Accueil / A C T U A L I T É / Les Olympiques militaris?s de Londres ?voquent 1984 d’Orwell

Les Olympiques militaris?s de Londres ?voquent 1984 d’Orwell

par Finian Cunningham

Les Olympiques de Londres prennent rapidement l?allure d?une vaste op?ration militaire terrestre et a?rienne et non pas celle d?un ?v?nement sportif international.

Au lieu du sentiment de fraternit? internationaliste que devrait incarner les?Jeux olympiques,?il r?gne ? Londres une atmosph?re mena?ante de pays en guerre avec des missiles sol-air d?ploy?s sur les toits d?immeubles d?habitation, des cuirass?s de la Marine en ?tat d?alerte, ainsi que des chasseurs et des h?licopt?res de la Royal Air Force patrouillant le ciel de la capitale britannique.

Le Jeux commence dans une semaine. Parmi les r?cents d?veloppements figure une annonce du minist?re britannique de la D?fense voulant que 3500 troupes suppl?mentaires soient d?ploy?es pour assurer la s?curit? sur les 30 sites accueillant les ?v?nements sportifs. Cela s?ajoute aux 13?500 militaires d?j? assign?s ? la protection du public et des ?quipes sportives contre les risques d?une attaque terroriste.

Le g?n?ral britannique Sir Nick Parker, qui supervise les dispositions?de s?curit?, a d?clar? que l?un des plans d?urgence consiste ? faire face ? un ???v?nement du type 11-Septembre??.

Le d?ploiement de troupes ? Londres et dans les environs comprend 7000 personnels de plus que celui des op?rations britanniques actuelles en Afghanistan.

Ce nombre s?ajoute aux 10?000 policiers suppl?mentaires et ? une division de 10?000 agentsd de s?curit? priv?s. G45, l?entreprise priv?e de s?curit? ayant d?croch? le contrat avec les Olympiques, a r?v?l? ne pas ?tre en mesure de satisfaire les exigences requises en termes d?effectifs pour assurer la s?curit? des Jeux. Cette r?v?lation est ? l?origine du plus r?cent enr?lement de soldats suppl?mentaires.

La militarisation des Olympiques a ?t? exprim?e par m?garde par un porte-parole du minist?re de la D?fense lorsqu?il a d?clar??: ??? chaque point d?entr?e des ?v?nements olympiques, le public rencontrera dor?navant bien des membres actifs des forces arm?es.??

Boris Johnson, la maire rebelle de Londres a affirm? pour sa part?: ??Le maire prend tr?s au s?rieux la question de la s?curit? des Olympiques et le fait d?avoir ? notre disposition les meilleurs et les plus braves militaires du monde durant les Jeux devrait nous r?conforter.??

Le plus gros cuirass? de la Royal Navy, HMS Ocean, sera amarr? ? Greenwich sur le Thames et servira de centre de commandement vou? ? la logistique lors des ?v?nements. Il servira ?galement de base pour les h?licopt?res Lynx, ?quip?s de tireurs d??lite, lesquels feront des sorties en tout temps dans le ciel de la capitale.

HMS Ocean

Les Royal Marines sur des bateaux de patrouille et des canots pneumatiques sont aussi affect?es ? la patrouille de la rivi?re embl?matique qui serpente ? travers les monuments historiques de Londres.

La Royal Air Force (RAF) patrouillera ?galement le ciel de la capitale avec des h?licopt?res Puma et des chasseurs Typhoon depuis la base militaire Northolt de la RAF, ? l?ouest de Londres, et celle d?Ilford ? l?est de la ville.

Mais le d?ploiement le plus controvers? a ?t? l?installation de batteries de missiles sol-air sur des immeubles d?habitation dans le quartier appauvri et d?cr?pit de l?est de Londres. Des r?sidents ont r?cemment perdu une bataille juridique visant ? emp?cher l?installation des batteries Rapier SAM.


Chasseurs Typhoon

La batterie Rapier SAM qui sera install?e sur les toits d?immeubles r?sidentiels dans l?est de Londres

Les communaut?s locales, majoritairement issues de la classe ouvri?re, se sont object?es ? la militarisation de leurs quartiers. Elles ont par ailleurs mis en doute la s?curit? des r?sidents advenant l?utilisation de ces armes pour abattre un avion suspect? d??tre utilis? pour des attentats terroristes. L?un d?eux a d?clar??: ??Qu?arrivera-t-il si nos maisons sont asperg?es de d?bris???

