Accueil / A U T E U R S / LES 7 DU QUÉBEC / André Lefebvre / Les Rocheuses: Alberta (Canada)

Les Rocheuses: Alberta (Canada)

Vallée de la municipalité de Canmore entourée de montagnes

Les “Three sisters” surplombant la rivière Bow. Cette rivière se rend jusqu’à Calgary qu’elle traverse. Elle fut l’une des rivières responsables de l’inondation de Calgary l’été dernier. L’autre rivière est la rivière « Elbow ». La transcanadienne longe la rivière Bow assez longtemps et c’est en auto que j’ai aperçu cette montagne pour la première fois.

Les mouflons

J’ai appris que les chèvres de montagnes sont toutes blanches et que les mouflons sont « beiges ». Sur la photo, cependant, ce qui est blanc, c’est la neige et les animaux sont des mouflons. Le troupeau était sur le bord de la route et grattait la neige pour brouter.

Un original goûte le sel sur la route. La route était annoncée « barrée » quinze kilomètres auparavant. L’orignal se croyait tranquille; mais il n’avait pas compté sur la persévérance de mon fils à aller voir « jusqu’au bout ». L’orignal nous a laissé passer en s’écartant et est revenu à son buffet qu’il semblait apprécier.

Au sein des rocheuses :

Voici le lac que j’appelle « Lac Renard », mais qui porte un nom amérindien que j’ai oublié. Gageons que ce nom amérindien signifie « renard ».

Remarquez l’eau de couleur turquoise. Ceci est produit par les poussière de métaux d’alluvion transportés par les rivières venant des montagnes. Tous les lacs de la région ont cette couleur turquoise.

Voici, maintenant, une photo de mon fils qui me fait visiter ces sites. Il est accompagné de son père et de son chien Lucky (Je suis au centre).

On aperçoit un glacier qui « coule » au centre de la photo (au loin). Ce glacier se trouvait au niveau de la borne en 1908. Il y a une autre borne 50 mètres plus loin qui situe sa position en 1925. Ce glacier recule depuis assez longtemps et ce n’est certainement pas à cause du réchauffement climatique.

Sur la route vers Jasper

Des Wapitis femelles; le « buck » est retiré à l’orée du bois, un peu plus loin.

Anecdote au sujet des Wapitis :

À notre arrivée à Jasper, nous nous sommes inscrits au Marmott Lodges (très bien tenu). Avant d’aller souper, je suis sorti du motel pour fumer une cigarette. Il faisait noir et l’éclairage ne s’étendait pas très loin. Mon fils m’a suivi avec le chien et tout à coup, s’est penché vers l’avant en disant : « C’est quoi ça? ». Dans la pénombre, on pouvait distinguer six femelles Wapitis qui broutaient dans le gazon à 5 mètres de nous.  Quel spectacle!

Un lac magique

Le lac « Medicine » d’une longueur de 7 km, dans le parc de Jasper,  disparaît toutes les Automnes pour ne laisser qu’un ou deux ruisseaux. L’explication de ce « mystère » fut trouvée dernièrement : Au bout du lac se trouvent plusieurs cavernes et fissures par lesquelles l’eau du lac s’écoule. Au printemps, à la fonte des neiges, l’apport de l’eau au lac est plus important que ce qui s’écoule par ces cavernes et le lac se remplit. À l’automne, lors des gelées, l’apport des montagnes diminue considérablement et le lac se vide. Les Amérindiens voyaient en cette disparition annuelle, un effet de « mauvaise médecine »; d’où le nom du lac.

La vallée de la rivière Athabaska :

La rivière Athabaska fut « l’autoroute » de la traite des fourrures. Quel plaisir j’ai eu à visiter ses berges le long de la route. Les premiers « coureurs de bois » qui sont arrivés à cette rivière ont dû être estomaqués par les paysages qu’ils découvraient. Mon imagination s’en est donné à cœur joie sur ces rives.

Les chutes Sunwapta :

La rivière Sunwapta alimente la rivière Athabaska. Ce sont des chutes impressionnantes qui valent la visite.

British Colombia

Le mont Robson est le plus élevé des montagnes Rocheuses. Il se trouve en Colombie Britannique où nous avons « fait un saut » un après-midi.

Voici la « Passe » pour traverser en Colombie Britannique; on voit la route au bas, à gauche.

Nous sommes revenus à Calgary après la troisième journée, repus mais non saturés de montagnes et de vallées.

Mon dernier week-end fut dédié au village des dinosaures (Drumheller) près d’où se trouve un magnifique et très grand musée (Royal Tyrrell Museum). Ce musée couvre 750 millions d’années de l’histoire de la terre et possède la plus grande collection de squelettes complets de dinosaures. C’est le résultat d’un incroyable travail de la part des responsables (on les voit même au travail avec un tout petit pinceau qu’ils passent sur des roches. Ce sont eux qui m’ont démontré ce qu’était la « patience »). Bon! D’accord! Le musée ne contient que des « vieilleries » mais ce sont des « vieilleries » passionnantes qui valent le déplacement, je vous l’assure.

Au sujet des animaux que j’ai vu, il ne manquait que le grizzli et le sasqwach; pour ce dernier j’ai cru le voir qui entrait dans un casse-croûte, mais c’était plutôt un gros bûcheron, avec une grosse barbe, assez sympathique finalement.

André Lefebvre

(Souvenirs d’un superbe voyage)

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

Coke en stock (CCLXXVII) : il y dix ans, une analyse visionnaire sur le trafic au Guatemala

Après le déversement des vols vers le Honduras voici quelques années, qui se poursuit aujourd’hui ...