Accueil / A C T U A L I T É / Les naufrag?s du r?ve am?ricain

Les naufrag?s du r?ve am?ricain

cropped-3d-graffiti-by-jeaze

Ces vid?os font voir la fragilit? des syst?mes et les impacts majeurs sur une part de plus en plus grande de la soci?t?. ?Nous savons que les Etats-Unis repr?sentent un mod?le type, que la gestion n’est souvent pas meilleure ailleurs et que les grands enjeux auxquels font face des individus, qui jusqu’alors menaient une vie normale pour la plupart, sont les m?mes pour toutes les soci?t?s. ?Pour eux la grandeur du territoire pose un d?fi suppl?mentaire. ?Pour d’autres pays le d?fi pourrait ?tre l’exigu?t?, la trop grande proximit?, le nombre insuffisant d’individus capables de contribuer au maintien de plusieurs services et ?infrastructures.

Qu’avons-nous appris et quelles le?ons en tirer? ?La pr?carit? est install?e.

Vid?o:??Les naufrag?s du r?ve am?ricain

R?sum?:

Larry est guichetier au Disneyland d’Orlando et partage avec son ?pouse et deux de ses enfants une chambre de motel. Cette chambre, lou?e ? la semaine, absorbe les deux tiers de son salaire, bien modeste en comparaison de celui qu’il touchait en tant que directeur du service client?le d’une grande surface. Autour des parcs d’attractions de Floride, 900 familles vivent dans des conditions semblables. Mal pay?es, exploit?es par des marchands de sommeil, craignant ? tout moment de se retrouver ? la rue. Dans un pays qui reste de loin le plus riche du monde, mais o? le filet de s?curit? n’existe pas.

Terry est tomb? d’encore plus haut. Il fut un temps o? les siens allaient aux sports d’hiver, faisaient du bateau, jouaient au golf. La crise a tout balay?. L’ancien directeur commercial a d? vendre sa voiture et c’est en bus qu’il se rend ? son travail de consultant dans un club de vacances. Comme Larry, il s’efforce de faire bonne figure mais son sourire se l?zarde parfois, et le visage de sa femme, m?re de six enfants, accuse la perte de leurs illusions : ils appartenaient ? la classe moyenne, tablaient sur la s?curit? de l’emploi, regardaient l’avenir avec confiance, et le sol s’est d?rob?. Ils ont ?t? licenci?s, expuls?s de leur maison, rang?s parmi les insolvables, ces parias de la soci?t? de consommation. Tous les soirs, ils se couchent avec l’angoisse de n’?tre plus capables de payer le motel et d’?tre condamn?s ? l’errance.

Amber et ses deux petites filles roulent en qu?te d’un lieu o? passer la nuit. Tout ce qu’elles poss?dent est entass? ? bord de leur voiture, le seul toit qui leur reste. On ne conna?t pas le nombre de ces ? semi-SDF ? aux Etats-Unis car ils ne sont pas recens?s. Nombre d’entre eux migrent vers l’Ouest, ? l’image de la famille Joad des ? Raisins de la col?re ?. Les Etats o? les services sociaux garantissent le minimum, comme la Californie, ont leur pr?dilection. Depuis quatre mois, Amber et ses enfants dorment sur un parking de San Diego qu’elles doivent quitter ? 6 heures du matin.

Le p?re, Daniel, a trouv? un job dans le Kentucky, ? 3 000 kilom?tres. Il y partage une caravane miteuse avec un colocataire et accepte les boulots les plus ingrats pour nourrir sa famille. Comme Larry et Terry, Daniel a raval? sa fiert?. Comme eux, il encaisse les humiliations avec dignit? et courage. Mais une fatalit? semble poursuivre cet homme si attach? ? sa prog?niture. En Am?rique plus qu’ailleurs, la pauvret? engendre la violence.

Reportage: ? Report 360

http://www.youtube.com/watch?v=XqEuRXK9duU

Vid?o: ?L’Am?rique en faillite:

reportage de John Bloggs

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCLXXX) : en Haïti, de la drogue, des armes, et… des mercenaires

Avant d’évoquer plus loin le sort de Belize, je vous propose d’aller faire un petit ...