Accueil / A C T U A L I T É / Les partis politiques sont-ils antid?mocratiques?

Les partis politiques sont-ils antid?mocratiques?

.

?liminons les partis politiques

Votons pour des ind?pendants!

?tes-vous blas?s de la politique telle qu?on nous la sert? Nous avons une belle opportunit? pour forcer une r?forme en profondeur.

Raymond Viger Dossier Politique

Ne pas voter

?a ne changera rien ? la situation. Un parti politique va prendre le pouvoir avec les votes que le peuple voudra bien lui donner.

Annuler son vote

Nos votes seront ?limin?s. M?me si les m?dias pourront parler d?une ?coeurantite g?n?ralis?e, cela ne changera rien dans les faits. On en tiendra pas compte.

Voter pour un ind?pendant

Imaginez que nous nous mobilisons pour faire ?lire un d?put? ind?pendant. Fini les chicanes entre Lib?raux et P?quistes. Fini la perte de temps d?entendre que c?est la faute de l?autre parti si on vit un marasme constant au Qu?bec. Fini l?ing?rence des mafias, des groupes criminalis?s, des entreprises pharmaceutiques et autre lobby dans le financement des partis politiques.

  • Des d?put?s ind?pendants qui auront le droit de parole et le droit de voter librement.
  • Des d?put?s ind?pendants qui ne seront pas hypoth?qu?s par une ligne de parti.
  • Des d?put?s ind?pendants qui travailleront ensemble pour le bien ?tre de la soci?t?.
  • Des d?put?s ind?pendants qui auront le mandat d??lire les meilleurs d?entre-eux pour ?tre ministre et responsable d?un minist?re.
  • Des d?put?s ind?pendants qui pourront consulter et questionner pour ?tre aid? dans leurs mandats plut?t que de cacher la r?alit? et devoir d?fendre les int?r?ts de leurs partis.

Les leaders ?tudiants et les manifestations

Les ?tudiants sont mobilis?s contre le gouvernement. Plusieurs groupes de citoyens les soutiennent, toujours contre le gouvernement et sa fa?on de g?rer l??tat. Parmi eux, il y a suffisamment de personnes pour inscrire des ind?pendants dans toutes les circonscriptions.

Les manifestations des ?tudiants ont mobilis? bien des gens. On pourrait prendre en otage les prochaines ?lections pour exiger des changements en profondeur. Faire ?lire une majorit? de d?put?s ind?pendants, c?est prendre le contr?le d?un changement social que nous avons besoin et que l?on doit exiger.

Apr?s avoir march? dans les rues, marchons sur l?Assembl?e nationale!

Aux urnes citoyens!

Autres textes sur Politique

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Il y a 150 ans : le prodigieux voyage du « Ville d’Orléans »

Nous sommes à Paris, le 24 novembre 1870. Assiégée par les Prussiens, la population de ...

10 Commentaire

  1. avatar

    Bonjour Raymond

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2012/08/05/comment-etre-candidat-independant-en-2012-au-quebec/

    Il y a bien 12 ans que je prêche que seuls des députés indépendants à l’Assemblée Nationale et au Parlement pourraient introduire un peu de démocratie dans notre vie politique. Evidemment, le Systeme fait tout pour l’empêcher. Pour les présentes élections, l’un des stratagèmes – en plus de leur fermer l’accès pratique aux médias, évidemment – est de compliquer l’obtention des 100 signatures de résidents inscrits sur la liste électorale du comté qu’on exige encore des candidats, une demande saugrenue au XXIe siècle.

    Quand le Parti Liberal peut avoir accès aux 1500 appartements du complexe « la Cité », y recueillir 100 signatures n’est rien. Si une douzaine de « bénévoles » du Parti Liberal peuvent rôder à la Plaza Alexis Nihon et y solliciter les chalands, il est encore relativement facile de le faire. Mais un candidat indépendant qui est expulsé des centres commerciaux et des Tours d’habitation doit passer des jours à mendier dans la rue pour ces signatures, ennuyant les passants qui, en l’absence d’une carte de citoyen, ne SAVENT même pas s’ils sont inscrits sur cette « liste électorale » qu’on a produite sans le leur confirmer !

    Ces jours passés à satisfaire les exigences vexatoires d’une procédure électorale désuète sont du temps que le candidat indépendant ne pourra pas utiliser pour contester sérieusement le Systeme. Il n’y a pas de petites mesquineries que l’on ne fera pas pour protéger le monopole des Partis qui permet le contrôle aisé de toute pensée citoyenne.

    PIerre JC Allard

    • avatar

      Bonjour M. Allard.

      Effectivement, en politique, il y a la grosse machine des partis, bien huilés pour prendre le maximum de contrôle.

      Et prendre le contrôle est le contraire de la démocratie.

      Raymond.

  2. avatar

    Bonjour Raymond

     » L’Assemblée législative est (devrait être) composée de députés élus sur une base territoriale et qui ne rendent de comptes qu’à leurs électeurs. On ne peut (devrait être) être candidat au poste de député que si l’on est sans affiliation partisane, déclarant solennellement qu’on ne manifestera aucune préférence pour l’un ou l’autre des partis politiques inscrits. »

    http://wp.me/p59O0-4Z

    Je serai candidat indépendant à ces èlections. Si je tombe mort à courir ces signatures sous la pluie, je veux qu’on dessine une croix sur le trottoir, là où mes 77 ans auront flanché 😉

    Pierre JC

  3. avatar

    Bonjour M. Viger, j’aimerais juste souligner l’aspect financier relié à une campagne électorale qui est selon moi un facteur non négligeable sur la liberté de mouvement du député. Même indépendant il faut que ce dernier ne doive rien à personne d’autre que ces électeurs. @ M. Allard: en plus des éléments que vous décrivez au sujet des cent signatures, je pense qu’il faut ajouté l’aspect « vendeur ». Pour récolter les signatures requises on doit être en mesure de vendre ses idées, ce qui biaise d’autant le rôle du politicien, car ce dernier n’est pas là pour vendre quoi que ce soit mais plutôt apporter un regard objectif sur l’ensemble des idées concernant sa circonscription et les soumet à l’étude au parlement. Mais dans une société où tout est « marchandé ».

    • avatar

      Bonjour M. Monty.

      Pleinement d’accord que le député doive être redevable aux citoyens qu’il représente.

      Pour le côté vendeur des politiciens, c’est une forme de conflit d’intérêt. Je te vends quelque chose et j’obtiens un bénéfice. D’ou ceux qui « tirent » de la couverture et qui versemt dans les mensonges pour conclure leur vente.

      Raymond.

  4. avatar

    L’éternelle confusion entre « démocratie » et « électoralisme politicien »…

  5. avatar

    @ Raymond Viger

    Très concrètement, si tu disposais d’ici un jour ou deux dans ton milieu de quelques volontaires – bénévoles ou rémunérés – pour m’aider a ramasser ces signatures, je pourrais conclure ma mise en candidature et poser quelques autres gestes stratégiques. SI tu as ce message passe-moi un coup de fil subito…

    Pierre JC