Accueil / T Y P E S / Articles / Le yaourt qui fait grossir
YAOURTS ACTIVIA ET ACTIMEL ? ?DANONE OBLIG? DE RETIRER SA PUBLICIT? MENSONG?RE APR?S 15 ANS DE ?MATRAQUAGE ET DE D?G?TS. ? Le ? pav? dans le pot de yaourt ? qu’? lanc? ?Didier Raoult, chercheur fran?ais dans la prestigieuse revue ??scientifique ? Nature ? de septembre?2009 a fini par ?tre payant. Pour le patron du [...]

Le yaourt qui fait grossir

YAOURTS ACTIVIA ET ACTIMEL

DANONE OBLIG? DE RETIRER SA PUBLICIT? MENSONG?RE APR?S 15 ANS DE ?MATRAQUAGE ET DE D?G?TS.

Le ? pav? dans le pot de yaourt ? qu?? lanc? ?Didier Raoult, chercheur fran?ais dans la prestigieuse revue ??scientifique ? Nature ? de septembre?2009 a fini par ?tre payant.

Pour le patron du labo de virologie de la Timone ? Marseille, les ?yaourts et autres boissons lact?es farcis aux probiotiques que l?on nous fait avaler depuis pr?s de 20 ans auraient une grosse part de ?responsabilit? dans l’?pid?mie d’ob?sit? qui frappe les enfants.

Les probiotiques que Danone ajoute ? tout va dans divers yaourts sont selon les all?gations de la marque ass?n?es ? la t?l?vision, cens?es ? booster ? les d?fenses immunitaires.

On en trouve plus de 1 milliard par pot d’Activia ou d’Actimel.?Le hic est que ces bonnes bact?ries ? actives et vivantes ?, dixit Danone, sont les m?mes que celles utilis?es depuis longtemps dans les ?levages industriels comme activateurs de croissance pour faire?grossir plus rapidement cochons et poulets.

Un porc ainsi gav? de probiotiques, c?est plus de 10 % de gagn? sur la balance.

Danone pousse donc ? ? ?lever ? nos enfants comme des cochons ou des poulets?.

En fait, en d?but d?ann?es, des chercheurs ont eu l id?e de comparer la flore intestinale des ob?ses et des non ob?ses. Et l?, surprise, les premiers ?taient bourr?s de probiotiques ? ceux qu on trouve justement dans les yaourts ? sant? plus ?.

Didier Raoult commente : ? On a autoris? pour l alimentation humaine des activateurs de croissance utilis?s dans les ?levages, sans chercher ? savoir quel serait l’effet sur les enfants ?.

Du coup, celui-ci a r?clam? des ?tudes pour conna?tre le r?le pr?cis de TOUS les produits lact?s dans l ?pid?mie d ob?sit? infantile.?En outre, il n? y a pas que les enfants qui sont victimes de cette supercherie ; j?ai rencontr? de nombreuses femmes potel?es bien que sous aliment?es, et qui cherchaient d?sesp?r?ment ? maigrir en se?limitant ? quelques yaourts par jour plus quelques babioles. Et d?sesp?rante d?sillusion, elles continuaient ? grossir, ?taient de plus en plus fatigu?es et fragiles, surtout en hiver o? il est ?indispensable de se YANGUISER, alors que les yaourts sont hyper YIN.

D?o? l’article ? Aigle moqueur ? que j’avais pass? dans ? Pratique de Sant? ? sous le titre ? DEVENEZ XXL AVEC DES YAOURTS ? Finalement, les semeurs d alerte ind?pendants ont fini par ?mouvoir les services officiels avant que le scandale n ?clate trop au grand jour.

C?est ainsi qu?ils viennent de mettre la pression sur le groupe ?Danone, l obligeant, selon les termes d?licats des grands journaux ?? revoir sa copie? (Un monstre comme Danone, ?a se m?nage?). Il faut tout de m?me r?aliser que cela pourrait ?tre un coup dur pour le lobby puisque les groupes Actimel Europe et Activia Europe p?sent ensemble > ?1,5 milliards d?euros sur un chiffre total Danone de 15 milliards, ?soit 10 %.

Mais je ne?me fais gu?re de soucis pour cette entreprise de tricheurs, car entre ses discr?tes et adroites man?uvres de retrait publicitaires et les addictions de beaucoup de consommateurs automatis?s, il n?y a pas vraiment le ? feu au lac ?, en attendant qu?on nous invente une autre ? salade ? la mode ?

Faites passer??

Ainsi s?exprime pour informations

Risete

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’arrêt pression

La seule réponse civile Les transgressions se multiplient dans l’indifférence générale. Les braves gens constatent, ...

8 Commentaire

  1. avatar

    Le recours à ce genre de probiotiques devrait être limité aux séjours en milieu hospitalier lorsqu’un traitement aux antibiotiques nous rend vunérable aux infections comme la C Difficile. Il faut alors refaire la flore intestinale.

