Accueil / T Y P E S / Articles / LES R?VOLTES ?GYPTIENNES SUITES OU FIN (2005-2013) ?

LES R?VOLTES ?GYPTIENNES SUITES OU FIN (2005-2013) ?

?ROBERT BIBEAU:

Je recevais?r?cemment?ce texte sign? par M.?Badia Benjelloun ? voir le? texte ci-dessous ? la fin de ces remarques.

J?invite les lecteurs ? lire ce texte de M. Benjelloun? ? qui pr?sente une analyse de l?origine et du d?veloppement du mouvement des r?voltes ouvri?res successives en ?GYPTE entre 2005 et?2013. R?VOLTES? Qui ne sont en aucun cas une R?VOLUTION puisqu?il n?y a jamais eu changement de r?gime militaro-capitaliste en ?gypte, m?me et surtout pas?apr?s le limogeage de Moubarak par ses g?n?raux.

Vous verrez que contrairement ? ce que les M?DIAS ? la solde r?p?tent, la succession de r?voltes en ?GYPTE n?a pas pour motif d?obtenir un bulletin de vote pour exprimer la d?tresse populaire lors d??lection bidon que les travailleurs d??gypte ont boud? ? chaque fois qu?on les a sollicit?? ? signifiant en cela? qu?ils sont en AVANCE ID?OLOGIQUEMENT sur? la classe ouvri?re d?Occident puisque les travailleurs ?gyptiens ont d?j? tirer un bilan de ces fraudes ?lectorales.

De fa?on tr?s lucide? M. Benjelloun d?masque les pr?tentions des Fr?res musulmans et de? toute la coterie m?diatique accr?dit?e par les gouvernements occidentaux ? l?effet que la question religieuse a une quelconque pertinence dans cette lutte de la classe ouvri?re ?gyptienne contre le pouvoir capitaliste compradore ?gyptien sur lequel l?arm?e a laiss?e tr?n?? temporairement un islamiste ? alors que les vrais patrons de l??gypte sont?l?Ambassade am?ricaine? (1,3 milliards $ d?aide annuelle ? l?arm?e ?gyptienne pour acheter sa soumission) le FMI et?la Banque Mondiale et le Qatar.

Le seul r?le de la bourgeoisie ?nationaliste? ?gyptienne se r?sumant ? qu?mander des pr?ts usuraires internationaux, ? se partager le capital ainsi emprunt? et ? r?primer les soul?vements populaires ? ? endetter le pays qu?ils abandonneront ? son sort.

Pr?sentation??robertbibeau@hotmail.com

***

LE TEXTE DE M. Benjelloun.

 

Pour qu?il y ait contre-r?volution, il faudrait qu?il y ait eu une r?volution

Badia Benjelloun

10.07.2013

Le processus vers le changement qui a abouti au renversement de Moubarak il y a deux ans et ? la chute de Morsi ces derniers jours a commenc? depuis longtemps. Il a laiss? des traces pour qui veut bien les relever sur les pages de l?histoire de la derni?re d?cennie.

Le nombre de gr?ves et de protestations n?a cess? de s?amplifier depuis 2005. Il a culmin? en 2008 lorsque le prix des denr?es alimentaires, sous l?effet des op?rations sp?culatives d?un capital financier qui a fui les produits d?riv?s adoss?s aux cr?dits hypoth?caires pour les mati?res premi?res et l?agro-alimentaire, ont flamb? alors que les salaires minima ?taient bloqu?s depuis 1984 ? 25 $ mensuels.

En avril 2008, les gr?ves dans le textile ? Mahalla al Koubra avaient cr?? un pr?c?dent inou?, la rue demandait d?j? la chute du r?gime (1). ? cette occasion, les travailleurs s??taient affranchis de la tutelle des syndicats officiels li?s au parti de Moubarak.

En r?sonance avec cet ?v?nement qui a servi de matrice au soul?vement de janvier 2011, 23 000 ouvriers se sont mis en gr?ve dans ce m?me secteur du textile en juillet 2012. Ils exigeaient l?am?lioration de leurs conditions de travail, la? revalorisation de leurs salaires et le licenciement des cadres corrompus.

