Accueil / T Y P E S / Articles / Les questions se multiplient sur les rapports des poseurs de bombes de Boston avec les agences am?ricaines de renseignement

Les questions se multiplient sur les rapports des poseurs de bombes de Boston avec les agences am?ricaines de renseignement

BOSTON_BOMB3_2541703b

Par Joseph Kishore
27 avril 2013
Les informations en train de sortir sur le contexte de l’attentat du marathon de Boston soul?vent de nombreuses questions sur les rapports entre les poseurs de bombe pr?sum?s, Tamerlan et Dzhokhar Tsarnaev et les services de renseignement am?ricains.

Il est ? pr?sent av?r? que le plus ?g? des deux fr?res, Tamerlan, tu? au cours d’une fusillade avec la police aux premi?res heures du 19 avril ?tait bien connu tant du FBI que de la CIA.

Si l’on tient compte de ce qu’on a appris jusque l? on obtient l’image suivante:

Apr?s avoir ni? toute connaissance pr?alable de Tsarnaev, le FBI a reconnu avoir obtenu en mars 2011 une demande d’enqu?te sur lui de la part de la Russie?; celle-ci s’inqui?tait du fait qu’il puisse ?tre li? ? des organisations terroristes op?rant en Tch?tch?nie et dans la r?gion du Caucase. On l’ajouta ? la banque de donn?e du Treasury Enforcement and Communication System afin de surveiller ses voyages par avion pass?s et futurs. Le FBI affirme qu’il n’a trouv? aucune information pertinente sur Tamerlan et en informa la Russie.

Mais les choses n’en sont pas rest?es l?. Six mois plus tard, ? la fin du mois de septembre 2011, le gouvernement russe, de toute ?vidence insatisfait de la r?action du FBI, a contact? la CIA avec une demande d’enqu?te similaire.

La CIA demanda qu’on place le nom de Tamerlan sur la banque de donn?es du Terrorist Identities Datamart Environment (TIDE). TIDE est la banque centrale de donn?es du gouvernement am?ricain sur les ??terroristes internationaux?? pr?sum?s, ? partir de laquelle sont compil?es les banques de donn?es des autres services de renseignement am?ricains, y compris la liste d’ ??interdiction de vol?? du FBI.

Selon un responsable am?ricain cit? par ABC News, la CIA a aussi ??partag? l’information avec les d?partements f?d?raux et agences appropri?es, sp?cifiant que Tsarnaev pouvait les int?resser??.

En janvier 2012, moins de quatre mois plus tard, Tsarnaev put prendre l’avion et se rendre dans le sud de la Russie. Selon la secr?taire de l’US Homeland Security Janet Napolitano, cela signifiait que la base de donn?es TIDE fut alert?e, informant la US Joint Terrorism Task Force, qui comprend le FBI, le service secret et d’autres agences, de son d?placement.

Et pourtant Tsarnaev put retourner sans probl?me aux Etats-Unis en 2012.

On a dit jusque l? peu de choses sur ce que Tsarnaev avait fait pendant son voyage. Cependant, selon un reportage sur NBC News ??Une source polici?re officielle de Makhachkala au Daguestan [a dit] que les services russes de s?curit? int?rieure avaient contact? le FBI en novembre dernier [2012] et pos? quelques questions sur Tamerlan et lui avait remis un dossier concernant ce dernier.

??Durant la surveillance de routine d’un individu dont l’engagement dans le mouvement clandestin islamiste militant ?tait connu, la police a vu Tamerlan rencontrer ce dernier dans une mosqu?e salafiste ? Makhachkala, a dit ce responsable de la police. Selon ce m?me responsable, il s’agissait l? d’une rencontre sur un total de six rencontres avec ce militant ? la m?me mosqu?e et dont les responsables de la surveillance ont ?t? les t?moins.

??Le contact militant disparu plus tard, dit encore le responsable, mais Tsarnaev ?galement, avant que les enqu?teurs aient une chance de lui parler. Le FBI n’a jamais r?pondu, selon le responsable de la police du Daguestan.??

