Accueil / A C T U A L I T É / L’été de la désinformation (2) : Poutine et les chemtrails

L’été de la désinformation (2) : Poutine et les chemtrails

On a vu dans l’épisode précédent que ce qui a été présenté comme fabrication extra-terrestre n’est en fait que la manifestation d’une publicité insidieuse pour vendre des narguilés à haschich.  Aujourd’hui, je vous propose un autre texte, du même auteur, relayé par le même site de désinformateurs (à savoir respectivement celui du désormais célèbre Alain Mirak et celui de « StopMensonges », du non moins célèbre Laurent Freeman, qui est un pseudo bien sûr).  De tous ceux que j’ai pu lire dans le genre, je crois bien que c’est celui qui m’a fait le plus rire, tant il essaie de raccrocher ensemble des wagons, circulant sur des voies différentes… et sans aiguillage entre elles.  Le texte mélange beaucoup de notions chères aux complotistes (les traînées dans le ciel, le système Haarp), l’actualité récente (sur la Syrie), la politique mondiale (avec Poutine; leur chéri, et un texte absolument délirant sur sa jeunesse prétendue), le tout mélangé au shaker dans un embrouillamini intellectuel effarant… Bienvenue chez les siphonnés du ciel… un vrai régal, textuellement : bonne dégustation !

mirak-poutineLe texte proposé débute par une surprenante affirmation (chez les complotistes, on impose, on ne démontre pas la véracité de ce qu’on affirme) : celle d’un Vladimir au torse musclé en avant s’étant fermement opposé aux américains en Syrie… sur l’usage de ces derniers de mystérieux « épandages » : « Vladimir  se lève contre le gouvernement américain à nouveau: il dit avoir exigé que les forces gouvernementales occidentales arrêtent la pulvérisation de  en « . Pour laisser entendre que ces fameux « épandages » ont bien eu lieu, l’auteur précise que « les forces militaires russes ont travaillé backfireétroitement avec les forces occidentales sur les « détails opérationnels » qui n’ont pas été entièrement divulgués et restent «au-delà de top secret » des deux côtés, mais selon un rapport des Services de Sécurité Fédéral (FSB), d’importantes sources au Kremlin en contact proche avec des hauts gradés militaires russes, les renseignements Russes ont appris des tactiques et des procédures des occidentaux concernant l’exploitation normalisées (des chemtrails) »...  Outre le coup du secret, on notera la grammaire approximative – les Services de Sécurité « Fédéral »- et la méconnaissance totale du fonctionnement des services secrets russes : le FSB ne s’occupe que de l’intérieur de la Russie, on voit mal ce qu’il fait perdu en Syrie… même le site pro russe Russia Beyond the Headlines (de la Rossiyskaya Gazeta, fondée par décret du soviet suprême)  l’explique ici...!!! A bien regarder les images fournies par les russes eux-mêmes, le ciel paraissait pourtant bien bleu… au dessus des nuages de Syrie, au-dessus desquels bombardaient les russes à l’aveuglette… avec des bombes archaïques non-guidées… Pas de chemtrails en vue !