Du point de vue social, qu?a donc fait le gouvernement Morsi et surtout quel espoir a-t-il donn? ? une jeunesse affect?e par un taux de ch?mage estim? ? largement plus de 25%?

La consultation r?f?rendaire de d?cembre 2012 pour l?adoption de la nouvelle Constitution a ?t? pr?c?d?e par de nombreuses manifestations qui ont donn? lieu ? des heurts avec la police. Peu d??lecteurs se sont d?plac?es, environ 30% de participation, et moyennant quelques manipulations semble-t-il dans les urnes, elle a ?t? adopt?e avec 60% des voix exprim?es.

Trente ans d?absolutisme, d?humiliations, d?un ?tat fond? sur une police pl?thorique avec 1,5 millions de policiers tr?s qualifi?s en corruption et en torture, un an d?insurrections, d??meutes, de rassemblements, de gr?ves, des milliers de bless?s et de morts pour ???a??.

Le texte pr?cise que la source principale de la l?gislation serait la loi coranique sans que ne soit explicit?e la libert? de culte pour les minorit?s religieuses.

Mais surtout il ne garantit pas? la libert? d?expression, il confie ? la police sans restrictions explicites la t?che de veiller ? la moralit? publique.

Il pr?voit que sera fix? un salaire maximum, lequel pourra souffrir des exceptions que pr?voira la loi (article 14), mais en aucun cas la Constitution n??tablit le principe d?un salaire minimum. L?article 15 proclame le principe de la justice pour les travailleurs agricoles mais ne se prononce pas sur le plafonnement de l??tendue de la propri?t? agraire latifundiaire.

L?article 26 relatif ? l?imp?t est tr?s ?vasif, il n??tablit pas de connexion entre le niveau de revenus et les contributions fiscales.

Les libert?s syndicales sont tr?s restreintes, un seul syndicat par cat?gorie professionnelle est autoris? (article 53).

Nulle part n?appara?t la responsabilit? du gouvernement devant la Chambre des Repr?sentants.

Dans nombre d?articles, la Constitution laisse la part belle aux militaires. En particulier, le 197 r?serve au Conseil de D?fense Nationale la discussion du budget militaire. Il est constitu? de sept civils et de huit militaires.

Ce type de dispositif annonce clairement qu?il ne prend pas la peine de? faire des promesses qui ne seront pas tenues, comme c?est le cas des d?mocraties repr?sentatives ? l?occidentale. Les pr?ches dans les mosqu?es assimilaient l?acquiescement au texte constituant ? un devoir religieux. Pourtant le texte ?labor? en trois mois par un conseil domin? num?riquement par les Fr?res et d?o? se sont rapidement retir?es les personnalit?s de gauche et les la?cs n?a ?t? valid? que par? 20% des ?lecteurs. Ce pi?tre score annon?ait la poursuite des protestations.

Morsi, son gouvernement et sa Constitution n?ont de musulman que le nom et rien de d?mocrate. L?un des principes ?conomiques et donc politiques les plus cit?s dans les versets coraniques concerne l?interdiction absolue du pr?t avec int?r?ts. L?autre concerne les jeux de hasard et sp?culatifs.? La Bourse du Caire n?a pas ?t? menac?e dans les activit?s sp?culatives.

Qu?mander des rallonges de pr?t au Qatar, au FMI, ? l?UE et aux Usa ne peut que conduire ? des r?formes qui privatisent des pans r?siduels dans le service public pour ob?ir aux injonctions des pr?teurs.

Le gouvernement pr?c?dent oeuvrait de m?me?: ?largir et approfondir une dette impossible ? rembourser vis-?-vis de puissances qui imposent leur politique ?conomique (et dictent les alliances internationales), an?mier jusqu?? leur disparition toutes les structures qui organisent une solidarit? nationale.

