Accueil / T Y P E S / Articles / Puissant et/ou mis?rable ?

Puissant et/ou mis?rable ?

Le patron de la police, Fr?d?ric P?chenard, pr?sent? comme celui qui a ordonn? l?enqu?te sur l?origine des fuites concernant le dossier Bettencourt dans le journal Le Monde, doit faire face ? une autre affaire.

Le directeur g?n?ral de la police nationale (DGPN), ami d?enfance de Nicolas Sarkozy, serait intervenu en 2009 pour ?viter des poursuites ? l?encontre de son fils, interpell? ? Paris pour ?tat d?ivresse et outrage ? agent, affirme, dans son ?dition de jeudi, Le Parisien/Aujourd?hui en France.

Les faits remontent au 17 f?vrier 2009.

Ce soir-l?, sur les Champs-?lys?es, les policiers interpellent vers 23 h 50 un jeune homme ?g? de 16 ans.

Selon les proc?s-verbaux, publi?s par le quotidien, les agents remarquent ??un scooter de couleur rouge faisant des slaloms et des d?rapages sur le trottoir??.

L?adolescent ??sentait l?alcool??.

Le contr?le d?alcool?mie montrera que le jeune homme conduisait avec un taux de 0,79 mg/l d?air expir?, le taux tol?r? par la loi est de 0,25 mg/l.

Lorsque les policiers veulent l?interpeller, le jeune homme lance ? l?un d?entre eux :

??T?es qu?un con, tu fais un m?tier de con, je vais te faire muter ? la circulation.??

??Il s?est approch? de moi, il m?a pouss? une fois au niveau de la poitrine ? l?aide de ses mains.

Il a essay? une deuxi?me fois quand le sous-brigadier X est intervenu en le ceinturant par l?arri?re au cou??, raconte l?agent dans son proc?s-verbal.

Une fois calm?, le jeune homme continue de prof?rer des insultes : ??Je vais t?exploser, t?es qu?une merde !??

La plainte restera sans suite

Le fils de Fr?d?ric P?chenard est alors conduit au service d?accueil de recherche et d?investigation judiciaires (Sarij) du VIIIe arrondissement.

L?, le jeune homme n?aurait ?t? ni plac? en garde ? vue, ni auditionn?, comme l?exige la proc?dure.

Le parquet n?est pas non plus inform? de cette affaire.

??J?ai re?u pour consigne de Monsieur X de ne pas placer l?interpell? en GAV (garde ? vue, ndrl), de ne pas aviser la permanence de nuit du parquet, de ne pas auditionner le mis en cause (?)??, d?clare notamment un fonctionnaire de permanence dans un rapport interne au commissariat consult? par le journal.

Le policier qui s?est estim? outrag? d?pose toutefois plainte contre l?adolescent.

Quelques heures apr?s l?arrestation de son fils, Fr?d?ric P?chenard vient alors le ??r?cup?rer ??, rapporte la note de service.

Le DGPN s?entretient alors avec le gardien de la paix qui a d?pos? plainte, ??dans une pi?ce sp?cialement r?serv?e??.

??Peu apr?s, les policiers sont somm?s d?oublier l??v?nement et les diff?rentes proc?dures sont effac?es??, assure le journal, qui cite un extrait du rapport interne.

La plainte restera sans suite.

Interrog? par le journal, l?entourage du patron de la police nationale s??tonne de voir ressurgir une affaire, vieille d?un an et demi.

Le cercle rapproch? de Fr?d?ric P?chenard d?ment toute intervention pour faire retirer la plainte ou ??enterrer?? la proc?dure.

Le gardien de la paix avec qui Fr?d?ric P?chenard s?est entretenu ??aurait lui-m?me pu prendre et retirer sa plainte??, avance un proche.

Le simple nom de DGPN exerce une pression sur les policiers??, analyse un autre membre de sa garde rapproch?e.

Et d?ajouter : ??? travers son fils, c?est lui qui est vis?, ainsi que le pr?sident de la R?publique??.

C Q F D Alors la question est de plus en plus d?actualit?, qui va intervenir??

Selon que vous soyez riches ou mis?rables?. (Michel Sardou)

Un pav? de plus, non il n?y a pas eu de mort, ni de bless?.

Alors de quoi se plaint-on??

Le Panda

Patrick Juan

Cet article a ?t? publi? sur les voix du Panda sou le titre « Les voix du Panda avec Michel Sardou »

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Septembre 1870 : les « papillons de Metz » et les « ballons montés » de Paris marquent la naissance de la Poste aérienne

Nous sommes il y a 150 ans, en septembre 1870. Après la défaite de Sedan, ...

2 Commentaire

  1. avatar

    Ce qui est dit plus bas est fait

    Le Panda

  2. avatar

    Merci à l’équipe technique de bien vouloir nous expliquer pourquoi avoir changé le titre de l’article.

    Nous avons essayé de le publier justement en faisant référence à juste titre à notre avis avec la chanson de Michel Sardou qui à l’époque lui avait valu une suspension d’antenne pendant 6 mois, à la suite de la décision de la plus haute magistrature en France.
    Le débat eu lieu sur TF1 à l’époque et cette mise au placard marque bien les limites des magistrats nommés par le pouvoir en place.
    D’une autre côté vous me voyez satisfait de constater que vous avez fait de cet article « votre choix »
    Avec mes remerciements.

    Cordialement,

    Le Panda

    Patrick Juan