Une belle bourde et un beau ratage de sujet « conspi »
a5c1f5ef9cf1be011be4f672b634e996Passe encore pour le FSB, voyons ce qu’il en est de ses fameux « chemtrails » syriens (ou plutôt ce qu’on peut en imaginer, vu que l’on a aucun document photographique à examiner traitant du sujet). Ah, il y a une partie du texte qui en parle : « les Chemtrails sont resté (s)  régulièrement dans le ciel nord-ouest de la Syrie pour (?) des journées entières au cours de frappes aériennes dirigées par les Américains sur Khorasan et al-Nusra, selon le rapport du FSB. Il est dit que ce déploiement chimique ne fait pas de victimes civiles, mais que les chemtrails sont là pour le contrôle psychologique et physique ».  Ah, voici notre service secret russe, qui ne peut pas être sur place, et qui en a vus, pourtant : on n’est pas à une contradiction près semble-t-il.  On a affaire à l’évidence à un texte traduit à la va-vite (« pour des journées » à la place de « pendant », « ne fait pas » à la place de « n’a pas fait »); etc.  Et effectivement, puisqu’on retrouve vite l’original qui date du 31 janvier 2016 (ce n’est donc pas un texte neuf !), signé par le dénommé « Baxter Dmitry« , du site « YourNewsWire.com« , qui se targue de mettre en ligne des textes « vrais », « pas filtrés »…  Surprise, comme le dit ici un site… complotante (« Above Top Secret »), ce n’est pas l’habituel « Sorcha Faal »  qui l’a pondu, mais le petit nouveau appelé « Dmitry »… présenté comme un nouveau « fabuliste », celui qui raconte en janvier également que « Poutine aurait accusé la
(mal) bouffe américaine; les vaccins et les OGM « de transformer les américains en zombies »
… décidément, nôtre Dmitry est un mordant !

Un sujet en or écrit avec une plume de plomb

Il faut dire qu’on a affaire à un bon cas d’espèce aussi avec lui.  Le 24 juillet dernier, par exemple, dans le même site pour neuneus, il avait décrit un OVNI géant circulant au dessus de l’aéroport de Miami, cette fois avec photo à l’appui (voir ci-dessus à gauche).  Manque de chance pour lui, le soir même toutes les télévisions du coin montraient le lancement d’une énorme Atlas V qui avait laissé dans le ciel un panache assez remarquable la veille au soir.  Au lieu de parler OVNI, le fameux aurait pu se renseigner...  car dans la coiffe de l’Atlas, il y avait… un énorme satellite espion US !  Un satellite, le NROL-61 ayant comme logo… un lézard (surnommé Spike) !  Le descendant d’une longue lignée, le vingtième de la NRO (l’US National Reconnaissance Office) d2016-07-27-231444-350x243ont le premier (type « Quasar ») avait été le  modèle USA-40, largué de la navette Columbia durant la mission militaire STS-28 en août 1989!  Il ne largue plus de « capsules » photos mais transmet tous les jours et directement ses images et ses infos à  Fort Belvoir, en Virginie.  A ce stade, on a affaire à une réelle incompétence, de la part du loustic pro-Poutine !  A noter que la NRO lance encore des engins de type KH-11 (Kennen, ou Kennan ou encore Crystal), ceux à miroir de 2,4 mètres de diamètre.  Le dernier, NROL-49 a été lancé le 20 janvier 2011… les premiers avaient été lancés en 1976 !!!  En résumé, le gars avait un sujet en or (au sujet de l’espionnage US, si cher aux complotistes ! ), il en fait… une belle ânerie !