Il avait fallu des semaines de protestation apr?s la chute de Moubarak pour que soient tenues les ?lections l?gislatives. Jusqu?au bout, le Conseil Supr?me des Forces Arm?es mena?ait implicitement de ne pas valider l??lection pr?sidentielle.

On a cru un instant que le premier Pr?sident ?lu de l??gypte s??tait affranchi de la tutelle de l?arm?e quand il avait remerci? le Mar?chal Tantaoui, ministre de la D?fense pendant 20 ans et chef du CSFA en ao?t 2012. Mais les plaintes d?pos?es aupr?s de la justice militaire contre l?arm?e pour sa r?pression dans la tr?s lourde r?pression des manifestations n?aboutissent pas. La Constitution lui assure un pouvoir l?gislatif et une grande autonomie financi?re et politique.

On a ?galement esp?r? une ouverture permanente du terminal de Rafah qui permettrait aux emprisonn?s de Gaza de se sentir des humains comme les autres. Le passage par le poste fronti?re a ?t? al?atoire et le gouvernement craignant des actes ?terroristes? a noy? de nombreux tunnels qui demeurent la seule voie ? peu pr?s assur?e pour les marchandises et les humains.

l ?tait attendu que le trait? de paix avec Isra?l soit d?nonc?.

Il n?en a rien ?t?. D?s le 1,3 milliard de dollars accord?s par les Usa ? l?arm?e, v?ritable arbitre du pouvoir et d?tentrice d?une part consid?rable de l??conomie nationale, on apprenait que le gouvernement Morsi rompait les relations diplomatiques de l??gypte avec la Syrie.

6 millions d??gyptiens, selon une estimation basse, sont sortis dans la rue le dimanche 30 juin, jour travaill?.

Apr?s deux ann?es de lutte, ils n?ont obtenu ni dignit?, ni libert?, ni pain.

Les raisons de la col?re se sont m?me amplifi?es car la r?volution tant esp?r?e n?a pas abouti.

Le travail d?accouchement de l?histoire se poursuit.

Il est urgent de ne pas y voir la main invisible ou apparente d?un Deus ex machina qui manipulerait 22 millions de Tamarridoune (2) pleins de fureur et bouillonnant d?impatience pour une vie plus digne.

D?abord et avant tout, la solution ? venir devra ?viter de r?emprunter le chemin du capitalisme lib?ral qui ne profite qu?? ceux qui captent pour leur compte la dette contract?e ? l?ext?rieur. Pour l?extr?me majorit?, elle signifie absence de services publics, pauvret? et ch?mage.

L??gypte devrait d?velopper une ?conomie productive int?gr?e r?gionalement et renoncer ? vivre exclusivement de la rente p?troli?re indirecte. Les revenus du canal de Suez par lequel transitent 40% du p?trole aux mains des S?oud et 20% de l?or noir iranien restent tr?s inf?rieurs aux flux financiers g?n?r?s par les travailleurs ?gyptiens ?migr?s dans les pays arabes gros producteurs.

Quand ce qui est ? parcourir est si difficile, un chef charismatique? explique le projet qu?il formule pour son peuple, il le soul?ve d?enthousiasme et obtient son adh?sion.

Les Fr?res n?ont pas ?labor? une vision d?avenir pour l??gypte, et Morsi n?a pas la comp?tence ni le talent d?un rassembleur.

D?sormais, les peuples ne se contentent pas de ce TINA qui leur a ?t? servi ces derni?res d?cennies, au Br?sil comme en Turquie comme en Gr?ce et au Portugal.

La fin de ce Syst?me englobant la moindre activit? humaine et l?incorporant dans le circuit marchand mondial, est siffl?e.

 

_______________________________________

 

(1)?????????????? http://www.tlaxcala.es/pp.asp?lg=fr&reference=4700

(2)?????????????? le substantif ??Tamarroud veut dire?r?bellion, Tamarridoune, les rebelles.

(3)?????????????? There Is No Alternative de Margaret Thatcher

 

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

“ What’s in a name ? ”

“ What’s in a name ? ” ou : Shakespeare branlait-il son dard ?   ...