L?invasion militaire de quartiers d?munis durant les quatre semaines des Olympiques a exacerb? l?irritation provoqu?e par ce spectacle colossal. Des zones de l?est de Londres comme Tower Hamlets et Waltham Forest se situent dans l?ombre des installations construites express?ment pour les Jeux. Le co?t total de l?organisation des Olympiques, incluant la gigantesque op?ration de s?curit?, se chiffrerait entre 20 et 40?milliards de dollars, un montant qui sera assum? en grande partie par les contribuables. Tout cela au moment o? le gouvernement britannique est en pleine p?riode de r?ductions budg?taires et de mesures d?aust?rit? draconiennes, supprimant des d?penses publiques de l?ordre de 140?milliards.

Des communaut?s de l?est de Londres socialement d?munies ont fait les frais des r?ductions budg?taires gouvernementales requises pour ?quilibrer la comptabilit? du Tr?sor, mise en p?ril par les g?n?reux milliards allou?s au sauvetage des banques priv?es corrompues.

En raison du ch?mage et de la d?favorisation vivement ressentie dans des quartiers semblables ? l?est de Londres, peu de r?sidents auront les moyens d?assister aux Olympiques?: les billets se vendent jusqu?? 3000?dollars.

L?extravagant ?v?nement et son parrainage corporatif tape-?-l??il, juxtapos? ? la pauvret? sinistre et tentaculaire touchant de nombreux Londoniens, cela dans un contexte d?op?rations militaires et de surveillance ? grande ?chelle, provoque une sensation inqui?tante rappelant le roman dystopique de George Orwell, 1984.

Le classique d?Orwell ?voquant un ?tat policier autoritaire se d?roulait principalement ? Londres, devenue la capitale d?Airstrip One, une province du super-?tat ?tasunien, Oc?ania. La majorit? appauvrie de la populace, les ??prolos??, devait se contenter de pubs minables et d?espoirs de gagner une loterie hebdomadaire, pendant que le ??cercle restreint?? r?gnait sur les masses. Les prolos ?taient maintenus dans la servitude par des pouvoirs d?exception et un ?tat de guerre permanent. Dans le 1984 d?Orwell, l?id?e que l??tat de guerre pr?sum? et les attaques attendues d?ennemis anonymes constituent un stratag?me de l??lite visant ? insuffler la peur chez les masses va au-del? du simple soup?on.

Le minist?re de la v?rit? s??l?ve au-dessus des bidonvilles d?Airstrip One. Copyright eryq.org

?tant donn? la participation majeure du gouvernement britannique dans la ??guerre mondiale au terrorisme?? des ?tats-Unis et des preuves attestant l?implication des services de renseignement britanniques dans le complot des soi-disant attentats terroristes souterrains de Londres du 7?juillet 2005 (7/7), le roman d?Orwell donne l?impression que la vie tente de plus en plus d?imiter l?art.

1984 a ?t? publi? en 1949, un an apr?s la tenue des Olympiques ? Londres. Ces Jeux ont eu lieu dans la foul?e de la Seconde Guerre mondiale alors que l?horizon Londonien ?tait encore largement d?vast? par la guerre-?clair de la Luftwaffe allemande.

En 2012, Londres ressemblera encore ? une zone de guerre, en raison de la fallacieuse ??guerre au terrorisme?? dans laquelle se sont lanc?s le gouvernement britannique et son alli? ?tasunien, tous deux en qu?te de domination ? l??tranger comme ? la maison.

Finian Cunningham est le correspondant du Centre de recherche sur la mondialisation au Moyen-Orient et en Afrique de l?Est. cunninghamfinian@gmail.com

Traduction Julie L?vesque pour Mondialisation.ca

Finian Cunningham est un collaborateur r?gulier de Mondialisation.ca. ?Articles de Finian Cunningham publi?s par Mondialisation.ca

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

UE: Déconstruire le Pacte de Stabilité…pour assainir l’Europe !

  L’Europe n’est toujours pas tirée d’affaire. Une débâcle est encore possible du fait de ...