Un petit coup de HAARP en fond sonore

Sur la théorie des chemtrails, je ne reviens pas.  C’est fadaises sur toute la ligne, je l’ai expliqué plusieurs fois et même encore récemment ici-même.. chez notre amateur de n’importe quoi, ça se complique encore puisque « les forces militaires américaines et britanniques ont été ignoré ouvertement ces lois internationales depuis des décennies. Pendant la guerre du Vietnam aux États-Unis ont utilisé des herbicides et agents incendiaires comme le napalm, arguant qu’ils ne relevaient pas de la définition des «armes chimiques», et ils ont utilisé des avions pour pulvériser 10% de la surface totale des terres du Sud-Vietnam. 85% de la pulvérisation était pour de la défoliation et environ 15% était pour la destruction des cultures » (les cultures n’ont donc pas de feuilles ?). « Et en 2016, ils continuent de pulvériser les populations civiles dans une tentative de les contrôler, de modifier la structure du biotope de la Terre et aussi pour en faire une arme de  (donc les gens sont devenus des végétaux ?) » Poutine est profondément opposé à cela. Il considère cette  de la météo comme étant un jeu dangereux qui a des conséquences désastreuses. » Amener le thème de la déforestation pour découvrir les viet-congs, avec le sinistre Agent Orange, pour dire qu’on aurait été tenté de faire la même chose en Syrie… où les arbres sont plutôt rares, comme les frênes (de Syrie), ou à feuilles de petite taille (des cyprès) ou de résineux (des genévriers) relève d’une autre méconnaissance (en végétaux ?). haarpC’est au sol, que l’on a épandu des choses, et c’est plutôt les hélicos de Bachar, allié de Poutine, qui l’on fait (les islamistes ne s’étant pas privés de le faire non plus après être tombés sur des dépôts de Bachar).  Mais là encore, cela ne suffit pas à notre incompétent responsable de site relayeur (notre ineffable Laurent Freeman) : le voici qui déclame que « donc selon la  les chemtrails serviraient bien a transporter mieux les ondes scalaires de Haarp pour pouvoir mieux influencer le comportement des humains,  » indique dans le texte une « Note stopmensonges.com »... Un « donc » venu de nul part, vu que rien auparavant dans le texte n’a évoqué ce mythe de Haarp…un système arrêté faute d’argent depuis 2013, ce que Freeman ignore manifestement… Une note qui comprend elle aussi un vocabulaire d’initiés : « ondes scalaires« , un terme abscons qui ne signifie rien d’autre que le sujet d’escroqueries notoires, dont je vais vous parler bientôt, avec d’autres beaux cas d’espèces également…

Le conte de fées du FSB

screen-shot-2011-04-24-at-11-53-07-pmCe ne sont même pas ses délires sur-ajoutés au texte d’origine qui font le plus sourire.  Non, c’est la suite, un extrait lénifiant sorti d’on ne sait où chargé d’expliquer pourquoi donc Poutine serait-il aussi concerné par ses prétendus « épandages » que personne n’a vu ni constaté.  Accrochez-vous, c’est… grotesque :  » l’enfance de Poutine pourrait expliquer sa compréhension du fait que la nature doit être respectée et cultivée, et non pas manipulée et transformée en arme. Après le siège de Leningrad, qui a presque tué sa mère, sa famille a été forcée de se déplacer dans un bâtiment communal infesté de rats. Poutine a passé des heures à courir après les rongeurs dans l’escalier. Il a développé une maladie respiratoire. Quatre adultes, plus Poutine et son frère, étaient entassés dans une seule pièce de 20 pieds carrés sans eau chaude, ni salle de bain, ou toilettes. Il a surmonté ces conditions désastreuses en embrassant ses études ainsi que le judo, le karaté, le sambo qui est un art martial russe qui exige un intense équilibre entre l’esprit et le corps. Le président russe comprend la nécessité d’une vie saine et disciplinée ». Quel rapport avec les chemtrails me direz-vous ? Aucun !!!  Ou alors, les rats arrosés de chemtrails seraient-ils devenus des rats-mutants ?

Les rats de Poutine ?