En d’autres termes, le FBI avait ?t? averti ? propos de Tsarnaev?tant avant qu’apr?s?son voyage en Russie, dans la premi?re moiti? de 2012. L’avertissement le plus r?cent fut re?u six mois seulement avant l’attentat de Boston.

Ce compte-rendu est confirm? par des d?clarations du s?nateur Richard Burr qui est membre de la Commission de renseignement du S?nat am?ricain. Apr?s des auditions secr?tes tenues mardi 23 avril, Burr a dit aux journalistes qu’il y avait eu de ??multiples contacts?? entre les Etats-Unis et la Russie ? propos de Tsarnaev, y compris ??au moins une depuis octobre 2011 – c’est-?-dire apr?s la requ?te soumise ? la CIA en septembre 2011.

Le gouvernement et les medias se d?m?nent afin d’?viter que l’importance de ces r?v?lations ne soit expos?e en public. Les auditions men?es par le Congr?s le sont ? huis clos, hors de la vue du peuple am?ricain.

Le nouveau discours qu’on est en train de d?velopper pour expliquer les faits extraordinaires qui ont ?merg? n’est tout simplement pas cr?dible. Selon des responsables gouvernementaux, ??on a laiss? ?chapp? des ballons?? et on n’a pas ??fait les liens n?cessaires??. Si les liens n?cessaires n’ont pas ?t? faits, qui ne les a pas faits??

Comme ? la suite des attentats du 11 septembre, on s’efforce de faire en sorte qu’absolument personne ne soit tenu responsable. Il y a une raison ? cela. Si quelqu’un ?tait tenu responsable, il chercherait ? se d?fendre et cela conduirait ? d’autres questions que les responsables tiennent ? ?viter.

Le gouvernement semble particuli?rement vouloir tirer la conclusion que les deux fr?res Tsarnaev ont agi enti?rement seuls, une affirmation qui est d?mentie par les faits r?v?l?s sur le compte de Tamerlan jusqu’ici. L’aspect pratique de cette affirmation est qu’elle d?tourne l’attention d’un examen des contacts de ces deux individus, y compris leurs rapports avec les agences am?ricaines de renseignement.

Il y a certain nombre d’explications possibles pour les actes des fr?res Tsarnaev. L’une d’entre elles est qu’ils sont motiv?s par l’hostilit? ? la politique ext?rieure des Etats-Unis. Certaines informations mentionnent le fait que le plus jeune des fr?res, Dzhokhar a dit aux enqu?teurs qu’il ?tait fortement oppos? aux guerres en Afghanistan et en Irak.

Une autre possibilit?, qui n’exclut pas la premi?re, est qu’on faisait des deux fr?res et particuli?rement de Tamerlan des ??atouts?? ou de potentiels ??atouts?? pour les machinations de l’imp?rialisme am?ricain en Tch?tch?nie et au Daguestan voisin. Cette r?gion est vitale aux int?r?ts g?ostrat?giques de la Russie parce qu’elle est cruciale pour son acc?s ? une Mer Caspienne riche en ?nergie.

Les agences am?ricaines de renseignement entretiennent de longue date des relations sordides avec les groupes islamistes int?gristes op?rant en Tch?tch?nie. Les Etats-Unis ont aussi des liens ?troits avec la G?orgie voisine et en 2008, ils ont soutenu celle-ci dans sa guerre avec la Russie ? propos de la province s?cessionniste d’Oss?tie du sud.

Selon le journal russe?Izvestia, Tsarnaev a, durant son s?jour dans le Caucase, particip? ? des s?minaires organis?s par le Fonds pour le Caucase, qui est li? ? la Fondation Jamestown, soutenue par les Etats-Unis.