  2. avatar

    Cette nouvelle va marque le début d’une incroyable saga. Comprend-on bien que, si la justice décidait qu’il y a eu publicité dans l’intention de tromper, des milliers – ou des millions – de personnes pour qui l’obésité est un problème ou qui payent simplement pour des régimes de minceur pourraient avoir un recours en dommage contre Danone ? Sans doute le plus gros recours collectif pour publicité mensongère depuis les affaires liées au tabac. A suivre…

    Pierre JC Allard

  3. avatar

    Le problème est inquiétant, mais c’est comme tous les aliments « supplémentés », ils apportent des substances bénéfiques à des personnes qui n’en n’ont pas besoin et l’excès de ses substances a toujours des conséquences sur l’organisme et peut les rendre nocives.

    Donc à utiliser avec circonspection. Il faut y préférer une alimentation équilibrée !

  4. avatar

    Ah! la conspiration! Salauds d’industriels de l’industrie agro-alimentaire qui n’ont pour but que de se remplir les fouilles en rendant malades des millions de personnes!

    Un peu de discernement! Les bactéries sont 10 fois plus nombreuses dans notre tractus gastrointestinal (de la bouche à l’anus) que le nombre de cellules de notre organisme. Elles le colonisent dès la naissance, grâce à l’alimentation (lait maternel compris, il faudrait d’ailleurs voir si on ne peut pas coller un procès à nos mères pour leur rôle dans l’épidémie d’obésité…).
    Rien d’étonnant, donc, de retrouver des bactéries de l’alimentation dans notre tractus gastrointestinal.

    Quelques questions à se poser sur l’étude de Raoult :
    Il est important de garder à l’esprit que ces bactéries colonisent TRANSITOIREMENT l’intestin. Et finissent par être éliminées. A moins effectivement de manger 3 Actimel par jour 365 jours par an, les bactéries de l’Actimel finissent par disparaître. Naturellement. Je ne me souviens plus si l’étude de Raoult suit dans le temps, sur une durée suffisamment longue (plusieurs mois), l’évolution de la composition de la flore intestinale. Il y a fort à parier que si on arrête de manger des yaourts, on ne retrouve plus les bactéries qu’ils contiennent. L’arrêt du yaourt et donc la disparition des bactéries du yaourt dans l’intestin ferait-il maigrir les sujets? Ceci permettrait de vérifier son hypothèse.

    Autre question plus importante que le rôle des probiotiques dans « l’épidémie » d’obésité : quel est le rôle du sucre et des matières grasses contenues dans les yaourts dans cette « épidémie »? Quelqu’un a-t-il pensé à vérifier les taux dans le yaourt? (Je ne parle pas des poulets, là mais des hommes).

    Pour ce qui est de l’étude de Raoult, juste une hypothèse : les probiotiques sont censés protéger ceux qui les ingèrent de différentes affections (désordres intestinaux par exemple). A-t-on vérifié si la prise de poids des poulets était due à une diminution de l’incidence des diarrhées (et/ou d’autres affections) chez ces poulets? A une meilleure (trop bonne?) assimilation des aliments?

    Tiens, je vais la relire, cette étude. Je vous invite à en faire autant.

  5. avatar

    @ Contis:

    On peut vouloir engraisser pour bien des raisons, dont celles de se préparer à la traversée du désert, de devenir lutteur de sumo ou de faire un gosse. L’indélicatesse des fabricants – et la base d’un recours, si les faits sont avérés – ce serait d’avoir CACHÉ que l’absorption du produit peut avoir une incidence sur une prise de poids

    PJCA

  6. avatar

    Je ne comprends pas en quoi Danone et les probiotiques feraient exception.
    Tous les industriels qui commercialisent des produits ayant des teneurs en sucres et/ou en matières grasse élevées sont alors concernés. Ferrero ne doit pas ignorer que le Nutella peut faire grossir. Il continue à le vendre. Considère-t-on qu’ils nous l’ont caché? Les exemples sont infinis. Danone sait que les produits laitiers (contenant par nature des matières grasses et du sucre) peuvent faire grossir.
    La seule explication que je trouve est la méfiance, le scepticisme (la peur?) que certains consommateurs ont de la nouveauté.

  7. avatar

    @ Contis:

    La différence est que les probiotiques ne feraient pas engraisser par l’apport de leur propre contenu énergétique, mais par leur impact sur les hormones et/ou le fonctionnement de la digestion elle-même. On modifie le métabolisme. On est plus proche d’une drogue que d’un aliment. Évident ? … On prendra des années à le dire et à le contredire. C’est pour ça que je prévois un grand enrichissement pour les avocats si on trouve quoi que ce soit qui justifie un recours collectif

    PJCA

  8. avatar

    à Contis,

    Ne vous en déplaise le sucre et la matière grasse sont des ingrédients alimentaires contrairement aux probiotiques, là est toute la différence. Il devrait être interdit aux industriels de l’agro-alimentaire de supplémenter leurs produits de substances non indispensable, mais soi-disant bénéfiques pour la santé, sans avis d’un organisme spécialisé, un peu comme en France pour les médicaments. Après toutt chacun son métier, n’est pas docteur ou pharmacien qui veut! Le principe de précaution doit s’appliquer en l’occurence.