20160704-09_jeuneafrique_2895L’histoire passablement grotesque des rats de Poutine vient en fait d’ailleurs : on la trouve en effet en 2014 dans la Revue, de  Béchir Ben Yahmed, l’ancien directeur de publication de l’hebdomadaire Jeune Afrique et ancien secrétaire d’État à l’Information dans le cabinet du Premier ministre tunisien Habib Bourguiba. L’homme est en fait le pur produit de la Françafrique de Foccart et était devenu sur le tard le suppôt de Ben Ali : « Les rapports ambigus entre Ben Yahmed et Jacques Foccart, architecte de la Françafrique auraient influencé directement la ligne éditoriale de Jeune Afrique, considéré par des observateurs comme un organe de propagande selon les contractants. Le magazine en ligne Mediapart révèle la nature de ces relations et le système de chantage à l’opinion publique mis en place par les dirigeants de Jeune Afrique dans un violent article intitulé Jeune Afrique : racisme, chantages, escroquerie, mercenariat, rackets… perquisitions d’une maison close, en prenant les cas du Cameroun, du Gabon, du Sénégal, du Tchad et de la Mauritanie. Toujours selon le même article, les dirigeants du journal se seraient enrichis en s’alignant toujours sur les positions françaises. Par ailleurs, les relations entre Ben Yahmed et le président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali se resserrent à partir de 1997. Ben Ali sauve en effet Jeune Afrique de la faillite en injectant plusieurs millions de dinars dans l’entreprise à travers des prête-noms. « Aider Jeune Afrique n’est pas un souhait, c’est une consigne présidentielle » explique Le Canard enchaîné en évoquant l’opération financière pilotée par deux proches du président« . Poutine a de biens étranges admirateurs… outre nos célèbres complotistes !  Le célèbre « Grigri », lui ne semblant pas trop apprécier Ben Yahmed… un homme pourtant salué ici par Hervé Bourges et Francois Roche comme étant un « esprit très éclairé »… Yahmed, admiré aussi par la suissesse Silvia Cattori de « mondialisation.ca », dans son site « Arrêt sur Info » (fondé en 2007) !  Cattori, des « Ogres », qui avait tenu le micro les 3 juin 2005 et 16 octobre 2005 à Dieudonné pour qu’il donne sa version biaisée de la traite des Noirs…  Elle avait récidivé le 29 décembre 2013, comme elle avait servi la louche à Thierry Meyssan en 2011, alors réfugié dans l’hôtel Rixos plivre-poutine-premiere-personne-1our aider le régime en place.  Son commentaire valait du mouron : « le dernier message de Thierry Meyssan, daté de 4h30 ce mardi 23 août, parle de grande « victoire » des loyalistes. Selon lui, les assaillants ont été écrasés, « des missiles sol-air ont été apportés en ville », tandis que « l’OTAN a du stopper les bombardements ». « Saïf al-Islam que l’on assurait arrêté a surgit du Rixos et a été acclamé par la foule à Bab Al Azizia. » La réalité paraît une nouvelle fois très éloignée de sa représentation médiatique. » La désinformation à ses thuriféraires, et ils sont nombreux, hélas… Cattori, je l’avais retrouvée ici : elle avait soutenu Omar Barghouti, l’organisateur du boycott d’Israel. Son antisémitisme n’est jamais très loin en fait. Quant à l’enfance de Poutine devenue conte de fées, ça date de bien avant 2014 en réalité : c’est extrait de sa biographie « First Person: An Astonishingly Frank Self-Portrait by Russia’s President » de Nataliya Gevorkyan, Nataya Timakova et Andreï Kolesnikov (« Poutine première personne ») sortie en… 2000 (et en 2011 seulement en France !).  Bref, ça fait 16 ans qu’on utilise cette biographie élogieuse, censée être le vrai compte-rendu de sa vie.  En fait, une série d’interviews qu’il a donnés, dont rien ou presque n’a été vérifié:  tous à sa gloire, ils étaient sortis habilement en épisodes dans le journal moscovite à grand tirage Kommersant; et ce, pendant sa campagne électorale même !!! En somme, ces gens-là nous ressortent la profession de foi de Vladimir, sans même s’en rendre compte (ils ne sont pas les seuls) !!!  Certains écrivent même que « ce serait une grave erreur pour l’Occident et ses dirigeants de ne pas prendre au sérieux ce que dit Poutine. Il n’est pas du genre à parler pour ne rien dire »... Ah, les rats !

Des toiles d’araignées emportées par le vent !

