Accueil / A C T U A L I T É / Les sujets pour pourrir les fêtes de fin d’année

Les sujets pour pourrir les fêtes de fin d’année

 

La fin de l’année est une occasion parmi d’autres pour se retrouver en famille ou des amis pour un repas ou une sortie. Pour ne pas pourrir l’ambiance et que la fête soit réussie, tout le monde sait qu’il faut éviter les sujets qui fâchent ; enfin tout le monde ! ça reste à démontrer. Car, même si nous connaissons les points sensibles des uns et des autres autour de la table. Après quelques verres d’alcool les bonnes résolutions sont vite oubliées. Il faudrait donc bannir les boissons alcoolisées ou boire avec modération, souvent un vœu pieux, même s’il faut prendre la route après. Vous avez certainement déjà remarqué par expérience que plus les invités sont nombreux, plus il est délicat de ne pas aborder un sujet qui fâche.

Alors, mission impossible ? la réponse est oui ! Et celui qui viendra me dire que pendant toute une réunion de famille ou entre amis, jamais un sujet qui fâche n’a été abordé, pourrait être soupçonné de mauvaise foi, ou d’être sourd comme un pot, ou ivre, ou adepte de la langue de bois politique. Pour autant, une fête ne tourne pas forcément au fiasco si un sujet qui fâche y est discuté. Disons que ce jour-là, chacun fait un effort pour ne pas trop contrarier l’autre, voire même essaie de le comprendre.

Par exemple, vous êtes adhérent à « La République en Marche » et votre frère commence à critiquer le président. Dans ce cas vous lui répondez, « oui tu as raison frangin, Macron ce n’est que de la com. » et vous lui servez un autre verre de vin pour qu’il se taise.

Les sujets pour pourrir les fêtes de fin d’année sont très nombreux, vous pourriez-même en aborder un, à l’insu de votre plein gré. Suite à une maladresse il devient urgent de désamorcer l’objet explosif avant que l’atmosphère devienne irrespirable comme des gaz lacrymogènes à Notre-Dame-des-Landes. Changer donc de conversation, vous en reparlerez bien assez tôt en 2018.

Quoi d’autres en 2017. Ah oui, le célèbre « Balance ton Porc ! « . Ce qui n’est pas une raison à l’apéro, de dénoncer la main baladeuse de votre beauf. Ni de parler du régime amincissant raté de la belle-sœur. On pourrait vous taxer de sexisme ordinaire.

Autrement, vous avez aussi le débat sur les vaccins. Laissez cela aux spécialistes même si vous ne les croyez pas tout à fait ou pas du tout, le sujet est aussi piquant qu’une aiguille en aluminium.

Avant de dire que vous êtes d’accord avec la limitation probable de la vitesse à 80 km/h, tâtez le terrain… « Qu’en penses-tu Léon ». Si vous sentez que l’affaire tourne mal comme un moteur diesel encrassé, embrayez rapidement sur la pêche à la ligne, c’est son passe-temps favori.

Avec un peu de chance, personne n’aura l’idée de parler de sujets à très haut risque de dispute, un jour de fête. Mais sait-on jamais, un invité pourrait évoquer la misère des migrants, l’islam et les musulmans, la guerre en Syrie avec Deach, ou encore l’Ukraine. Alors là, une seule solution, faire d’urgence le trou normand ! Mais vous pouvez également parler des absents, ceux qui pour une raison ou une autre, avec une bonne ou une mauvaise excuse, n’ont pas pu vous rejoindre. Parlez-en de préférence en bien, pour éviter de pourrir les fêtes de fin d’année 2018.

 

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Les champions de l’évasion

Certains s’évadent régulièrement des prisons les plus sûres, et sont finalement repris, jusqu’à la prochaine…mais ...