de chaos et de carnages. Washington n’exclut cependant aucune option, y compris une intervention militaire, pour contribuer au réglement de la crise en Syrie, a ajouté Jay Carney, porte-parole du président Barack Obama.
    La suite sera présente c’est à souhaiter T.Rex pour éviter de constater autant d’innocents assasinés.
    C’est cette action qu’il faut mettre en oeuvre, que Bachar El Assad prenne perpette ce n’est pas le plus important dans le cadre de ce génocide qui ressemble aux chambres à gaz, dont certains pûrent dire que « c’était un détail de l’histoire »
    Cordialement,
    Le Panda
    Patrick Juan

  7. avatar

    Comme je l’indiquais dans l’article, il suffit de lire et se pencher sur ces « tribulations » c’est scandaleux reste un mot faibre:
    Le renvoi de l’ambassadrice syrienne était attendue. Depuis le début de la crise syrienne, en mars 2011, les effectifs de l’ambassade et ses moyens d’action avaient été considérablement limités. Le 1er avril, lors de la réunion du «groupe des amis de la Syrie» qui se tenait à Istanbul, l’ancien ministre des Affaires étrangères Alain Juppé avait proposé une nouvelle réduction du personnel diplomatique de l’ambassade de Damas en France. En poste depuis 2008, issue d’une famille chrétienne considérée comme loyale au régime de Bachar al-Assad, Mme Chakkour est la fille d’un haut dirigeant de l’armée, Youssef Chakkour, ancien compagnon de route de Hafez el-Assad, qui fut ministre de la Défense, attaché de défense et ambassadeur à Paris, où il résidé pendant vingt ans. Sa fille n’a que peu vécu en Syrie.

    Juppé pour une saisine de la CPI
    En juin dernier, elle avait été au centre d’une étrange «vraie-fausse» démission. Une femme se présentant comme l’ambassadrice de Syrie à Paris avait annoncé dans une déclaration audio à la chaîne France 24 sa rupture avec le régime de Damas. La télévision d’État syrienne avait immédiatement démenti de tels propos. Lamia Chakkour était ensuite intervenue dans les médias pour réfuter toute démission de sa part et dénoncer une «campagne de désinformation et de falsification» à l’encontre de la Syrie.

    Le Panda

  8. avatar

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cour_pénale_internationale

    VOICI LE LIEN POUR LES LECTEURS ET INTERVENANTS DE la définition plus juste! En ce qui concerne la CPI
    Le Panda
    Patrick Juan