filamentsBien entendu, notre fameux Mirak, il y croit dur comme fer aux chemtrails. La preuve puisque le 26 août, il rajoute une couche, avec un autre article intitulé « chemtrails, les résultats des analyses des filaments tombés du ciel »… c’est à ça qu’on les reconnaît à dit Audiard : à leur entêtement, en la matière, car cette « preuve » n’a rien de nouvelle non plus et ça n’en est pas une non plus.  Ça date de 2012, et c’est un dossier de « l’Association Citoyenne pour le Suivi, l’Étude et l’Information sur les Programmes d’Interventions Climatiques et Atmosphériques »… à savoir un organisme qui a organisé par exemple la « Conférence Géo-Ingénierie/Chemtrails le 24 juin dernier à Annecy »..(le 8 c’était à Marseille…).  Ces filaments, présentés comme étant bardés de métaux lourds par l’association pro-chemtrails ayant été effectivement analysés en 2014 après une apparition aussi soudaine qu’en 2012,…chem-pompemais par la Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité (Criirad), qui a conclu qu’il s’agissait de… fils d’araignées, un phénomène là aussi bien connu de la nature… « Stopchemtrails » concluait lui ainsi sur l’ ACSEIPICA : « Hormis le rapport Case Orange qu’il nous reste à évoquer, rien de bien probant ne vient soutenir l’existence des chemtrails. Pour des « documents essentiels », ils font plutôt office de propagande. On aurait aimé avoir des prises de sang en grand nombre pour refléter un phénomène supposé mondial, des analyses d’eau ou d’air, mais certainement pas des preuves qui n’en sont pas, des affirmations qui se contredisent et des articles pseudo-scientifiques »…

Un bel exemple de sous-information conspiratrice
Chez Stop-Mensonges, on ramasse tout ce qui traîne sur le net, on gobe tout et on étale.  Aucune analyse poussée des documents envoyés par des conspirationnistes, aucune recherche sur les prétendus usages des engins découverts par des obsédés des complots.  L’exemple qui suit est très représentatif de ces méthodes.  Ça commence bien sûr par une alerte « StopMensonges (ici à droite) « bien dans le style du site « un informateur qui a tenu a rester anonyme, a envoyé sur le net des photos d’un système de dispersion de Chemtrails. Voici les photos…(ici une à gauche)  » suit un étalage impressicuvesonnant de photos montrant effectivement des modifications apportées à une appareil qui semble de taille conséquente (1). La mise en ligne date du 3 décembre 2015. Le moins dégourdi du net retrouvera vite le fameux « informateur anonyme ». Les photos traînent partout et proviennent d’une longue discussion en forum en date… du 4 décembre 2013 : Freeman aura mis deux ans pour les découvrir ! Les pompes sont signées Gorman-Rupp, et l’appareil vite cerné : c’est un Boeing 737-400 comme ceux d’ASL (ex Farnair Europe, une firme belge !). Des avions modifiés fort prisés : il faut savoir par exemple que l’appareil MSN 25181 livré par AEI le 10 décembre 2013 s’est retrouvé à transporter le courrier de la Poste, en France ! reservoirs L’avion transformé pourrait être l’un des trois achetés par le broker irlandais Kahala : son second exemplaire terminée 5 décembre 2013 (le MSN 25372, ex Sky de Turquie) ressemblant beaucoup à l’avion en cause aujourd’hui. Une photo montrant un appareil semblable en train d’être décapé dans le hangar de Miami arborant encore une moitié de décoration de queue, mais il est devenu « Atlantic Airlines » en 2014 (G-JMCR). C’était le 3eme de Kahala (MSN 25372) ) qui aurai pu être notre client pour une conversion provisoire seulement. Le premier livré à Kahala le 7 octobre portait la même livrée blanche. (ici le 5eme livré en septembre 2015), et ici le N460KA sur son tarmac de Tampa: on notera la queue bleue, qu’arbore aussi RVL group, firme lancée dans la lutte contre les marées noires. Chose amusante, chez StopMensonges on présente les réservoirs de brassage comme étant les bons. En fait ce sont les deux situés sur la maquette à l’arrière pour brasser l’eau et les produits absorbants : les vrais sont… beaucoup plus grands, car il occupent tout le fuselage (ici dessus à droite) !!! C’est tout l’avion qui en est rempli ! (voir ici la firme qui a fait les modifications) au Waypoint Aeronauticas de Paine Field à Everett.