La Fondation Jamestown, qui soutient le s?paratisme tch?tch?ne, a ?t? ?tablie avec l’assistance de l’ancien directeur de la CIA William Casey et comprend dans son directoire une groupe de membres de haut rang, tant d?mocrates que r?publicains, de l’establishment?militaire, politique et du renseignement.

Ses directeurs comprennent le G?n?ral Michael Hayden, ancien directeur de la CIA et ancien chef de la National Security Agency?; Bruce Riedel, collaborateur ?m?rite du Brookings Institute?; Michelle Van Cleave, ancienne directrice du National Counterintelligence sous George W. Bush?; Matthew Bryza, ancien ambassadeur am?ricain en Azerba?djan sous Obama et conseiller pour les questions d’?nergie en Eurasie, dont la Mer Caspienne, sous Bush.

La Fondation Jamestown a des liens ?troits avec le Comit? am?ricain pour la Paix dans le Caucase, dirig? par l’ancien Conseiller ? la S?curit? nationale du pr?sident Jimmy Carter, Zbigniew Brzezinski. Brzezinski a jou? un r?le important dans la mise sur pied de l’alliance entre les Etats-Unis et les islamistes int?gristes en Afghanistan ? la fin des ann?es 1970 et qui faisait partie de la guerre par procuration men?e par les Etats-Unis contre le r?gime afghan soutenu par l’Union sovi?tique. C’est de cette guerre qu’est sortie Al Qaida.

Si Tsarnaev ?tait consid?r? comme un atout potentiel dans son conflit g?opolitique avec la Russie, cela expliquerait ?galement les informations donn?es par les parents des deux fr?res qui ont dit que le FBI avait des contacts r?guliers avec Tamerlan et avait visit? la famille ? de nombreuses reprises. Selon sa m?re, Zubeidat Tsarnaev, Tamerlan a ?t? ??contr?l? par le FBI pendant trois ? cinq ans.??

Le portrait de Tsarnaev et de ses rapports avec les Etats-Unis qui commence ? appara?tre a des ressemblances avec celui de Zacarias Moussaoui qui avait ?t? arr?t? avant les attentats du 11 septembre 2001 et fut ult?rieurement accus? de complicit? dans le complot par le gouvernement am?ricain.

A la fin des ann?es 1990, Moussaoui a combattu en Tch?tch?nie avec des groupes islamistes int?gristes et il a aid? ? recruter d’autres personnes pour aller y combattre. Avant son arrestation, en ao?t 2001, il avait suivi des cours d’entra?nement au vol ? la m?me ?cole que Mohamed Atta et Marwan al-Shehhi qui pilotaient les avions ayant percut? le World Trade Center.

Apr?s son arrestation et avant le 11 septembre, tant les agences de renseignement britanniques que fran?aises avaient fourni des renseignements sur les rapports de Moussaoui avec les militants Tch?tch?nes li?s ? Osama bin Laden. Mais le FBI a ? plusieurs reprises rejet? des demandes de la part de ses responsables locaux de fouiller l’ordinateur de Moussaoui et son logement.

Derri?re la soi-disant « guerre contre la terreur » le gouvernement am?ricain continue de maintenir des liens avec les groupes int?gristes islamistes ? travers le Moyen-Orient et l’Asie Centrale, dans la mesure o? ces organisations sont consid?r?es ?tre des instruments utiles ? l’avancement des int?r?ts g?opolitiques am?ricains. Les Etats-Unis ont r?cemment utilis? les services de telles organisations en Libye, dans le cadre de la campagne pour renverser Mouammar Kadhafi, et pr?sentement dans la guerre civile soutenue par les USA en Syrie.

Une fois de plus, les actions de l’imp?rialisme am?ricain ? l’ext?rieur semblent avoir eu des cons?quences tragiques pour le peuple am?ricain ? l’int?rieur.

(Article original publi? le 26 avril)

wsws.org

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Commissariat du 17e : combien de « brebis galeuses » ?

La révoltante agression dont a été victime Michel Zecler a donné lieu dimanche à un ...