737-blanc

Pas un mystère en fait

oilspill5Un avion comme ceux transformés par AEI en avion cargo pour palettes (ANCRA cargo loading system) avec large porte cargo avant et suppression des vitres passagers. Plusieurs engins ont été ainsi modifiés par Aeronautical Engineers, Inc. (AEI).  Ici l’un d’entre eux. L’avion est effectivement le résultat d’un projet conjoint de Waypoint Aeronautical d’Everett (aux USA) et de la firme britannique RVL Group (de Manchester), qui ont cherché ensemble un moyen de répandre rapidement du dispersant à la surface de l’eau en cas de fuite de pétrole d’une plateforme de forage pétrolier, comme ça a pu être le cas dans le golfe du Mexique avec BP. hosesLe résultat étant l’Oil Spray Dispersant System, ODSS. Si la vidéo montre un 737 laissant échapper son dispersant par l’arrière, le montage expérimental de RVL est plus subtil, car les buses extérieures qui ont été installées sur les deux sens petits hublots existants, permettent à l’équipement interne en réservoirs et pompes de ne pas être installés définitivement : c’est une solution intelligente et économique, puisque l’on est pas obligé d’acheter un appareil complet lors de la catastrophe, mais seulement d’en équiper un avion cargo classique, facilement modifiable en peu de temps. Encore une fois, les conspis ratent leur cible !

 

Pas assez d’avions dispersants !

c-130-golfeIls ratent leur objectif, car un simple regard historique démontre que s’il existe bien des avions « dispersants », ils ne volent pas à 10 km de haut et surtout… ne sont pas assez nombreux lors de catastrophe pétrolières ! Lors de celle de Deepwater Horizon en 2010, on avait pu voir le C-130 devenu avion dispersant arpenter le  Golfe (ici ses buses de dispersion en gros plan et là également). Mais ils semblaient avoir été peu efficaces. Un vieux Dakota avait aussi été requis à la hâte (voir ici son intérieur, et RVL group  faisant voler en Angleterre celui d’ Atlantique Airlines, le Dakota (C-47B G-ANAF).  Atlantique Airlines ayant déjà modifié un Electra pour répandre des produits, le G-LOFE). Dans le golfe, un second DC-3 rappelé à la hâte (« l’Airborne Support » N64766 venu de Houma en Louisiane) démontrait le manque criant d’avions dispersants sur le Golfe. dispersLe C-130 du 757th Airlift Squadron de Youngstown ARS, en Ohio (ici à droite) utilisait jusqu’alors un système en palettes appelé « Modular Aerial Spray System » ou MASS, fourni en 1988 par les canadiens de Conair Aviation. sortie-dispers-c_130Mais le système n’était pas adapté pour ce type dispersion.  Certains avaient déjà été modifiés pour une une précédente mission, qui  avait consisté dans le Golfe du Mexique à répandre des produits anti-moustiques après l’ouragan Katrina (ici le matériel nécessaire à bord). En 1983, ils avaient répandu de l’herbicide (du Krovar de chez Bayer) autour du Grand Lac Salé dans l’Utah, pour lutter contre l’expansion de l’halogeton, de la (vaste) famille des amarantes, plante toxique pour les animaux.

Le Golfe du Mexique ravagé par les dispersants, ça passe sous le nez des conspis !

oils-dispersEn 2010, le Marine Spill Response Corporation avait donc envoyé son seul C-130 équipé pour disperser cette fois du Corexit 9527, via une rampe externe, un produit absorbant mais très irritant pour la peau (il contient du Butoxyethanol), de la base de Kiln, dans le Mississippi, durant l’accident de Deepwater Horizon en 2010 (un second venant de Mesa, en Californie).  Rien n’avait été fait depuis des années en préparation de catastrophes de ce genre. En Alaska, en 1989, lors de la catastrophe de l’Exxon Valdez, les autorités s’étaient retrouvées tout aussi démunies : elles n’avaient pas assez d’avion capables de répandre du dispersant ! A savoir que les avions anti-incendie déversent leur eau d’une autre manière, comme on peut le voir à bord ici.  Il n’y a pas que les américains qui s’intéressent aux dispersants anti-pétrole, les anglais du RVL Group aussi.  Et comme le procédé fait toujours un peu peur,pernath-c-130 on a même assisté en février 2015 à une étrange conférence destinée à rassurer les populations le 11 décembre 2015 à Pernath (au Pays de Galles), avec l’arrivée d’un concurrent de RVL, un Hercules C-130 à Cardiff (le N121TG) ce qui est plutôt rare dans cette livrée. La société s‘appelant international air response (IAR)… son N117TG étant aussi et avant tout  un avion anti-incendie… IAR étant l’ancien T & G Aviation.  C’est l’un des ses appareils (le N135FF, le « N°82″) qui, en août 1994, avait perdu son aile droite en vol… la firme TG avait été à l’origine de l’énorme scandale des avions de feu de forêt revendus à la CIA !  Un beau thème conspi de raté, visiblement par Freeman !

Si peu connaisseurs de la CIA, ça semble surprenant !

Les « conspis », façon Freeman, auraient dû constater que leurs fameux avions « dispersants » de chemtrails, premièrement, volaient bien bas (ne faisant donc pas de chemtrails !) et surtout n’étaient pas assez nombreux pour répondre à une catastrophe de l’ampleur de celle de BP, et encore moins pour répandre leur théorie fumeuse sur toute la terre !agent-orange Lors de la transformation en bombardier d’eau du 747 d’Evergreen Supertanker (N479EV) on avait eu droit aux mêmes fadaises sur les « chemtrails » ! Les « conspis » avaient raté encore une fois leur cible : il y avait tant à dire, pourtant, sur les premiers usages militaires des dispersants, au Viet-Nam, avec l’agent Orange de sinistre mémoire (photo ici à gauche) et son cortège de malformations chez les enfants, après coup... voire l’essai méconnu ou les expériences menés secrètement au Japon.. ou à Cuba, ou autour de Duguay, ou pire encore avec celle de St-Louis… Car ces gens si peu informés et si peu cultivés peuvent facilement être contrecarrés sur leur propre terrain ! Même dans leurs domaines de prédilection ils sont « légers » ! C’est leur ignorance crasse de tout qui fait leur faiblesse, à l’évidence ! Des ignares, tout simplement ! Historiquement, de complets ignorants !

 

(1) Sur un autre site conspi (faux »anar » appelé Real Liberty Media, il appartient à Garry Archer, que les calculs de fréquentation estiment « poorly ‘socialized »), on trouve ce texte délirant pour soutenir les photos : « officiellement, c’est  présenté comme étant un pulvérisateur pour disperser de l’huile. Ce fut la deuxième explication. La première était que c’était un grand épandeur. La société a réalisé que les utilisateurs (d’épandage) ne l’achèteraient pas, et ils en ont ri. Ils en savaient assez sur avion pour savoir que c’était impossible. Donc, Ils ont changé l’histoire. Les superviseurs de l’usine l’appellent « un tueur de nègres »(ah les salopards !). L’avion va être envoyé en Afrique quand il aura fini son installation. Cet endroit a été loué par une autre société, j’y ai travaillé pendant 15 ans. Il y avait un autre avion qui est venu par là il y a quelques années qui a demandé « une moquette résistant au sang »…. ! La chose effrayante est, qu’il y avait un tapis comme cela de disponible. Maintenant, vous me direz pourquoi donc savaient-ils à l’avance qu’ils auraient besoin de tapis résistant au sang ??? Quoi qu’il en soit, je pensais juste que il convient de noter que cet avion a aussi été envoyé en Afrique ». Des fêlés, je vous dis, des fêlés !

Le journal citoyen est une tribune. Les opinions qu’on y retrouve sont propres à leurs auteurs.

Commentaires

commentaires

A propos de ghostofmomo

avatar

Check Also

Affaire Benalla – Après les bleus, un mauvais coup pour Macron

  Alexandre Benalla et à l’évidence un personnage violent qui aime donner des coups, surtout si ...